background preloader

Gustav Mahler

Gustav Mahler
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Gustav Mahler Photographie de Gustav Mahler en 1898. Plus célèbre en son temps comme chef d'orchestre, son nom reste attaché aujourd’hui à son œuvre de compositeur dont la dimension orchestrale et l'originalité musicale jettent un pont entre la fin du XIXe siècle et la période moderne. Il est l'auteur de dix symphonies (la dernière est complète au niveau de la réduction d’orchestre (en), mais son orchestration est inachevée) et plusieurs cycles de lieder. Biographie[modifier | modifier le code] Dès sa jeunesse, le mysticisme catholique attire beaucoup Mahler alors que les rituels juifs le laisseront toujours indifférent. « Il aimait l'odeur de l'encens et les chants grégoriens et ne pouvait jamais passer devant une église sans y entrer[3] ». Dès 1886, sa vie sentimentale est orageuse. C’est durant sa dernière visite aux États-Unis, où il dirige l'orchestre philharmonique de New-York, qu’il contracte une infection généralisée le . Related:  Art / Culture3.2

la musique moderne Le romantisme musical gardera toute son influence pendant la deuxième moitié du XIXme siècle. De nombreuses écoles voient le jour dans tous les pays d'Europe et chaque peuple tente de créer un art national. Né en 1813 Richard Wagner est attiré par la poésie et le drame. Très influencé par l'opéra historique, il termine Rienzi à Paris en 1840. Ce sont " le vaisseau fantôme"," le Hollandais Volant", "Tannhäuser" en 1845, "Lohengrin" (1847) De 1850 à 1858 environ il compose son chef-d’œuvre, la tétralogie de " L'anneau de Nibelung" avec, l'Or du Rhin, La Walkyrie, Siegfried, Le crépuscule des Dieux. En Italie, c'est toujours l'opéra qui tient le devant de la scène. Issu d’un milieu modeste, Verdi connaît un début difficile. Verdi s’impose comme le musicien du début de ce siècle. Puis arrive Puccini (1852-1924), qui écrit des opéras d'un genre nouveau, c'est la naissance de l'opéra moderne, avec un orchestre plus important, et une sonorité flamboyante et riche. . Bizet est né en 1838. .

Johann Strauss II Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Johann Strauss IIJohann Sebastian Strauss Biographie[modifier | modifier le code] Fils aîné du compositeur Johann Strauss et de Maria Anna Streim, il a cinq frères et sœurs : Josef (né en 1827), Anne (née en 1829), Thérèse (née en 1831), Ferdinand (né en 1834 mais qui ne vécut que 10 mois) et Eduard (né en 1835). À peine âgé de six ans lorsqu'il compose sa première valse, Johann Strauss fils doit faire preuve de caractère — son père voulait qu'il devienne employé de banque[2] — pour parvenir à ses fins. Il entame des études musicales sérieuses lorsque son père quitte le foyer familial en 1842 pour vivre avec sa maîtresse, Émilie Trambusch, avec laquelle il entretient une liaison depuis 1834 et dont il aura huit enfants. Il poursuit l'étude du violon avec Anton Kohlmann[1] et étudie la théorie et la composition avec Joseph Drechsler (de)[1]. Œuvres[modifier | modifier le code] Sa dernière œuvre est un ballet Cendrillon composé en 1889.

Alfons Mucha Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Alfons Mucha Alfons Maria Mucha (Chicago, 1906) Œuvres réputées Le Pater Affiche publicitaire F. Alfons Maria Mucha, est un affichiste et un peintre tchèque né à Ivančice (ville de Moravie qui faisait alors partie de l'Empire d'Autriche, aujourd'hui sise en République tchèque) le et mort à Prague le , fer-de-lance du style Art nouveau. Biographie[modifier | modifier le code] Les débuts[modifier | modifier le code] La vie parisienne[modifier | modifier le code] L'essor parisien[modifier | modifier le code] Chez la mère Charlotte[modifier | modifier le code] Peu après son arrivée à Paris, conseillé par son camarade de l'Académie Colarossi, Wladyslaw Slewinski, Mucha s'installe au-dessus d'un petit restaurant (on disait une « crèmerie ») situé rue de la Grande-Chaumière[réf. souhaitée], à côté de l'académie. Les modèles de Mucha[modifier | modifier le code] Dès ses débuts à Paris, Mucha photographie ses modèles. Bibliographie[modifier | modifier le code]

Kirk Douglas Kirk Douglas en 1963. Douglas tourne avec de nombreux réalisateurs réputés comme Brian De Palma, Stanley Kubrick, Vincente Minnelli, John Huston, Howard Hawks, Otto Preminger, Joseph L. Mankiewicz, Elia Kazan, Billy Wilder et King Vidor. Ambitieux, séducteur[c], mégalomane[d], il est l'un des acteurs américains qui ont le plus marqué la mémoire du public. Retiré du cinéma en 2008, il s'occupa de sa fondation pour les enfants défavorisés, la « Douglas Foundation » et poursuivit son travail d'écriture, après avoir publié ses mémoires de 1988 à 2006[4]. Biographie[modifier | modifier le code] Jeunesse et débuts au cinéma[modifier | modifier le code] Issur Danielovitch est le quatrième enfant d'une famille qui en compte sept (il a six sœurs). En juin 1939, il décide de partir à New York pour se former au métier de comédien. La gloire internationale[modifier | modifier le code] Déclin progressif et retrait du cinéma[modifier | modifier le code] Mort et obsèques[modifier | modifier le code]

Giuseppe Verdi Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Giuseppe Verdi Giuseppe Verdi photographié par Giacomo Brogi Signature de Giuseppe Verdi Œuvres principales Biographie[modifier | modifier le code] Les troupes autrichiennes reprennent le Duché de Parme et Plaisance à peine quelques mois plus tard, en février 1814. « L’an mil huit cent treize, le jour douze d’octobre, à neuf heures du matin, par devant nous, adjoint au maire de Busseto, officier de l’état civil de la Commune de Busseto susdite, département du Taro, est comparu Verdi Charles, âgé de vingt huit ans, aubergiste, domicilié à Roncole, lequel nous a présenté un enfant du sexe masculin, né le jour dix courant, à huit heures du soir, de lui déclarant et de la Louise Uttini, fileuse, domiciliée aux Roncole, son épouse, et auquel il a déclaré vouloir donner les prénoms de Joseph-Fortunin-François[2]. » La mention de l'acte de baptême « né hier soir » a suscité un doute sur sa date exacte de naissance. Roncole[modifier | modifier le code]

Claude Debussy Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Claude Debussy est un compositeur français, né le 22 août 1862 à Saint-Germain-en-Laye et mort le 25 mars 1918 à Paris. Une part importante de son œuvre est pour piano (la plus vaste de la musique française avec celle de Gabriel Fauré[1]) et utilise une palette sonore particulièrement riche et évocatrice. Claude Debussy laisse l'image d'un créateur original et profond d'une musique où souffle le vent de la liberté. Biographie[modifier | modifier le code] Enfance[modifier | modifier le code] Maison natale datée du XVIIe siècle, devenue Office de Tourisme au rez-de-chaussée et Musée Claude Debussy à l'étage. Achille-Claude Debussy naît dans la maison familiale au 38, rue au Pain à Saint-Germain-en-Laye, le 22 août 1862[3]. Manuel-Achille rencontre dans les prisons communardes un autre prisonnier, Charles de Sivry, musicien autodidacte (il était notamment chef d'orchestre), et beau-frère de Paul Verlaine. Avant 1879[modifier | modifier le code]

Samuel Barber Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Barber. Samuel Barber Samuel Barber photographié par Carl Van Vechten, 1944. Œuvres principales Parcours musical[modifier | modifier le code] Samuel Barber commence à composer dès l'âge de sept ans. La popularité de l'Adagio a quelque peu occulté le reste de son œuvre. Il a évité les expérimentations de ses contemporains, préférant des harmonies et des formes plus traditionnelles. Le compositeur meurt à New York à 70 ans. Œuvre[modifier | modifier le code] Chansons[modifier | modifier le code] Musique pour piano[modifier | modifier le code] Opéra[modifier | modifier le code] Concertos et musique pour orchestre[modifier | modifier le code] Barber composera trois concertos pour instruments solos et orchestre, un Concerto pour violon (terminé en 1939), un Concerto pour violoncelle et un Concerto pour piano auxquels il faut ajouter le Capricorn Concerto pour flûte, hautbois, trompette et orchestre à cordes.

Musique : le courant Moderne (1900-1950) | Le Blog Culturel Claude Debussy La musique moderne désigne les compositions réalisées dans la première partie du XXème siècle. Le terme de musique contemporaine, quant à lui, s’applique à la deuxième moitié du XXème siècle. Sous le titre de musique moderne sont regroupés des musiciens très différents. Ceux-ci n’appartiennent pas à des styles identiques. La musique de la période dite moderne ne répond pas à une cassure avec les styles précédents mais plutôt à une accélération de l’histoire de la création. L’époque moderne se définit aussi par les nombreuses influences internationales dont elle se nourrit. Artistes principaux Sibelius, Schönberg, Ravel, Bartók, Mahler, Stravinsky, Satie, Debussy Oeuvres majeures Boléro, RavelAinsi parlait Zarathoustra, Strauss Allegro Barbaro, Bartok Le Sacre du Printemps, Stravinski Gymnopédies, Satie

Arthur Koestler Certaines informations figurant dans cet article ou cette section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans les sections « Bibliographie », « Sources » ou « Liens externes »(février 2014). Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes. Biographie[modifier | modifier le code] Arthur Koestler naît dans une famille juive hongroise, de langue allemande. Il est le fils d'Henrik Koestler, un industriel et inventeur prospère dont le grand succès commercial avait été le « savon de santé », dans lequel les graisses animales, difficiles à trouver durant la Première Guerre mondiale étaient remplacées par des substances minérales faiblement radioactives. Entre 1922 et 1926, Arthur Koestler étudie l'ingénierie à l'école polytechnique de Vienne ainsi que, de concert, la philosophie et la littérature au sein de l'université de la même ville. Il entre secrètement en 1931 au Parti communiste allemand et devient un agent du Komintern. (en) J.

Related: