background preloader

11 septembre : 10 ans de rumeurs

11 septembre : 10 ans de rumeurs

http://www.hoaxbuster.com/dossiers/11-septembre-10-ans-de-rumeurs

Related:  Face Au Complotisme / DésinformationThéories du complotCOMPLOTISMEInformer deformer

Les Réseaux de l'extrême (1/4) : Les obsédés du complot Voir le documentaire sur FranceTV Pluzz. Ils lisent le monde à travers des complots. A chaque événement, les médias sont soupçonnés de ne pas dire la vérité… Ils croient en des auteurs comme Thierry Meyssan, passé de la défense de la laïcité à celle de l’ayatollah Khomeyni. "Charlie Hebdo" : ma vidéo des Kouachi serait "falsifiée" ? Ma réponse aux complotistes Journaliste de l'agence Premières Lignes et réfugié sur le toit, Martin Boudot a pu filmer la fin de l'attaque du 7 janvier 2015. Les théories du complot, c'est parfois drôle. Mais quand vous vous retrouvez au milieu, c'est tout de suite beaucoup plus terrifiant.

11 septembre: pour en finir avec la théorie du complot Après la tragédie du 11 septembre 2001, toutes sortes de rumeurs et de théories complotistes ont vu le jour à travers le monde : niant l’origine terroriste des attentats, les partisans de ces théories fumeuses affirment, par exemple, que les attaques du 11 septembre ont été orchestrées de l’intérieur (« inside job ») par les services secrets américains, pour justifier une intervention militaire en Afghanistan et en Irak. Certains affirment aussi que les attentats sont l’œuvre des services secrets israéliens. Al-Qaïda n’aurait donc aucune responsabilité dans les événements du 11 septembre, et la version « officielle » serait un « mensonge d’Etat » destiné à couvrir un gigantesque complot intérieur. Depuis 2001, ces théories sont colportées par d’innombrables sites web et relayées par des millions d’Internautes sur les forums et les réseaux sociaux. Le succès des théories du complot sur le 11 septembre ne s’est jamais démenti depuis 2001. Qu’est-ce qu’une théorie du complot ?

Comment naissent et évoluent les rumeurs sur les médias sociaux « Désigner nommément le mal, c’était le faire exister, en rechercher la cause, c’était avouer son inquiétude, s’exposer aux rumeurs ». Franck Pavloff Vous avez certainement tous entendu parler du bug Facebook qui aurait dévoilé par inadvertance les messages privés (de 2007 à 2009) de millions d’utilisateurs. "Le complotisme fournit une explication aux frustrations sociales" Professeur de sociologie à l’université Paris-Diderot, Gérald Bronner travaille sur les croyances collectives, les erreurs de raisonnement et leurs conséquences sociales. Dernier ouvrage paru : "la Planète des hommes. Réenchanter le risque", PUF, 2014.

Les théories du complot ne sont pas totalement irrationnelles (Cyrille Frank, 2011) Mort de Ben Laden, arrestation de DSK… l’actualité récente a donné lieu à des réactions de scepticisme massives de la part du public. Cette méfiance vis à vis de l’information officielle n’est pas que pur délire irraisonné. Un sondage paru récemment montre qu’une majorité de Français (57%) ne croit pas à la culpabilité de DSK et pense qu’il s’agit d’un complot. Comme pour l’affaire Ben Laden, les théories du complot fleurissent et remettent en question l’information officielle. Un phénomène de plus en plus courant vis à vis de l’information même si le caractère exceptionnel de ces deux évènements en accentue l’intensité.

Le vrai, l’à moitié vrai et le complètement faux Par Grégoire LEMARCHAND La police prend position aux abords d'un des restaurants parisiens attaqués le 13 novembre après un mouvement de foule déclenché par de fausses rumeurs, deux jours après les attentats (AFP / Dominique Faget) PARIS, 18 novembre 2015 – Sur les réseaux sociaux, les attentats du 13 novembre à Paris ont déclenché une tempête encore plus folle que celle qui s’était déchaînée en janvier, lors des attaques sanglantes contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher. Le biais de confirmation et la rumeur sur le Web - prof' doc' Je me suis donc penché sur le sujet et propose ici quelques réflexions, en revenant sur la définition et l’origine de la notion de biais de confirmation, avant de faire une contre-analyse du travail de Gérald Bronner sur le rapport entre biais de confirmation et utilisation des moteurs de recherche, en poussant la recherche, pour enfin présenter quelques pistes pédagogiques. Le biais de confirmation : définition et origines Dans un langage de vulgarisation, le biais de confirmation est la disposition à lire, écouter ou observer les informations qui vont dans le sens de nos propres croyances, sans égard pour les informations qui contredisent nos croyances.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Thierry Meyssan Conspiracy Watch Observatoire du conspirationnisme et des théories du complot Recherche Contact La démocratie des crédules, avec Gérald Bronner (France Culture, janvier 2014) Gérald Bronner, vous êtes sociologue, professeur à l’université Paris Diderot et codirecteur du Laboratoire interdisciplinaire des énergies de demain. Vous êtes membre de l’Institut universitaire de France. Vous travaillez sur les croyances collectives. Vous avez reçu le prix de l’Académie des sciences morales et politiques en 2003 pour L’Empire des croyances, et le prix européen des sciences sociales d’Amalfi en 2009 pour La Pensée extrême. En mars dernier, vous avez publié aux Presses Universitaires de France La démocratie des crédules. Dans cet essai, vous mettez en lumière un paradoxe.

On te manipule Une Théorie du complot, c'est quoi ? Une théorie du complot (on parle aussi de conspirationnisme ou de complotisme) est un récit pseudo-scientifique, interprétant des faits réels comme étant le résultat de l’action d’un groupe caché, qui agirait secrètement et illégalement pour modifier le cours des événements en sa faveur, et au détriment de l’intérêt public. Incapable de faire la démonstration rigoureuse de ce qu’elle avance, la théorie du complot accuse ceux qui la remettent en cause d’être les complices de ce groupe caché.

Contexte et enjeux de l'évaluation de l'information sur Internet Contexte général : la société de l’information La numérisation généralisée du savoir et de l'information Les enjeux : les risques de "l'info-pollution" Quels enjeux pour les usagers ? Quels enjeux pour les professionnels de l'information ? La montée en force d'une problématique Face au complotisme : « l’Ecole est là pour apprendre à le déconstruire » Comment réagir face aux théories du complot ? Une journée d'étude a mis en lumière les projets pédagogiques innovants mis en place par plusieurs profs. Des élèves de la 4e Médias du collège Berlioz (Paris 18e), lors de l’atelier d’A. Fleury, pendant la journée d’études sur le complotisme / Photo DR Pour aider les profs face aux théories du complot, le ministère de l’Education Nationale a organisé, le 9 février à Paris, une journée d’étude qui a réuni 300 participants.

Journalisme contre complotisme : des imprécateurs qui se prennent pour des pédagogues (Henri Maler, mars 2014) Nous publions ci-dessous, en avant première, un article inédit extrait du dossier « Médias et complots » à paraître dans le n°11 du magazine trimestriel d’Acrimed. Pour ne rien manquer de ce dossier, et s’en délecter confortablement, un bon conseil : commander ce numéro, ou mieux, s’abonner. Qu’il s’agisse de la vision conspirationniste globale de la société et de l’histoire ou du micro-complotisme qui se répand à l’occasion d’événements particuliers, nombreux, très nombreux sont les ouvrages de science sociale, mais aussi de journalistes qui s’attachent à les démonter, à expliquer leur invention et leur propagation. Il n’entre pas dans notre propos de les discuter ici.

Related: