background preloader

Lavoisier, le parcours d'un scientifique révolutionnaire - CNRS sagascience

Lavoisier, le parcours d'un scientifique révolutionnaire - CNRS sagascience

http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/doslavoisier/

Related:  C2: L'Europe des Lumières, circulation des idées, despotisme éclC2/ L'Europe des Lumières : circulation des idées, despotisme éclairé et contestation de l'absolutisme

Encyclopédie de Diderot et d'Alembert : ce qu'elle peut encore nous apprendre ! L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert a 250 ans. Un âge préhistorique qui sent la poussière et le parchemin. Pourtant, alors que nous ne jurons plus que par Wikipedia, elle peut nous rappeler certains principes et nous faire redécouvrir des pratiques pédagogiques. L'auteur doit-il être objectif et s'effacer, lorsqu'il écrit pour une encyclopédie ?

1774-1788 - Les prémices de la Révolution À la fin du long règne de Louis XV (1715-1774), la France jouit d'une situation de premier plan en Europe et dans le monde. Elle est le pays le plus peuplé d'Europe avec 26 millions d'âmes. Elle en est aussi le plus prestigieux. La langue et la culture de la Cour de Versailles rayonnent de Berlin, en Prusse, à Saint Petersbourg, en Russie.

Catherine II, un despote éclairé face à la Révolution française Contexte historique Une autocrate, financière des Lumières puis de la contre-Révolution Depuis 1762, Catherine II règne en autocrate (unique détentrice d’un pouvoir dit de droit divin) sur une population essentiellement composée de serfs dans l’immense Empire russe. Admiratrice des Lumières françaises, surnommée la « Sémiramis du Nord » par Voltaire, elle finance l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert. Lectrice de L’Esprit des lois (où Montesquieu considère que son prédécesseur Pierre le Grand avait donné « les mœurs et les manières de l’Europe » à la nation russe), elle s’attelle à la promotion des valeurs d’ordre public, de progrès matériel et d’éducation pour définitivement ancrer le pays à l’Europe occidentale.

1er juillet 1751 - Naissance tumultueuse de l'Encyclopédie [ressource] Le 1er juillet 1751 paraît le premier volume de l'Encyclopédie, précédé du Discours préliminaire de d'Alembert. C'est le début d'une aventure éditoriale qui va bousculer les idées reçues en France et dans toute l'Europe, même si elle a déjà des précédents en Angleterre et en Allemagne. Un projet révolutionnaire Le projet est né six ans plus tôt du désir par le libraire Le Breton de traduire la Cyclopaedia de l'Anglais Ephraïm Chambers, un dictionnaire illustré des sciences et des arts publié en 1728. Le libraire soumet son idée à Denis Diderot (32 ans) qui envisage non plus une simple traduction mais un «tableau général des efforts de l'esprit humain dans tous les genres et dans tous les siècles» !... D'où son titre, Encyclopédie, néologisme forgé d'après une expression grecque qui désigne les sciences destinées à être enseignées.

Les révolutions américaine et française Histoire Les grandes puissances européennes sont dirigées par des souverains qui ont un pouvoir absolu sur leur population. Au 18e siècle (appelé aussi le siècle des Lumières), de grands penseurs, s'inspirant du parlementarisme britannique et des théories de John Locke, vont contester la monarchie et ses abus.

Siècle des Lumières La glorieuse Révolution de 1688 peut en constituer le premier jalon[1], mais pour l’historiographie française, la période charnière qui correspond à la fin du règne de Louis XIV (1643-1715) est comme sa gestation[2] et le siècle des Lumières commence conventionnellement, en 1715, à la mort de ce roi[3],[4],[5],[6],[7],[8]. La Révolution française en marque le déclin, la période 1789-1815 étant, suivant les auteurs, la conclusion ou la suite de cette période. Certains historiens, en fonction de leur objet d'étude, privilégient une chronologie plus ou moins large (1670-1820)[9].

Siècle des Lumières L’expression « siècle des Lumières » désigne le XVIIIe siècle. Les Lumières sont un mouvement littéraire et philosophique européen du XVIIIe siècle fondé sur la raison qui permet, selon les philosophes des Lumières, de sortir des préjugés et de l’intolérance, et de faire progresser les hommes vers le bonheur, la liberté et le savoir. Montesquieu, Lettres persanes (1721), 24 (extrait) Ne crois pas que je puisse, quant à présent, te parler à fond des mœurs et des coutumes européennes : je n’en ai moi-même qu’une légère idée, et je n’ai eu à peine que le temps de m’étonner.

Histoire du français: Le siècle des Lumières Histoire du françaisChapitre 7 Le siècle des Lumières débuta en principe au lendemain de la mort de Louis XIV, en 1715, et prit fin à l’avènement de la Révolution française en 1789. Cette période se caractérise, d'une part, par un fort mouvement de remise en question ainsi que par l'établissement d'une plus grande tolérance et, d'autre part, par l'affaiblissement de la monarchie, suivi de la fin de la suprématie française en Europe et du début de la prépondérance anglaise. Des personnalités comme Voltaire, Jean-Jacques Rousseau, Benjamin Franklin ont certainement marqué leur époque de même que Frédéric II de Prusse, Lavoisier, Diderot et Goethe.

Le Siècle des Lumières (XVIIIe siècle) Les courants littéraires ► vous êtes ici Courants littéraires XVIIIe siècle Histoire et société Le règne de Louis XIV avait marqué l’apogée de la monarchie française ; le XVIIIe siècle voit son déclin et sa chute. La Régence du duc d’Orléans se traduit par le relâchement des mœurs et aussi de l’autorité. Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers L’Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers est une encyclopédie française, éditée de 1751 à 1772 sous la direction de Denis Diderot et, partiellement, de Jean Le Rond d'Alembert. Contexte[modifier | modifier le code] La nouvelle science astronomique nécessitait, pour expliquer le mouvement de la Terre, des expérimentations et un formalisme mathématique qui étaient étrangers à la méthode scolastique encore en vigueur dans les universités, et qui pour cette raison était déjà critiquée par Descartes.

L'Encyclopédie du XVIIIe siècle Lumière sur… ► vous êtes ici Lumière sur… Présentation de l’Encyclopédie par Voltaire Le siècle passé a mis celui où nous sommes en état de rassembler en un corps et de transmettre à la postérité le dépôt de toutes les sciences et de tous les arts, tous poussés aussi loin que l’industrie humaine a pu aller ; et c’est à quoi a travaillé une société de savants remplis d’esprit et de lumières. Cet ouvrage immense et immortel semble accuser la brièveté de la vie des hommes. Il a été commencé par Diderot et d’Alembert, traveré et persécuté par l’envie et l’ignorance, ce qui est le destin de toutes les grandes entreprises.

L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert du 03 octobre 2013 - France Inter A l'occasion du 300ème anniversaire de la naissance de Denis Diderot , philosophe des Lumières , homme de lettres et encyclopédiste , La Tête au Carré propose une émission sur son oeuvre majeure l'Encyclopédie . Dans l’esprit de Denis Diderot, l’Encyclopédie aura été tout à la fois le thésaurus des siècles passé, l’image d’une France moderne, imprégnée de l’esprit philosophique de son siècle, et un authentique laboratoire du futur.C'est une oeuvre critiquant et questionnant la religion, le colonialisme, prônant la tolérance.Elle a aussi instillé et diffuser une manière de penser. Voltaire considera que l'Encyclopédie est un "monument des progrès de l'esprit humain"

Related: