background preloader

La monstrueuse littérature jeunesse

La monstrueuse littérature jeunesse
Je me souviens d’un livre que j’avais, petite, que mon père avait acheté: La poupoune et le Gram-Groum. C’était l’histoire d’une petite fille si méchante et si capricieuse que sa mère la menace de la venue du méchant Gram-Groum pour la punir. Un beau jour, ça ne manque pas: le Gram-Groum vient et l'emporte. Après avoir lu l’histoire, ma mère l’avait trouvée si terrible qu’elle en avait déchiré des pages. Pour que jamais je ne retombe dessus. Quand je lui en ai reparlé récemment, elle a dit: «Ce Gram-Groum qui emmenait la poupoune avec l'assentiment de la mère, c’était épouvantable!» J’y ai repensé en tombant sur un diaporama du Guardian: Terrifying French children's books («les terrifiants livres français pour enfants»). Faisons-nous vraiment lire des livres différents aux enfants, en France? En Angleterre, et surtout aux Etats-Unis, certains sujets sont bannis des lectures jeunesse: la violence, la nudité, même les sentiments amoureux. Protéger les enfants Les parents peureux Related:  litté.jeunesse: histoire, débats, podcasts et vidéos

SLPJ: polémique morale et livres jeunesse intervention JF Coppé Revoir l’intervention de Jean-François Copé cliquez ici Retour sur les points de vue et réflexions qui ont fait suite Sylvie Vassallo, directrice du Salon, le 10 février 2014, sur le Monde.fr, à lire ici Ces livres ne sont pas des manuels de morale ! Sylvie Vassallo, « L’invité de 7h50 » sur France Inter (émission du 12 février) avec Clara Dupont-Monot, à voir ici Voir, ou revoir, le débat organisé par France 24, avec Philippe Brillaut, Maire (UMP) du Chesnay, conseiller général des Yvelines, Jérôme Lambert, Syndicat national des instituteurs et professeurs des écoles ; Sylvie Vassallo, Directrice du Salon du livre et de la jeunesse en Seine-Saint-Denis et Eric Deschavanne, Philosophe. Voir la deuxième partie du débat ici Le 16 février 2014, sur le FranceTVinfo, à lire ici Le 17 février 2014, sur mediapart.fr, à lire ici Publié le 10 février 2014 sur Le Huffington Post, à lire ici Nathalie Richet, journaliste, publié le 11 février 2014 sur le blog « AllonZ’enfants » de l’Express, à lire ici

30 ans de lecture jeunesse Le salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil a 30 ans. C’est l’occasion de dresser un bilan, de mesurer l’évolution des goûts littéraires et des usages des jeunes lecteurs depuis 1984. Et de faire avec Denis Cheissoux un tour d’horizon des incontournables de ces 30 dernières années. ►►► LA SELECTION DE LIVRES I Les incontournables de Denis Cheissoux ►►► ÉCOUTEZ I Le téléphone sonne consacré au 30e Salon du livre pour la jeunesse de Montreuil Tout a commencé en 1924 avec la première bibliothèque pour enfants. À Paris, L’heure joyeuse ouvrait pour les enfants à partir de 6 ans, parce qu’on attendait d’eux d’abord qu’ils sachent lire. Dans les années 80, les enseignants d’école maternelle, et les bibliothécaires expliquent aux parents qu’ils peuvent inscrire leur enfant, mais aussi leur petit frère ! L’évolution des goûts des enfants est difficile à connaître. En revanche, l’offre a peu changé. Avec Hedwige Pasquiet, de Gallimard jeunesse : ►►► DEMAIN ?

L’enfant allemand • Camilla Läckberg - Mally’s Books – Chroniques de livres / Blog Littéraire Lire un Camilla Läckberg, c’est un peu comme retrouver un couple d’amis le temps d’un weekend. Alors que les quatre précédents volumes nous ont déjà permis de bien connaître Patrick et Erica, L’enfant allemand vient nous plonger dans une nouvelle intrigue, dont le personnage central n’est autre que la mère de l’héroïne. Qu’a-t-il donc pu se passer dans les années 40 pour que la douce et rêveuse Elsy se transforme en mère distante et froide avec ses filles ? Au cœur de Fjällbacka, Erica Flack va mener l’enquête. La quatrième de couverture... La jeune Erica Falck a déjà une longue expérience du crime. Mon avis… Au fil des lectures des précédents volumes, le lecteur avait pu découvrir les relations particulières qu’entretenaient Erica et Anna avec leur mère Elsy. Malgré les apparences, ce cinquième volet se détache quelque peu de l’histoire personnelle d’Erica et Patrick pour se concentrer sur la profondeur d’un trouble ancien. Alors quelle suite ? Pour résumer… Ma note…

Livre jeunesse : les raisons d’un succès florissant Le 30e Salon du livre et de la presse jeunesse à Montreuil, qui s'ouvre mercredi, célèbre la réjouissante vitalité du secteur. LE MONDE DES LIVRES | • Mis à jour le | Par Emilie Grangeray, Catherine Simon et Macha Séry Eloquents sont les chiffres : 162 000 visiteurs et 450 exposants en 2013, contre une cinquantaine d’éditeurs en 1984, lorsque le Salon du livre et de la presse jeunesse organisa à Montreuil sa première édition. Les BD pour enfants se sont multipliées et, Internet oblige, les livres documentaires ont fait leur révolution. « De grands artistes, comme Claude Ponti, se sont impliqués et ont fait de la littérature jeunesse leur terrain de jeu », résume Sylvie Vassalo, qui préside aux destinées du Salon. « Il y a vingt ans, on ne pouvait même pas faire de livres en carton sans les éditer en coproduction car ce n’était pas viable. Lire aussi Kveta Pacovska, pour rougir de plaisir Un secteur dynamique Ce secteur de l’édition, cinquième en 1984, occupe désormais la deuxième place.

L'as-tu lu mon p'tit loup ? par Denis Cheissoux - France Inter Avec nos partenaires, nous traitons vos données pour les finalités suivantes : le fonctionnement du site, la mesure d'audience et web analyse, la personnalisation, la publicité et le ciblage, les publicités et contenus personnalisés, la mesure de performance des publicités et du contenu, le développement de produit, l'activation des fonctionnalités des réseaux sociaux. Vos préférences seront conservées pendant une durée de 6 mois. Droits d’auteurs sur Internet Voici un petit texte pour témoigner d’une mésaventure qui m’est arrivée récemment en lien avec ce site. J’ai reçu un mail d’un avocat représentant une agence photos et me réclamant la modique somme de 1080 euros pour l’utilisation d’une image de l’un de ses clients (la photo avait été repérée grâce à un moteur de recherche). Le message me disait de régler au plus vite le montant au risque de poursuites judiciaires. Bien sûr j’ai d’abord cru à un fake. Mais en recoupant les informations j’ai compris qu’il n’en était rien. L’avocat a apprécié ma démarche mais, pour autant, m’a confirmé l’infraction au code de la propriété intellectuelle et à maintenu sa demande, en baissant toutefois la somme à 840 euros. Et puis j’ai pris le temps de la réflexion. Grâce à la solidarité d’amis et de lecteurs qui participèrent à une cagnotte en ligne, je pus régler la somme et me sortir de ce mauvais pétrin. Mais finalement la question n’est pas là. Donc acte. Régis Dubois

Littérature : quels sont les livres préférés des jeunes Français ? C’est l’été, bientôt les vacances, l’occasion pour les jeunes (et les autres !) de se reposer et de se consacrer aux loisirs. Et pourquoi pas à la lecture ? Car oui, les jeunes Français aiment lire, même si le temps qu’ils consacrent aux livres ne fait pas le poids face à la télé et internet et qu’avec l’âge, ils lisent moins, révèle une étude publiée mardi par le Centre national du livre (CNL). Si 89% des jeunes de 7 à 19 ans lisent parce qu’ils y sont obligés (école), ils sont 78% à lire "par goût personnel". Que lisent les jeunes ? Harry Potter (Gallimard) est le livre préféré des filles et des garçons dans toutes les tranches d’âge. 6% des lecteurs l’ont cité comme étant le livre qu’ils préfèrent, devant : Titeuf (Glénat) Astérix (Hachette) La cabane magique (Bayard) Hunger Games (Pocket Jeunesse) Dans le top 20 des ventes 2015, on retrouve les grandes sagas pour adolescents : L’Epreuve (Pocket Jeunesse), Divergente (Nathan), Les héros de l’Olympe (Albin Michel)… La lecture 2.0

Les livres jeunesse incontournables des trente dernières années Lecture © SLJP 2013 - 2014 / Éric Garault De Pef à Tomi Ungerer, découvrez les coups de cœur de Denis Cheissoux de l’émission L’as-tu lu mon p’tit loup sur France Inter à l'occasion des 30 ans du salon du livre jeunesse de Montreuil. La littérature jeunesse, c’est avant tout du plaisir De Chien bleu de Nadja aux livres de Pef, à Tomi Ungerer en passant par La petite taupe qui voulait savoir qui lui avait fait dessus, découvrez les coups de cœur de Denis Cheissoux de l’émissionL’as-tu lu mon p’tit loup sur France Inter Et en bonus, son amical conseil lecture aux parents ! Les coups de cœur de Denis Cheissoux : Chien bleu de Nadja (L'École des loisirs, coll. ►►► ÉCOUTEZ I Le téléphone sonne consacré au 30e Salon du livre pour la jeunesse de Montreuil ►►► ET AUSSI I 30 ans de lecture jeunesse ►►► LA SELECTION DE LIVRES DES 30 DERNIÈRES ANNÉES I Les incontournables de Denis Cheissoux ►►► DEMAIN ? ►►► LIVRES POUR DEMAIN I Sélection de livres numériques Quelques chiffres sur le livre jeunesse :

Le petit chat de Lina - Littérature enfantine Le petit chat de Lina, LEE, Komako Sakaï, école des loisirs Tout commence par un petit miaulement derrière une porte. Miii, miii, miii, mais qui pleure ainsi? Lina et sa mère découvrent alors le chaton, tout petit, le poil ébouriffé. Entre maman, on se comprend. Il a les yeux mal en points mais il n'est pas aveugle, un petit tour chez le vétérinaire et tout rentrera dans l'ordre. Au début, Lina trouve que ce chat est quand même moins mignon que ceux de l'animalerie, mais il faut bien avouer que quand elle le prend dans ses bras, l'écoute ronronner et le sent respirer elle est sous le charme. Très vite, elle se sent responsable de lui, au point qu'elle est très inquiète quand il disparaît. On sait que Komako Sakaï est incroyablement douée pour dessiner les traits de l'enfance. Cet album est une histoire très charmante sur l'adoption, le soin qu'on peut apporter aux autres, le sentiment maternel et l'empathie.

SLPJ: enquête "les enfants et la lecture" Le LabSIC (Laboratoire des sciences de l’information et de la communication) de l’université Paris 13 a pour cela mené une enquête lors du Salon du livre et de la presse jeunesse en 2013. Les sociologues ont interrogé près de 500 enfants et 500 parents, et si l’échantillon n’est pas représentatif de la totalité des enfants en France, il permet d’entrevoir les comportements de ceux qui fréquentent le Salon et les lieux d’accès à la lecture. Le rapport complet sera publié à l’occasion du Salon 2014 par l’Enssib. Parmi les plus grands lecteurs, la lecture est motivée par le plaisir (pour 22,8% d’entre eux), l’évasion (20,7%), l’apprentissage (19%) et l’imaginaire (14,8%). Mais pour l’ensemble des enfants, l’appétit de lecture semble varier avec l’âge : parmi les enfants de moins de 11 ans, 24% disent lire un livre par semaine, 39% en lisent plus de 3, tandis que la tendance s’inverse pour les enfants de 11 ans et plus, dont 39% lisent un livre par semaine et 21% plus de 3. Que lisent-ils?

SNE: Défense du prix du livre au niveau européen Ces dernières années, la Cour de justice de l’Union européenne a admis la licéité du prix fixe, suivie par le Conseil des ministres de l’Union européenne et le Parlement européen qui ont chacun reconnu l’attachement des Etats aux systèmes nationaux de prix fixe du livre et aux accords internationaux dans les zones linguistiques homogènes. (Arrêt de la CJCE de 1985 sur la licéité du prix unique au regard du droit communautaire) Actuellement, l0 pays de l’Union Européenne ont mis en place un système de prix fixe des livres, soit par voie législative (Allemagne, Autriche, Espagne, France, Grèce, Italie, Pays-Bas, Portugal) et soit sous forme d’accords interprofessionnels (Hongrie et Slovénie). D’autres pays, à travers le monde appliquent un dispositif similaire. Vincent Montagne a rencontré en septembre 2012 à Montréal Jean-François BOUCHARD, Président de l’ANEL, Association nationale des éditeurs de livres, ainsi que le directeur général de l’ANEL, M Richard Prieur.

Les lectures jeunesse (et quelques autres) de Jangelis Les articles critiques: disparition du documentaire jeunesse? « Madame, j'ai des recherches à faire sur la mythologie grecque, les chevaliers, la Seconde Guerre mondiale... est-ce que je peux aller sur Google, ou sur Wikipédia, s'il vous plaît ? » Cette demande, tous les documentalistes de France, et les bibliothécaires aussi, l'entendent quotidiennement. Pourtant, dans les rayons des CDI et des bibliothèques, il y a des dizaines d'ouvrages sur ces sujets, qui ont été élaborés patiemment et souvent intelligemment par les éditeurs de documentaires jeunesse avec des spécialistes, et qui ont été choisis de la même façon par les médiateurs, dans le souci constant de proposer aux jeunes lecteurs des ouvrages pertinents et accessibles. Alors que faire ? Jeter tous les livres et passer au savoir virtuel ? Laisser les lecteurs potentiels se débrouiller dans les méandres et les chausse trappes de la Toile ? I. Les principaux éditeurs de documentaires jeunesse : D'autre part, les éditeurs manquent parfois d'audace. II. 2. III.

Related: