background preloader

Comment planter les poireaux pour avoir plus de blanc

Comment planter les poireaux pour avoir plus de blanc
Si vous avez aimé cet article, pourquoi ne pas en parler autour de vous ? Cliquez sur le bouton Facebook ou Gmail. Ce qu’on aime dans le poireau c’est le blanc ! Plus tard, vous pourrez aussi planter en août des poireaux d’hiver, qui résistent au gel et se consomment durant tout l’hiver. Comme d’habitude, cliquez sur les photos pour les agrandir. La séparation des plants Le plus simple, c’est d’acheter des plants de poireaux au marché ou à la jardinerie. J’ai arrêté de faire mes propres semis de poireaux parce que c’est long (2 mois). Souvent, les racines sont complètement emmêlées et il est impossible de séparer les jeunes poireaux sans risquer de les casser. Le truc : faites tremper toute la motte pendant une demi-heure dans un seau rempli d’eau. L’habillage des plants Séparez chaque plant individuellement. Maintenant, il vous faut habiller les plants, c’est à dire raccourcir au sécateur les feuilles d’un côté, et les racines de l’autre. A quoi sert l’habillage ? Comment procéder ?

permaculture Je n’ai pas énormément posté ces derniers temps, je m’en excuse mais cette année fut riche et beaucoup moins tranquille que je ne l’avais espéré cru! Pris dans pas mal de projets de formations, de designs et d’accompagnements divers, j’ai dû choisir les priorités. Aujourd’hui il pleut et je suis coincé par un lumbago détestable, il me paraît donc judicieux d’en profiter pour faire le point sur l’avancée des divers fronts de ce qui sera d’ici 3 ans je l’espère un bel exemple de système permacole adaptée à la châtaigneraie cantalienne. En préambule, je me permets de présenter le nom du lieu : les Escuroux. L’escure, l’écurie, l’étable : il y a en effet 2 granges sur place…Le fait de curer les fossés (?) Nous validons donc cette dernière explication, en partie car les écureuils sont cools. Après avoir passé tout l’hiver (et il a duré plus de 6 mois!) Foin de précipitation, l’essentiel de l’année 2013 (et il semblerait bien de 2014) sera de sauver l’existant, et il est grand! polly dolly

6 recettes faciles pour un désherbant naturel, sain et efficace ! Vous en avez marre d’entendre parler des désherbants chimiques ? Ça tombe bien, on n’en a pas besoin ! Pour entretenir son jardin et le débarrasser de toutes les plantes indésirables, il existe des méthodes beaucoup moins coûteuses, 100% naturelles et, surtout, infiniment moins dangereuses pour notre santé et notre environnement ! En fait, pour exterminer les mauvaises herbes qui envahissent votre potager ou votre terrasse, il n’y a qu’à se procurer quelques ingrédients courants et suivre une recette très simple. Voici 6 exemples à reproduire chez soi. Le purin d’ortie concentré Laisser macérer 2kg d’orties coupées en petits morceaux dans 10 litres d’eau à l’intérieur d’un grand récipient couvert. Le purin d’angélique Même méthode que le purin d’orties mais, cette fois, avec 1 kg de feuilles d’angélique pour 10 litres d’eau. Le vinaigre blanc L’eau de cuisson de pommes de terre Conserver le jus de cuisson de ses pommes de terre, le laisser refroidir et le verser sur les mauvaises herbes.

Du soleil et du citron pour purifier l'eau Des scientifiques ont découvert un procédé facile à mettre en œuvre qui permet d'éliminer rapidement les bactéries dans l'eau. C'est un procédé efficace et peu onéreux, susceptible de simplifier la vie de millions de personnes n'ayant pas accès à l'eau potable. En ajoutant du citron à de l'eau exposée au soleil, des scientifiques sont parvenus à éliminer des bactéries nocives pour l'homme, telles que les Escherichia coli, beaucoup plus rapidement que par une désinfection solaire simple. Les détails de cette découverte, faite par une équipe de chercheurs de l'Université Johns Hopkins (Baltimore, Maryland), ont été rapportés dans la revue American journal of tropical medecine and hygiene. Selon l'Unicef, 783 millions de personnes, dont plus 650 millions vivant en zone rurale, n'ont actuellement pas d'accès à l'eau potable dans le monde. Une purification imparfaite

Bourrache | Utilisation, culture et récolte au jardin et au potager Cuisine et cosmétique Les feuilles se récoltent jeunes et sont mangées en salade. Plus vieilles, elles se cuisent comme les épinards. Les fleurs décorent les plats plus qu'elles ne les relèvent. L'huile de bourrache est utilisée en cosmétique contre le vieillissement de la peau. Périodes de culture La bourrache se sème au printemps, puis on récolte ses feuilles et ses fleurs jusqu'en Automne. Vous pouvez commencer les semis une fois que les grosses gelés sont passées, en Mars / Avril. La bourrache se ressème toute seule facilement et peut même devenir envahissante. Emplacement La bourrache pousse facilement et s’accommode de la majorité des types de sol, même pauvres. Procurez lui seulement un minimum d'ensoleillement pour qu'elle produise de nombreuses fleurs. Une fertilisation n'est pas nécessaire. Si vous voulez en faire une culture intensive consultez ce guide très bien fait. Semer de la bourrache Préparez de petits trous de 1 ou 2cm de profondeur espacés de 30/40cm. Engrais vert Entretien

Plantation des poireaux d'hiver C’est en fin d’été ou au début de l’automne que l’on procède à la plantation des poireaux d’hiver au potager. Aux semis aléatoires, il est souvent préférable de se procurer directement auprès d’un horticulteur local une botte d’une cinquantaine de jeunes poireaux. Une quantité largement suffisante pour couvrir les besoins d’une petite famille. Voici comment repiquer au mieux ces poireaux. La préparation du sol Début septembre, la terre est encore généralement trop sèche et forme des croûtes en surface. Ouvrez ensuite à la serfouette, dans le sol rendu meuble, des rangs espacés de 30 cm et profonds de 5 à 10. Glissez ensuite à l’intérieur de chacun d’eux les jeunes poireaux. Ce n’est qu’une semaine plus tard, lorsque vous réaliserez un premier binage, que vous refermerez les sillons et ramènerez la terre contre les poireaux ( pour un 1er buttage). L’école des jardiniers expérimentés

Produire ses propres semences Produire ses propres semences Il existe plusieurs méthodes pour produire ses propres semences. La plus simple, ou quand on connaît un jardinier, est de garder les graines des légumes qu’on récolte soi-même – quand on jardine – ou qu’on a achetés ou que quelqu’un nous a donnés. On peut ainsi récolter : en laissant monter en graines : des radis, des navets…à la condition de les laisser bien mûrir : des graines de tomate, de concombre, de courge, courgette, choux, melon, pastèque, phacélie, moutarde blanche ou jaune (ces trois derniers sont très bons pour comme engrais vert)… Bref, tous les fruits et légumes contenant des graines.en sélectionnant des plants : des pommes de terre. Récolter des graines Toutes les plantes ne produisent pas de graines (ou en produisent peu et/ou très peu fertiles). Qui dit récolte dit contenant. Les plantes potagères Avant toute chose, pour récolter des semences potagères, il faut cultiver des variétés non-hybrides. a. légumes à floraison dans l’année Les fruitiers

La Rose du Mois Un rosier liane des plus précoces Alors que la végétation reprend ses droits, les premières roses apparaissent. Pourtant ces fleurs préfèrent souvent attendre le mois de mai avant d’éclore : les possibles chutes de neige d’avril risqueraient de précipiter leur fin… Comme le dit le proverbe, "On n’a pas fini d’hiverner tant qu’avril n’est pas passé". > Téléchargez le fond d’écran ‘Neige d’Avril’ (1280 x 1024). En savoir plus : Origine de la rose Emplacement de ‘Neige d’Avril’ dans la Roseraie : Plates-bandes : 51, 122, 128 B, 128 E, 135 D et 147. Au début du XXème siècle, des obtenteurs de l’Orléanais comme Eugène Turbat (‘Yvonne Rabier’ - 1910), Albert Barbier (‘La Marne’ - 1915) ou Levasseur (‘Orléans rose - 1909), montrent un certain engouement pour la création de petits rosiers Polyantha. ‘Neige d’Avril’ est doté de grandes qualités, qui ont assuré la renommée de Altin Robichon : Dépourvu d’aiguillons : les jardiniers apprécieront au moment délicat de la taille.

Plantes comestibles fiches (il y a souvent de nouvelles fiches rajoutées - Dernière mise à jour le 30 avril 2007) Alliaire Consoude Frêne Fumeterre Linaire Lotier corniculé Mélilot Ortie Oxalis Polygale Pulmonaire Renouée des oiseaux Saponaire Scrofulaire noueuse Stellaire Sureau Tussilage Vipérine Créer un potager de légumes perpétuels Créer un potager de légumes perpétuels. Légumes oubliés, originaux et à la saveur étonnante, les légumes perpétuels sont, bien souvent, des légumes vivaces qui resteront en place au potager pendant plusieurs années sans demander beaucoup de soins. Rustiques, économiques et originaux ils raviront les jardiniers ayant peu de temps au jardin ou les curieux. A l'inverse d'un potager classique où on cultivera des légumes en grosses quantités pour les stocker durant l'hiver, un potager perpétuel permettra de cueillir au fil des besoins et au fil de l'année. Que sont les légumes perpétuels ? Il existe deux sortes de légumes perpétuels : les vivaces, rustiques en place durant plusieurs années et les plantes qui se multiplient pas leurs bulbes, tubercules (capucine tubéreuse, crosnes, ocas, poires de terre etc.). Où et comment implanter son potager perpétuel ? Vous pouvez implanter votre potager perpétuel en pleine terre ou dans des carrés potagers à exposition ensoleillée. Désherbage Aérer le sol

Pourquoi planter des pommes de terre et je vais faire des économies ! En 1960, c'était 100kg par personne par an en FRANCE. Aujourd'hui, les chiffres sont bien inférieurs: La consommation est d'environ 40 kg de pommes de terre fraiches et de 25 kg de produits transformés (surgelés, chips, purée...). et, gratuit, cadeau ... bien sûr, le plaisir, la qualité récoltée, la satisfaction ... 1/ quel est notre budget pomme de terre ? Dans vos points de vente habituels, une Chair ferme (Charlotte, amandine, roseval ...) coûte en moyenne : 1 euro le kilo et une pomme de terre de consommation lavée (monalisa, agata etc..) vaut environ 0,5 € le kilo. 2/ quel est le coût du plant ? pour produire dans son jardin 200 kg de pomme de terre Par plante, la récolte se situera entre 0,6 et 0,9 kg suivant la variété il faut donc planter entre 250 et 350 plants Un sac de 5kg en petit calibre a en moyenne 190 plants. le prix d'achat du plant se situera entre 30 et 45 euros.

Graines de salade : comment les récolter et les conserver pour plus tard | Potager, conseil de jardinage, aménagement du jardin, profitez du dehors avec hortik 15 nov 2012 Il n’y a pas de petites économies et la récolte de graines de salade est très facile à réaliser. Succès quasi garanti ! © cynoclub - Fotolia.com Tout d’abord, sélectionnez deux ou trois de vos meilleures salades, et réservez-les pour les semences. Avec un peu de temps, la salade va monter en graine toute seule. Une fois que les laitues ont fleuri, leurs graines mûrissent peu à peu et après une quinzaine de jours, vous pouvez commencer à récolter les graines. Comment faire : Cueillir le plant et l’enfourner dans un sac la tête en bas.Une solution alternative est de : mettre le plant dans un seau ou une bassine. Dans les 2 cas, il suffit ensuite de secouer et frotter pour enlever les graines. Il vous reste à souffler doucement sur les petits tas pour que les poils s’envolent. Vous pouvez aussi laisser la plante entière la tête à l’envers dans le seau dans un endroit sec, ainsi les graines de salade non mûres qui restent continuent de mûrir en quelques jours. Publié par : Michel G.

Related: