background preloader

Blocus de berlin 1948 - 1949 : le déclenchement

Blocus de berlin 1948 - 1949 : le déclenchement

http://www.youtube.com/watch?v=GTpyx-PafCA

Related:  La guerre froideGUERRE FROIDEBerlin et guerre froide

1961 : l’édification du « mur de la honte » - Vidéo Histoire Alors que la ville de Berlin est divisée en deux, les habitants est-allemands fuient en masse vers l'Ouest. Pour contrer cet exode vers Berlin-Ouest, les autorités soviétiques durcissent les moyens : les éléments d’un mur commencent très vite à être érigés et tous les points de passage sont condamnés... Comment s'est construit le mur de Berlin ? Au mois d'août, la crise de Berlin trouve un tragique épilogue. Pour stopper l'hémorragie de 53 000 personnes par mois qui passent à l'Ouest, les autorités est-allemandes décident d'employer les grands moyens. Les voies de communication sont coupées.

1963, Kennedy à Berlin : « Ich bin ein Berliner » - Vidéo Histoire Après la scission de Berlin par le mur, la venue de Kennedy est la preuve, aux yeux des Allemands, de son soutien de l’Occident. Berlin, point sensible de la confrontation Est-Ouest Depuis 1961, la ville allemande est coupée en deux par le mur de la honte. La construction du mur de Berlin - Jalons pour l'histoire du temps présent La ville de Berlin, tout en étant divisée entre les deux blocs, permet jusqu'en 1961 de maintenir des contacts entre les acteurs de la guerre froide, car la coupure n'est pas hermétique : les habitants des deux zones peuvent passer d'une partie de la ville à l'autre, et c'est par Berlin que de nombreux citoyens de RDA gagnent l'Ouest. L'Allemagne de l'Est affronte ainsi une véritable saignée démographique avec le départ vers l'Ouest de trois millions de personnes entre 1949 et 1961. Pour mettre fin à cette situation, le gouvernement de la RDA décide la construction d'un mur pour séparer la ville.

Présentation du dossier « La chute du Mur de Berlin » - Pour mémoire - CNDP Le 9 novembre 1989, l’ouverture du mur de Berlin apparaît comme un moment majeur de l’histoire du XXe siècle. Il conduit à la disparition du « rideau de fer » qui, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale et durant toute la période de la guerre froide, sépare l’Europe en deux blocs. La fin de plus de quarante ans d’affrontement Est-Ouest conduit à une recomposition de l’espace européen qui permet la réunification de l’Allemagne, l’affranchissement de la tutelle soviétique des démocraties populaires d’Europe centrale et orientale et l’élargissement de l’Union européenne à l’Est. La collection « Pour mémoire », dans son neuvième volet, propose aux enseignants et à leurs élèves un dossier qui replace l’événement que constitue la chute du mur dans un temps historique plus long : celui de la guerre froide et de l’après-guerre froide.

Le Mur de Berlin Bien que le mur de Berlin ait disparu depuis longtemps, il reste présent dans les mémoires de la ville réunifiée. Nombre de visiteurs venus du monde entier s’étonnent de la quasi-disparition de l’ouvrage considéré autrefois comme le plus symbolique de la ville. Aujourd’hui, les restes du dispositif frontalier de la RDA, conservés pour la postérité, ont perdu leur terrifiante connotation. Les lieux commémoratifs consacrés aux victimes du mur de Berlin forcent au recueillement pour être mieux compris. Le présent site constitue une aide à l‘orientation. Qu'est-ce que la guerre froide ? Vidéo 1 À la fin de la Seconde Guerre mondiale, les deux grands vainqueurs veulent dominer le monde : d'un côté, les États-Unis ; de l'autre, la Russie, appelée l'Union soviétique, à l'époque. Les deux camps veulent que leurs idées s'imposent partout. Pendant un peu plus de 50 ans, ils coupent le monde en deux « blocs ». Les Américains aident les pays qui combattent les Soviétiques, et l’Union soviétique soutient ceux qui luttent contre les États-Unis. On parle de « guerre froide » parce que les tensions entre les deux ennemis sont énormes, mais ils ne se combattent jamais directement.

C'est quoi la guerre froide ? - 1 jour, 1 question Quand plusieurs pays se disputent, ça se termine souvent par une guerre. C’est-à-dire des invasions, des batailles sur terre, sur la mer et dans les airs ou encore des tirs de missiles. Quand il y a la guerre, on peut dire familièrement que “ça chauffe”. Mais comment des pays peuvent-ils être en guerre s’il n’y a pas d’affrontement ? Au XXe siècle, le monde a connu les 2 plus grands conflits de tous les temps : la Première et la Seconde Guerres mondiales. En 1945, les États-Unis utilisent la bombe atomique, l’arme la plus destructrice de l’histoire, pour mettre fin au conflit.

Chute du mur de Berlin : redécouvrez la ville avant et après en images HISTOIRE - Alors que le monde entier célèbre le 25e anniversaire de la chute du mur de Berlin, ces images poignantes montrent à quel point la ville, alors divisée en deux, a pu changer. Le 9 novembre 1989, les Berlinois de l'est et de l'ouest firent tomber le mur et réunifièrent ainsi une ville divisée politiquement depuis 1945, et physiquement depuis 1961. La chute du mur constitua une événement majeur de l'effondrement du communisme en Europe de l'Est. S'en est suivie la réunification de l'Allemagne le 3 octobre 1990. En ce quart de siècle écoulé depuis la chute, la capitale allemande a bien changé.

INA Jalons : Berlin enjeu de la Guerre Froide Présentation Trois documents marquant les temps forts de l'histoire de Berlin après-guerre permettent d'évoquer plus largement les grandes phases de la guerre froide. Place dans le programme Troisième > Histoire : Une géopolitique mondiale > La Guerre froideTerminale > S > Histoire : Les relations internationales depuis 1945 > La guerre froide (1947-1991)Terminale > Bac Pro > Histoire : Le monde au XXe siècle et au début du XXIe siècle > Les Etats-Unis et le monde (1917-1989)Première > L et ES > Histoire : La guerre au XXe siècle > De la guerre froide à de nouvelles conflictualitésPremière > S > Histoire : La guerre au XXe siècle > De la guerre froide à de nouvelles conflictualitésCAP > Histoire : Guerres et conflits contemporains > Le conflit Est-OuestPremière > STG > Histoire : Guerres et paix > L'Europe au coeur des grands affrontements Objectifs pédagogiques

Berlin dans la Guerre froide - Histoire-géographie - Éduscol Le dossier pédagogique proposé par le centre des Archives diplomatiques de Nantes (CADN) a été élaboré par une équipe d’enseignants d’histoire, de lettres et d’anglais. Il est constitué de 45 documents (PDF, environ 448 Ko) d’archives : notes, télégrammes, photographies, dépêches, extraits de brochures de propagande, etc. Il propose des pistes pédagogiques pour travailler en histoire, en lettres et en langues, à partir de documents originaux sur les trois moments clés de l’histoire de Berlin au cœur de la Guerre froide : le blocus de 1948-1949, la construction du mur en 1961 et la chute du mur en 1989. L’ensemble des documents sont téléchargeables. Si le dossier a été conçu pour une mise en œuvre pédagogique au lycée, il est adaptable en classe de 3e.

La crise des fusées de Cuba 1962 La guerre froide étant stabilisée en Europe depuis la construction du mur de Berlin, les lieux d'affrontement se déplacent sur les autres continents. La crise des fusées éclate à Cuba quand les avions espions américains détectent des travaux pour l'installation d'une base aérienne en avril 1962 ; en octobre, les services américains ont la conviction qu'il s'agit de rampes de lancement pour des missiles que l'URSS est en train de livrer à Fidel Castro. Après des hésitations, le gouvernement américain est persuadé que ce sont des missiles dotés de l'arme nucléaire qui menacent directement le territoire. Le 22 octobre, le président Kennedy déclare à la télévision qu'il met Cuba en quarantaine, et qu'il s'octroie le droit d'inspecter les bateaux à destination de la grande île. La tension est à son comble jusqu'au recul de l'URSS fin octobre qui accepte de retirer ses missiles.

Episode 14 : Le télégramme Kennan En février 1946, Georges F. Kennan diplomate américain en poste à Moscou envoie un long télégramme à sa hiérarchie. La longueur de ce message dans un échange de routine s'explique par son désir de pointer l'incompréhension de l'administration américaine toujours indécise face à l'URSS. En février 1946, Georges F. Kennan diplomate américain en poste à Moscou envoie un long télégramme à sa hiérarchie. Blocus de Berlin Enfants berlinois observant un avion de transport C-54 atterrir à l'aéroport de Tempelhof en 1948 Guerre froide Le blocus de Berlin est l'un des épisodes majeurs de la guerre froide en Europe durant lequel les Soviétiques bloquent les accès terrestres vers Berlin des trois puissances occidentales[note 1] qui en retour organisent un grand pont aérien pour ravitailler leurs garnisons et les populations civiles berlinoises[note 2]. Le 24 juin 1948, à l’issue d’une longue dégradation des relations entre les quatre puissances occupantes de l’Allemagne, l’Union soviétique bloque toutes les voies routières et navigables par lesquelles Américains, Britanniques et Français communiquent entre leurs zones d'occupation en Allemagne et Berlin. Le blocus dure jusqu’à ce que les Soviétiques le lèvent sans contrepartie le 12 mai 1949, prenant acte ainsi de leur échec à mettre la main sur Berlin.

L’Allemagne vingt ans après - Notes d’analyse - Les mémos de la démo Une décroissance qui se généralise À l’échelle de l’Allemagne entière, le taux de natalité a diminué de moitié en une cinquantaine d’années, passant de 16,3 pour 1 000 en 1950 à 8,2 en 2006. En dépit de quelques fluctuations, le taux de mortalité est, en 2006, très voisin de celui de 1950 (10 pour 1 000 contre 10,9 pour 1 000). Alors que la mortalité est pratiquement la même qu’il y a plus de cinquante ans, la baisse marquée de la natalité a pour conséquence le passage d’une croissance de la population allemande, à un rythme certes modéré, de 0,5 %, à une décroissance à un rythme de l’ordre de 0,2 %.

Related:  Ressources