background preloader

Alexandre Grothendieck

Alexandre Grothendieck
Journaliste, ancien rédacteur en chef de Libération et Télérama. Le portail gris aurait besoin d’un coup de peinture, mais la maison résiste au temps et au manque d’entretien. On n’ose pas frapper, l’hom­me qui vit là a fini par se fâcher avec ses voisins, un homme d’une cinquantaine d’années et sa mère, qui lui rendaient quelques services. La raison de cette ultime chamaillerie ? « J’ai arraché quelques brins d’herbes qui poussaient sur la partie goudronnée du chemin qui mène à la maison. Qu’est-ce que j’avais pas fait… », explique le voisin. L’un des plus grands esprits du XXe siècle vit comme Edmond Dantès au château d’If. À La recherche d’un mystère En 1988, l’une de ses dernières photos connues Alexandre Grothendieck, 83 ans [2], ne veut voir personne et ceux qui veillent sur lui, à distance, refusent de vous donner le nom de son village. Un coup d’œil chez les voisins d’en face Du point de vue mathématique, l’idée nouvelle d’Einstein était banale. Une pensée féconde Arpenter l’infini

http://images.math.cnrs.fr/Alexandre-Grothendieck.html

Related:  Mathématiciens (H)Alexandre Grothendick

Étienne Bézout Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Biographie[modifier | modifier le code] Publications[modifier | modifier le code] Alexandre Grothendieck : ce qu'il écrivait dans "Récoltes et Semailles" LIVRE. Le mathématicien naturalisé Français Alexandre Grothendieck est mort jeudi 13 novembre en Ariège, où il vivait reclus depuis longtemps. Le chercheur avait terminé en 1986 un livre autobiographique, "Récoltes et Semailles" ; il avait souhaité le publier à l'époque, mais y avait finalement renoncé, et s'y opposait désormais avec la plus ferme véhémence. Les "mille pages" – comme on appelle le manuscrit dans le cercle d’initiés – avait d’abord été envoyées à une centaine de personnes, collègues et amis proches.

Le trésor oublié du génie des maths Au premier étage d’un bâtiment du centre de Montpellier, repose un trésor. Il tient en cinq cartons fatigués d’avoir été trimballés et entreposés à la diable. Placées sous la surveillance d’un requin sorti d’une planche du Trésor de Rackham le Rouge, il y a là 20 000 pages de notes rédigées entre 1970 et 1991, sur de grandes feuilles recrachées par des imprimantes datant de la paléo informatique, ou sur des bouts de cartons. Alexandre Grothendieck, l’auteur de ces «gribouillis», pour reprendre son mot, est l’un des plus grands mathématiciens depuis Euclide aux côtés de Gauss ou de Hilbert. Il a bouleversé les mathématiques comme Einstein a bousculé la physique ou comme Claude Lévi-Strauss a changé le regard de l’homme blanc sur le «sauvage». Le plus grand mathématicien du XXe siècle est mort Alexandre Grothendieck a bouleversé la manière de faire des mathématiques avec sa nouvelle vision de la géométrie. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Stéphane Foucart et Philippe Pajot Considéré comme le plus grand mathématicien du XXe siècle, Alexandre Grothendieck est mort, jeudi 13 novembre, à l'hôpital de Saint-Girons (Ariège), non loin de Lasserre, le village où il s'était secrètement retiré au début des années 1990, coupant tout contact avec le monde.

Andreï Kolmogorov Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Andreï Nikolaïevitch Kolmogorov Andreï Nikolaïevitch Kolmogorov (en russe : Андрей Николаевич Колмогоров Écouter; à Tambov - à Moscou) est un mathématicien soviétique et russe dont les apports en mathématiques sont considérables. Biographie[modifier | modifier le code] Alexandre Grothendieck (28 mars 1928 [Berlin] - 13 novembre 2014 [Saint-Girons]) Alexander Grothendieck est né le 28 mars 1928 à Berlin d'un père anarchiste russe, tué par les nazis, et d'une mère femme de lettres, réfugiée en France. Il passe sa licence à la faculté des sciences de Montpellier, puis passe une année en 1948-1949 à l'École Normale Supérieure à Paris, avant de migrer en 1949 à l'université de Nancy. Il y devient l'élève, en analyse fonctionnelle, de Schwartz et Dieudonné. Ce dernier le trouve un peu prétentieux, et lui propose de travailler sur des questions que ni Schwartz, ni lui n'ont su résoudre.

Jean-Pierre Bourguignon Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Jean-Pierre Bourguignon en 2017. Jean-Pierre Bourguignon (né à Lyon le 21 juillet 1947) est un mathématicien français ayant pour domaine de prédilection la géométrie différentielle, notamment dans ses relations avec les équations aux dérivées partielles et la physique mathématique. Il s'est tout particulièrement intéressé à la courbure de Ricci, tant dans ses aspects mathématiques que dans le rôle qu'elle joue en relativité générale. Biographie[modifier | modifier le code] De 1990 à 1992 il a été président de la Société Mathématique de France. Gregorio Ricci-Curbastro Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Ricci. Biographie[modifier | modifier le code] Ricci-Curbastro étudia dès l'âge de seize ans la philosophie et les mathématiques à l'Université de Rome, publiant même un article sur les « Recherches de Fuchs sur les équations différentielles linéaires[1] » ; après une période d'interruption, il les poursuivit à l’Université de Bologne (1872) et l’École normale supérieure de Pise dont il sortit diplômé (1875).

Gustave Choquet Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Choquet. Études et carrière[modifier | modifier le code] Sa famille était de condition modeste, et rien ne le prédestinait à une carrière scientifique. Alexandre Alexandrov Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. A. D. Alexandrov en 1952.

Nikolaï Ivanovitch Lobatchevski Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Nikolaï Ivanovitch Lobatchevski Portrait de Lobatchevski Bernhard Riemann Bernhard Riemann Compléments Biographie[modifier | modifier le code] Enfance[modifier | modifier le code] Bernhard Riemann est né à Breselenz, un village du royaume de Hanovre. Son père, Friedrich Bernhard Riemann, pasteur luthérien[1], a combattu l'armée napoléonienne.

Hermann Minkowski Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Hermann Minkowski, né à Alexotas (alors en Russie, dans le Gouvernement de Suwałki, et aujourd'hui en Lituanie) le 22 juin 1864 et mort à Göttingen le 12 janvier 1909, est un mathématicien et un physicien théoricien allemand. Biographie[modifier | modifier le code] Né dans une famille juive, il est le cadet de trois frères. Il fait des études secondaires au lycée de Königsberg où il se fait remarquer par ses résultats en mathématiques. Hermann Minkowski étudie aux universités de Berlin et de Königsberg.

Related: