background preloader

Le photon quantique

Le photon quantique
La physique quantique 1 ou Lumière sur le photon Introduction La théorie quantique est utilisée par les physiciens pour rendre compte des phénomènes qui ont cours à l'échelle microscopique des particules. La puissance oprératoire de cette physique est considérable. Albert Einstein, pour ne citer que lui, n'a jamais accepté certaines des conséquences de la théorie quantique: voyez comme il lui tire la langue! Pourquoi le mot "quantique"? La physique quantique signifie littéralement "physique des quanta" (= pluriel latin de "quantum" qui signifie quantité).Ce nouveau mot apparaît dans le registre de la physique le 14 Décembre 1900 grâce à un mémoire révolutionnaire lu devant l'Académie des sciences de Prusse par l'Allemand Max Planck: Ce dernier postule l'idée originale selon laquelle les échanges d'énergie entre la lumière et la matière ne peuvent se faire que par paquets discontinus, que l'on appellera les quanta. Qu'est ce que la lumière "classique" et continue ? La dualité onde-corpuscule

http://molaire1.perso.sfr.fr/quantic.html

Related:  Physique QuantiqueQuantiquePhysique

Quantique pour les nuls Jusque très récemment, je ne mesurais pas l'ampleur du désastre dans la vulgarisation et une grande part de l'enseignement de la quantique. Que préférez-vous ? Le sottisier d'abord ? Mais si vous vous y reconnaissiez ? Spin Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le spin est, en physique quantique, une des propriétés des particules, au même titre que la masse ou la charge électrique. Comme d'autres observables quantiques, sa mesure donne des valeurs discrètes et est soumise au principe d'incertitude. C'est la seule observable quantique qui ne présente pas d'équivalent classique, contrairement, par exemple, à la position, l'impulsion ou l'énergie d'une particule. Historique[modifier | modifier le code] La genèse du concept de spin fut l'une des plus difficiles de l'histoire de la physique quantique au début du XXe siècle[1].

Une connexion quantique entre la lumière et le mouvement > Technologie Des chercheurs soutenus par le Fonds national suisse (FNS) ont présenté un système microscopique permettant de convertir la lumière en une oscillation mécanique et de la reconvertir en lumière. Cette interaction est si puissante qu'il est possible de contrôler le mouvement de l'oscillateur au niveau où la mécanique quantique régit son comportement. Depuis le début du 20e siècle, on sait que le mouvement des objets est en fin de compte régi par les lois de la mécanique quantique qui prédisent d’intrigants phénomènes: un objet pourrait se trouver simultanément en deux lieux à la fois et devrait toujours être légèrement en mouvement même à la température du zéro absolu - on parle alors d’«état quantique fondamental» de l'oscillateur. Cependant, les objets avec lesquels nous interagissons quotidiennement ne présentent jamais un tel comportement.

Nobel de physique 2013 : les découvreurs du boson de Higgs NOBEL - Le prix Nobel de physique récompense la recherche du boson de Higgs. En témoigne les lauréats: le britannique qui a donné son nom au boson, mais aussi le belge François Englert. Le boson de Higgs est d'ailleurs appelé boson Brout-Englert-Higgs. Son existence a été vérifiée le 4 juillet 2012 grâce à l'accélérateur de particules du CERN donnant raison à ces deux chercheurs qui en avaient théorisé l'existence. Higgs, né en 1929 et Englert, en 1932, ne sont pas des physiciens expérimentaux, ce sont des théoriciens. Et s'ils sont tous les deux récompensées, c'est parce qu'ils ont eu indépendamment l'un de l'autre, une intuition géniale.

Polarisation de lumière La lumière est une onde électromagnétique (cf. chapitre 1 §2). Son caractère ondulatoire a été mis en évidence au travers des phénomènes de diffraction et d’interférences (cf. chapitre 4 §1 et 2). La polarisation traduit aussi le caractère ondulatoire d’un phénomène physique. La calcite a la propriété de produire par transmission deux images d’un même objet.

Nobel de physique 2015 : des travaux sur les neutrinos SCIENCE - Le prix Nobel de physique 2015 a été attribué conjointement mardi 6 octobre à Takaaki Kajita (Japon) et Arthur B. McDonald (Canada) pour la découverte des oscillations de neutrinos qui montre que ces particules ont une masse. Takaaki Kajita a démontré, en 1998, que les neutrinos, ces particules élémentaires produites par les réactions nucléaires, pouvaient se transformer quand ils entraient dans l’atmosphère. Pour observer le phénomène, le chercheur japonais et son équipe ont utilisé le "Super"Kamiokande", un observatoire dédié aux neutrinos de 40 mètres de haut et rempli de 50.000 tonnes d'eau.

Mécanique quantique La mécanique quantique est un ensemble de principes constituant la description la plus principale connue à ce jour de l'ensemble des dispositifs physiques. Cette description refonde et complète la physique classique, celle-ci échouant dans sa description du monde microscopique (atomes et particules) et de certaines propriétés du rayonnement électromagnétique. Cependant, les phénomènes classiques peuvent être dérivées avec une bonne approximation des lois de la physique quantique, surtout lorsque la plupart de particules sont en jeu. Cours physique sur la théorie des cordes Il faut bien considérer dans le présent chapitre que la théorie des cordes (et in extenso des supercordes) est actuellement spéculative et n'a pas pu être vérifiée (confirmée) ni falsifiée par l'expérience comme le veut la démarche scientifique. Il convient donc de prendre avec prudence les développements qui vont suivre et d'être le plus critique possible ! Il s'agit par ailleurs d'une théorie (nous ne pouvons pas parler de modèle actuellement) d'unification des forces qui n'est pas nouvelle puisqu'elle a bientôt plus de trente ans et qui tente de combler les défauts du modèle standard des particules et aussi de réunir la relativité générale et physique quantique (ce qui n'est pas sans mal puisque cette dernière est dépendante du fond contrairement à la relativité générale). Elle est une des nombreuses théories qui existe en physique moderne et qui tente cette unification (il en existe une dizaine d'autres plus ou moins connues). H1. H2.

Related: