background preloader

Coronavirus (COVID-19)

Coronavirus (COVID-19)
L’épidémie de COVID-19 en France Le point sur la situation (28 mars 2021) En semaine 11 (du 15 au 21 mars 2021), l’ensemble des indicateurs, déjà à des niveaux très élevés, ont continué de progresser, avec notamment une augmentation de 17% du nombre de nouveaux cas. Cette accélération touche l’ensemble des régions (excepté la Corse et Provence-Alpes-Côte d’Azur) ; dans cinq départements d’Île-de-France, le niveau d’incidence atteint, voire dépasse, le niveau observé lors de la 2e vague de l’épidémie. La dégradation de l’ensemble des indicateurs entraine, dans plusieurs régions, une très forte tension sur le système hospitalier. Avec la progression de l’épidémie, la tension hospitalière va s’accentuer dans les jours à venir. L’adoption systématique des gestes barrières et la limitation des contacts est indispensable dans le contexte actuel. En savoir plus sur l’évolution du COVID-19 en France La mission de Santé publique France En savoir plus sur notre mobilisation

https://www.santepubliquefrance.fr/dossiers/coronavirus-covid-19

Related:  COVID-19Thème "COVID" (2020)Covid 19Action de la SP sur les déterminantsProtocole sanitaire

Conséquences économiques, sociales et environnementales de la pandémie de Covid-19 Les marchés financiers commencent à chuter le 24 février 2020, en raison d'une augmentation significative du nombre de cas de Covid-19 en dehors de la Chine continentale[3],[4]. La baisse se poursuit par séquences[5],[6],[7] jusqu'au 23 mars, notamment sur les marchés européens et nord-américains, avec la pire journée de l'histoire de la bourse de Paris le 12 mars[8], dans un phénomène de krach boursier. De très nombreux événements citoyens, d'entreprises et grand public (sportifs, musicaux, salons, élections...) sont annulés ou reportés[9]. Le 15 avril 2020, le Fonds monétaire international renomme la crise « Grand Confinement » (Great Lockdown), en référence à la Grande Dépression et à la Grande Récession[11]. L'ampleur de la crise amène un grand nombre d'acteurs politiques, économiques, intellectuels à imaginer des modalités pour réinventer la société après le confinement.

INSERM - Coronavirus et Covid-19 Comment la maladie se présente-t-elle chez les enfants ? Les moins de 18 ans représentent moins de 10% de l’ensemble des cas diagnostiqués. Chez les enfants en bonne santé, l’infection par le SARS-CoV-2 est asymptomatique ou provoque des formes modérées de la maladie. Les troubles digestifs sont plus souvent retrouvés que chez les adultes, parfois même sans autre symptôme associé. Les formes graves sont plus rares et leur pronostic est meilleur que chez les adultes. Comme chez ces derniers, elles surviennent plus fréquemment en cas de maladies préexistantes : les enfants qui ont une maladie respiratoire chronique (asthme sévère), une cardiopathie congénitale, une maladie neurologique (épilepsie) ou un cancer ont un risque d’admission en réanimation lié à la Covid-19 trois fois plus élevé que les autres enfants.

Centre Local de Promotion de la Santé Charleroi-Thuin Depuis le début de la crise sanitaire Covid-19, beaucoup d’organismes et d’institutions ont réalisé des outils et mis à disposition des ressources pour aider à faire face aux différentes situations générées par la pandémie. Le CLPS-CT diffuse régulièrement ces informations au sein de son réseau de partenaires. Cette page compile une sélection de ces ressources : Ressources mises à disposition par l’AVIQ et par la Wallonie L’AVIQ, Agence pour une vie de qualité, propose : Plan obésité : les principales mesures de l'offre de soins Publication des recommandations de la haute autorité de santé (HAS) En octobre 2011, la HAS a publié deux recommandations l’une pour la prise en charge des l’adulte, l’autre pour la prise en charge de l’enfant et de l’adolescent. Ces recommandations destinées aux médecins traitant ont pour objectif d’améliorer la qualité de la prise en charge médicale de premier recours des personnes ayant un surpoids ou une obésité. Les dossiers sur le site de l’HAS :

Info Coronavirus COVID-19 Informations sur les mesures nationales Les sorties et déplacements sans attestations dérogatoires sont interdits de 18h00 à 06h00, sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3750 € en cas de récidive. Les établissements autorisés à ouvrir ne pourront plus accueillir de public après 18h00. Au vue de l’augmentation des cas, les contrôles sont renforcés depuis le 1er février 2021.

Informations générales, déconfinement, travail, santé, aides sociales, justice, citoyenneté, initiatives solidaires, enseignement, voyages, loisirs Informations générales, état d'urgence sanitaire, déconfinement, couvre-feu, attestations, travail, santé, aides sociales, justice, citoyenneté, initiatives solidaires, garde d'enfants, enseignement, voyages, loisirs... Service-public.fr rassemble dans ce dossier les principales informations officielles et les dispositions prises pour faire face à l'épidémie de Covid-19. Travail En quarantaine, au travail, malade ou bien devant garder vos enfants, quelles sont les dispositions mises en place pour ma situation ? Mon entretien professionnel peut-il être reporté et jusqu'à quand ? Quelles sont les dispositions pour les concours et examens de la fonction publique ?

OMS - Appellation de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) Des noms officiels ont été annoncés pour le virus responsable de la COVID-19 (auparavant désigné par « nouveau coronavirus 2019 ») et pour la maladie qu'il cause. Ces noms officiels sont les suivants : maladie à coronavirus 2019 Virus coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère (SARS-CoV-2) Pourquoi le virus et la maladie ont-ils des noms différents ? Le point sur La Covid-19 Cette page référence tous les avis émis par le HCSP à propos du Coronavirus-SARS-CoV-2. Le HCSP a émis plusieurs avis concernant, selon les activités et les lieux, les mesures barrières : distanciation physique entre les personnes, port du masque et de la visière et hygiène des mains, isolement. Les avis du HCSP concernant les tests et examens cliniques de diagnostic virologique du Covid-19. Le HCSP a émis plusieurs avis afin d’alerter sur l’impact de la crise sanitaire sur les enfants et d’en minimiser les conséquences.

Le Royaume-Uni annonce un vaste plan de lutte contre l’obésité « Perdre du poids est difficile, mais avec quelques petits changements, nous pouvons tous nous sentir plus minces et en bonne santé », a déclaré le premier ministre britannique, Boris Johnson. Hospitalisé au printemps en soins intensifs après avoir contracté le Covid-19, il a imputé plusieurs fois la sévérité de ses symptômes, entre autres, à son poids. Son gouvernement a décidé, lundi 27 juillet, d’un vaste plan de lutte contre l’obésité, après la publication d’une étude confirmant que l’obésité est un facteur aggravant du Covid-19. Article réservé à nos abonnés Lire aussi Coronavirus : aux Etats-Unis, l’obésité, un facteur aggravant qui pourrait être dévastateur « Aider les gens à prendre de bonnes décisions » La campagne En meilleure santé, lancée par les autorités sanitaires britanniques, « invitera les gens à adopter un mode de vie plus sain et à perdre du poids s’ils en ont besoin », a détaillé le NHS, qui veut lutter contre « la bombe à retardement qu’est l’obésité ».

Coronavirus : quel protocole pour les collèges et lycées qui échappent au reconfinement ? Alors que la France se reconfine à partir de ce vendredi minuit, les crèches, écoles, collèges et lycées rouvriront après les vacances de Toussaint dès ce lundi de 2 novembre. Toutefois, les parents et les enseignants demandent un vrai plan sanitaire. Décryptage. Ce sera encore une rentrée particulière. information COVID-19 / organisations des examens et concours Modification des dates d'inscription au DSCG Les épreuves se dérouleront du mercredi 21 octobre au vendredi 27 novembre 2020. Compte tenu des circonstances exceptionnelles découlant de l'épidémie de Covid-19, nous vous informons que des aménagements aux épreuves du DSCG ont été apportées par l’arrêté du 4 août 2020, publié au BO n°32 du 27 août 2020. Vous pouvez consulter cet arrêté sur le site du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Mis à jour le 31/08/2020. Modification des modalités d'organisation des épreuves du DCG

Obésité et Covid-19 Le lien est avéré entre obésité et risque de complication, à cause des pathologies annexes, mais également indépendamment de celles-ci. Face à ce constat alarmant – et au-delà du contexte épidémique actuel – le ministère des solidarités et de la santé rappelle l’importance des gestes barrières et renforce sa feuille de route obésité par une série de mesures adaptées. Parmi les dernières qui soient disponibles, une étude menée par les équipes du CHRU de Lille montre que plus de 47 % des patients infectés entrant en réanimation sont en situation d’obésité et que la forme sévère (à savoir un IMC supérieur à 35) augmente significativement le risque d’être placé sous respiration mécanique invasive, indépendamment de l’âge, de l’hypertension artérielle et du diabète. Le respect du confinement et des mesures barrières est indispensable pour les personnes en situation d’obésité, notamment si leur entourage comporte un cas suspect ou avéré.

Related: