background preloader

Spectacle vivant

Spectacle vivant
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le spectacle vivant se caractérise par la coprésence d'actants (ceux qui donnent à voir et à entendre) et d'un public (ceux qui ont accepté de voir et d'entendre). Il éveille un sentiment chez le spectateur : tragédie, mélancolie, joie, anxiété,... On parle aussi d'arts du spectacle mais cette expression peut également englober le cinéma dans certaines acceptions, notamment dans les cursus universitaires adoptant cet intitulé. Historique[modifier | modifier le code] Numéro de cadre aérien durant le festival des arts de la rue et du cirque 2010 (Hauts-de-Seine) Historiquement, le concept de spectacle vivant a émergé au début des années 1990 à l'initiative des milieux artistiques et culturels. Cadre réglementaire en France[modifier | modifier le code] La dispense de licence est réservée aux organisateurs de spectacles occasionnels. Notes et références[modifier | modifier le code] Annexes[modifier | modifier le code] Spectacle Related:  Classification des artsThéâtre

Poésie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La poésie est un genre littéraire très ancien aux formes variées, écrites généralement en vers, mais qui admet aussi la prose, et qui privilégie l'expressivité de la forme, les mots disant plus qu'eux-mêmes par leur choix (sens et sonorités) et leur agencement (rythmes, métrique, figures de style). Sa définition se révèle difficile, et varie selon les époques, au point que chaque siècle peut lui trouver une fonction et une expression différente aussi d'un poète à l'autre. La poésie s'est constamment renouvelée au cours des siècles avec des orientations différentes selon les époques, les civilisations et les individus. Histoire[modifier | modifier le code] Origines[modifier | modifier le code] Entre Apollon et Dionysos[modifier | modifier le code] Technique[modifier | modifier le code] En linguistique, la poésie est décrite comme un énoncé centré sur la forme du message donc où la fonction poétique est prédominante[6].

Loleh Bellon Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Bellon. Loleh Bellon (née Marie-Laure Bellon le à Bayonne et morte le au Kremlin-Bicêtre) est une actrice et dramaturge française. Biographie[modifier | modifier le code] Famille et proches[modifier | modifier le code] Fille de la photographe Denise Bellon[1] (1902-1999) et du magistrat Jacques Bellon, Loleh Bellon est la sœur cadette de la réalisatrice Yannick Bellon (née en 1924). Elle est l'intime d'Anne et Gérard Philipe[2]. Carrière : d'abord une comédienne de théâtre…[modifier | modifier le code] Loleh Bellon est l'élève de Julien Bertheau, Charles Dullin et Tania Balachova. Le nom du personnage principal du livre de Marguerite Duras, Le ravissement de Lol V. Loleh Bellon, qui joue surtout au théâtre, tient aussi quelques rôles au cinéma (notamment dans Quelque part quelqu'un de sa sœur Yannick Bellon) et à la télévision. ...qui devient à cinquante ans une dramaturge[modifier | modifier le code] Auteur

Théâtre Au sens figuré, « théâtre » désigne un lieu où se déroule une action importante (par exemple, un théâtre d'opérations militaires). Il s'agit de spectacles dans lesquels des comédiens, mis dans les circonstances et les situations créées par un texte et la vision d'un metteur en scène/réalisateur, incarnent des personnages pour un regard extérieur (le public), dans un temps et un espace limités. Les dialogues écrits sont appelés pièces de théâtre, mais il peut y avoir également du théâtre sans texte écrit ou même sans aucune parole. Il existe aussi des œuvres de théâtre musical, le genre étant particulièrement représenté dans les célèbres quartiers de Broadway aux États-Unis ou du West End à Londres, mais aussi de plus en plus autour des Grands boulevards à Paris[4]. Histoire[modifier | modifier le code] Aujourd'hui, le théâtre amateur tend à se développer partout en province. Les genres[modifier | modifier le code] Depuis quelques années est apparu un genre nouveau : le théâtre témoignage.

Madeleine Béjart Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Béjart. Madeleine Béjart, baptisée Magdelaine le à Paris où elle est morte le , est une actrice française de la troupe de Molière et membre de la famille Béjart, célèbre famille de comédiens du XVIIe siècle. Biographie[modifier | modifier le code] Madeleine est le deuxième enfant de Jean-Joseph et Marie Hervé, qui s'étaient mariés en 1615. Avec son frère aîné, appelé également Joseph, elle joue au Théâtre du Marais et en province à la fin des années 1630. En 1643, elle fonde avec Molière l'« Illustre Théâtre » dont elle est un temps directrice, avant que l’entreprise ne croule sous les dettes. Un contemporain, Georges de Scudéry, fait d'elle ce portrait élogieux : « Elle était belle, elle était galante, elle avait beaucoup d'esprit, elle chantait bien ; elle dansait bien ; elle jouait de toute sorte d'instruments ; elle écrivait fort joliment en vers et en prose et sa conversation était fort divertissante.

Littérature Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le mot littérature, issu du latin litteratura, apparaît au début du XIIe siècle avec un sens technique de « chose écrite » puis évolue à la fin du Moyen Âge vers le sens de « savoir tiré des livres », avant d'atteindre aux XVIIe ‑ XVIIIe siècles son sens principal actuel : ensemble des œuvres écrites ou orales comportant une dimension esthétique (ex. : Une autre histoire de la littérature française, Jean d’Ormesson) ou activité participant à leur élaboration (ex. : « Se consacrer à la littérature »). Le concept de littérature a été régulièrement remis en question par les écrivains comme par les critiques et les théoriciens : c'est particulièrement vrai depuis la fin du XIXe siècle où l'on a cherché à redéfinir - comme pour l'art - les fonctions de la littérature (par exemple avec la notion d'engagement pour Sartre, Qu'est-ce que la littérature ?) Étymologie latine[modifier | modifier le code] Cicéron Caricature du poète maudit

Raimu Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Jules Muraire, dit Raimu, est un acteur français, né le à Toulon et mort le (à 62 ans) à Neuilly-sur-Seine. Biographie[modifier | modifier le code] Les débuts[modifier | modifier le code] maison natale de Raimu à Toulon Jules Muraire naît en décembre 1883 à Toulon[2], d'un père tapissier. Premiers succès[modifier | modifier le code] Il est ensuite engagé par Léon Volterra, propriétaire de plusieurs théâtres dont le Casino de Paris ; il y figure avec succès dans des revues, et est particulièrement remarqué dans le sketche du Forçat, satire des scandales financiers de l'époque[4]. Vedettariat[modifier | modifier le code] L'arrivée en Europe du cinéma parlant, en 1928, fait connaître Raimu par son jeu, sa personnalité et sa voix méridionale tonitruante si caractéristique. Consécration[modifier | modifier le code] Le , il entre comme pensionnaire à la Comédie-Française avant d'en devenir sociétaire l'année suivante. Sépulture de Raimu à Toulon

Danse Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les danses se fondent soit sur un ensemble défini de mouvements dénués de signification propre, comme souvent dans le ballet ou les danses traditionnelles européennes, soit sur une gestuelle inspirée par une symbolique laïque ou religieuse, tendant parfois vers une sorte de mime ou de pantomime, comme dans de nombreuses danses asiatiques. Parfois elle vise à entraîner la transe. Selon les danses, les peuples et les époques où elles sont ou ont été exécutées, la danse a des motifs distincts et des façons différentes de se pratiquer, très révélatrices du mode de vie et de la société. Généralités[modifier | modifier le code] La danse peut être un art, un rituel ou un divertissement. Le corps peut réaliser toutes sortes d'actions comme tourner, se courber, s'étirer, ou sauter. « La danse est le premier-né des arts. Histoire[modifier | modifier le code] Origines[modifier | modifier le code] Histoire en Occident[modifier | modifier le code] Danser

Rachel Félix Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Félix. L'actrice, dite Mademoiselle Rachel, par [[William Etty, portrait entre 1841 et 1845, York Art Gallery.]] Élisabeth Rachel Félix, plus connue sous son seul prénom Rachel ou comme Mademoiselle Rachel, née le dans l'auberge Soleil d'Or de Mumpf (Argovie, Suisse), morte le au Cannet, était une actrice de théâtre. Biographie[modifier | modifier le code] Rachel (gravure d'après une toile peinte par C.L. Alors qu'elle débute analphabète, son interprétation des héroïnes des tragédies de Corneille, Racine et Voltaire la rendent célèbre et adulée, et remettent à la mode la tragédie classique, face au drame romantique. Elle eut deux fils, l'un d'Arthur Bertrand, fils du maréchal Bertrand, l'autre, Alexandre ( - ) du comte Walewski, fils de Napoléon et de Marie Walewska. Elle repose dans le carré juif du cimetière du Père-Lachaise (division 7). Tombe de Rachel (cimetière du Père Lachaise, division 7).

Related: