background preloader

07/03 > BE Canada 407 > Une étude prédit un effondrement planétaire irréversible imminent

07/03 > BE Canada 407 > Une étude prédit un effondrement planétaire irréversible imminent
EcosystèmeUne étude prédit un effondrement planétaire irréversible imminent En se basant sur des théories scientifiques, des modélisations d'écosystèmes et des preuves paléontologiques, une équipe de 18 chercheurs, incluant un professeur de la Simon Fraser University (SFU, Vancouver), prédit que les écosystèmes terriens vont faire face à un effondrement imminent et irréversible. Dans un article récemment publié dans Nature, les auteurs examinent l'accélération de la perte de biodiversité, les fluctuations climatiques de plus en plus extrêmes, l'interconnexion grandissante des écosystèmes et le changement radical dans le bilan énergétique global. Ils suggèrent que tous ces éléments constituent des précurseurs à l'apparition d'un état planétaire de seuil ou encore d'un point de basculement. Si cela s'avérait exact, ce que les auteurs prédisent pour le siècle en cours, les écosystèmes de la planète, en l'état de connaissances actuelles, pourraient rapidement et irréversiblement s'effondrer.

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/70447.htm

Related:  Effondrement de la biodiversitéECOLOGIE

La course apparemment irréversible à l'effondrement de la biosphère Jean-Paul Baquiast 29/06/2012 Dans un article que nous avons publié par ailleurs, s'intéressant aux questions méthodologiques concernant es sciences de la prévision, nous avons signalé qu'une équipe pluridisciplinaire internationale suggèrait que les écosystèmes de la planète seraient engagés dans une course irréversible à l'effondrement. Celui-ci signerait nécessairement la fin des civilisations humaines telles que nous les connaissons (Voir en référence ci-dessous: Nature: Approaching a state-shift in Earth’s biosphere). Ce n'est pas le premier des diagnostics inquiétants concernant l'avenir de la biosphère que nous présentons sur notre site, tous émanant de scientifiques confirmés...si bien d'ailleurs que certains lecteurs nous reprochent une propension au catastrophisme.

Qu’est-ce qu’une extinction de masse ? Ce chapitre est le second d'une série de 19 films courts sur la biodiversité éditée en DVD. Filmé à l'université Claude Bernard de Lyon et dans les collections de paléontologie, Gildas Merceron, paléontologue, évoque les extinctions majeures de la biodiversité. Il explique le pourquoi et les conséquences de la disparition en masse de nombreuses espèces en s’appuyant sur l’exemple des dinosaures.

Pourquoi les baleines sont aussi des personnes Par Jeff Warren (Reader’s Digest Canada, Juillet 2012) A moins de trois mètres de l’endroit où je me tiens, à bâbord du voilier, six grandes femelles de la famille des grands cachalots se comportent d’une manière dont peu d’humains ont été témoins. Le capitaine de notre cotre de 40 pieds est Hal Whitehead, biologiste à l’Université Dalhousie et expert ès grands cachalots. C’est le milieu de l’après-midi et la journée est ensoleillée dans le Golfe de Californie au Mexique, cette bande d’eau de 1000 kilomètres connue pour sa biodiversité. Les marées fortes du golfe créent une remontée de nutriments qui permet la survie de nombreuses espèces telles que vivaneaux, sardines et requins, sans compter ces fiers amas de tentacules que l’on appelle calmars de Humboldt. Les grand cachalots les chassent tout au long de l’année – ils plongent des kilomètres sous la surface, les localisent avec leur sonar et referment d’un coup sec leurs grandes mâchoires sur eux.

Un mammifère américain sur dix ne survivra pas au changement climatique Adieu bisons, lamas et caribous? Les mammifères qui peuplent le continent américain pourraient avoir du mal à s’adapter au changement climatique, selon une étude parue le 14 mai dans Proceedings of the National Academy of Sciences. Un mammifère sur dix, et dans certaines régions quatre sur dix, pourraient disparaître faute de se déplacer assez rapidement pour trouver de nouveaux habitats correspondant à leurs besoins. Les souris prennent de l’avance sur les singes «Nous sous-estimons la vulnérabilité des mammifères au changement climatique lorsque nous faisons des projections climatiques et surtout nous ne prenons pas en compte leur capacité à se déplacer et se disperser dans de nouvelles régions», explique Carrie Schloss, de l’université de Washington.

L'Alaska s'attaque aux débris du tsunami japonais Morceaux de polystyrène, bouées, bois, bonbonnes de gaz, objets en plastique, appareils électriques en tous genres, bombes aérosols plus ou moins toxiques... Plus d’un an après le tsunami qui a frappé le Japon, l’Alaska se retrouve avec une quantité de débris sur ses côtes. Qu’il va bien falloir nettoyer. A Montague Island, à 190 km au sud-est d’Anchorage, l’opération commence ce jeudi.

Appel à la Terre, un SOS d’Hubert Reeves et de David Suzuki Canada / / Amérique du nord Au Canada comme ailleurs, leurs noms évoquent la connaissance, la sagesse et le respect. Alors quand Hubert Reeves et David Suzuki foulent ensemble les planches d’une même scène pour parler de l’avenir de la planète, selon leurs expertises de scientifiques, philosophes et terriens, la salle est pleine, la foule se lève les bras tendus pour applaudir l’entrée de ces deux voix de sagesse. Hubert Reeves. © Jacques Nadeau En 2012, les organisateurs de Projet Écosphère ont tenu pour la première fois à Montréal la Foire de l’environnement et de l’éco-habitation.

Une étude prédit la fin de notre planète avant l'an 2100 Un article de la revue Nature intitulé "Approaching a state-shift in Earth’s biosphere" a fait l'effet d'une petite bombe dans la communauté scientifique en prédisant une fin imminente à notre planète. Cette fatalité aurait lieu d'ici l'année 2100 et serait due à l'emballement des changements radicaux des écosystèmes et du climat de la Terre. Une étude de la Simon Fraser University (SFU) de Vancouver publiée dans la revue Nature montrerait qu'un effondrement total de la planète se produirait d'ici la fin du siècle. L'étude, menée par 18 scientifiques, soulève plusieurs points inquiétants : la dégradation générale de la nature et des écosystèmes, les fluctuations climatiques de plus en plus extrêmes et le changement radical du bilan énergétique global. Ces modifications finiraient par arriver à un point de non-retour, c'est-à-dire qu'elles deviendraient irréversibles. Avez-vous déjà partagé cet article?

Mercredi 22 août, "jour du dépassement" pour les ressources mondiales Avec trente-six jours d'avance sur 2011, nous avons consommé toutes les ressources naturelles que la Terre peut produire en un an, selon l'ONG Global Footprint Network. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Albelle Di Napoli Mauvaise nouvelle pour la planète. Les scientifiques le disent : la dénatalité ou la mort « Maintenant, c’est plus seulement Pièces et main d’œuvre qui le dit, c’est Nature. » Ainsi parlaient des chercheurs, il y a quelques jours dans les couloirs de la fac d’Orsay. Ils avaient tort. Bien d’autres, depuis des décennies, prophètes de malheur et oiseaux de mauvais augure, annoncent l’effondrement écologique et ses effets catastrophiques pour l’humanité.

L'écologie de Jean-Luc Mélenchon Non seulement Jean-Luc Mélenchon fait une bonne campagne, mais sa conversion écologiste a les accents de la sincérité. Toutefois, un examen attentif de son discours et de celui du Front de Gauche, notamment sur la "planification écologique", révèle des creux abyssaux sur le contenu même et les méthodes de cette planification. Il n'y a en réalité qu'une planification écologique proposée actuellement aux électrices et électeurs : par Eva Joly et Europe-Écologie. Jean-Luc Mélenchon fait une campagne remarquable. C'est un réel plaisir de voir l'art oratoire mis au service de l'espérance et de la mobilisation populaire. Son succès dans les sondages révèle une volonté du "peuple de gauche" de ne pas laisser un blanc-seing à son « candidat officiel », François Hollande, qui n'a pas su, jusqu'à présent, se hisser au niveau rooseveltien qu’exigent l'ampleur et la profondeur de la crise mondiale actuelle.

L'appel des 5 : "Mobiliser la société face au pic pétrolier" > Pétrole Le carbone est plus rare que l'or“Aucune solution de substitution aux carburants liquides n'est disponible à l'échelle de la demande, actuelle ou future.““L'urgence apparaît donc d'anticiper une inexorable descente énergétique.“ Le “Staff“ de TOTAL est bien mignon, mais son “râle“ révèle soit sa bétise (ce dont je doute), soit une nouvelle tentative de manipulation en jouant sur les peurs instinctives tout en faisant l'impasse sur la multitude des solutions qui commencent à se mettre en place (sans eux). Un peu de réflexion pour commencer :

Related: