background preloader

Homère, Iliade, Odyssée, Ulysse, Troie

Homère, Iliade, Odyssée, Ulysse, Troie
Related:  mythologie

Pygmalion et Galatée Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Mythe[modifier | modifier le code] Ayant nié la divinité d'Aphrodite, les Propétides sont punies par la déesse qui allume dans leur cœur le feu de l'impudicité. Ayant fini par perdre toute honte, elles sont insensiblement changées en ivoire. Les noms de Πυγμαλίων καὶ Γαλατεία Pugmalíôn kaì Galateía évoquent respectivement le poing/coude/bras Πύγμα du sculpteur travaillant au maillet et ciseau, et le lait Γάλα, couleur de la statue mais aussi des Propétides transformées en ivoire. Origines et interprétations[modifier | modifier le code] La critique tombe généralement d’accord pour voir dans Philostéphanos de Cyrène (vers 222-206 av. Ce mythe, relié à celui des Propétides, condamne en fait l’indépendance de mœurs des femmes, déjà à l’époque associée à la prostitution ou la sorcellerie, par contraste avec la fidélité de la statue, création de l’homme qui l’a modelée, seule digne d’amour et récompensée en prenant vie[5]. Littérature Peinture Sculpture

Héros grec Quelques héros grecs[modifier | modifier le wikicode] Bellérophon tuant la Chimère. Mosaïque en galets trouvée à Rhodes Caractéristiques des héros grecs[modifier | modifier le wikicode] Une part humaine[modifier | modifier le wikicode] On peut noter que les héros ont souvent un parent divin comme Zeus pour Héraclès et Persée ou Thétis pour Achille.... Les adversaires des héros[modifier | modifier le wikicode] Héraclès et l'hydre de Lerne. Homme exceptionnel le héros montre sa valeur et atteint la renommée grâce à son combat contre des adversaires eux aussi exceptionnels. Plus courants sont les monstres qui sont des êtres hybrides, avec un corps composite, comme les sirènes au corps et aux serres d'oiseaux mais avec une tête de femme qu'affronte Ulysse, ou l'hydre de Lerne, ce dragon aux cent têtes, repoussant dès qu'elles étaient coupées. L'intervention des divinités[modifier | modifier le wikicode] Athéna (à gauche) aide Thésée à tuer le Minotaure Héraclès étouffant le Lion de Némée

Synthèse « Le mythe de Pygmalion Quand on parle de Pygmalion de nos jours, on pense tout de suite au rapport qu’entretient un " mentor " avec une personne qu’elle a aidé à faire connaître. On emploierait maintenant plus le mot " coach" bien que le terme Pygmalion trouve encore dans nos civilisations un écho certain. En effet, Pygmalion fait partie des mythes fondateurs, ces grands mythes ayant servi à l’humanité à se construire. Ce mythe curieux, issu des métamorphoses d’Ovide (d’ailleurs il est l’un des seuls qui se terminent bien), pose plusieurs questions dont nous essayerons de répondre avec la plus grande objectivité puisqu’il ne s’agit pas de faire ici une thèse universitaire mais une synthèse de ce que nous avons collecté sur ce mythe. Pour en revenir aux multiples lectures de ce mythe ovidien, nous allons commencer par l’approche qui pour nous est la plus évidente, celle de la relation Pygmalion-Galathée soit auteur- créature. Il y a dans cette question de quoi chercher ce qu’est la nature même de l’artiste.

Mythologica.fr - Les Sirènes Selon la tradition la plus répandue, les Sirènes étaient des êtres symbolisant les âmes des morts, figurés d'abord en oiseaux à tête humaine. Sirène repue G. MOSSA © Musée des B-A de Nice Elles charmaient les hommes de leurs chants mélodieux pour les entrainer vers une vaste prairie, couverte des ossements et de chairs desséchées des infortunés marins qui les avaient précédés, et ils y périssaient bientôt. A partir du Moyen Age, sans doute au contact des légendes des contrées nordiques, elles furent représentées en femmes à queue de poisson. Les Sirènes sont les filles d'Achéloos d'où leur nom d'Achéloïdes (Apollodore); ou de Phorcys (Plutarque). On en dénombre un nombre variable selon les auteurs; ce nombre monte même jusqu'à huit chez Platon qui ne les nomme pas. Mais en général on en trouve trois, l'une qui joue de la lyre, l'autre de la flute tandis que la dernière chante. ❖ Légendes Ulysse et les Sirènes DRAPER ( © Hall City Museum) Ulysse et les sirènes (1891) par WATERHOUSE © N.G.

Pygmalion Il existe deux personnages répondant au nom de Pygmalion Roi (et / ou Sculpteur) légendaire de Chypre. Pygmalion © Boris Vallejo Pygmalion, misogyne ou selon une autre version, indigné par la prostitution sacrée qui régnait sur la ville d'Amathonte, se voua à un célibat absolu ce qui lui permettait en même temps de se consacrer tout entièrement à la sculpture. Parmi toutes ses œuvres, la statue à laquelle il consacrait tout son génie représentait une femme. Le malheureux sculpteur passait ses journées et ses nuits à contempler sa statue. Ainsi, Pygmalion put épouser sa statue et Aphrodite honora leur mariage de sa présence. cliquez pour voir Selon d'autres auteurs ils eurent aussi une fille du nom de Métharmè qui devint l'épouse de Cirynas, roi de Chypre. L'histoire de ce sculpteur a bien entendu tenté des sculpteurs mais aussi des peintres et en particuliers Edward Burne-Jones qui en a fait une série complète. (Virgile, Enéide: I, 299; I, 343)

Vikidia Ulysse, attaché au mât de son navire, affronte le chant des sirènes, réputé fatal, tandis que ses compagnons ont les oreilles bouchées à la cire. Mosaïque romaine de Dougga, musée du Bardo, Tunis. Ulysse appelé aussi Odysseus est le personnage principal de l'Odyssée d'Homère et héros de la mythologie grecque. Ulysse se distingue au cours de la guerre de Troie, racontée dans l'Iliade d'Homère. Après cette guerre, qui a duré dix ans, il lui faut encore errer dix autres années sur la Méditerranée avant de rentrer chez lui. Furieux qu'Ulysse ait crevé l'œil du cyclope Polyphème, Poséidon, son père, le fait s'égarer alors qu'il essaie de regagner Ithaque dont il est roi et où l'attendent son épouse Pénélope et son fils Télémaque. Ulysse, le héros aux milles ruses Au cours de l'Iliade et de l'Odyssée, Ulysse prouve à de nombreuses reprises qu'il est capable d'exploits prodigieux, tant par son intelligence que par sa puissance physique. Un héros d'une puissance redoutable Sa famille Sa femme

Zeus Jupiter (XVIe) Benvenuto Cellini Museo Nazionale del Bargello, Florence Zeus, (Ζευς) dieu suprême des Grecs, est le fils de Cronos et de Rhéa, et l'époux d'Héra; il hérita lors du partage du monde entre ses frères Poséidon et Hadès, de la souveraineté sur les airs et les terres émergées. A l'origine, personnification du ciel clair et des phénomènes célestes, Zeus devint le dieu souverain des dieux et des hommes, ordonnateur du monde et garant de ses lois. Selon Homère, Zeus habite l'Ether c'est-à-dire la région calme et magnifique qui s'étend au-dessus de l'atmosphère terrestre, bien au delà des nuages et des tempêtes. Les montagnes, dont les sommets, baignés de lumière et d'air pur, semblent s'élever jusqu'à l'Ether, sont ses trônes et il n'est guère en Grèce de lieux en hauteur sur lesquels Zeus n’ait été adoré. Mais sa résidence la plus connue se situe sur l'Olympe où se trouve son magnifique palais construit par Héphaïstos au milieu des palais des autres Olympiens.

Nous serons comme des dieux : Les petites amoureuses du roi des dieux – L’amant déguisé en nuage Classement : ReportageThématique : Mythologies(s) - Religion(s)Media : France CultureEmission : InconnueUnivers : Monde grec Nous serons comme des dieux : Les petites amoureuses du roi des dieux – L’amant déguisé en nuage – 06-08-2014 (6′) Comme on l’a vu, Zeus se permet toutes les privautés. Le voilà qui tombe amoureux d’une prêtresse de son épouse Héra ! La jeune fille s’appelle Io. Pour des amours tranquilles, Zeus se change en nuage. Vite, Zeus change la jeune Io en génisse blanche. Quand elle a le dos tourné, Zeus retrouve sa belle sous la forme d’un taureau et bien entendu, se fait prendre. Pour qu’elle soit bien gardée, Héra confie Io la vache blanche à son parent Argos, un drôle de type à cent yeux et qui n’en ferme jamais que cinquante. Elle court, la malheureuse génisse, elle court en meuglant pour échapper au taon qu’Héra a expédié pour la piquer sans relâche. Le supplice de la génisse blanche s’achève.

Légendes, croyances, superstitions : culte des pierres en Bretagne. Histoire, magazine et patrimoine On a pu croire que le culte des pierres n’existait plus au XIXe siècle qu’en Basse-Bretagne ; mais cela tenait seulement à son caractère clandestin. Ainsi qu’on pourra le constater par ce qui suit, il en subsistait des vestiges notables, même en pays gallot. A Roche-Marie, près de Saint-Aubin-du-Cormier, est une allée couverte où jadis les filles qui étaient amoureuses allaient se frotter ; elles avaient ensuite plus de chance pour se marier avec leurs amoureux. En Plouër, non loin du Pont-Hay, et près de la route de Plouër à Pleslin, se trouve la Roche de Lesmon ; elle est sur un tertre où se voient parmi les ronces d’autres rochers bruts en quartz blanc. Les filles ont été de tout temps « s’érusser (se laisser glisser à cu nu » sur la plus haute pierre, qui est un énorme bloc de quartz blanc en forme de pyramide arrondie, d’où l’on a une vue superbe sur toute la vallée de la Rance. De là on aperçoit même le mont Saint-Michel. Ailleurs, voici ce qu’on dit :

Related: