background preloader

Le bien commun : l'assaut final - Un documentaire de Carole Poliquin

Le bien commun : l'assaut final - Un documentaire de Carole Poliquin
Nombreux sont ceux qui pensent qu’en France le projet de loi « Création et Internet » (ou Hadopi) n’est pas qu’une simple question technique et juridique pour endiguer le « piratage », mais se situe bien au delà, sur le front politique et sociétal de la défense des biens communs contre une « marchandisation » croissante des activités humaines, ici la culture[1]. C’est pourquoi il nous a semblé intéressant de proposer aux lecteurs de passage un « vieux » documentaire que vous n’avez peut-être pas eu l’occasion de voir à sa sortie en 2002 (durée : 1 heure). Il a pour titre Le bien commun : l’assaut final et a été réalisé par la québécoise Carole Poliquin (dont nous avons obtenu accord pour diffusion). Voici ce qu’en disait Bernard Langlois dans le journal Politis : Sur le fond, c’est une charge très argumentée, très démonstrative contre la mondialisation libérale, nourrie de reportages et de témoignages recueillis au Canada, au Mexique, aux États-Unis, en Inde, en France. Loaded: 0%

http://www.framablog.org/index.php/post/2009/03/16/le-bien-commun-documentaire-carole-poliquin

Related:  Revue du web : BIEN COMMUNAccords transnationaux de "libre"-échange

Bien commun Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le bien commun, en philosophie et sociologie, correspond à accéder à des ressources équitablement partagées et à des intérêts qui soudent les membres d'une communauté et participent à son existence. Pour Ricardo Petrella, le bien commun est ce qui fait vivre les sociétés [1]. Selon Harribey (2011)[2], cette notion (qui met aussi en jeu celle de propriété) serait notamment liée à la prise de conscience progressive par tous et chacun de l'existence d'un patrimoine commun de l’humanité. Si une réflexion philosophique sur ce qui nous constitue en tant que communauté s'est amorcée au moins dès Platon, le concept de bien commun est thématisé pour lui-même à partir de Thomas d'Aquin. Éléments de définition[modifier | modifier le code]

Sommet de l’Alena: le Mexique atelier des Etats-Unis et du Canada - France Le 7e sommet des leaders d’Amérique du Nord s'est tenu cette semaine au Mexique. Barack Obama, le Premier ministre du Canada Stephan Harper et le président mexicain Enrique Peña Nieto se sont réunis dans la ville de Toluca, à 80 km au nord de Mexico, pour stimuler le commerce entre les trois pays. Avec notre correspondant à Mexico, Patrice Gouy Vingt ans après la signature de l’Alena, l’accord de libre échange nord-américain, l’objectif de cette rencontre était d’identifier les priorités communes pour approfondir le libre commerce entre les trois nations. Le président Barack Obama comme le Premier ministre canadien, Stephan Harper, ont trouvé dans leur amphitryon un président totalement ouvert à leurs propositions de faire de cette région la plus dynamique du monde. Les dirigeants ont parlé macro-économie, finances, délocalisation, ouverture du secteur pétrolier et minier pour permettre une meilleure rentabilité des investissements nord-américains.

la stratégie du choc de Naomi Klein Qu'y a-t-il de commun entre le coup d'état de Pinochet au Chili en 1973, le massacre de la place Tiananmen en 1989, l'effondrement de l'Union soviétique, le naufrage de l'épopée Solidarnösc en Pologne, les difficultés rencontrées par Mandela dans l'Afrique du Sud post-apartheid, les attentats du 11 septembre, la guerre en Irak, le tsunami qui dévasta les côtes du Sri-Lanka en 2004, le cyclone Katrina, l'année suivante, la pratique de la torture partout et en tous lieux - Abou Ghraib ou Guantanamo, aujourd' hui ? Tous ces moments de notre histoire récente, répond Naomi Klein, ont partie liée avec l'avènement d'un 'capitalisme du désastre'. Décrit par son auteure comme «l'histoire secrète du marché dérégulé», l'ouvrage prend la forme d'une grande investigation internationale, couvrant plus de trente ans d'histoire, afin de décrire l'émergence de ce qu'elle qualifie de «capitalisme du désastre».

La fin programmée de la civilisation du gâchis. Réflection faite. De quoi est fait notre avenir? Quel avenir pour notre civilisation? Dates d'puisement des ressources naturelles de notre planète. Nous vivons depuis longtemps sur la Terre, une accueillante petite planète d'un système stellaire parmi des milliards de milliards d'autres. Dans un univers qui vient de rien (on parle de fluctuation du vide) et qui a explosé il y a 13,7 milliards d'années, d'après notre dernière datation. Nous en avons conscience et nous nous posons des questions essentielles. Qu'est-ce que la vie ? Est-elle extrêmement répandue dans notre galaxie et dans les cent milliards d'autres, répondant à des lois chimiques universelles ou bien est-ce un phénomène rarissime au point que la Terre soit finalement une exception dans l'univers, l'héritière d'une somme incalculable de hasards tous aussi improbables les uns que les autres ? Tout irait bien dans le meilleur des mondes possibles si nous ne faisions pas les terribles observations suivantes :

Tragédie des biens communs Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Définition du problème[modifier | modifier le code] Le texte original de Garrett Hardin prend l’exemple d’un village d’éleveurs, où chacun peut faire paître ses animaux dans un pré n’appartenant à personne en particulier. Un accord à renégocier, par Anne Vigna Pour le quinzième anniversaire de sa signature, l’Accord de libre-échange nord-américain (Alena) revient sur le devant de la scène économique. Le premier à l’avoir évoqué est M. Barack Obama, et ce dès la campagne électorale.

Ressource non renouvelable Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une ressource naturelle est qualifiée de non renouvelable ou épuisable lorsque sa vitesse de destruction dépasse, largement ou non, sa vitesse de création. Ainsi un sol se forme en quelques siècles à plusieurs millénaires suivant les conditions chimiques, physiques et biologiques et est actuellement détruit dans certaines régions en quelques dizaines d'années, voire quelques années. On peut aussi rapprocher l'actuelle destruction accélérée des espèces d'une utilisation de ressources non renouvelables. On parle au contraire de ressource renouvelable lorsque leur production est possible sur un temps court (production animale, végétale, etc.) et ne consomme pas elle même une ressource non renouvelable, ou lorsque la ressource n'est pas détruite par l'usage (énergie marémotrice, énergie éolienne, énergie solaire).

le bien commun et l'église - Constitution pastorale - Gaudium et Spes 1. Étroite solidarité de l’Église avec l’ensemble de la famille humaine Les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des hommes de ce temps, des pauvres surtout et de tous ceux qui souffrent, sont aussi les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des disciples du Christ, et il n’est rien de vraiment humain qui ne trouve écho dans leur cœur. Leur communauté, en effet, s’édifie avec des hommes, rassemblés dans le Christ, conduits par l’Esprit Saint dans leur marche vers le Royaume du Père, et porteurs d’un message de salut qu’il faut proposer à tous. La communauté des chrétiens se reconnaît donc réellement et intimement solidaire du genre humain et de son histoire.

Super Size Me Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Super Size Me, ou Malbouffe à l'américaine au Québec, est un film documentaire américain écrit, réalisé et mit en scène par Morgan Spurlock. Le film présente ce dernier se nourrissant exclusivement chez McDonald’s pendant un mois à raison de trois repas par jour. Il prend ainsi plus de 11 kilogrammes et a des problèmes de foie. Le film vise à dénoncer des effets néfastes de la restauration rapide, dont notamment l'obésité.

Le bien commun, Thomas et le Pape (4) : Le bien commun Dans les billets précédents, j’ai évoqué la conception de la Cité, de l’Etat, selon Aristote et Hobbes: pour le premier, c’est une organisation naturelle, l’homme étant un animal politique prédisposé à vivre en société pour atteindre son objectif final: le bonheur. Pour le second, l’Etat est avant tout contractuel, et répond à un besoin de sécurité: les hommes tentant par l’éléboration de cet organisme supra-individuel d’échapper à la violence qui compromet leur survie. La notion de bien commun public est implicite chez l’un et l’autre: ils évoquent tour à tour les intérêts communs, les avantages communs. Mais c’est le théologien catholique du XIIIe siècle Thomas d’Aquin qui théorise la notion. J’adore Thomas d’Aquin. S’il fait figure pour les profanes de vieille baderne (être cité régulièrement dans les bulles papales, encycliques, cathéchismes etc ne plaide pas en sa faveur), c’est un esprit génial, original, à plus d’un titre moderne.

Quelles luttes et quelles solidarités citoyennes face à l'accord transatlantique 1- Diversité des acteurs s’opposant à l’accord transatlantique La détermination des citoyens à prendre part au débat est identique au Royaume-Uni, en Allemagne, en Espagne, en Italie, en Belgique ou aux Pays-Bas, notamment, où des plates-formes regroupant des acteurs multiples ont été créées. La convergence de ces campagnes nationales s’organise aussi au plan européen : l’accord transatlantique s’est invité dans la journée européenne de mobilisation du 15 mai dernier contre l’austérité en Europe, et une nouvelle date est programmée le 11 octobre prochain, au cours de laquelle des centaines d’actions d’information, de sensibilisation et de protestation se dérouleront partout en Europe contre TAFTA, CETA (l’Accord Union européenne-Canada, alors que nous connaissons maintenant le contenu du texte agréé entre Bruxelles et Ottawa) et Tisa (le projet d’accord plurilatéral sur les services négocié par une cinquantaine de pays en marge de l’OMC).

Solutions locales pour un désordre global Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Solutions locales pour un désordre global est un film documentaire de Coline Serreau. Il est sorti en France le 7 avril 2010. Synopsis[modifier | modifier le code] « Les films d'alertes et catastrophistes ont été tournés.

Eh oui encore, est ce que tu connais aussi par exemple "The story of Stuff" ? by drone Jan 17

Related: