background preloader

Utopies et avant-gardes - Waterfox

Utopies et avant-gardes - Waterfox
Related:  5-UtopieTOOJ - urbanisme

Peter Cooke: Plug-in City : Utopies et avant-gardes - Waterfox Diplômés en 1960, en pleine inflation technologique, les premiers projets de Archigram visent à l'amélioration d'une mégastructure à leur gré trop rigide. Dans la Plug-in-City de Peter Cooke, une structure spatiale à continuité indéfinie supporte toutes les infrastructures: les éléments s'emboîtent, les habi­tations se branchent ou se débranchent, les quartiers s'ajoutent ou non selon les besoins. L'extensible se transforme en mobile.

Dossier Habitat alternatif Futurs habitants de la coopérative Le Grand Portail, lors de la pose de la première pierre, à Nanterre (92), 3 décembre 2011. © Hervé Saillet ▼ Voir le sommaire du dossier ▼ À la marge des deux secteurs historiques dominants, la promotion immobilière privée et le secteur social, c’est un véritable essaim d’initiatives qui se développe, visant à financer, construire et/ou vivre le logement autrement. Des petits ensembles d’une dizaine de logements, le plus souvent à la pointe des exigences environnementales en matière de construction et dotés d’espaces partagés (salle commune, buanderie, jardin partagé etc.), ont ainsi vu le jour récemment. Quelques opérations médiatisées sont actuellement en chantier et 200 autres sont actuellement à l’étude. Ces idées ne sont pas, à proprement parler, nouvelles dans le champ de l’habitat. Au sommaire de ce dossier : L’habitat alternatif : une question ancienne Mouvement unifié ou nébuleuse ? Institutionnalisation et reproductibilité des expériences

La pépinière-parc des Arbres de Marcillé (49) La pépinière-parc des Arbres de Marcillé « Elever des arbres dans le parc de Marcillé, telle est notre passion. » Installés dans le splendide parc agro-pastoral du XIXème siècle, les Arbres de Marcillé sont le complément des réflexions portées par les concepteurs de l’Atelier Ruelle Paysage dont les locaux sont implantés au coeur du domaine. Une alchimie s’y développe entre masses végétales boisées, prairies inondées de lumière et les parcelles réservées aux Arbres de Marcillé. L’observation du parc est source de créativité dans la conduite des arbres : Liberté des formesTeintes des troncs et des feuillagesVolumes contraints et sculptésExpression des architectures végétales… Un paysage actif, une économie Une soixantaine d’hectares de boisements plurispécifiques, un patrimoine historique fait de vallons et de pièces d’eau… des composantes de la biodiversité en limite de l’agglomération angevine. Le Parc fut totalement abandonné pendant 25 ans. L’eau est un élément-vecteur. Map Data Map

Occupy to self manage I have yet to see my nearest large occupation, Boston, or the precursor of all U.S. occupations, Wall Street. Instead, I have been on the road for the past six weeks in Thesselonika and Athens Greece; Istanbul and Diyarbikar Turkey; Lexington, Kentucky; London, England; Dublin, Ireland; and in Barcelona, Madrid, and Valencia Spain. In all these places, I talked with diverse individuals at many meetings and popular assemblies. Boredom, Disempowerment, and Consensus Obstruct Growth In Greece and Spain, a single message predominated. Yet I heard, time after time, that nothing had diminished regarding the population’s rejection of unfolding injustices. For example, Greek and Spanish activists said that at assemblies initially people spoke with incredible passion of their plights and desires. At the same time, new people, who were still far more prevalent, didn’t know what to do while they were occupying. As they first formed, the assemblies were invigorating and uplifting. Self Managements!

nested architecture 1989. Frank Duffy. The Shearing Layers. The Shearing layers concept views buildings as a set of components that evolve in different timescales; Frank Duffy summarized this view in his phrase: “Our basic argument is that there isn't any such thing as a building. A building properly conceived is several layers of longevity of built components” (quoted in (Brand, 1994)). The layers are (quoted from Brand, 1994): “Site - This is the geographical setting, the urban location, and the legally defined lot, whose boundaries and context outlast generations of ephemeral buildings. Structure - The foundation and load-bearing elements are perilous and expensive to change, so people don't. Skin - Exterior surfaces now change every 20 years or so, to keep up with fashion or technology, or for wholesale repair. Space Plan - The Interior layout--where walls, ceilings, floors, and doors go. 1994. The building is depicted as a continuos flow, since change in building is universal.

Utopie | T4deliriousny's Blog - Groupe7 Lilypad, une « éco-cité » marine futuriste Corbett, Hood et les architectes du manhattanisme ont une descendance,du moins dans la manière de vendre leur projets. La fiction du discours, avec ses prétentions scientifiques, ses omissions mensongères et son illustration utopique renvoie au storytelling. Ce glissement du rapport au réel, du fait à l’histoire, du vrai au crédible, ne structure pas uniquement la publicité mais s’immisce dans tous les domaines. Récemment, on pouvait trouver sur internet,via un site de télécommunication célèbre, la réclame suivante. « Des villes flottantes, insubmersibles, durables et au design époustouflant : les Lilypad pourraient accueillir jusqu’à 50 000 habitants chacune. L’architecte franco-belge Vincent Callebaut propose une solution : créer des « villes amphibies », qui flottent sur l’eau, pour abriter ces populations. A l’origine de ce projet : Vincent Callebaut. Les températures augmentent, les glaciers fondent. N’est-ce pas idyllique? Mégastructures

Appellations peu contrôlées (JP Garnier) Pendant longtemps, les termes « anarchiste » et « libertaire » ont été indissociables aux yeux des militants, qui les revendiquaient pour définir leur positionnement dans le champ politique, ou, plus exactement, en dehors et en rupture avec lui dès lors qu’il était confondu avec la scène politicienne. Il en allait de même pour ceux qui les combattaient ou les réprouvaient : outre les gardiens officiels de l’ordre bourgeois, les membres des autres partis, de gauche ou de droite, les journalistes de toutes obédiences et l’« opinion publique » formatée par les uns et les autres s’accordaient à mettre anarchistes et libertaires dans le même sac. De nos jours, cette association de mots n’a rien perdu de sa pertinence pour les intéressés, même s’ils tiennent à préciser, comme ils l’ont toujours fait, en quoi et pourquoi ces dénominations ne sont pas pour autant synonymes. Taille de l’article complet : 2 277 mots. Vous êtes abonné(e) ? Vous n'êtes pas abonné(e) ? Accès sans abonnement

Les Arbres de Marcillé, une réussite au coeur du parc Ce samedi, plusieurs élus municipaux en compagnie du maire ont visité la pépinière-parc de Marcillé. Philippe Lebrun, chef de culture, et Emmanuel Jaulin, commercial, les ont guidés à travers les quatre hectares de pépinières où sont cultivés plus de 3 000 arbres. « Élever des arbres dans le parc de Marcillé, c'est notre passion », confient les deux guides. Ce magnifique parc de 55 hectares du XIXe siècle, qui domine la Mayenne, est un vrai trésor du patrimoine naturel local. Installés dans les dépendances du château de Marcillé, les Arbres de Marcillé interviennent en complément de l'Atelier Ruelle Paysage. Une démarche de production locale L'entreprise les Arbres de Marcillé travaille à développer une relation durable avec ses clients en fournissant un service de qualité et en mettant en avant, majoritairement, une production d'arbres indigènes, réalisée avec des matières premières d'origine locale. La pépinière-parc des Arbres de Marcillé n'en est pas à ses premières commandes.

Related: