background preloader

Comment planter les poireaux pour avoir plus de blanc

Comment planter les poireaux pour avoir plus de blanc
Si vous avez aimé cet article, pourquoi ne pas en parler autour de vous ? Cliquez sur le bouton Facebook ou Gmail. Ce qu’on aime dans le poireau c’est le blanc ! Plus tard, vous pourrez aussi planter en août des poireaux d’hiver, qui résistent au gel et se consomment durant tout l’hiver. Comme d’habitude, cliquez sur les photos pour les agrandir. La séparation des plants Le plus simple, c’est d’acheter des plants de poireaux au marché ou à la jardinerie. J’ai arrêté de faire mes propres semis de poireaux parce que c’est long (2 mois). Souvent, les racines sont complètement emmêlées et il est impossible de séparer les jeunes poireaux sans risquer de les casser. Le truc : faites tremper toute la motte pendant une demi-heure dans un seau rempli d’eau. L’habillage des plants Séparez chaque plant individuellement. Maintenant, il vous faut habiller les plants, c’est à dire raccourcir au sécateur les feuilles d’un côté, et les racines de l’autre. A quoi sert l’habillage ? Comment procéder ? Related:  cultures

6 recettes faciles pour un désherbant naturel, sain et efficace ! Vous en avez marre d’entendre parler des désherbants chimiques ? Ça tombe bien, on n’en a pas besoin ! Pour entretenir son jardin et le débarrasser de toutes les plantes indésirables, il existe des méthodes beaucoup moins coûteuses, 100% naturelles et, surtout, infiniment moins dangereuses pour notre santé et notre environnement ! En fait, pour exterminer les mauvaises herbes qui envahissent votre potager ou votre terrasse, il n’y a qu’à se procurer quelques ingrédients courants et suivre une recette très simple. Voici 6 exemples à reproduire chez soi. Le purin d’ortie concentré Laisser macérer 2kg d’orties coupées en petits morceaux dans 10 litres d’eau à l’intérieur d’un grand récipient couvert. Le purin d’angélique Même méthode que le purin d’orties mais, cette fois, avec 1 kg de feuilles d’angélique pour 10 litres d’eau. Le vinaigre blanc L’eau de cuisson de pommes de terre Conserver le jus de cuisson de ses pommes de terre, le laisser refroidir et le verser sur les mauvaises herbes.

Bourrache | Utilisation, culture et récolte au jardin et au potager Cuisine et cosmétique Les feuilles se récoltent jeunes et sont mangées en salade. Plus vieilles, elles se cuisent comme les épinards. Les fleurs décorent les plats plus qu'elles ne les relèvent. L'huile de bourrache est utilisée en cosmétique contre le vieillissement de la peau. Périodes de culture La bourrache se sème au printemps, puis on récolte ses feuilles et ses fleurs jusqu'en Automne. Vous pouvez commencer les semis une fois que les grosses gelés sont passées, en Mars / Avril. La bourrache se ressème toute seule facilement et peut même devenir envahissante. Emplacement La bourrache pousse facilement et s’accommode de la majorité des types de sol, même pauvres. Procurez lui seulement un minimum d'ensoleillement pour qu'elle produise de nombreuses fleurs. Une fertilisation n'est pas nécessaire. Si vous voulez en faire une culture intensive consultez ce guide très bien fait. Semer de la bourrache Préparez de petits trous de 1 ou 2cm de profondeur espacés de 30/40cm. Engrais vert Entretien

La Rose du Mois Un rosier liane des plus précoces Alors que la végétation reprend ses droits, les premières roses apparaissent. Pourtant ces fleurs préfèrent souvent attendre le mois de mai avant d’éclore : les possibles chutes de neige d’avril risqueraient de précipiter leur fin… Comme le dit le proverbe, "On n’a pas fini d’hiverner tant qu’avril n’est pas passé". > Téléchargez le fond d’écran ‘Neige d’Avril’ (1280 x 1024). En savoir plus : Origine de la rose Emplacement de ‘Neige d’Avril’ dans la Roseraie : Plates-bandes : 51, 122, 128 B, 128 E, 135 D et 147. Au début du XXème siècle, des obtenteurs de l’Orléanais comme Eugène Turbat (‘Yvonne Rabier’ - 1910), Albert Barbier (‘La Marne’ - 1915) ou Levasseur (‘Orléans rose - 1909), montrent un certain engouement pour la création de petits rosiers Polyantha. ‘Neige d’Avril’ est doté de grandes qualités, qui ont assuré la renommée de Altin Robichon : Dépourvu d’aiguillons : les jardiniers apprécieront au moment délicat de la taille.

Créer un potager de légumes perpétuels Créer un potager de légumes perpétuels. Légumes oubliés, originaux et à la saveur étonnante, les légumes perpétuels sont, bien souvent, des légumes vivaces qui resteront en place au potager pendant plusieurs années sans demander beaucoup de soins. Rustiques, économiques et originaux ils raviront les jardiniers ayant peu de temps au jardin ou les curieux. A l'inverse d'un potager classique où on cultivera des légumes en grosses quantités pour les stocker durant l'hiver, un potager perpétuel permettra de cueillir au fil des besoins et au fil de l'année. Que sont les légumes perpétuels ? Il existe deux sortes de légumes perpétuels : les vivaces, rustiques en place durant plusieurs années et les plantes qui se multiplient pas leurs bulbes, tubercules (capucine tubéreuse, crosnes, ocas, poires de terre etc.). Où et comment implanter son potager perpétuel ? Vous pouvez implanter votre potager perpétuel en pleine terre ou dans des carrés potagers à exposition ensoleillée. Désherbage Aérer le sol

Ameublir un sol lourd - monjardinenpermaculture.fr Dès septembre-octobre de l'année 1, on tond (ou on fauche l'herbe) et on couvre le sol de carton (sans impression) et d’un épais (20 cm) paillis d’automne (feuilles mortes, foin, paille, herbes sèches...), ce qui va détruire, « digérer » l’herbe pendant les 8-10 mois qui suivent. Une variante est de désherber et de mettre du BRF sur la terre nue. Cette technique est détaillée ici. Cette technique, extrêment efficace, nécessite plus d'efforts et de disposer de BRF. On va semer en été / automne de l’année 2 des "engrais verts" comme par exemple des Graminées (dactyle, fétuque, Ray-grass d’Italie), de la phacélie, de la vesce, de la moutarde, seuls ou en mélange (idéalement). Durant l’hiver-printemps les racines de ce couvert végétal, d’installation facile et rapide, font fendiller la terre lourde.

Bien cultiver le plant de tomate. Les détails qui font la différence. Il y a peu de temps nous avons publié un article qui vous racontait des histoires de tomates. Comme on vous connaît, bande de jardiniers, on s’est dit que ça ne vous suffirait sûrement pas. Alors nous rassemblons ici les principaux conseils de culture du plant de tomate, du semis à la récolte. On va semer ! On va semer, mais pas “sur une étoile ou sur un oreiller“, n’en déplaise à Gilbert M. Non, mieux semer à l’intérieur, dans un récipient de plus de 8 cm de profondeur, empli d’un mélange de terreau fin – ou de compost mûr bien tamisé. Il ne faut pas hésiter à semer plusieurs fois en quelques semaines. Les dates théoriques de semis à l’intérieur région par région, c’est par ici. Choisir les graines. Les tomates sont contrariantes car d’une année sur l’autre on constate que ce n’est pas la même variété qui réussit bien. Méfiez-vous des variétés “productives” surtout si ce sont des hybrides. Bien s’occuper de ses plantules à l’intérieur. Repiquer son plant de tomate sans se planter.

Protéger le potager en hiver | Jardipartage Le potager s’est peu à peu vidé en ce début d’automne. Même si quelques planches sont encore en culture, la plupart est libre et la terre mise à nue se trouve maintenant exposée aux aléas climatiques et aux intempéries hivernales (alternance du gel et du dégel qui compacte la terre, pluies abondantes qui lessivent le sol, neige pendant plusieurs jours d’affilée parfois)…Comme on protège le mobilier de jardin, il peut être utile, voire indispensable, de protéger les surfaces de culture. Ce sera aussi un gain de temps considérable au printemps, lorsque sera venu le moment de retrouver une terre « propre », exempte de mauvaises herbes tenaces qui auraient pu s’installer cet hiver. Semez un engrais vert La culture de certaines familles de plantes (telles que les fabacées ou encore les légumineuses) enrichit naturellement le sol en azote. Couvrez la terre avec une bâche ou des cartons L’idée peut faire sourire lorsque le potager est immense. Protéger le potager en hiver

Cultivez des tomates précoces ! Des tomates maintenant ? ça y est Gilles est devenu fou ! ça gèle ! Détrompez-vous... j'ai encore toute ma tête. Mais oui, il est possible de semer des tomates (je ne parle évidemment pas d'en récolter maintenant) dès les mois de janvier (sud de la France) ou février (sud et nord). En effet, en cultivant des tomates de façon classique en extérieur, les premières récoltes sont effectuées courant juillet si tout va bien (en 2016 c'était plutôt en août). Voyons comment cultiver des tomates précoces. Quand et comment démarrer vos semis de tomates précoces? Maintenez le terreau humide jusqu'à la levée (mais sans le noyer, ce qui risquerait de faire pourrir les graines). Repiquer en godet dès l'apparition des 2 premières feuilles vraies (différentes des cotylédons, qui sont les 2 premières feuilles non découpées qui apparaissent dès la levée). Vous devez veiller à aérer régulièrement le châssis. Prévoyez là encore un voile d'hivernage pour les nuits fraîches. Quelles variétés choisir ? Bon semis !

Cultiver des plantes aromatiques Faciles à cultiver et à cuisiner, les aromatiques peuvent s’installer partout, aussi bien au potager que dans les massifs ou les bacs des jardinières. Zoom sur quelques indispensables. L’aneth On l’aime avec la choucroute et le saumon ! L’aneth a besoin d’un sol bien drainé et de soleil. Le basilic Semez les graines de basilic sous abris en février-mars, repiquez en pleine terre à la mi-mai. La ciboulette Son goût d’oignon jeune est irrésistible ! La coriandre La coriandre apporte une touche orientale aux plats de légumes, viandes et salades. L’estragon Délicieux avec les grillades et le poisson, l’estragon s’épanouit dans un sol humifère et acide. Le persil Cru ou cuit, c’est un indispensable en cuisine. Le thym Le thym apprécie les sols drainés et le soleil. La menthe La menthe est la seule aromatique avec la mélisse et le cerfeuil qui apprécie la mi-ombre, toutes les autres ont besoin de soleil ! Le romarin La sauge Crédits des visuels : © Botanic / Arnaud Childeric

Culture de 33 variétés de pomme de terre Bintje Une ancienne variété de 1935 qui reste encore la principale référence en matière de rendement. Cette pomme de terre aux gros tubercules réguliers, oblongs, à chair et à peau jaune pâle n’est pas la meilleure, mais elle offre de très sérieuses garanties de récolte : un atout considérable pour un potager vivrier. Blanche La nouvelle variété de pomme de terre 'Blanche' présente une peau claire sur une chair claire. Bleu d'Artois 'Bleue d'Artois' se caractérise par une chair et une peau bleue. Charlotte Résistante, avec une assez bonne conservation, et surtout un très bon rendement pour une qualité de chair pareille : rien d’étonnant à ce que cette obtention soit devenue une classique. Mona Lisa Cette variété aux tubercules assez gros, oblongs, réguliers, à chair et à peau jaunes, est une valeur sûre depuis presque 30 ans. Nicola 'Nicola' vous donnera une abondance de tubercules de taille moyenne, mais réguliers, relativement allongés, à la belle et ferme chair jaune. Océania Pompadour Ratte

Jardinière d'aromatiques : culture en pot pour fenêtre ou balcon Les plantes aromatiques sont de culture si facile qu'un tout petit coin suffit pour les accueillir. Découvrez le plaisir des les utiliser fraîches en plantant une jardinière qui prendra place sur la terrasse, le balcon ou un simple rebord de fenêtre. Sur le balcon ou la terrasse Les aromatiques n'étant pas très exigeantes, elles poussent sans difficulté en bac ou en pot. Quel contenant ? Pot, jardinière, vasque, jarre... La terre cuite sera préférée au plastique : les micro-pores qu'elle contient permettent une meilleure évaporation de l'eau. Exposition Les méditerranéennes (thym, romarin, sarriette, basilic...) apprécieront le sud. Acheter des aromatiques Les plantes aromatiques sont disponibles une grande partie de l'année dans les jardineries. Semis ? Vous pouvez bien sûr effectuer vos propres semis. Bouturage Si le romarin du voisin vous fait envie : pas de problème! Division Pour le thym, il suffit de diviser une touffe existante. Support de culture Les bonnes associations >> A lire aussi :

Related: