background preloader

Unlimited Cities - Accueil

Unlimited Cities - Accueil

http://unlimitedcities.org/

Related:  concertation-collaborationUrbanismedisplays

Le rôle primordial des utilisateurs dans le processus d'innovation Propos recueillis par Geoffroy Bing, le 16 décembre 2014 dans le cadre d'une réflexion sur les modèles d'innovation. Marc Giget est diplômé de l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) et Docteur en Economie Internationale / Economie du développement (EHESS –Panthéon/Sorbonne). De 1973 à 1983, il crée et dirige le SEST, groupe de recherche sur les problèmes Sociologiques, Économiques et Stratégiques liés aux Techniques nouvelles. Il y dirige des travaux sur la gestion de la technologie, l'innovation et la dynamique de développement des entreprises dans le monde.En 1983, il crée Euroconsult, groupe de recherche, d'études et d’évaluation indépendante (due diligence), de grands projets d’innovation, qui fournit depuis des services à plus de 600 clients dans 60 pays.

Lande : Cartographier. Accompagner. Transformer. Lande met à votre disposition une carte interactive où il est possible de répertorier un terrain vacant près de chez soi et de signaler son intérêt à participer à la transformation de ce terrain en jardin collectif, en espace vert ou en terrain de jeu. Lande forme des groupes de résidents et les accompagne dans la transformation de terrains vacants. Lande peut aider votre groupe à mener un projet de transformation d’un espace vacant, en vous appuyant pour les aspects suivants : mobilisation, gestion de projet et négociation. Notre équipe Lande réunit des professionnels en droit, en urbanisme, en gestion de projets communautaires, en communication, en design et en agriculture urbaine.

Lego fait le plein d'idées avec sa plateforme de co-création - FANVOICE Ça vous dirait de devenir riche en participant à la création de nouveaux jouets Lego ? Il suffit de participer à la démarche de crowdsourcing lancée par la marque… et de séduire la communauté. Si vous aimez le crowdsourcing, vous connaissez sûrement déjà la version beta de la plate-forme de co-création version jouets de Lego, connue sous le nom de “Lego Cuusoo”. Eh bien, depuis le 30 avril, le système a évolué et se présente sous sa version définitive sur le site officiel de l’entreprise : Lego Ideas (notez que le terme “Brand X Ideas” semble devenir un classique du métier).

80 millions d’euros… t’as un plan ? - POP INSIGHT Pauline Véron, élue adjointe au Maire de Paris, chargée de toutes les questions relatives à la démocratie locale, la participation citoyenne, la vie associative, la jeunesse et l'emploi pose le contexte. Chaque année, la Mairie de Paris augmente la part de son budget participatif faisant de notre capitale « la ville pionnière du financement participatif avec le plus important budget du monde ». Sur un budget d’environ 10 milliards d’euros sur 6 ans, 5% sont mis aux mains des citoyens et de leurs idées, soit environ 80 millions d’euros par an. La co-création favorise l’engagement des clients Les formats de co-créations ne manquent pas et peuvent s’adapter à l’ensemble des produits et services proposés par une entreprise. On pense naturellement aux concours créatifs ou aux animations temporaires qui permettent de demander directement et rapidement les avis aux clients. Entre janvier et avril 2014, le Club Med a lancé l’application Facebook participative « My Val Thorens » afin d’impliquer les fans dans la co-construction du futur Club Med 4 tridents de Val Thorens.

L’intelligence urbaine à travers le monde : le miracle de Medellin En 2012, à la surprise générale, le Wall Street Journal élisait Médellin, capitale de la région d'Antioquia et seconde ville de Colombie par sa population, « ville la plus innovante au monde ». Une distinction pourtant largement méritée si l'on se penche sur l'exceptionnelle mutation qu'a réussi cette ville en une vingtaine d'années. Dans les années 1990, Médellin était considérée comme la ville la plus violente du monde - en 1991, elle a atteint le taux record de 390 homicides pour 100.000 personnes. A combien peut-on coopérer Le consultant Jean-Michel Cornu (@jmichelcornu) – qui a longtemps été le directeur scientifique de la Fing, l’éditeur d’Internetactu.net – a réagit à notre édito sur les questions de taille. Un rebond pour mieux comprendre les effets de la taille dans les processus d’intelligence collective. Lorsque, trop rarement, nous nous intéressons à la taille limite des groupes, nous nous focalisons surtout sur une taille limite haute au-delà de laquelle « les problèmes [qu’une société] rencontre doivent croître plus vite… ». Pourtant, parler d’effet de seuil peut également vouloir dire s’intéresser à une « taille limite basse ».

Pourquoi supprimer les pubs des rues ? Le maire de Grenoble répond Quelles sont les raisons qui vous ont conduit à prendre cet engagement de bannir la publicité des rues de Grenoble ? Eric Piolle – Il y en a plusieurs. Nous voulions réduire la place occupée par la publicité dans l’espace public. Cette publicité est arrivée à un moment où la ville était construite comme un vecteur de la consommation de masse, avec des publicités faites pour les voitures, pour des profils nourris par cette publicité. Nous sommes maintenant arrivés à un virage où la ville va se construire au contraire sur son identité, et sur un commerce de ville.

Travailler de manière collaborative, oui ! Mais comment s’organiser Plusieurs des présentations et tables rondes auxquelles j’ai assisté lors du Ouishare Fest s’intéressaient au travail et à comment la collaboration le transforme en profondeur. Les modes collaboratifs peuvent-ils fonctionner dans des entreprises qui demeurent hiérarchiques, pyramidales ? Et si ce n’est pas cas, comment mieux distribuer la gouvernance, l’organiser ? Epouser une culture de la collaboration nécessite-t-il de la pousser jusqu’au bout, jusqu’aux modes d’organisation et de partage du pouvoir qu’est l’organisation du travail elle-même ? Réinventer nos modes d’organisation avec les outils du XXIe siècle

Gridmates : la plateforme collaborative de partage d’électricité Fournir de l’électricité à un ami, une personne dans le besoin ou une association via une plateforme peer-to-peer, c’est le principe de Gridmates. Le service qui a vu le jour il y a quelques mois souhaite lutter contre la pauvreté énergétique. C’est un nouveau venu dans la sphère de l’économie collaborative. Gridmates entend s’attaquer au problème rampant de la pauvreté énergétique qui touche quelque 40 millions de personnes aux Etats-Unis. « L’idée m’est venue alors que je regardais les infos », se souvient George Koutitas, son fontateur. « J’ai vu des gens vivant dans le noir parce qu’ils n’avaient pas les moyens de payer l’électricité. SCOP Espaces Verts - Aménagement et entretien du paysge L’investissement dans la recherche et l’innovation sont un gage de la performance et la pérennité de Scop Espaces Verts. L’entreprise est engagée dans une dynamique de partenariat pour créer et développer des technologies nouvelles et des méthodes de travail inédites. Scop Espaces verts est également précurseur en matière de démarche sociale comme en témoigne son statut de coopérative depuis plus de 30 années et son engagement de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE). Innovation environnementale : Désherbage à la vapeur d'eau Pour répondre à la demande et anticiper les changements, Scop Espaces Verts propose un procédé mécanisé de désherbage à la vapeur d'eau en alternative aux herbicides chimiques. Le procédé mis au point et développé sur des engins porteurs tout terrain permet une utilisation mobile à grande échelle avec des rendements accrus.

L'Atelier Volant, plateformeL'Atelier Volant, plateforme de réflexions et d'actions dans l'espaceACTE DE NAISSANCE Nous sommes de jeunes professionnels, des architectes, des paysagistes. Nous sommes issus de l’école nationale supérieure d’architecture et du paysage de Lille. Nous avons évolué 4 ans dans un cadre riche et mouvant avec étudiants, chercheurs, enseignants, concepteurs, ingénieurs. Architecture, expérimentation, savoirs faire traditionnels: un Romlabor à Lille Dans le cadre de la semaine de la solidarité internationale, le collectif d’architectes et paysagistes L’Atelier Volant présente, à la Maison Folie Wazemmes, à Lille, les réalisations d’un atelier de co-construction inédit: il a réuni durant une semaine, sous les voûtes de l’ancienne gare St Sauveur, des Roms et un groupe de jeunes architectes, artistes et urbanistes. Pari réussi pour ce projet à la croisée des chemins entre recherche architecturale, solidarité interculturelle et innovation sociale. A Lille, Etienne Sevet.

Related: