background preloader

Le Dessous des cartes - Islam(s), islamisme(s) : quelle géographie ?

Le Dessous des cartes - Islam(s), islamisme(s) : quelle géographie ?
Related:  Ch.1 : Nouveaux rapports de puissance et enjeux mondiauxAxe 1 La dimension politique de la guerre : des conflits interétatiques aux enjeux transnationaux.VALREP 2020-21

Les néo-conservateurs de l'administration Bush (2001) D'Al Qaida à AQMI, de la menace globale aux menaces locales LA mort violente d’Oussama Ben Laden le 2 mai 2011, tué par les forces spéciales américaines dans une banlieue d’Islamabad, clôt certainement la fin d’un cycle. Ces cycles de la vie d’Al Qaida (Jean-Pirere Filiu en a vu neuf [1]), illustrent une adaptation souvent forcée du réseau jihadiste aux contingences historiques et stratégiques du moment. Depuis 1992 et le premier attentat à Aden, officiellement attribué à Al Qaida [2], les deux chefs majeurs « des chevaliers sous la bannière du Prophète » pour reprendre le célèbre texte fondateur de Ben Laden, avaient à toutes les poursuites. Survivre, d’une certaine façon, c’était vaincre – surtout poursuivi par l’hyperpuissance américaine. Ceci étant, plusieurs éléments sont à prendre en compte. Tout d’abord, Ben Laden est l’homme du 11 septembre et il restera dans l’histoire au Panthéon des monstres pour les uns, des héros pour les autres. Un réseau en mutation constante L’AQMI n’est pas né spontanément. Plus

Fanatisme On entend aujourd’hui par fanatisme une folie religieuse, sombre et cruelle. C’est une maladie de l’esprit qui se gagne comme la petite vérole. Les livres la communiquent beaucoup moins que les assemblées et les discours. On s’échauffe rarement en lisant : car alors on peut avoir le sens rassis. Le fanatisme est à la superstition ce que le transport est à la fièvre, ce que la rage est à la colère. Celui qui a des extases, des visions, qui prend des songes pour des réalités, et ses imaginations pour des prophéties, est un fanatique novice qui donne de grandes espérances : il pourra bientôt tuer pour l’amour de Dieu. Barthélemy Diaz fut un fanatique profès. Polyeucte, qui va au temple, dans un jour de solennité, renverser et casser les statues et les ornements, est un fanatique moins horrible que Diaz, mais non moins sot. Les lois sont encore très impuissantes contre ces accès de rage : c’est comme si vous lisiez un arrêt du conseil à un frénétique.

CARTE. Depuis le 11-Septembre, le terrorisme a fait près de 190 000 morts dans le monde Cet article date de plus de trois ans. A l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre le terrorisme, franceinfo dresse une carte qui recense toutes les attaques dans le monde depuis le 11 septembre 2001 et jusqu'au 31 décembre 2016. Article rédigé par Publié le 11/09/2017 17:22 Mis à jour le 12/09/2017 09:03 Temps de lecture : 1 min. Seize ans se sont écoulés depuis le 11 septembre 2001. Pour cela, nous nous sommes basés sur les données produites par le National Consortium for the Study of Terrorism and Responses to Terrorism de l'université du Maryland (Etats-Unis). Naviguez dans notre carte et cliquez sur les points pour connaître le détail de chaque attentat (en anglais). Les pays les plus frappés par le terrorisme depuis 2001 sont l'Irak, avec 21 956 actes terroristes, qui ont fait 60 696 morts (dont 7 153 attentats pour la seule ville de Bagdad), puis le Pakistan (16 472 morts) et l'Afghanistan (20 067 morts). Partager :

Guerres irrégulières et conflits asymétriques Avec nos partenaires, nous traitons vos données pour les finalités suivantes : le fonctionnement du site, la mesure d'audience et web analyse, la personnalisation, la publicité et le ciblage, les publicités et contenus personnalisés, la mesure de performance des publicités et du contenu, le développement de produit, l'activation des fonctionnalités des réseaux sociaux. Vos préférences seront conservées pendant une durée de 6 mois. Médiatropismes - Savoir*Devenir Médiatropismes est une série audiovisuelle d’Education aux Médias et à l’Information destinée aux jeunes collégiens et lycéens et tous les médiateurs culturels et éducatifs ceux qui souhaitent mener des actions dans ce domaine. Liberté d’expression, Infox, Géostratégie de l’Internet, Intelligence Artificielle, Vie privée, Discours de haine, Stéréotypes en ligne .. la série se propose de mettre en lumière et en images les grands enjeux de la culture médiatique et numérique d’aujourd’hui. en donnant à tous quelques clés d’analyse et des pistes de solution. Objectif AIR : Analyser, Interpréter, Réagir… Crédits : une co-production Savoir Devenir et l’INA avec le soutien du Ministère de la CultureLicence : Creative Common CC BY-NC-ND Téléchargez la fiche d’accompagnement « Infox » Téléchargez la fiche d’accompagnement « Géopolitique de l’Internet » Téléchargez la fiche d’accompagnement « Stéréotypes » Téléchargez la fiche d’accompagnement « Liberté d’expression »

Guerres irrégulières et terrorisme du 30 septembre 2015 Les années 1960-1970 nous sont faussement proches mais, en matière de politique internationale, difficilement déchiffrables. Les dirigeants du Nord-Vietnam et leurs concitoyens vivaient retranchés tous ensemble sous les bombardements : un peu partout il fallait créer de nouveaux Vietnam ! À Cuba où régnait Fidel, on célébrait Guevara : un peu partout, il fallait créer des focos, de nouveaux foyers révolutionnaires. Dans cette perspective, la guérilla, la petite guerre était exaltée. Quant au terrorisme, difficilement séparable de la guérilla, le moment n’était pas venu non plus de l’interroger.

Représentations de Mahomet : ce que disent le Coran et les autres textes de l’islam Nous republions cet article initialement publié en janvier 2015, après l’attentat qui a endeuillé la rédaction de Charlie Hebdo. L’attentat de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), dans lequel Samuel Paty, un enseignant de 47 ans, a été assassiné par un terroriste islamiste parce qu’il avait montré des caricatures de Mahomet en classe, a de nouveau déclenché le débat et les critiques sur la représentation du prophète de l’islam. Cette dernière est vue comme strictement interdite par de nombreux musulmans, or les textes et l’histoire de l’art islamique sont moins catégoriques. Ce que disent les textes Le Coran n’interdit pas la représentation du Prophète ni la représentation humaine en général. Ecrit dans une société où l’image est généralement absente (la péninsule arabique au VIIe siècle), le texte ne la mentionne qu’une seule fois : « Le vin, les jeux de hasard, les idoles sont des abominations inventées par Satan. Une tradition de représentations hors des mosquées Le Monde Offre spéciale

De rien Eric !
J'espère que tout va toujours bien à Calmette.
Un ancien padawan ;-) by rflk May 31

Nouveau lien : by rflk May 30

Related: