background preloader

Physique quantique

Physique quantique
Related:  christiancoppolaPhysique quantiquephysique/chimie

Le temps et sa flèche Texte de la 188e conférence de l’Université de tous les savoirs donnée le 6 juillet 2000. Le temps, son cours et sa flèche par Etienne KLEIN Un peu de poésie pour commencer C'est à un physicien britannique, Arthur Eddington, que le temps doit d'être équipé (depuis 1929) d'un emblème, la flèche, que la mythologie attribuait jusque-là à Éros, le dieu de l'amour, représenté comme un enfant fessu et ailé qui blesse les cœurs de ses flèches aiguisées. Avant d'entrer dans le vif du sujet, je voudrais vous proposer quelques phrases d'écrivains ou de poètes, qui chacune à sa façon, évoquent soit le cours du temps, soit sa flèche, soit un mélange des deux. Commençons par Sacha Guitry : « Madame est en retard. Qu'est-ce que temps ? Nos réflexions sur le temps sont presque toujours confuses, sans doute parce que nous ne savons pas trop de quel type d'objet il s’agit. On oublie trop souvent que la puissance de la physique vient de ce qu'elle a su limiter ses ambitions. La physique et le temps

Physique quantique Max Planck est considéré comme le père de la physique quantique. La constante de Planck, , joue un rôle central dans la physique quantique, bien au-delà de ce qu'il imaginait lorsqu'il l'a introduite. La physique quantique est l'appellation générale d'un ensemble de théories physiques nées au XXe siècle qui, comme la théorie de la relativité, marque une rupture avec ce que l'on appelle maintenant la physique classique, l'ensemble des théories et principes physiques admis au XIXe siècle. Les théories dites « quantiques » décrivent le comportement des atomes et des particules — ce que la physique classique, notamment la mécanique newtonienne et la théorie électromagnétique de Maxwell, n'avait pu faire — et permettent d'élucider certaines propriétés du rayonnement électromagnétique. Panorama général[modifier | modifier le code] La physique quantique est connue pour être contre-intuitive, choquer le « sens commun » et nécessiter un formalisme mathématique ardu. et autant de donner L’énergie où

L’avenir de la programmation (6/6) : programmer le multivers Par Rémi Sussan le 21/10/14 | 6 commentaires | 1,472 lectures | Impression Dans ce dossier au long cours sur la programmation, nous sommes progressivement descendus à des niveaux de plus en plus primitifs, de plus en plus fondamentaux du réel. On s’est d’abord intéressé à l’être humain et à son langage. Puis avec la complexité, nous sommes descendus à l’échelle des collectifs, humains certes, mais aussi sociétés d’insectes ou phénomènes naturels et écologiques. Ensuite, nous avons encore grossi notre focale pour aborder la programmation des cellules et de l’ADN. Un peu de théorie Voyons d’abord les principes de base qui fondent l’informatique quantique. C’est cette particularité que cherchent à utiliser les concepteurs d’ordinateurs quantiques. Les choses sont déjà assez bizarres comme cela, mais elles le deviennent encore plus si on découvre la théorie cosmologique qui a inspiré l’idée de l’ordinateur quantique. Une autre logique A quoi serviraient les ordinateurs quantiques ?

Les 7 merveilles de la mécanique quantique La mécanique quantique, c’est cette branche de la physique qui décrit la manière dont se comportent les objets microscopiques : les molécules, les atomes ou les particules. Développée pendant la première moitié du XXème siècle, la mécanique quantique est un des piliers de la science contemporaine. Et pourtant, il s’agit aussi probablement de la plus étrange théorie jamais imaginée. En effet, la mécanique quantique regorge de mystères, de surprises et de paradoxes qui nous obligent à revoir la manière dont nous concevons la matière, et même la physique en général. Cette théorie est d’ailleurs tellement bizarre que l’un de ses plus fameux contributeurs, le physicien Richard Feynman (ci-dessus), disait à son propos: « Si vous croyez comprendre la mécanique quantique, c’est que vous ne la comprenez pas ». Nous voici prévenus ! 1. On ne sait pas forcément mesurer très exactement ces quantités, mais on sait qu’elles existent et qu’elles ont des valeurs précises. |Chat> = | Mort > + | Vivant > 2.

Compétence universelle Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La compétence universelle est, en droit, la compétence exercée par un État qui poursuit les auteurs de certains crimes, quel que soit le lieu où le crime a été commis, et sans égard à la nationalité des auteurs ou des victimes[1]. Ce genre de disposition légale sert à empêcher l'impunité de crimes graves, en particulier les crimes de guerre et les crimes contre l'humanité, qui seraient commis dans des régions particulièrement instables dont les habitants, citoyens du monde, ne bénéficieraient pas de protection légale adéquate. Le passage de la responsabilité de la procédure de l'exécutif vers le judiciaire la neutralise en n'en laissant pas la responsabilité au système politique soumis aux aléas de biais idéologiques. Compétence universelle obligatoire[modifier | modifier le code] La compétence universelle est obligatoire aux yeux du droit international, dans une certaine mesure et pour certains crimes seulement.

De la physique classique à la physique quantique Bonjour Si vous voyez cette page, ce n'est pas normal. LeWebPédagagogique utilise désormais de nouvelles machines, mais votre navigateur semble avoir gardé les anciennes en mémoire... Nos conseils : videz le cache de votre navigateur, redémarrez votre box (en particulier si vous êtes chez Bouygues). Si tout cela ne suffit pas, écrivez nous vincent@lewebpedagogique.com. L'équipe du WebPédagogique Voyage vers l'infiniment petit En 1922, Otto Stern et Walter Gerlach envoient des atomes d'argent à travers un dispositif pourvu d'un champ magnétique inhomogène. Ces atomes sont déviés par le champ magnétique, projetés sur un écran et à la grande surprise des physiciens, laissent deux petites tâches symétriques, alors qu'ils s'attendaient à obtenir une seule tâche allongée. Expérience Stern-Gerlach : des atomes d'argent, pourvus d'un moment magnétique, traversent un champ magnétique inhomogène, ils sont déviés et laissent sur l'écran deux petites tâches symétriques. On s'attendait à ce que le moment magnétique prenne des valeurs continues et laisse donc sur l'écran une seule tâche allongée. Otto Stern (1888-1969), physicien allemand, professeur à l'Université de Hambourg, à l'Institut de Technologie de Carnegie et à l'Université de Berkeley. Walter Gerlach (1889-1979), physicien allemand, professeur aux universités de Tübingen et Munich. Spin de l'électron.

Dictionnaire de l'informatique et d'internet Belgique : Questions et Réponses sur la loi de Compétence Universelle Le 30 janvier 2003, le Snat belge a adopt des propositions de loi interprtant et modifiant la loi de 1993, dite de " comptence universelle ". Ces propositions vont maintenant tre examines par la Chambre des reprsentants. Quel est le champ d'application de la loi de comptence universelle? La Loi du 16 juin 1993, modifie en 1999, relative la rpression des violations graves du droit international humanitaire, dite de " comptence universelle ", donne comptence aux juridictions belges pour poursuivre les auteurs prsums de gnocide, de crimes contre l'humanit et de crimes de guerre, indpendamment de la nationalit des auteurs et des victimes, et indpendamment du lieu de perptration des crimes. Quel est le fondement lgal de cette loi? Pourquoi cette loi est-elle importante? Des poursuites bases sur la comptence universelle constituent un lment essentiel d'une justice internationale mergente. Qui peut engager des poursuites en application de la loi belge de comptence universelle? Thoriquement non.

Physique quantique Physique quantique 1. Introduction 1.1. La nature, corpusculaire ou ondulatoire, de la lumière est discutée depuis longtemps. A partir du début du 20ème siècle, des faits expérimentaux, tels que : l’effet Compton (collision élastique lumière-matière), le rayonnement du corps noir (variation avec la longueur d’onde du flux lumineux émis par les corps), l’effet photoélectrique (extraction des électrons d’un métal par une onde électromagnétique), les spectres de raies (émission de lumière par les atomes gazeux et, en particulier, par l’atome d’Hydrogène), l’expérience de Franck et Hertz (pertes d’énergie subies par des électrons accélérés à la suite de collisions avec les atomes d’un gaz), mettent en évidence le caractère corpusculaire de la lumière. 1.2. 1.2.1. L’effet Compton, la théorie du rayonnement du corps noir, l’effet photoélectrique associent à l’onde électromagnétique une corpuscule appelée photon. 1.2.2. Balle de fusil : ð Proton dans un cyclosynchroton de rayon pour avec . 1.2.3. . .

1103.2679

Related: