background preloader

Vademecum 3C ®©

Vademecum 3C ®©
Le Ministère de l’Éducation nationale, ancienne promotion, rend public, à la veille des passations de pouvoir, une pilule qui paraît déjà difficile à avaler pour les professeurs documentalistes. Vademecum 3C ®©. Prescrit sans ordonnance ni décret, ce texte répond à l’idée d’une expérimentation conseillée par la circulaire de rentrée 2012 [1]. Après un blocage de plusieurs années sur l’évolution nationale du CDI, limitée sur des idées très bureaucratiques d’une politique documentaire qui mettait à l’écart toute autre ambition pédagogique réelle, l’institution souhaite inspirer des changements, après le Pacifi, sans grande considération pour le travail effectué depuis toutes ces années par les professeurs documentalistes, qui travaillent souvent tant dans l’expérimentation que ce terme peut ne plus avoir beaucoup de sens à leur goût. Vade me cum, recta in murum Les pistes d’action de la première fiche se dégagent de cette problématique essentielle. Vade me cum, immobile Conclusio

http://billiejoe.fr/spip.php?article11

Related:  Learning Center / 3CLearning center 3C Design ThinkingCentres de connaissance et de culture

Du CDI au 3C (Centre de connaissances et de culture) Le Learning center est de nouveau d’actualité sous l’appellation francisée de centre de connaissances et de culture simplifié en 3C.De quoi s’agit-il ? La circulaire de rentrée 2012, parue le 27 mars 2012, fait intervenir pour la première fois l’appellation de centre de connaissances et de culture dans le septième point, sous rubrique : Innover, expérimenter et évaluer : trois piliers pour une école des réussites. Orientations et instructions pour la préparation de la rentrée 2012 circulaire n° 2012-056 du 27-3-2012 émanant deu MEN DGESCO." - Les Trois Couronnes - Didactique de l'Information Documentation - Pascal Duplessis A l’heure de « l’apprentissage connecté », des conditions techniques risibles… Pour commencer ce compte-rendu, présentons le cadre logistique de cette journée… Dès l’arrivée des participants, une constatation est faite : la salle prévue pour effectuer la journée ne permet pas de contenir l’ensemble du public présent. Dès lors, il est demandé à tous les professeurs documentalistes encore debout de se rendre dans une salle au sous-sol, pour suivre la journée… en visio-conférence. Est-ce utile de préciser que nous n’avons pas, depuis cette salle au sous-sol, eu la possibilité d’entendre les questions éventuelles posées dans la salle « du haut », n’entendant que les réponses de l’IPR ?

Apprendre ensemble à grandir connectés Une interview vidéo d’Anne Cordier, chercheuse en Sciences de l’Information et de la Communication, a été publiée sur la chaîne Youtube de Ludovia Magazine.Dans cet entretien sur les pratiques médiatiques adolescentes Anne Cordier s’appuie sur les enquêtes de terrain qu’elle a menées pour remettre en cause le mythe des Digital Natives. Ce mythe répandu empêche les enseignants de trouver leur juste place dans la relation pédagogique. Or le numérique ne remet pas en cause la nécessité de la relation élève/enseignant, d’ailleurs réclamée par les adolescents eux-mêmes. Les pédagogies socio-constructivistes, qui prennent en compte les pratiques des apprenants (et dans le cas du numérique, les pratiques non formelles sont importantes), mettent l’accent sur cette relation élève-enseignant, comme sur la relation entre pairs et le rôle essentiel du langage.

Innovation : Création d’un learning center au Lycée Emile Mathis de Schiltigheim (67) Le Lycée Emile Mathis de Schiltigheim (67) qui accueille 1200 élèves par an s’apprête à transformer son centre de documentation et d’information (CDI) en « learning center » dans le cadre d’un projet expérimental mené en concertation avec l’Académie de Strasbourg. Ce nouveau lieu de 1000 m2 se voulant convivial et ouvert sur les technologies devrait ouvrir à la rentrée scolaire 2012. Cet espace sera notamment doté de tablettes numériques, de l’accès à des cours en ligne et aura des horaires d’ouverture élargies. Qu’est-ce qu’un learning center ? Il s’agit d’installer au coeur du lycée, en un même lieu, des espaces séparés pour des usages différents : espaces de convivialité, vie scolaire, bibliothèque, salle multimédia et salle modulable.

Du CDI au 3C : ou comment "vendre" un produit projet Philippe Chavernac, professeur documentaliste au Lycée professionnel Gustave Ferrié, à Paris, a lancé, le 7 juin dernier, un débat qui a déjà été engagé par ailleurs, sans l’honnêteté intellectuelle, éventuellement, de le signaler [1]. Il nous parle, à force de raccourcis, de l’histoire de la documentation en milieu scolaire et des changements nécessaires pour ce métier, avec le 3C comme conclusion, ou fin de l’histoire [2]. Cet article permet de faire un point sur l’argumentation développée pour défendre l’idée du passage du Centre de Documentation et d’Information au Centre de Connaissances et de Culture.

Compte-rendu final du GDRP 71 : LES IMPLICATIONS POSSIBLES DE LA VIE SCOLAIRE DANS LE CENTRE DES CONNAISSANCES ET DES CULTURES. - CPE - Vie scolaire- Académie de Dijon - aLaTrois Pour nourrir leur réflexion, ils se sont appuyés sur leurs expériences personnelles, sur des textes officiels et sur les écrits de nombreux spécialistes dont les documents figurent en annexes. Comme le résume Eric Lacroix, animateur du groupe, ce travail est" une introduction à la mise en place des C.C.C. et à l’implication des équipes vie scolaire dans leur mise en œuvre et dans leur fonctionnement". Document réalisé par les C.P.E du bassin de Digoin qui participent au G.D.R.P. : Chistine Anduze , Thierry Bergeron, Déborah Chemarin, Valérie Colas, Eric Lacroix, Joseph Martin, Hélène Peytard, Catherine Pothier, Nadège Racine, Nadège Tixier, Séverine Valdenaire Animateur : Eric Lacroix Le travail du groupe des Conseillers Principaux d’Education du bassin de Digoin portait cette année sur les implications possibles de la vie scolaire dans les Centres de Connaissances et de Cultures. En parallèle nous avons travaillé sur le référentiel des C.P.E.

Du CDI au learning center ? Suite à la demande de l’Inspection Générale, les professeurs-documentalistes s’interrogent sur la faisabilité, dans les établissements du second degré, de la mise en place d’un learning center (LC) ou d’un CDI qui tende vers ce concept. Le diaporama ci-joint a été élaboré pour lancer la discussion sur le sujet lors de la deuxième réunion des documentalistes du bassin de Toulon. Il se présente comme une synthèse des travaux et conférences menés sur le thème des learning centers (rapport de Suzanne Jouguelet, Séminaire de l’ESEN du 23 au 25 mars 2011, conférences de Jean-Louis Durpaire et de Françoise Chapron...) et s’organise selon le plan suivant :

Pour en finir avec Le Learning center E01: l’intrusion administrative dans la pédagogie pour casser les disciplines au profit d’une autre logique disciplinaire: Voici donc la nouvelle série de l’année. J’espère qu’il n’y aura qu’une saison d’ailleurs. La liberté pédagogique tant clamée n’est qu’un leurre. On proclame d’un côté, et de l’autre on tente d’avancer la casse disciplinaire qui consiste à nier les travaux disciplinaires et notamment didactiques. De plus en plus, les administratifs de l’Education Nationale se mêlent de pédagogie avec comme logique idéologique celle de la DGESCO qui sous couvert d’innovation dézingue petit à petit l’Education Nationale.

Related: