background preloader

Prison et réinsertion

Prison et réinsertion
17 avril 2019 11 mars 2019 12 février 2019 04 février 2019 Christophe Millescamps est le nouveau directeur de l’École nationale d’administration pénitentiaire. 17 janvier 2019 Après quatre ans de travaux, la maison d'arrêt de Paris-La Santé a accueilli le 7 janvier 80 premiers détenus dans des espaces entièrement rénovés. 15 janvier 2019 Stéphane Gély est le nouveau directeur interrégional des services pénitentiaires de Toulouse. 11 janvier 2019 Leurs missions Les équipes régionales d’intervention et de sécurité (ÉRIS) ont été créées en 2003 afin de renforcer la sécurité des établissements pénitentiaires et d’améliorer la capacité de réponse et la réactivité de l’administration en cas de troubles graves. 13 décembre 2018 Le virement bancaire devient l’unique moyen à partir du 1er janvier 2019 Le mandat justice, mis en place pour un an à la demande de la DAP en remplacement du mandat cash*, est supprimé le 31 décembre 2018. 10 décembre 2018 28 novembre 2018 19 novembre 2018 22 octobre 2018 16 mai 2014 Related:  Recherches - Prisons

Observatoire International des prisons Comité d’aide aux détenus /  Entr'Aide Ouvrière Les Origines du Comité d’Aide aux Détenus Noël 1947 : les premières actions de l’Entr’Aide Ouvrière. L’Abbé Gaston Pineau, alors aumônier à la maison d’arrêt de Tours, transforme un grenier en dortoir pour les détenus qui viennent d’être libérés, les sans abris et les plus démunis. Depuis l’assemblée générale extraordinaire du 30 mai 2015, l’Entr’Aide Ouvrière et le Comité d’Aide aux Détenus ont fusionné, pour ne plus former qu’une seule association, l’EAO-CAD. Les missions du Comité d’Aide aux Détenus Le CAD agit autour de trois grandes missions. Il conduit un travail de réflexion et de sensibilisation du grand public aux problèmes de la délinquance, de la justice et de la prison avec l’idée de limiter les effets déstructurant de la prison et de prévenir la récidive en favorisant l’insertion. La mission en faveur des détenus est une mission d’aide matérielle et financière à l’attention des détenus. Le lieu d’accueil: La Petite Maison Contacts Mail: cad37@sfr.fr

Code de procédure pénale | Legifrance Les visiteurs de prison contribuent, bénévolement et en fonction de leurs aptitudes particulières, à la prise en charge des détenus signalés par le service pénitentiaire d'insertion et de probation, en vue de préparer leur réinsertion en leur apportant notamment aide et soutien pendant leur incarcération. Ils peuvent participer à des actions d'animation collective. Les visiteurs de prison sont agréés, pour une période de deux ans renouvelable, aux fins d'accès auprès des détenus d'un ou de plusieurs établissements déterminés. L'agrément est accordé par le directeur régional, après avis du préfet ou, dans le département des Bouches-du-Rhône, du préfet de police des Bouches-du-Rhône. L'agrément est retiré par le directeur régional soit d'office, soit à la demande du juge de l'application des peines ou du procureur de la République. Les visiteurs de prison interviennent en collaboration avec le service pénitentiaire d'insertion et de probation qui a pour tâche de coordonner leurs actions.

Accueil ANVP Incarcération totale Un soir du printemps 2010, alors qu’il rentrait chez lui après une fête, Kalief Browder est interpellé par la police dans la rue. On l’accuse d’avoir volé un sac à dos. Il jure qu’il n’a rien fait. On fouille ses poches, rien. Kalief Browder during an interview with ABC (Source : ABC) Le cas de Kalief Browder est un cas extrême de dysfonctionnement du système judiciaire américain, mais il dit beaucoup sur la facilité avec laquelle on incarcère aux États-Unis. Un rapport dévastateur du procureur général de Manhattan, rendu public à l’été 2014, dénonçait la violence endémique des prisons de Rikers Island et en particulier le recours excessif aux quartiers d’isolement de haute sécurité dans lesquels des adolescents sont placés en régime d’inactivité forcée et de privation de tout contact humain pendant des périodes de plusieurs mois. Une incarcération de masse Le recours croissant au placement des détenus à l’isolement a de quoi surprendre dans une période de massification de la prison.

Use of Force against Inmates with Mental Disabilities in US Jails and Prisons | HRW Across the United States, staff working in jails and prisons have used unnecessary, excessive, and even malicious force on prisoners with mental disabilities such as schizophrenia and bipolar disorder. Corrections officials at times needlessly and punitively deluge them with chemical sprays; shock them with electric stun devices; strap them to chairs and beds for days on end; break their jaws, noses, ribs; or leave them with lacerations, second degree burns, deep bruises, and damaged internal organs. The violence can traumatize already vulnerable men and women, aggravating their symptoms and making future mental health treatment more difficult. In some cases, including several documented in this report, the use of force has caused or contributed to prisoners’ deaths. Prisons can be dangerous places, and staff are authorized to use force to protect safety and security. It is well known that US prisons and jails have taken on the role of mental health facilities. Mental Health Services

Prison - Actualités du droit Pierre après pierre, la juridiction administrative affirme le régime juridique permettant aux détenus d’agir contre l’Etat lorsque les conditions de détention, qui sont toujours dures, sombrent et atteignent le seuil du traitement inhumain et dégradant. Ce 6 décembre, le Conseil d’Etat a rendu une série d’arrêts qui posent dans des termes précis le régime de responsabilité de l’Etat, et expliquent comment les détenus peuvent obtenir des provisions sur le dommage subi, par la procédure de référé qui permet d’agir en urgence, et donc en phase avec la période de détention. Deux points sont donc abordés : le régime de responsabilité de l’Etat, et la procédure de référé aux fins de provision. Les conditions de détention et la responsabilité de l’Etat Le Conseil d’Etat se fonde sur l'article 3 de la convention européenne de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales : « Nul ne peut être soumis à la torture ni à des peines ou traitements inhumains ou dégradants ».

Bienvenue - Institut Supérieur de Préparation Publications: Prison (sexualités) - Le bric-à-blog de Gwenola Ricordeau: sociologie, prisons, Philippines, ... 2016. Avec Régis SCHLAGDENHAUFFEN, numéro « Sexualités et institutions pénales », Champ pénal/Penal Field, vol. 13. 2009. « L’hétéronormalité confrontée à une présomption d’homosexualité : La sexualité masculine incarcérée », in Catherine DESCHAMPS, Laurent GAISSAD, Christelle TARAUD (dir.), Hétéros. 2016.

Annuaire des établissements pénitentiaires Annuaire des établissements pénitentiaires Les maisons d'arrêt reçoivent les prévenus en détention provisoire et les condamnés à une peine n'excédant pas 2 ans. Les centres de détention accueillent les détenus condamnés à une peine supérieure à 2 ans. Les maisons centrales accueillent les détenus condamnés à de longues peines. Les centres pénitentiaires sont des établissements mixtes qui comprennent au moins deux quartiers de détention à régimes différents (maison d'arrêt, centre de détention et/ou maison centrale). Les centres de semi-liberté reçoivent des condamnés admis au régime de la semi-liberté ou du placement à l'extérieur. Les établissements pénitentiaires pour mineurs (EPM) accueillent de jeunes détenus, âgés de 13 à 18 ans. Vous souhaitez visualiser la carte des établissements pénitentiaires... Pour trouver l'établissement pénitentiaire que vous recherchez indiquez votre code postal dans le formulaire ci-dessous : <iframe src="//etalage.justice.comarquage.fr/annuaire?

Délinquance, justice et autres questions de société Le littoral fait toujours l'objet de nombreuses convoitises : pressions foncières importantes, urbanisation accélérée, projets économiques axés sur le tourisme… le tout au détriment du maintien des activités agricoles, maritimes locales respectueuses de l’environnement et des espaces naturels riches de leur biodiversité. Avec la loi « Littoral », la France a préfiguré et donné à voir ce que peut être une politique concrète de développement durable avec ses dimensions économiques, sociales et environnementales. Depuis plusieurs années et particulièrement depuis un an, des parlementaires prônent l'assouplissement de la loi. Il s’agit en réalité de l'affaiblir, tout en feignant d'en louer les mérites. Lire le communiqué de France Nature Environnement

La balance et la clef. Histoire du rattachement de l'administration pénitentiaire au ministère de la Justice 1 Nous devons ce titre à l'Inspecteur Général des Prisons Moreau-Christophe, qui écrivait dans le to (...) 2 Version actualisée d'un texte initialement publié en 1986 dans la collection « Archives pénitentia (...) 1L'étude que nous avons choisi d'intituler « La balance et la clef » n'a pas pour objet, est-ce besoin de le dire, d'appréhender ni même de résumer l'histoire des prisons françaises, immense domaine qui relève d'une approche scientifique et nécessite encore de nombreuses recherches d'archives1. Du reste, le terrain n'est pas vierge et l'intérêt que manifestent les historiens contemporains pour la question pénitentiaire ne peut qu'inciter à la modestie2. 2Notre démarche est beaucoup plus limitée : elle consiste à rappeler de façon synthétique, pour répondre à la curiosité des nombreuses personnes (praticiens, étudiants, intervenants en prison) qui souhaitent une documentation sur ce sujet, l'évolution de l'organisation administrative des prisons depuis l'ancien régime.

Related: