background preloader

Le Gluten : pourquoi l'éviter ?

Le Gluten : pourquoi l'éviter ?
Related:  Gluten

Gluten Wikipedia Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le gluten est la fraction protéique insoluble du grain[1] c'est-à-dire la substance azotée visqueuse, obtenue par lixiviation (lavage par l'eau) d'une pâte de farine panifiable, tirée de certaines céréales comme le blé ou le seigle et dans une moindre mesure l'orge. Il est principalement constitué de deux protéines : la gliadine et la gluténine[2]. Le gluten a été décrit la première fois en 1742 par Giacomo Beccari, un professeur à l'université de Bologne[3]. Composition[modifier | modifier le code] Composition protéique de la farine de blé (d'après Debiton[5]) L'albumen du grain de blé est un tissu de réserve essentiellement constitué de granules d'amidon enchâssées dans une matrice protéique composée de gliadines, de gluténines, d'albumines et de globulines[5]. Le gluten se caractérise par son mode d'extraction : après avoir pétri de la farine de froment avec 50 % de son poids d'eau, on obtient une pâte élastique.

Eliminer un seul élément de votre alimentation ? "Ce qui est plus triste qu'une œuvre inachevée C'est une œuvre jamais commencée" Nous venons de passer cette période des gros repas. Il est difficile de rester ferme sur ses propres convictions. Et à moins d'aller sur une île déserte, ou de s'enfermer dans une grotte, afin de se couper du monde, que pouvons-nous faire pour ne pas tout gâcher. Comme le dit le dr Perlmutter, "le gluten est un germe silencieux qui peut causer des dommages irréversibles et ce, sans même que vous vous en aperceviez". Le gluten est un mélange de deux protéines végétales, la prolamine et la gluténine, combinées avec de l'amidon. Et puis vous le savez maintenant, notre principal organe, c'est l'intestin grêle et pour lui, le poison numéro 1 c'est précisément le gluten qui détruit peu à peu cette si précieuse muqueuse. Quantité de "prolamines" par aliments. Le Sarrasin (blé noir), le quinoa et l'amarante sont des semences et non des céréales et ne contiennent pratiquement pas de prolamines. Fernand Joubert A lire :

L'errance médicale : la difficulté du diagnotic - Le Vitaliseur de Marion Nous préparons pour le printemps, une série de « Master class » qui devrait vous rendre autonome par rapport à votre santé. C’est après un long cheminement et la rencontre de nombreux experts que j’en ai sélectionné certains en qui j’ai confiance, et qui je l’espère, sauront vous donner les clés pour gérer au mieux votre alimentation et surtout, vous permettront de comprendre ce qui ne va pas. En médecine, le plus compliqué c’est le diagnostic. Je connais de nombreuses personnes qui sont dans une errance médicale depuis des années et qui n’arrivent pas à gérer leurs problèmes de santé sur le long terme. Parmi ces experts, pour vous donner un avant-goût, j’ai rencontré le Docteur Denis Riché, professeur de nutrition et micro nutrition, spécialiste des grands sportifs, auteur de nombreux ouvrages spécialisés sur l’épinutrition et la fibromyalgie. Nous avons fait une mise au point sur le gluten qui me tient tant à cœur et le candida albicans. Gluten et candida : deux sosies Denis Riché : oui

Le moulin astrié | Le fournil des Eparis Nous utilisons pour produire notre propre farine un moulin Astrié. Ces moulins conçus par André Astrié est un procédé de mouture à la meule de pierre. Actuellement le procédé généralisé dans l’industrie du pain est celui de la mouture par cylindre. « Notre moulin est constitué d’une meule inférieur fixe (dormante) et d’une meule supérieur tournante, qui est percée d’un trou en son milieu, et au travers duquel arrive le grain. La rotation de la meule amène, progressivement, le grain du centre vers la périphérie en l’écrasant peu à peu avant que les surfaces, de plus en plus rapprochées et douces, ne conduisent au glissement et à l’évacuation des enveloppes non brisées. Le progrès que j’ai réalisé permet un contrôle parfait de l’écartement des meules. Extrait du livre d’André Astrié, Faire notre pain. Cette méthode libère toutes les enzymes qui permettront de dégrader toutes les différentes matières de la farine pour les rendre plus digeste.

Jean-Marie Pelt Jean-Marie Pelt en 2008. Biographie[modifier | modifier le code] Carrière universitaire[modifier | modifier le code] Jean-Marie Pelt est docteur en pharmacie en 1958, il complète sa formation à la faculté des Sciences par un diplôme en Biologie, puis commence en 1962 une carrière de professeur de botanique, de biologie végétale, de matière médicale et de cryptogamie à la Faculté de Pharmacie de Nancy[3]. Il enseigne ensuite à partir de 1972 la botanique et la physiologie végétale à la Faculté des Sciences de l’université de Metz[1]. Il effectue de nombreuses missions scientifiques à l’étranger. Il fut président d’honneur de la Société française d'ethnopharmacologie[1]. Il fut professeur honoraire de l’université Paul-Verlaine (Metz). Il meurt le 23 décembre 2015 à Metz[5],[6]. Convictions et engagements[modifier | modifier le code] Pour sa commune[modifier | modifier le code] En faveur de l'environnement[modifier | modifier le code] L'environnement le préoccupe depuis longtemps.

Farines de Meule - Les Maîtres de Mon Moulin Farinesdemeule.com J’attends un levain – Ni Cru Ni Cuit • Premier jour – le matin Prenez un bocal en verre, ébouillantez-le pour le réchauffer. La chaleur va aider à faire démarrer le levain.Mélangez 25 g d’eau avec 25 g de farine de seigle. Vous obtenez une sorte de toute petite bouillie.Mélangez et couvrez puis gardez le bocal dans un endroit tiède, vers 26-28 °C. La chaleur est très importante. – le soir (ou entre 12 et 24 heures plus tard) Ajoutez 25 g d’eau et 25 g de farine de seigle dans le levain du matin, mélangez bien et couvrez de nouveau pour laisser fermenter, toujours au chaud. • Deuxième jour – le matin (ou entre 12 e 24 heures après le précédent) Enlevez la moitié du levain. Le principe est à chaque rafraîchi de lui faire doubler sa quantité : il y a 25 g d’eau et de farine dans le bocal, et on en remet 25 et 25. – le soir (ou entre 12 e 24 heures après le précédent) Même chose. • Les jours suivants On continue le processus, jusqu’à ce que le levain soit né. • Quand le levain est né : Pour les allergiques aux calculs : En résumé :

Related: