background preloader

En quoi la disposition des élèves dans une classe influe-t-elle sur leur concentration ?

En quoi la disposition des élèves dans une classe influe-t-elle sur leur concentration ?
De nos jours, plusieurs élèves rencontrent des difficultés comportementales : manque de concentration, autonomie limitée, bavardages incessants, etc. Et si une partie de la solution se trouvait dans l’ergonomie et l’aménagement de l’espace d’une salle de classe ? En effet, il existe différentes manières d’organiser l’espace d’une salle de classe et chacune d’entre elles peut avoir un effet sur l’apprentissage et l’attention des élèves, ainsi que l’ont démontré de nombreuses études et recherches universitaires. Nous pouvons donc nous demander en quoi la disposition des élèves dans une classe influe sur leur concentration. Quel peut être l'effet du positionnement et de la configuration de la classe sur la concentration et les résultats L’étude « Clever Classrooms » Les trois dispositions principales Lorsqu’on évoque une salle de classe en France, on pense immédiatement au traditionnel « rang d’oignon », c’est-à-dire des élèves face au tableau. La classe flexible Les dispositions « actives »

https://cursus.edu/articles/43965/en-quoi-la-disposition-des-eleves-dans-une-classe-influe-t-elle-sur-leur-concentration

Related:  architecture scolaireFuture #ClassroomPédagogieAménagement salle de cours

Témoignage de Bruno VERGNES - "Un nouvel espace de travail pour reconquérir l’attention des élèves" Nombreux sont les enseignants qui se demandent comment créer, dans leur classe, les conditions de l’attention. Bruno Vergnes, professeur de français au collège Innovant Pierre Emmanuel de Pau, nous parle de son expérimentation : « repenser l’espace classe avec les élèves pour reconquérir leur attention »… Plusieurs constats à l’origine « J’enseigne dans un collège très particulier, un collège qui a le désir de travailler un peu différemment quand il le peut.

Penser la qualité des espaces comme facteur de réussite scolaire Cet article est publié en partenariat avec la revue « Le magazine de l’Education » du laboratoire EMA-TechEduLab de l’Université de Cergy-Pontoise. Pour les spécialistes de la relation entre l’enseignement, la formation et l’apprentissage, de Brousseau à Altet, de Lieury à Houdé, la réussite scolaire est affaire de situations, d’environnement d’apprentissage (milieu didactique) et de métacapacités à gérer les interactions en classes pour les pédagogues ou encore de mémoire de connaissances ou de capacité du cerveau à inhiber les automatismes de pensée pour permettre de réfléchir, de résoudre des problèmes, apprendre et répondre au contrat didactique imposé par le système éducatif pour les psychologues cognitivistes. Et si l’acoustique, la qualité de l’air, la lumière, l’espace, la lutte contre la sédentarité étaient aussi corrélés à la réussite scolaire ? Des résultats de recherche à intégrer

La communication, une compétence à travailler par Aleksi Klimis, élève de secondaire 5 au Collège de l’Ouest de l’Île. Aleksi nous a fait parvenir sa proposition de créer un nouveau cours pour les élèves du secondaire visant à améliorer leurs compétences de communication. Voici le texte qu’il nous a partagé. En quoi la disposition des élèves dans une classe influe-t-elle sur leur concentration ? De nos jours, plusieurs élèves rencontrent des difficultés comportementales : manque de concentration, autonomie limitée, bavardages incessants, etc. Et si une partie de la solution se trouvait dans l’ergonomie et l’aménagement de l’espace d’une salle de classe ? En effet, il existe différentes manières d’organiser l’espace d’une salle de classe et chacune d’entre elles peut avoir un effet sur l’apprentissage et l’attention des élèves, ainsi que l’ont démontré de nombreuses études et recherches universitaires. Nous pouvons donc nous demander en quoi la disposition des élèves dans une classe influe sur leur concentration. Quel peut être l'effet du positionnement et de la configuration de la classe sur la concentration et les résultats

Aménagement flexible : réussissez vos premiers pas ! Né en Amérique du Nord, l’aménagement flexible de la salle de classe a prouvé son utilité pour favoriser le développement de la créativité, de la liberté d’expression ou encore de la motivation des élèves ! En attendant notre livre blanc très complet sur le sujet, à paraitre en février, voici quelques premières pistes de réflexion pour révolutionner l’ergonomie de votre classe en respectant au mieux le rythme et les postures des enfants. Qu’est-ce que l’aménagement flexible ? Si votre classe vous semble encombrée, peu pratique ou encore inadaptée à de longues heures d’enseignement, il est sans doute temps d’envisager l’aménagement flexible, qu’on appelle également « flexible seating ». « Un jour j'ai eu un déclic, témoigne Aurélia, enseignante en CP. J'ai participé à une formation durant laquelle je suis restée assise sans bouger pendant 3h... Proposer une alternative à la position classique assise

5 initiatives pour repenser l’espace d’apprentissage Bureau, estrade, tableau noir ; et si on sortait un peu de la salle de classe traditionnelle ? Ça tombe bien, c’est ce qu’une partie de la communauté pédagogique mondiale a en tête ! Rivalisant d’idées originales, ces formateurs imaginent les “salles de classe du futur”, faisant la part belle aux nouvelles technologies et au besoin des élèves d’apprendre autrement, avec plus d’interactivité, d’échange… et de confort, dans tous les sens du terme. Maintenir le contact avec les lycéens via leur smartphone Avec le premier confinement, nous avons rapidement dû prendre en compte les difficultés d’équipements et les carences en termes de compétences de nos élèves. Les prêts d’ordinateurs n’ont, pour beaucoup de nos élèves, ni permis de compenser la distanciation ni comblé le peu de maîtrise de ces outils. De plus, durant cette période, nous nous sommes rendus compte que des élèves habituellement silencieux en classe intervenaient beaucoup plus lors d’échanges écrits dans les chats associés aux classes virtuelles. De retour en classe, avec la pression du groupe, ils se sont de nouveaux tus

Le secondaire se réinvente grâce au flexible La rentrée 2020 s’inscrit sous le signe des précautions sanitaires. Tout comme pour le primaire, nous vous partageons des idées pour mettre le flexible au service de votre pédagogie. Démonstration, en 3D ! Pourquoi le flexible est-il utile au secondaire ? « Les écoles qu’il nous faut », de Marc André Carignan : l’école de demain doit commencer aujourd’hui Au Québec, l’architecture et l’aménagement intérieur des bâtiments éducatifs n’ont guère évolué depuis… parfois 70 ans. C’est le constat dressé par Marc André Carignan dans son livre « Les écoles qu’il nous faut ». Architecte de formation, aujourd’hui chroniqueur sur Radio Canada sur les questions de développement urbain notamment, il ouvre le débat sur l’aménagement des milieux scolaires et son rôle dans l’enseignement et la pédagogie. Ecrit dans un contexte sociétal et politique québécois, cet ouvrage se fait pourtant l’écho des réflexions menées ici même, en France, sur l’aménagement des salles de classe et des écoles. Des questionnements finalement universels, qui dépassent largement les frontières de la Belle Province ou celles de l’Hexagone. Partout dans le monde, des initiatives innovantes voient le jour pour imaginer de nouveaux aménagements des milieux scolaires.

Antonia Carriquiry : Un nouvel espace pour une classe coopérative La rentrée c'est le moment où l'on peut encore rêver sa classe avant que les routines, la réalité du quotidien vienne adapter le rêve. Antonia Carriquiry va plus loin. Elle a pensé et réalisé une réorganisation de son espace classe. Pas de mobilier exceptionnel ou de super commande de matériel. Antonia construit son espace de travail au regard de ses pratiques pédagogiques et avec la collaboration des collègues croisés sur Internet. Et elle sait déjà que pour le faire vivre il faudra la coopération des élèves...

Les usages pédagogiques du numérique en situation pandémique durant la période de mars à juin 2020 Le contenu du rapport S’appuyant sur de nombreux entretiens, sur une enquête réalisée auprès d’environ 400 professeurs et sur des observations directes, la mission d'inspection générale identifie les difficultés que les enseignants ont rencontrées et analyse les stratégies adoptées pour y faire face. Le rapport énonce des recommandations visant à éviter les nombreux écueils rencontrés, à pérenniser certains des usages numériques adoptés en dehors d’une situation de crise, et à aider l’ensemble de la communauté pédagogique à se tenir prête au cas où il serait à nouveau nécessaire de recourir à un enseignement à distance. Les situations des écoles maternelles, des lycées professionnels et des réseaux d’éducation prioritaire REP et REP+ font l’objet d’approfondissements particuliers. Les auteurs

Related: