background preloader

Le bouillon des bibliobsédés

Le bouillon des bibliobsédés
Related:  Concours bibliothèqueIdentité numérique / Réseaux sociauxVeille doc professionnelleSites, blogs

:: S.I.Lex :: | Au croisement du droit et des sciences de l'information. DECRYPTimages Un visionnaire venu des Indes Shiyali Ramamrita Ranganathan est souvent salué comme le père de la bibliothéconomie indienne, fondateur du mouvement pour les bibliothèques en Inde. Dans ce vaste pays, le rôle de ce mathématicien devenu bibliothécaire est toujours déterminant et actuel. Cependant, cette dénomination géographique devient trop restrictive dès lors que l’on considère ce que ce génie a apporté aux sciences de l’information et de la documentation dans le temps comme dans l’espace. Il mérite, en effet, de dépasser ces frontières pour entrer, à l’échelle mondiale, dans le cercle des pères fondateurs des sciences de l’information et de la documentation. Son héritage reste aujourd’hui des plus vivants, et l’influence de ses recherches des plus actuelles. Ranganathan a anticipé presque tous les développements récents dans le domaine des sciences de l’information et de la documentation. Pour cela, il écrit beaucoup : une cinquantaine de livres et plus de mille cinq cents articles. Vie de Ranganathan 1. 2. 3. 4.

Actualités professionnelles le 13 octobre 2018, à 14h30 Journées européennes de la conservation-restaurationSite Richelieu À l’occasion de ces journées, la BnF présentera une conférence sur le traitement d’un ensemble de dessins et sur les constats d’état. Véronique Belon-Slougui et Roxane Moine, conservateurs-restaurateurs à l’atelier de restauration du département des Estampes et de la Photographie, traiteront des sujets suivants : « Chantier de traitement, déménagement, conditionnement en suspension de collections de grands dessins d’Étienne-Louis Boullée ». Architecte français du XVIIIe siècle, Étienne-Louis Boullée a dessiné de nombreux projets dans le style néo-classique, y compris pour la Bibliothèque royale ! Ses magnifiques dessins, souvent de très grand format, induisent des difficultés de conservation matérielle.

SavoirsCom1 | Politiques des biens communs de la connaissanceSavoirsCom1 | Politiques des biens communs de la connaissance Bertrand Calenge : carnet de notes | promenades dans les bibliothèques au XXIe siècle 6 outils pour detecter les plagiats et les copier-coller Voici 6 outils en ligne qui permettent de détecter dans les copies de vos élèves ou étudiants les plagiats et autres copier-coller. C’est l’épidémie de l’ère Google. Le plagiat est un phénomène depuis longtemps connu et répertorié dans le monde universitaire. PlagTracker. PlagiarismChecker. Viper. A cette première liste ajoutons Duplichecker, ArticleChecker et Copyscape, trois outils que j’ai présenté il y a quelque temps de cela sur mon autre site consacré aux Outils de la veille. Les outils existent malheureusement ils ne suffiront sans doute pas à résoudre ce problème du plagiat scolaire. Et vous quels outils utilisez-vous pour chasser le plagiat et le simple copier-coller ? Sur le même thème

La bibliothèque universelle, de Voltaire à Google, par Robert Darnton Le XVIIIe siècle, celui des Lumières, professait une confiance totale dans le monde des idées — que les encyclopédistes appelaient la république des lettres. Un territoire sans police ni frontières et sans inégalités autres que celles des talents. N’importe qui pouvait s’y installer pour peu qu’il exerçât l’un des deux attributs de sa citoyenneté, à savoir l’écriture et la lecture. Aux écrivains de formuler des idées, aux lecteurs d’en apprécier le bien-fondé. En cet âge d’or de l’écrit, les mots circulaient aussi par voie épistolaire. J’affectionne tout particulièrement la correspondance entre Jefferson (1743-1826) et James Madison (1751-1836). Deux futurs présidents des Etats-Unis qui discutent de livres sur la Toile des Lumières, l’image est saisissante. Après avoir lu le Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes de Rousseau, l’auteur de Candide lui écrit en 1755 : « J’ai reçu, Monsieur, votre nouveau livre contre le genre humain. (...)

Privacy - Personal Data La protection de la vie privée est un droit fondamental garanti par la Déclaration universelle des droits de l'Homme. Dans une société démocratique, la vie privée est essentielle à la mise en œuvre d'autres droits fondamentaux, tels que les droits d'expression ou d'association. Or, de nombreux acteurs ont aujourd'hui intérêt à voir assouplie la protection de ce droit fondamental, afin d'augmenter la surveillance des citoyens ou de tirer profit des informations les concernant, par leur collecte, leur traitement, leur stockage et leur commerce. Ces pratiques, dangereuses pour nos libertés en ligne et hors ligne, sont particulièrement répandues sur Internet. Le droit protégeant notre vie privée doit aujourd'hui être adapté à l'ère numérique et être renforcé pour répondre à ces nouveaux enjeux.

Tag - jeux Je suis assez intéressé par les applications mobiles. Certains billets ici publiés le montrent aisément. Je me renseigne sur les applications en elles-mêmes, aux ressources disponibles sur mobile, aux services proposés. Pourtant, il y a une fonctionnalité relativement spécifique aux terminaux mobiles qui me laisse encore interrogateur : la géolocalisation. 1. La géolocalisation ou géoréférencement est un procédé permettant de positionner un objet (une personne, une information...) sur un plan ou une carte à l'aide de ses coordonnées géographiques, me dit Wikipédia et l'un des chantres de ce processus -comme Twitter est devenu le hérault du microblogging, serait Foursquare. Foursquare est un site de géoréférencement devenu tendance. L'idée paraît simple : grâce à l'application, les utilisateurs ont la possibilité d’indiquer leur emplacement précis en s’enregistrant (check-in) dans des lieux précis comme un bar, un cinéma, une gare, un magasin, etc. 2. Badge "Bookworm" de Foursquare 3.

Veni, vidi, Copy Si vous gravitez un tant soit peu par conviction, par affinité ou par obligation autour du petit monde des bibliothèques, vous n'avez donc pas pu manquer "the big thing", le truc dont tout le monde parle (encore), je veux bien sûr parler de la Copy-party du 7 mars 2012 organisée à la bibliothèque universitaire du pôle universitaire yonnais (= la roche sur yon). Chose promise, chose dûe, un billet pour faire le point et répondre à la question : Que retenir de tout cela ? C'EST PAS MOI C'EST EUX. Avec mes deux petits camarades, Silvère Mercier et Lionel Maurel, on s'est gourmandement partagé les diverses interventions médiatiques (j'y reviens plus tard). Au-delà du seul Twitter, et comme le rappelait récemment Lionel Maurel : POURQUOI UN TEL RELAI ?? DONC POURQUOI ? DONC ON RETIENT QUOI DE CETTE PREMIERE COPY-PARTY ?? ** 80 selon la police, 90 selon les organisateurs, et "tout plein tout plein de monde" selon ma collègue Claudine, qui n'est ni organisatrice, ni CRS. BEATIFIES. BREF. Veni.

Related:  VeilleLes ressources numériques pour les professionnels4 - Thématiques spécialisées (info-com, bibliothèques...)nataliothecaireBiblio stuffblog bibliothèqueLivre et outils numériques en bibliothèqueblogIST incontournableConcoursPériodiques BlogsTECHNOLOGIQUESICfoulbazar44Autres ressources (blog, revues, liens)Pro