background preloader

Désinformation

Désinformation
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. §Définitions[modifier | modifier le code] La manipulation de l'opinion publique a fait l'objet de livres dès le début du XXe siècle. Le journaliste américain Walter Lippmann en parle dans son livre Public Opinion (1922), ainsi qu'Edward Bernays dans Propaganda (1928). Une désinformation est un simple transfert d'information qui comporte en lui-même une transformation de l'information initiale. Kevin Bronstein donne une définition "faible" parce que générale du concept : la désinformation consiste en une inversion du trajet de la communication défini par Adrian Mc Donough dans Information Economics. François-Bernard Huyghe en donne une définition plus restrictive dans L'Ennemi à l'ère numérique. §Cas d'espèces[modifier | modifier le code] Une désinformation n'implique pas nécessairement un complot ni même une visée consciente. §Exemples de désinformations[modifier | modifier le code] §Propagande[modifier | modifier le code]

Portail:Renseignement Le FSB (ФСБ) ou Service fédéral de sécurité de la Fédération de Russie est un service secret chargé des affaires de sécurité intérieure en Russie. Il est le principal successeur de l'ancien KGB, dissous en novembre 1991 après le putsch de Moscou. Vaste et puissante organisation, le FSB rassemble des fonctions et des pouvoirs qui sont dans de nombreux pays disséminés entre des services distincts. Il commande également un contingent de troupes armées (troupes intérieures, forces spéciales) et un important réseau d'informateurs civils. Le FSB est responsable de la sécurité intérieure de la Russie, du contre-espionnage, ainsi que de la lutte contre le crime organisé, contre le terrorisme et contre le trafic de stupéfiant. Lire l'article

Médias de masse Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Naissance du concept[modifier | modifier le code] Le terme a été créé dans les années 1920. Dans un premier temps, du fait des techniques employées, les médias de masse se caractérisent par une logique "push" c'est-à-dire que l'information est poussée par un émetteur vers des destinataires, à grande échelle, d'où un coût par contact très faible pour l'annonceur. Ainsi la télévision est considérée comme le média de masse par excellence. Le sociologue Marshall McLuhan[1], présente le phénomène « des médias de masse » sous quatre caractéristiques principales : la communication de un vers plusieurs.l’uni-latéralité du message : le public n'interagit pas avec le véhicule du message.l'information est indifférenciée : tout le monde reçoit la même information au même moment.l'information est linéaire et présentée selon des séquences pré-définies. Publicité et propagande[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code]

Ressources - Déconstruire la désinformation et les théories conspirationnistes L'apport de l'Education aux médias et à l'information (EMI) et de l'esprit critique L’éducation aux médias et à l’information met l’accent sur la capacité des élèves à analyser l’information et la source dont elle émane. Le programme pour le cycle 4 cite comme première compétence de l’EMI « Une connaissance critique de l’environnement informationnel et documentaire du XXIème siècle. » Outils pour l'école, le collège et le lycée Dans le premier degré Pour le premier degré, la vidéo Vinz et Lou « La vérité ne sort pas toujours de la bouche d'internet » permet, sans traiter directement de la rumeur, de lancer le débat avec les élèves sur la manière dont ils vérifient les faits et croisent les informations. Toujours dans le premier degré, le site de l'IEN de Cluses (académie de Grenoble) met en ligne le travail de Rose-Marie Farinella qui fait passer à ses élèves un diplôme d'apprenti hoaxbuster à travers une séquence du 8 séances. Pour le collège et le lycée Réagir face aux théories du complot

Histoire du renseignement français Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cet article traite de l'histoire du renseignement en France et des services de renseignement français. Antiquité[modifier | modifier le code] Bibliographie : Rose Mary Sheldon, Renseignement et espionnage dans la Rome antique, Les Belles Lettres, 2009, 528 p. Moyen Âge[modifier | modifier le code] Les services secrets chez les Normands[modifier | modifier le code] Les sources[Lesquelles ?] Jean Deuve, Les Services secrets normands (le renseignement au Moyen Âge), Condé-sur-Noireau, 1990. Chrétienté et Islam[modifier | modifier le code] Les relations entre l'Occident chrétien et l'Orient musulman par le biais des pèlerinages à Jérusalem furent fréquemment marquées par des soupçons d'espionnage envers les pèlerins. En 720, Willibald, prêtre anglo-saxon en pèlerinage en Terre sainte, se fait arrêter à Homs sous accusation d'espionnage. Christiane Deluz, « Pèlerin ou espion ? Entre France et Angleterre[modifier | modifier le code] J.

Critique des médias Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La critique des médias (presse écrite, télévision, radio et Internet) est un concept aux formes multiples dont la définition ne fait pas consensus. Au sens large, toute analyse ou commentaire portant sur le fonctionnement industriel des médias, sur la sociologie des journalistes ou encore sur le traitement de l'information entre dans le champ de la critique des médias. La critique des médias français est généralement effectuée selon des angles d'attaque très divers par trois corps sociaux distincts : les journalistes eux-mêmes, les hommes politiques et enfin la société civile (intellectuels, universitaires ou encore associations). La critique des médias est un sujet polémique. Le concept prétend à une généralisation alors qu'il peut être argué qu'il n'existe pas une critique mais une multitude de critiques ou encore que le pluralisme des médias empêche toute critique généralisatrice à l'encontre des médias.

Un kit pédagogique pour en finir avec les théories du complot L’agence de presse Premières Lignes, ancienne voisine des locaux de “Charlie Hebdo”, a mis en place des vidéos simples et efficaces à destination des professeurs et des collégiens pour démonter les théories du complot. Un outil mis en place en mars, dont il est bon de se souvenir au lendemain du drame survenu à Nice. Le 11-Septembre monté de toutes pièces. « Quelques jours à peine après les attentats du 7 janvier 2015, qui ont eu lieu sur le même palier que notre agence [sise rue Nicolas-Appert, comme l’ancienne rédaction de Charlie Hebdo, ndlr], nous avons été victimes de l’effet boomerang, explique son cofondateur Luc Hermann. Des thèses, reprises par différents sites complotistes, qui ont décidé Premières Lignes à lancer, en partenariat avec France Télévisions et l’Education nationale, une série de modules vidéo de discussion à projeter en classe, pour combattre les théories du complot et la défiance de certains jeunes à l’égard des médias.

Renseignement Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un symbole célèbre du renseignement : l'emblème sur le sol de l'entrée de la CIA. Un renseignement est une information estimée pour sa valeur et sa pertinence. Le renseignement se définit ainsi par opposition à la donnée (qui se réfère à la précision de l'information), ou d'un fait (constatation objective). Par extension, le renseignement est l'ensemble des activités consacrées au traitement des renseignements (orientation, recherche, analyse, diffusion). Par extension, le renseignement est enfin l'ensemble des organismes qui se consacrent à ces activités. Nature du renseignement[modifier | modifier le code] Étymologie et sens[modifier | modifier le code] — Balzac, Une ténébreuse affaire, 1841, Pl. Le mot « renseignement » apparaît dès le XIVe ou XVe siècle, sans avoir son sens moderne. — Montesquieu, L'Esprit des lois, xii, 23 Processus du renseignement[modifier | modifier le code] Sources du renseignement[modifier | modifier le code]

Pensée unique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'expression « pensée unique » est généralement utilisée dans le monde politico-médiatique européen pour accuser de conformisme les idées considérées comme majoritaires dans leurs pays respectifs et dans l'Europe communautaire, surtout depuis le dernier quart du XXe siècle. Elle vise à dénoncer : pour les uns ce qu'ils considèrent comme une domination idéologique qui promeut certains choix de société, présentés comme seuls légitimes, concernant l'économie, l'intégration européenne, la libéralisation des mœurs, l'immigration, etc.pour les autres ce qu'ils voient comme la permanence d'un esprit étatique, collectiviste, centralisateur et nationaliste promu comme seule voie respectable pour servir l'intérêt général et devant primer les libertés et responsabilités individuelles ainsi que l'ouverture sur le monde. Des groupes ayant chacun une pensée déterminée peuvent s'accuser mutuellement d'avoir une « pensée unique ». Qui la diffuserait ?

Le Bateau Livre Conseil national du renseignement Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le Conseil national du renseignement est un organisme de coordination des services de renseignement français créé le 23 juillet 2008. C’est une formation spécialisée du Conseil de défense et de sécurité nationale. Son rôle est de définir les orientations stratégiques et les priorités en matière de renseignement. Présentation[modifier | modifier le code] Le conseil national du renseignement établit la planification des moyens humains et techniques des services spécialisés de renseignement[1], et s'assure de la coordination des sept services constituant la communauté française du renseignement, DGSE, DGSI, DRM, DPSD, DNRED, Tracfin ainsi que la SDIG. Siègent au conseil national du renseignement, sous la présidence du Président de la République, le Premier ministre, les ministres et les directeurs des services spécialisés de renseignement dont la présence est requise par l’ordre du jour, ainsi que le coordonnateur national du renseignement[2].

Related: