background preloader

Alphabet phonétique international

Alphabet phonétique international
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir API. Cette page contient des caractères spéciaux. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode. Histoire[modifier | modifier le code] L'API a été développé au départ par des professeurs de langue britanniques et français sous la direction de Paul Passy dans le cadre de l'Association phonétique internationale, fondée à Paris en 1886 sous le nom de Dhi Fonètik Tîcerz' Asóciécon. L'API a connu plusieurs révisions en 1900, 1932, 1938, 1947, 1951, 1989, 1993, 1996 et 2005. Principes généraux[modifier | modifier le code] Barres obliques (phonologie) versus crochets (phonétique)[modifier | modifier le code] La plupart du temps donc, les notations phonétiques exactes (indépendantes de la langue) sont rarement notées, au contraire des transcriptions phonologiques. Phonétique française[modifier | modifier le code] Par exemple, Notes: Related:  Linguistique

Trait (linguistique) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Trait. En linguistique, un trait est une caractéristique d'un élément donné. Il s'agit d'un terme générique fédérant un grand nombre de termes techniques plus spécialisés. Type de traits : Un trait phonétique est une caractéristique phonétique d'un mot, d'un morphème et, plus souvent, d'un phonème — mais le terme peut s'appliquer à tout son ou ensemble de sons, de quelque taille qu'il soit. On dira par exemple que l'occlusion est l'un des traits phonétiques de la consonne [m]. Les traits phonétiques de base pour décrire une consonne sont : le point d'articulation, le mode d'articulation, la nasalité. Les traits phonétiques de base d'une voyelle sont le point et le mode d'articulation, la nasalité, l'aperture (ou degré d'ouverture de la bouche), l'arrondissement des lèvres. Le trait phonétique correspond donc à l'exécution d'un mouvement articulatoire de la bouche. Exemples de traits : Portail de la linguistique

Narramus : apprendre à comprendre et à raconter une histoire en maternelle ! Premier scénario de la collection Narramus, La sieste de Moussa est destiné aux enseignants de moyenne section de maternelle, et peut aussi être utilisé par ceux de grande section en début d’année scolaire. Il a été élaboré avec des enseignants et testé avec succès dans plus de 200 classes ! L’outil est composé de trois éléments : – l’album jeunesse La sieste de Moussa (inclus dans le guide pédagogique) La sieste de Moussa est un conte écrit et illustré par Zémanel, édité par Père Castor (2008). Il raconte l’histoire d’un petit garçon, Moussa, qui décide de faire une sieste. Mais plusieurs animaux viennent successivement lui rendre visite et l’empêchent de dormir. Cependant Moussa est malin et va trouver une solution pour tous les faire partir, enfin… presque tous. – le guide pédagogique Il est constitué de deux parties : - la présentation générale incluant une analyse de nos fondements théoriques, - le scénario regroupant les fiches de préparation des huit modules. – un CD-Rom Titres à paraître :

Diathèse Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cette page contient des caractères spéciaux. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode. Certains verbes sont intrinsèquement dénués de toute notion de diathèse : ce sont principalement les verbes d'état (comme être, paraître, sembler, demeurer, rester, etc. en français) ; ceux-ci sont en effet extérieurs à la notion d'actance. L'on considère qu'il existe deux diathèses principales que l'on peut permuter, la voix active et la voix passive. Voix active[modifier | modifier le code] Dans cette diathèse, le sujet grammatical et l'objet grammatical coïncident respectivement avec les rôles sémantiques d'acteur et d'objet patient. Dans les langues flexionnelles, le sujet est normalement au nominatif, l'objet à l'accusatif. Exemples[modifier | modifier le code] Voix passive[modifier | modifier le code] Passif agentif[modifier | modifier le code] Exemples :

Réussir son entrée en grammaire au CE1 (+ CD-Rom) - Programmes 2016 - Ouvrage bi-média Réussir son entrée en grammaire CE1 est un ouvrage pratique, prêt à l’emploi, qui offre une démarche motivante en grammaire, plébiscitée par les enseignants. Les 21 séquences proposées dans l'ouvrage "Réussir son entrée en grammaire au CE1" s'appuient sur la progression préconisée dans les programmes de 2016. En CE1, les séquences de grammaire et de conjugaison ont pour objectif d'initier et de structurer les connaissances et les compétences à acquérir dans ce domaine. Cet ouvrage s'appuie sur des mises en scène qui permettent d'aborder et de s'approprier les différentes notions, puis de systématiser et de consolider les savoirs. Dans l'ouvrage "Réussir son entrée en grammaire CE1", la démarche suivie pour chaque séquence se déroule systématiquement en cinq temps : 1. 2. 3. 4. 5. Le CD-Rom contient toutes les ressources nécessaires à la mise en oeuvre des séquences : CD-Rom pour Mac et PC

Portail:Linguistique En linguistique, ce type de distinction de politesse est appelée plus généralement distinction T-V, d'après les initiales des pronoms personnels impliqués dans plusieurs langues romanes ou slaves : en effet, dans ces langues la personne du tutoiement débute par un t, et celle du vouvoiement par un v (tu, tu, tu, ti ~ você, vous, voi, vi en portugais, français, ancien italien et slovène). Lire la suite Autres articles sélectionnés

Ecole élémentaire Jean Jaurès BELFORT Constat : Ce que l’élève « apprenti lecteur » donne à voir ! - il décode laborieusement ; - il a tendance à lire petite unité par petite unité (lettre par lettre) : il n’identifie pas rapidement une unité plus large (polygraphe, syllabe ou mot) ; - il ne retrouve pas instantanément dans sa mémoire à long terme les correspondances GP ; - il segmente difficilement les mots ; - il décode systématiquement par assemblage, même quand il rencontre plusieurs fois le même mot dans un texte ; - face à un obstacle, il se retrouve coincé et n’investit pas d’autres stratégies : il ne fait pas preuve de flexibilité procédurale ou il ne dispose que d’une seule procédure d’identification) Hypothèses : Rappel : derrière un constat identique peuvent se cacher des causes différentes, cumulées ou non. aDes investigations complémentaires sont parfois nécessaires. - Il éprouve des difficultés à identifier les polygraphes, à segmenter un mot,… - Sa mémoire immédiate est « inactivée » ; Proposition de contenus :

Linguistique cognitive Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En linguistique et en sciences cognitives, la linguistique cognitive se réfère à une école linguistique qui estime que la création, l’apprentissage et l’usage du langage trouvent leur meilleure explication par référence à la cognition humaine en général. Présentation[modifier | modifier le code] La linguistique cognitive se caractérise par son adhésion à trois postulats de base. D’abord, elle nie qu’il existe une faculté linguistique autonome dans l’esprit ; ensuite, elle considère la grammaire en termes de conceptualisation ; et enfin, elle affirme que la connaissance du langage provient de l’usage du langage[1]. Les linguistes cognitivistes rejettent l’idée que l’esprit humain posséderait un quelconque module unique et autonome dédié à l’apprentissage du langage. En rompant avec la tradition de la sémantique vériconditionnelle, les linguistes cognitivistes considèrent le sens en termes de conceptualisation. Geeraerts, D., ed. (2006).

Récapitulatif : Livres écrits avec des SONS SIMPLES uniquement Pour cet élève qui a laborieusement appris à lire les sons simples mais qui sue à grosse gouttes face aux sons complexes (ou, on, oi... et ne parlons pas des fabuleux oin, ouille, ien...) Pour celui qui peine toujours à lire malgré (Cochez ce que vous voulez) : ☐ Les nombreuses séances d'APC, d'orthophonie ou de remédiation avec la maîtresse E ☐ Les heures de décloisonnement en classe de CP pour la lecture ☐ Le maintien en CP (ou en CE1) ☐ L'acharnement de la maîtresse de CP, de celle de CE1, de ses parents, de la dame qui vient lui donner des cours de soutien à la maison... Et bien parfois parfois, le petit déclic peut venir d'un livre (suivi de nombreux autres). Ces élèves ont besoin d'un livre qui se devra d'être : Un vrai livre, avec une vraie histoire ni bébé ni cucuQu'on peut lire seul, sans l'aide de qui que ce soitQu'on peut lire facilement, sans suer à grosses gouttes,Qu'on peut comprendre, sans avoir à relire 17 fois la même phrase Collection VIVE de Laurence PIERSON Et vous ?

Philologie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Évolution sémantique du terme philologie[modifier | modifier le code] Ce siècle parlera de philologie classique, ou romane, ou germanique, ou orientale. Pour Nietzsche, un signe distinctif du théologien est son inaptitude à la philologie : « J’entends ici le mot « philologie » dans un sens très général : savoir déchiffrer des faits sans les fausser par des interprétations. »[4] Au XXe siècle naissant, la définition du mot philologie se réduit à l'ensemble des notions nécessaires à l'étude littéraire d'une langue, fournies par la paléographie et l'étude critique des textes, étayée par celle de toutes les formes de grammaire et de linguistique. Philologie classique[modifier | modifier le code] Culture hellénique[modifier | modifier le code] Les principaux philologues d'Alexandrie furent les grammairiens Apollonios[5], Aristarque[6], Aristophane[7], Callimaque[8], Ératosthène[9], et Zénodote[10]. Annexes[modifier | modifier le code] Ancien manuel

Étymologie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’étymologie est une discipline diachronique de la linguistique, qui cherche à établir l'origine formelle et sémantique d'une unité lexicale, le plus souvent un mot. Elle s’appuie sur des lois de la phonétique historique et sur l’évolution sémantique des termes envisagés. Étymologie du mot[modifier | modifier le code] Étymologie est un mot composé savant grec, ἐτυμολογία / etumología, lui-même formé sur le mot τό έτυμov "vrai sens" et de la base -λογια -logia (dérivée de λόγος "logos" « discours, raison »), qui fournit les noms de disciplines. On considère que les mots d’une langue peuvent, d’un point de vue diachronique, avoir principalement trois origines : Doublets populaires et savants[modifier | modifier le code] Quand, dans une langue, un même étymon a été hérité et emprunté ultérieurement, les deux mots obtenus sont nommés doublets lexicaux. C’est aussi le cas pour l’étymon fabrica(m) : Sens des mots[modifier | modifier le code]

Malgré quelques faiblesses signalées pour cet article, il demeure intéressant en ceci qu'il détaille en les décrivant les divers sons employés en Français, ce qui est utile pour observer notamment les difficultés articulatoires de locuteurs non natifs lorsqu'il s'agit de prononcer correctement des sons Français. by hubertaffock Apr 11

Related: