background preloader

Penderecki - Threnody (Animated Score)

Penderecki - Threnody (Animated Score)
Related:  Experimental ComposersAnalyse Musicale

Of Note: Finale and Sibelius tips and tutorials by musician, arranger and music notation expert Robert Puff Q: I would like to use Finale to notate the contemporary avant-garde works I am composing. In a score with a number of instruments, How do I encapsulate a series within boxes or repeat bars for only one instrument, while the others keep playing and counting normally, without the repeat sign? A: Finale is very flexible in this regard. If you are using tuplets, it is common practice to hide their numbers. If you have multiple boxed notations on different instruments down the score which use tuplets, use the Mass Edit tool to select all the affected staves in your selected region, then go to Utilities > Change > Tuplets . . . where you can hide the tuplet numbers globally for the selected area in one pass. As of this writing, there are several systems for notating boxed notation. First, let’s hide the rests that make up the remainder of the bar. Next, advance Speedy Entry to the next frame (measure), and enter “real” rests, then hide them in the same way. So far, so good. That’s it! ~robert

Séquence art et guerre - [EDUCATION MUSICALE et CHANT CHORAL] L’Homme blessé (G.Courbet) Cette séquence a été élaborée, dans le cadre des TraAM (Travaux Académiques Mutualisés) par des professeurs du Groupe de travail académique de Besançon. La séquence débute par le travail vocal et instrumental de la chanson « Le soldat » de Michel BUHLER. Les élèves découvrent ensuite les moyens musicaux utilisés par A. COPLAND dans son œuvre de commande « Fanfare for the Common man » (masses sonores, intensités, cellules rythmiques). Cadrage didactique SQ art et guerre L’approche d’œuvres artistiques choisies dans différents domaines (poèmes, tableaux,monuments, autres chansons…) permet aux élèves de prendre conscience de la diversité de créations possibles à partir de la thématique de la guerre. Le projet musical consiste à réaliser un arrangement du chant « Le soldat » en réutilisant les notions abordées et pratiquées collectivement (masses sonores, intensités, cellules rythmiques, œuvres complémentaires sources d’inspiration…). Répartition_items_synthèse_GT J.

" Sacré Sacre" Le sacre du printemps Classique, tellurique, chamanique, révolutionnaire ? Le 29 mai 1913, la première du "Sacre du printemps" de Nijinski fit scandale. Ce webdoc vous raconte l'histoire de cette pièce majeure qui a inspiré tant de chorégraphes. Qu’est qu’un webdoc? Il s’agit d’un documentaire interactif dans lequel c’est vous qui choisissez les documents à consulter pour enrichir votre lecture : vidéos, photos, bandes son, articles, bibliographies, etc. Comment ça marche? Le principe est simple : en périphérie de la vidéo centrale, de multiples documents vous sont proposés au fur et à mesure de la lecture. Chaque type de document est symbolisé par un de couleur : : vidéo : texte : bande son : document PDF : images : lien Maintenant, à vous de jouer!

Pendulum Music Pendulum Music (For Microphones, Amplifiers Speakers and Performers)[1] is the name of a work by Steve Reich, involving suspended microphones and speakers, creating phasing feedback tones. The piece was composed in August 1968 and revised in May 1973, and is an example of process music.[1] Overview[edit] Reich came up with the concept while working at the University of Colorado. Three or more microphones are suspended above the speakers by means of a cable and stand. "The piece is ended sometime shortly after all mikes have come to rest and are feeding back a continuous tone by performers pulling the power cords of the amplifiers".[1] "If it's done right, it's kind of funny".[3] Reich's 1974 book Writings About Music contains the hand-written (1973 revision) description of how to perform the piece.[1] Writings About Music contains a photo of a performance at the Whitney Museum of American Art on May 27, 1969. Notable recordings[edit] Notes and references[edit] Steve Reich on "Pendulum Music"

Arts engagés: Thrène, à la mémoire des victimes d'Hiroshima Krzysztof Penderecki - Jul'Arts Jeudi 13 octobre 4 13 /10 /Oct 18:46 Avec Mme Laporte (3°4)-, Mme Latge(3°6), Mme Carpentier (3°1-3°2-3°3-3°5) Objet d'étude- "Thrène à la mémoire des victimes d'Hiroshima".K.Penderecki Pour réviser voir la séquence N°2: Arts engagés Thrène, à la mémoire des victimes d'Hiroshima Krzysztof Penderecki A lire Bien qu’évoquant un événement de la réalité, cette œuvre ne «raconte» rien. Krzysztof Penderecki (Polonais, né en 1933) * Son œuvre est largement autobiographique. * A une époque où l'on cultivait le culte du sérialisme, Penderecki faisait figure de sensualiste. * Bien que destiné aux victimes japonaises, on peut rapprocher cet hommage à celui fait aux victimes des camps de concentration: (Cf. "La grande Apocalypse [Auschwitz], ce grand crime de guerre, est incontestablement dans mon subconscient depuis la guerre où j'assistais enfant à la destruction du ghetto de ma petite ville natale, Debiça [près de Cracovie]". Cette pièce fut créée en 1967 sur les lieux même de la tragédie à Auschwitz.

VIDEO. Les Clefs de l'orchestre de J-F. Zygel - "Le Sacre du printemps" de Stravinsky À l’occasion des Journées du patrimoine, Radio France propose une sélection de concerts dont “Les Clefs de l'orchestre”. "La musique, c’est une ambiance, du son, de l’expression ; mais c’est aussi et avant tout du discours, un langage. Je veux donner les clefs pour pénétrer le cœur des œuvres." Jean-François Zygel Pour ce concert, le pianiste, compositeur et improvisateur Jean-François Zygel commente “Le Sacre du printemps” d’Igor Stravinsky. J’entrevis un jour dans mon imagination le spectacle d’un grand rite sacral païen : de vieux sages, assis en cercle, observant la danse à la mort d’une jeune fille qu’ils sacrifient pour leur rendre propice le dieu du printemps. [...] "Les Clefs de l'orchestre""Les Clefs de l’orchestre de Jean-François Zygel" est un rendez-vous musical régulier avec l’Orchestre Philharmonique de Radio France à l'Auditorium de la Maison de la radio filmé pour France 2 et France 5. Distribution

Of Note: Finale and Sibelius tips and tutorials by musician, arranger and music notation expert Robert Puff Music that supplies only the pitches while directing the players to improvise the rhythms freely is a common (partly) aleatoric device which gives the composer a desired degree of control over the tonality, while retaining temporal freedom. The notation is typically indicated by surrounding a series of specific pitches with a square or rectangular box, along with a box extender line to indicate that the pitches are to be improvised on for a specific number of beats or a given number of seconds. The exact duration of the “box” can also be indicated as a text duration (e.g. 00:06″ etc). In “Creating Aleatoric / Temporal Boxed Notation in Finale, Part 1” we looked at how to create these semi-aleatoric directives. Sometimes, the reverse is desired: the rhythm is notated, but the specific pitches are left up to the player. This is quite simple to do in Finale: Triangle noteheads are commonly used to indicate highest or lowest note of the instrument w/ no definite pitch: One last thing. ~robert

Le meilleur de la musique classique au cinéma Chaque semaine, découvrez notre sélection musicale disponible en écoute gratuite sur Spotify. Bin oui, Vodkaster vous en met plein les yeux, mais on est aussi là pour soigner vos oreilles. Enjoy ! On le dit et le répète dans cette rubrique, la musique sait porter le cinéma aux nues. A l'heure où tous les genres musicaux se permettent sans détour d'envahir les salles obscures (Vous avez dit Electro?) Pourtant, l'intensité recherchée par tel ou tel cinéaste ne se décèle parfois qu'à travers une oeuvre originale, promesse, en de rares occasions, d'une intensité si extrême qu'elle érige la scène incarnée au rang de culte. Billy Wilder le prouve avec Rachmaninov : La scène du piano extrait de Sept ans de réflexion Voici donc 20 thèmes classiques inoubliables, simples illustrations surplombant des images ou pivot central et omniprésent de cette sélection. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. 17. 18. 19. 20. Écoutez notre Music Box Musique classique

Oblique Strategies: Brian Eno’s Prompts for Overcoming Creative Block, Inspired by John Cage by Maria Popova “If a thing can be said, it can be said simply.” “Stop thinking about art works as objects, and start thinking about them as triggers for experiences,” ambient music pioneer Brian Eno wrote in his diary. Brian Eno lecturing at the MoMA, 1990. In a 2005 interview for the British Arts Council, Eno came to compare his work to that of John Cage: John Cage … made a choice at a certain point: he chose not to interfere with the music content anymore. Indeed, one of Eno’s most interesting projects is a mid-1970s collaboration with the German composer Peter Schmidt, who had just finished a set of 64 drawings based on the I Ching — the same ancient Chinese text that so inspired Cage. Oblique Strategies, 1974 Eno even employed the cards while producing David Bowie’s iconic 1977 album Heroes, using Oblique Strategies on the song “Sense of Doubt.” Art schools manage to balance themselves on the fence between telling you what to do step by step, and leaving you free to do what you want.

La musique classique dans les séries TV | Philharmonie de Paris La musique classique au cinéma est un terrain déjà bien balisé. Depuis le vrombissement des contrebasses accompagnant le lever du soleil dans 2001, l’Odyssée de l’espace à l’accord de Tristan dans Melancholia, en passant par la nuée d’hélicoptères wagnériens d’Apocalypse Now, le cinéma a toujours offert une porte d’entrée à la musique classique. Qui n’a pas découvert de grandes pages symphoniques grâce à leur capacité à accompagner des images postérieures à elles ? La vraie question, maintenant que les séries télévisées apportent à notre quotidien un aspect visuel aussi produit que les films les plus aboutis, tout en persistant à confier la bande originale aux ordinateurs, est : qu’en est-il de la musique classique à la télévision ? Petite liste de pistes absolument non exhaustive et extrêmement partiale. Musique diégétique : House M. Musique d’accompagnement : John Adams et Franz Schubert Musique portrait : Frasier et Brahms Musique comme personnage en soi : Hannibal Christophe Dilys

Related: