background preloader

Le BD reportage et ses maîtres

Le BD reportage et ses maîtres
Les Américains l’appellent « comics journalism » ou « graphic journalism ». Autrefois, l’expression désignait les spécialistes, les critiques de bandes dessinées, les incollables des phylactères. Depuis une vingtaine d’années, elle s’applique à une nouvelle tribu de reporters qui ont troqué le clavier, l’appareil photo, le micro ou la caméra contre les crayons, les stylos et les encres - surtout noires. Le BD reportage (appelons-le comme ça) a ses héros internationaux : Art Spiegelman, le génie graphique de « Maus », descente hallucinée dans l’enfer des souris déportées et des chats bourreaux d’Auschwitz, et Joe Sacco, Maltais vivant aux Etats-Unis, qui publie avec un grand succès ses reportages puissants et engagés, de la Palestine à la Bosnie. Du coup, de nombreux journaux états-uniens se sont mis à ouvrir des rubriques dessinées, à l’exemple de The Oregonian et sa « Culture-Pulp », où le dessinateur M.E. "Le photographe", Guibert/Lefèvre/Lemercier, Dupuis, 2003 ...

http://www.revue-medias.com/Le-BD-reportage-et-ses-maitres,155.html

Related:  Bande dessinéeBD JournalismeLa Bande dessinée de ReportageBD reportage

La BD reportage, une nouvelle façon de témoigner Depuis deux décennies au moins, la bande dessinée a conquis de nouveaux publics, au-delà des enfants amateurs de séries humoristiques et des adolescents fous de super-héros. Le cinéma hollywoodien n'est pas étranger à ce regain de popularité, à moins qu'il n'en soit une conséquence : en achetant les catalogues de Marvel ou de DC Comics, les sociétés de production de films se donnent la possibilité de tirer des longs métrages bourrés d'effets spéciaux en ravivant le succès de Hulk, Batman, Spiderman et autre Surfeur d'argent. Les héros européens ne sont pas en reste, comme en témoignent par exemple le récent opus de Spielberg (les aventtures de Tintin), et le passage au cinéma des Schtroumpfs ou d'Astérix. Et c'est sans parler des héros de mangas qui sont rapidement déclinés en animes : Naruto, Detective Conan et One Piece n'en sont que quelques exemples. L’effet 11 septembre 2001

La BD, autre forme de récit journalistique Blog brièvement laissé à l'abandon ces derniers jours, pour cause, entre autres, de changement de rédaction, de mise à jour de manuscrit pour la réédition à venir de mon livre, Tout sur le Web 2.0, de (courtes) vacances... Là, à la lecture de ce très bon billet chez Chacaille, j'ai eu envie d'aborder une forme de récit journalistique (voire de "format") pas tout à fait nouvelle certes, mais riche, en constante évolution : la BD journalistique. Un genre riche, longtemps méconnu, qui permet de mêler l'image sous forme de dessins (voire de photos) et l'écriture, le tout avec une structure narrative qui permet littéralement de raconter une histoire au lecteur. Certes, à première vue, cette forme de récit journalistique est moins innovante que le web-documentaire, dont j'ai notamment parlé ici. A voir, soit dit en passant, l'excellent nouveau web-doc du Monde interactif sur le sujet très tabou du handicap.

Histoire et mémoires en bande dessinée Lendemains de cendres, Sera ©Delcourt Dessiner l’Histoire, raconter le monde en image, est-ce faire acte d’historien ? Le champ de l’historien contemporain s'est étendu en s’enrichissant de nouvelles sources comme le cinéma, la littérature, l’histoire orale. Avec la bande dessinée, la connaissance historique conquiert un nouveau territoire d'expression et de recherche. Le Trente - Pôle culturel : Médiathèque et Conservatoire municipale de musique et danse de la Ville de Vienne La BD-reportage traite un sujet d'actualité, de société ou historique, en images et en bulles. Elle devient un véritable genre au début des années 90 avec la publication de "Palestine" de Joe Sacco en 1993. Il est considéré come l'inventeur du genre, même s'il avait été esquissé par les dessinateurs américains Robert Crumb ou Will Eisner dans les années 60 et 70.

La Bande-dessinée, nouveau genre journalistique Tintin au boulot (extrait de Tintin au pays des Soviets) Le dessin accompagne le journalisme depuis ses débuts. Des gravures du Petit Journal aux caricatures de la presse satirique, l’image a toujours été utilisée par les médias pour expliquer, illustrer, moquer. Jusqu’à nos jours, elle a eu pour principale fonction de compléter le récit journalistique. Le dessin vient appuyer le message. C’est toutefois une posture différente qui tend à se développer avec l’essor du journalisme de bande dessinée. News BD NewsLe 28 aout Komikku va publier La Confrérie des Lions Blancs La Confrérie des Lions Blancs est l'oeuvre de Natsuko Takahashi et fût publiée en 2010 au Japon. Ce diptyque, qui ... Lire l'article NewsLe 28 aout Quand Doraemon rencontre Grand Theft Auto Quand un fan de Doraemon est également fan de la série Grand Theft Auto (GTA) et que ce dernier dessine à merveille, on se ... NewsLe 27 aout Des portraits de famille Dragon Ball par Alberto Cubatas L'artiste Alberto Cubatas s'était déjà fait remarquer en début d'année avec la publication de ...

En BD, le métier de journaliste est un prétexte Depuis mai, les abonnés de Canal + peuvent regarder la saison 2 de Reporters. En bédé, les éditions Delcourt, viennent de sortir «Journaliste», un manga qui a pour cadre la rédaction d'un quotidien japonais. «Journaliste», même s'il ne résiste pas à reprendre un des vieux fantasmes du métier («la vérité seul contre tous, choisir sa carrière ou la déontologie»), fait un choix plutôt rare en bande dessinée: centrer l'oeuvre sur la difficulté d'excercer sa profession. Car le plus souvent, en bande dessinée, ce métier n'est qu'un prétexte. Le journaliste, personnage de fiction? Ce n'est pas étonnant, car à l'instar de quelques autres professions (agent secret, mafioso, prostituée), le journalisme a nourri l'imaginaire de nombreux auteurs à travers les âges, aussi bien sur papier qu'à l'écran, et notamment en bandes dessinées.

Bande dessinée et documentaire pour raconter le monde Mais que lire cet été sur la plage ou au bord de la piscine ? Le Blog documentaire s’avance ici à une petite suggestion : la BD documentaire. Le genre n’est pas nouveau, mais il connaît aujourd’hui une nouvelle jeunesse. Petit panorama très suggestif réalisé par deux experts très inspirés : Edouard Gasnier, avec Justine Brisson.

BD de reportage, début d’un âge d’or ? Le prix France Info de la BD vient d’être décerné à Christophe Blain pour En cuisine avec Alain Passard, paru chez Gallimard. Ce prix, qui semble avoir laissé en chemin dans son intitulé sa double distinction « d’actualité et de reportage » originelle, consacre un album qui mélange reportage effectué par au moins l’un des auteurs et écriture BD. Parmi les récipiendaires, Lax, Etienne Davodeau et Joe Sacco l’ont déjà reçu deux fois (et les deux derniers étaient encore dans la sélection 2012) et Christophe Blain était cité pour deux albums, le vainqueur et pour Quai d’Orsay volume 2, excusez du peu.

La BD journalistique a le vent en poupe Auteur de nombreuses bandes dessinées, dont quelques tomes de la série des "Donjon", Christophe Blain a fait parlé de lui récemment avec les deux tomes de "Quais d'Orsay" (Editions Dargaud). Il nous raconte le passage de Dominique de Villepin au Ministère des affaires étrangères. Une histoire plus vraie que nature grâce aux confidences qu'il a recueillies d'un ancien employé du ministère. Guy Delisle parcourt le monde avec ses yeux, sa curiosité et ses carnets de croquis. Il nous livre ensuite sa vison d'un monde en mouvement. Son travail est notamment à découvrir dans "Chroniques Birmanes" et "Chroniques de Jérusalem" (Editions Delcourt).

BD Journalisme : Quand les dessinateurs se font reporters (Morges, Suisse) Du 15 mars au 13 mai 2012, Musée du dessin de presse de Morges (Suisse) Avec Cabu (F), Patrick Chappatte (CH), Florent Chavouet (F), Étienne Davodeau (F), Catherine Meurisse (F), Riss (F), Joe Sacco (Malte), Mathieu Sapin (F), Riad Sattouf (F) Inscrite autour du travail de neuf dessinateurs, l'exposition met en lumière un genre qui mêle la bande dessinée à la pratique journalistique: le BD Journalisme.

présentation La Revue Dessinée est un magazine trimestriel, numérique et papier, de reportages, documentaires et chroniques en bande dessinée. Tous les trois mois, ce sont 228 pages d’informations dessinées qui vous sont proposées, sur tablette ou en librairie. La Revue Dessinée, c'est quoi ? (V2)par LaRevueDessinee Bande dessinée et documentaire pour raconter le monde Mais que lire cet été sur la plage ou au bord de la piscine ? Le Blog documentaire s’avance ici à une petite suggestion : la BD documentaire. Le genre n’est pas nouveau, mais il connaît aujourd’hui une nouvelle jeunesse.

BD journalisme, les dessinateurs se font reporters «Un journaliste va écrire dans un article: Les rues de Gaza sont très boueuses. Mais combien de fois peut-il l’écrire ? Alors que moi, je peux les montrer en permanence à l’arrière-plan, et elles collent à l’esprit du lecteur comme elles ont collé à mes chaussures.» - Joe Sacco Jusqu’au 26 novembre, une exposition gratuite présente au Forum Meyrin des planches d’auteurs de bande-dessinée qu’on pourrait croire atypiques.

Related:  ACTU BDbd