background preloader

Élection présidentielle 2012

Élection présidentielle 2012
Related:  Soins et remèdes démocratiquesVoter & décider ensemble

Howard Zinn - Une histoire populaire américaine Avec l’énorme succès de son livre "Une histoire populaire des Etats-Unis", Howard Zinn a changé le regard des Américains sur eux-mêmes. Zinn parle de ceux qui ne parlent pas dans l’histoire officielle, les esclaves, les Indiens, les déserteurs, les ouvrières du textile, les syndicalistes et tous les inaperçus en lutte pour briser leurs chaînes. A Paris et à Boston Daniel Mermet et Olivier Azam ont eu la chance de rencontrer Howard Zinn et de le filmer, toujours stimulant et fraternel. À la fin Zinn disait « Je veux qu’on se souvienne de moi comme quelqu’un qui a donné aux gens des sentiments d’espoir et de pouvoir qu’ils n’avaient pas avant ». Voilà exactement ce qui nous a donné envie de réaliser ce film. Après le succès du film Chomsky & Cie, La coopérative les Mutins de Pangée lance une nouvelle souscription. Commandez dès maintenant le coffret DOUBLE DVD à 20€ (au lieu de 25€) et participez ainsi à une production entièrement indépendante... tout en gagnant 5 euros !

Une élection présidentielle en trompe-l'œil pour 15 millions de Français Un peu plus d’un tiers seulement des Français en âge de voter a choisi Hollande (36,33%) ! La faible représentativité de nos élus, du premier d’entre eux en particulier, ternit la crédibilité de notre démocratie et des institutions censées la faire vivre ! Hollande, fraîchement élu, ne sera guère plus représentatif de la population en âge de voter que son déplorable prédécesseur. La faute à un mode de désignation qui ignore royalement 15 millions de Français, laissés pour compte, soit presque 30% de l’électorat potentiel. Des sans-voix, des oubliés, des mis au ban de la société, qui manifestement ne se reconnaissent plus dans cette organisation institutionnelle française, qui les exclut et ne tient pas compte de leur présence. La représentativité officielle affichée Les résultats (source Ministère de l’intérieur) du 6 mai 2012 : - Inscrits : 46 073 165 - Abstentions : 9 056 183, soit 19,66 % - Votants : 37 016 982, soit 80,34 Candidats : - SARKOZY : 16 869 371 voix, soit 48,38% des exprimés

Les objectifs de l’étude | Vote Au Pluriel L’objectif de cette étude, et de ce site internet, est double : information du public et recherche scientifique. Information : Le site contient des descriptions simples des systèmes électoraux de trois pays (la France, l’Irlande et le Mexique) dans lesquels le Président de la République est élu au suffrage universel, mais qui utilisent trois modes de scrutin différents. Au Mexique, chaque électeur vote pour un seul candidat, et le candidat qui obtient le plus de voix est élu même s’il obtient moins de 50 % des voix. En France l’électeur vote aussi pour un seul candidat mais, si aucun candidat n’obtient plus de 50 % des voix, on organise un second tour entre les deux candidats qui ont obtenu le plus de voix. En Irlande l’électeur classe les candidats et le comptage des voix est un système d’élimination successive des candidats et de transfert des votes d’un candidat éliminé vers un candidat restant en course. Nos partenaires :

A quand le vrai changement de modèle de société? "Le changement, c'est maintenant"... Voilà une idée que nous pourrions trouver bien enthousiasmante de la part du politique. Enfin un changement de modèle de société nous est proposé! Mais à y regarder de plus près, en scrutant à la loupe les projets et programmes de tous bords de gauche comme de droite, on y voit bien la proposition d'un changement d'homme, claire, nette, ou de prolongement d'une politique en cours, mais point de changement de paradigme à l'horizon... Une nouvelle fois les véritables enjeux de notre société ne sont pas abordés dans cette campagne. Une nouvelle fois on nous a ressorti la boite à sparadraps, à patchs, à bandelettes pour tenter de colmater - avec une ribambelle de mesurettes qui vont être débattues jusqu'à plus soif - ce modèle occidental de société à bout de souffle, qui prend l'eau de toutes parts, dans une attitude de quasi-acharnement thérapeutique. Et si la seule manière de gagner les élections, c'était de ne pas avoir de programme?

Conditions de vie-Société - L'inscription et la participation électorales en 2012 - Qui est inscrit et qui vote Qui est inscrit et qui vote Xavier Niel et Liliane Lincot, division Enquêtes et études démographiques, Insee Résumé Au premier tour des élections présidentielles de 2012, 93 % des Français en âge de voter et résidant en métropole sont inscrits sur les listes électorales. Les jeunes - en particulier les hommes et ceux ayant un parent né à l’étranger - les personnes peu diplômées, les habitants des pôles urbains et les Français nés à l’étranger sont moins souvent inscrits. 13 % des inscrits se sont abstenus aux deux tours des élections présidentielles. 12 % des inscrits ne sont pas allés voter en 2012, ni aux élections présidentielles, ni aux législatives. Sommaire Encadré Les facteurs explicatifs de l’inscription et de la participation électorales Publication 93 % d’inscrits sur les listes électorales Pour voter, il faut être inscrit sur une liste électorale. Le niveau de diplôme et la catégorie sociale interviennent également. Retour au sommaire … et moins souvent en couple Encadré

Modèle social Assemblée nationale: Les députés adoptent la reconnaissance du vote blanc Les députés français ont adopté ce jeudi à l'unanimité (90 voix) une proposition de loi centriste qui vise à reconnaître le vote blanc et à le distinguer du vote nul aux élections. La proposition de loi de François Sauvadet (UDI, centriste) avait été rejetée par la commission des lois mais la majorité de gauche l'a finalement acceptée après l'adoption d'un amendement précisant que les votes blancs ne seront pas comptabilisés dans les suffrages exprimés, comme le prévoyait le texte initial. Le texte prévoit ainsi que les votes blancs seront comptabilisés à part et que le résultat sera annexé au procès-verbal des élections afin de connaître le pourcentage d'électeurs ayant glissé un bulletin blanc dans l'urne. Le texte prévoit également qu'une enveloppe ne contenant aucun bulletin est assimilée à un bulletin blanc. Ce texte, qui doit encore être adopté au Sénat, entraînera une adaptation du Code électoral. Plus de deux millions de bulletins blanc et nul à la présidentielle 2012 A.

Vote alternatif Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Histoire[modifier | modifier le code] Le vote alternatif a été inventé en 1871 par l'architecte américain William Robert Ware[2], bien qu'en fait ce ne soit qu'un cas particulier du scrutin à vote unique transférable, lequel a été indépendamment développé dans les années 1850. Par contre, les seuls transferts de votes, dans le cas du vote alternatif, proviennent de partisans de candidats qui ont déjà été éliminés. Mise en œuvre[modifier | modifier le code] Chaque électeur classe tout (forme absolue) ou une partie (forme optionnelle) des candidats par ordre de préférence. Exemple[modifier | modifier le code] Imaginons que quatre villes soient sollicitées pour déterminer, parmi elles, celle où sera construit leur hôpital. Imaginons d'autre part que la ville A regroupe 42 % des votants, la ville B 26 %, la ville C 15 % et la ville D 17 %. Aucune ville ne recueille la majorité des suffrages. C'est donc dans la ville D que sera construit l'hôpital.

Les partis politiques ou les fabriques du prêt-à-penser Ainsi donc, les partis politiques seraient l’expression même de la démocratie qu’ils doivent respecter comme le prévoit la Constitution. Et émettre un avis contraire, à savoir que les partis politiques, à l’exact opposé, étoufferaient l’expression démocratique est une hérésie, un blasphème, un tabou. Intrinsèquement, on le verra, les partis politiques sont des machines qui annihilent tout pluralisme, débat ou contradiction, qui empêchent les militants de penser par eux-mêmes et de se faire leurs propres opinions. Bref, les partis politiques sont avec les religions les emblèmes du "prêt-à-penser". Pourtant, il émane des citoyens, de plus en plus éduqués, de plus en plus intéressés, de plus en plus impliqués dans la vie de la cité, une demande grandissante de démocratie réelle, qu’on peut également qualifiée de participative versus représentative. Rousseau partait de deux évidences. La pression collective est exercée sur le grand public par la propagande. Plus loin :

Sous la gauche aussi, nous désobéirons "La désobéissance, c’est refuser de remettre à plus tard ce qui peut être construit dès maintenant, c’est chanter au présent plutôt que d’attendre des lendemains qui chantent, c’est vouloir plus de démocratie politique, mais c’est savoir aussi que la démocratie réelle ne consiste pas seulement à mettre un bulletin de vote dans une urne." Nous désobéissons depuis 2007 pour que Nicolas Sarkozy ne puisse jamais être réélu. Nous avons désobéi sous la droite et nous continuerons au besoin mais nous désobéirons aussi sous la gauche. Nous sommes convaincus que rien de bon ne se fera sans l’intervention citoyenne, nous attendons donc de la gauche qu’elle reconnaisse enfin aux individus et aux collectifs le droit d’expérimenter, de construire des alternatives en dehors des chemins balisés et cloutés. Nous devons désobéir pour que la gauche soit capable de faire bouger les lignes, pour lui permettre de redevenir une gauche maquisarde, buissonnière mais qui fasse cependant école.

Related: