background preloader

Comprendre pour apprendre

Comprendre pour apprendre

https://savoir.media/series/comprendre-pour-apprendre

Related:  Apprendre à apprendreIntelligences multiples et NeurosciencesNeurosciencesVEILLE DU PREMIER SEMESTRE 2021

Les intelligences multiples « Aider l’élève handicapé ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage à réussir sur les plans de l’instruction, de la socialisation et de la qualification. À cette fin, accepter que cette réussite éducative puisse se traduire différemment selon les capacités et les besoins des élèves, se donner les moyens qui favorisent cette réussite et en assurer la reconnaissance ». source : Une école adaptée à tous ses élèves, Politique de l’adaptation scolaire, MEQ, p. 17 À partir de cette orientation de la Direction de l’Adaptation Scolaire et des Services Complémentaires, il devient essentiel de se doter de moyens concrets de différenciation . Cerveau, mode d'emploi par jerome.hubert123 sur Genially Des vidéos pour expliquer le fonctionnement du cerveaulorsqu’il apprend. Thèmes Liste La chaîne Youtube pour s'abonner Jérôme HUBERT@Hubertjer À utiliser en classe ou à distance.

S'outiller [Hybrider son cours] Hybrider un cours demande a minima d'utiliser une suite bureautique ainsi que la plate-forme de l'établissement afin d'y déposer des documents. Créer ces ressources exige d'utiliser un certain nombre d'outils, dont, selon la version payante ou gratuite, les fonctionnalités sont plus ou moins importantes. Cependant, la version de base gratuite suffit souvent amplement.

« Les neurosciences au cœur de la classe » Mieux connaître le fonctionnement du cerveau Depuis quelque temps, je jette un œil à ce que les neurosciences peuvent apporter à l’éducation. « Est-il imaginable que tous les profs et les élèves ne connaissent pas le mode de fonctionnement d’un outil qu’ils utilisent en permanence et de façon intensive ? » Pour Eric Gaspar (prof de maths en lycée, auteur de Explose ton score au collège, les astuces du cerveau pour apprendre et mémoriser, pas encore lu mais ça ne devrait tarder), la réponse est évidemment non, et il montre combien il est utile de mieux connaître le fonctionnement du cerveau afin de mieux enseigner. Trois constats utiles pour les pédagogues que nous sommes : Former des groupes de façon hétérogènede façon homogèneau hasardpar amitiépar proximitépar centres d’intérêt

theconversation Qui n’a pas déjà entendu l’affirmation voulant qu’on utilise seulement 10 % de notre cerveau ? Qu’écouter la musique de Mozart rend plus intelligent ou que tout se joue avant l’âge de 3 ans ? Que les personnes « cerveau droit » sont plus créatives ? Une autre idée très répandue prétend que l’on est soit visuel, auditif ou kinesthésique (plus sensible au toucher) et que nous apprenions mieux selon ces « styles »… Toutes ces affirmations sont en fait des neuromythes : des fausses croyances sur le cerveau et l’apprentissage, dont aucune n’est scientifiquement fondée. Synthétiser un chapitre sous forme d'interviews Le pôle numérique en sciences économiques et sociales propose une séquence permettant de synthétiser un chapitre ou une partie de cours tout en favorisant la prise de parole des élèves. L’expérimentation a été réalisée avec un groupe de spécialité de première à la fois en classe et hors la classe. Dans un premier temps, une carte mentale est réalisée en classe.

Nipédu 64 : Neurosciences Éducatives Pour ce numéro 64 on se laisse emporter dans les arcanes passionnantes des neurosciences éducatives avec Pascale Toscani, Baptite Melgarejo et Laurent Bescond. Merci à Laurent Pironnet pour le montage de l’épisode ! Nipédu, le podcast qui parle #école, #éducation et #numérique, animé par un prof des écoles, Régis Forgione (@profdesecoles), un formateur, Fabien Hobart (@Karabasse77 ) et un inspecteur, Nicolas Durupt (@nicdurupt) DOSSIER 1ÈRE PARTIE : GRENE de neurosciences éducatives (20mn06 à 42mn50) Présentation des invités :Pascale TOSCANI, maître de conférence à l’Université catholique de l’OUESTBaptiste MELGAREJO, enseignant spécialisé en lycée professionnel, SarregueminesLaurent BESCOND, enseignant en mathématique en lycée, StrasbourgQu’est-ce que le #GRENE et quelles sont ses ambitions ?

Le Déficit d'Attention des élèves : comment agir ? Présentation du séminaire L’attention est une fonction cognitive complexe qui est déterminante dans l’apprentissage. Elle est impliquée dans tous nos actes intellectuels et requise dans la plupart des activités scolaires, aussi bien pour la mémorisation d’une information, la compréhension d’un texte, la résolution d’un problème, l’engagement dans une activité.

Guide des bonnes pratiques - FAD Les objectifs généraux doivent s'harmoniser avec les autres cours du programme. Chaque cours comprend un énoncé précis des objectifs de formation à atteindre. Ces objectifs seront exprimés en termes de savoir, de savoir-faire, de compétences professionnelles et techniques, de développement personnel, etc. et permettront leur évaluation. Pour les déterminer, il faut bien analyser les contenus disciplinaires dans leur ensemble et utiliser les taxonomies utilisées en pédagogie (p. ex. Bloom, 1956; Anderson et Krathwohl, 2001 ; etc.).

Les 3 étapes de l'apprentissage (selon les sciences cognitives) + comment rendre des exercices efficaces Dans leur ouvrage Mets toi ça dans la tête !, Brown, Roediger et McDaniel écrivent que l’apprentissage se fait en 3 étapes : le codage initialla consolidationle processus de récupération Cerveau, apprentissage et enseignement Il y a quelques années, la pertinence de s’intéresser au cerveau en éducation était plutôt limitée. Intuitivement, les chercheurs, les enseignants et les autres intervenants du milieu de l’éducation se doutaient bien de l’existence d’un lien important et profond entre le cerveau et les apprentissages scolaires. Cependant, ce lien n’était ni clair ni appuyé sur des connaissances scientifiques solides, ce qui rendait les retombées éducatives des recherches sur le cerveau somme toute peu nombreuses et fragiles. Aujourd’hui, par contre, grâce aux avancées considérables de l’imagerie cérébrale et des neurosciences en général, cette situation a considérablement changé.

Les clés de l’attention et de la concentration Un certain nombre de facteurs « physiques » nuisent à la qualité de l’attention : le manque de sommeil, l’anxiété et la dépression ou certains syndromes comme le TDAH (Trouble du déficit de l’attention/hyperactivité), les psychotropes, etc. En dehors de ça, il est tout à fait possible de travailler son attention. Il est très important d’éduquer les enfants (et les parents !) sur le sujet, parce qu’énormément de choses dépendent de la qualité de son attention : la réussite scolaire, la sécurité (en tant que piéton ou conducteur par exemple), l’apprentissage d’une langue ou d’un sport, les activités culturelles… Voici 7 bonnes pratiques pour vous aider à booster votre attention. Lire aussi : Comment booster sa mémoire ? S’observer soi-même

Hybridation de la formation : un casse-tête en trois dimensions Il est loin le temps où la formation se déroulait avec une unité de temps, de lieu et d’interaction. Les salles ? Fermées. Des stratégies pour favoriser la métacognition et la conscience de soi chez les élèves La recherche montre que les habiletés métacognitives se développent considérablement entre 12 et 15 ans. Comment favoriser le développement de ces habiletés chez les élèves? Cet article de la psychologue, chercheuse et auteure Marilyn Price-Mitchell porte sur la conscience de soi et la façon dont cette conscience est liée aux habiletés métacognitives. La conscience de soi, associée au système paralimbique du cerveau, permet à l’individu d’ajuster ses conceptions du monde ; sa conception de soi et des personnes qui l’entourent. La conscience de soi […] aide les élèves à apprendre plus efficacement en focalisant sur ce qu’ils ont besoin d’apprendre. Selon l’auteure, il est important de cultiver l’habileté des élèves à réfléchir à leurs stratégies d’apprentissage ainsi qu’à l’efficacité de ces stratégies.

Related: