background preloader

Rapport 2019-2020 : Les pratiques de l'oral

Rapport 2019-2020 : Les pratiques de l'oral
Related:  CAFIPEMF 2021ORAL EN CLASSE

Roland Goigoux : quels savoirs utiles aux formateurs Roland Goigoux résume ici en une heure les quatorze heures de cours qu’il assure dans le master de formation de formateurs de Clermont. (ESPE Clermont Auvergne et laboratoire ACTé), conférence faite devant les candidats au CAFIPEMF et CAFFA (diplômes formateurs premier et second degré). Le texte ci-dessous résume son propos, selon le découpage présenté. player1 commande et raisonnement La demande adressée aux enseignants par l’institution s’est progressivement déplacée d’une obligation de moyens à une obligation de résultats. La question du « professionnalisme enseignant » requiert du professeur non seulement de maitriser ce qu’il a à enseigner, mais aussi de devenir un spécialiste des apprentissages. Le rôle des enseignants-formateurs En conséquence, le travail du formateur consiste à apporter des connaissances sur les apprentissages et les conditions qui facilitent ces apprentissages. Un modèle de recherche de plus en plus prégnant : « évidence-based-policy » Selon R. 1. 2. 3. 4. 5.

Travailler en AP la compétence « s’exprimer à l’oral pour penser, communiquer et échanger » Comment travailler progressivement la compétence « s’exprimer à l’oral pour penser, communiquer et échanger » ? L’oral est une compétence trop peu souvent mobilisée au collège. Elle est bien sûr utilisée lors du cours dialogué ou lorsque l’on demande aux élèves de faire un exposé par exemple. Mais elle n’est pas pour autant travaillée, et encore moins enseignée. Face à ce constat, mon établissement a choisi de construire un projet d’Accompagnement Personnalisé, de faire du travail sur l’oral une priorité d’AP en 4ème. J’ai donc construit sur mon année de 4ème un projet d’AP autour de de la compétence « Pratiquer différents langages », et en particulier « S’exprimer à l’oral pour penser, communiquer et échanger » et « Réaliser une production audio-visuelle, un diaporama. » Cet AP n’est pas exclusivement pris en charge par l’histoire-géographie, mais aussi par l’anglais et les mathématiques.

Démarches et outils pour le langage oral Un livre destiné aux enseignants de l'école maternelle et du Cycle 2 en maîtrise de la langue. Il s'accompagne de compléments en ligne et téléchargeables, afin de permettre un usage varié de l’outil. Discipline(s) : Maîtrise de la langue - oral Niveau(x) : École maternelle - Cycle 2 Édition : CRDP d'Alsace, Strasbourg, Ouvrage de 204 p. + compléments en ligne (fichiers .pdf et .doc) Prix : 15 € - commander Démarches et outils pour… Présentation Si une place déterminante est accordée au langage à l’école maternelle, c’est parce qu’il est attesté que les inégalités scolaires et les difficultés ultérieures de nombre d’élèves ont leur source dans le maniement du langage et de la langue. C’est donc dans un contexte actuel de réflexion autour de la lecture, de son apprentissage et de son enseignement que cet ouvrage met en perspective les conditions d’une entrée réussie dans l’écrit à l’école maternelle. Téléchargements Des compléments sont à télécharger : Textes officiels Organisation de la classe

Animation & Education n°274 Enseigner l'oral qui structure la pensée Comment enseigner l’oral pour permettre à l’enfant, dès le plus jeune âge, de construire sa pensée ? Quelles situations favorisent l’apprentissage du langage oral ? Quels gestes professionnels l’enseignant doit-il mettre en œuvre pour laisser aux enfants le temps d’enrichir leur parole ? Comment rendre cet apprentissage suffisamment explicite pour que les élèves puissent prendre conscience des modes d’élaboration du langage oral et des formes linguistiques adéquates à l’expression de la pensée ? Dépassant la question du « faut-il enseigner l’oral » pour s’intéresser à la relation entre enseignement de l’oral et construction du sujet-pensant, les auteurs et autrices de ce dossier répondent à ces interrogations et abordent également la problématique des inégalités. Sylvain Connac, Viviane Bouysse, Sylvie Plane… et d’autres chercheurs, formateurs, praticiens répondent. Marie-France Rachédi Rédactrice en chef Articles en libre accès

26 courtes vidéos : L'EDUCATION EN QUESTIONS 26 films de 13 minutes chacun... Chaque film croise les apports d'une grande figure de la pédagogie avec les questions que se posent au quotidien les praticiens de notre temps. Repères historiques, questions philosophiques et travaux pédagogiques avec des élèves tissent ainsi un "paysage réflexif" qui permet de s'interroger sur les grandes questions de l'éducation et la manière de les affronter aujourd'hui à la lumière de l'histoire de la pédagogie... Ainsi, dans chaque film, on "entre" dans l'oeuvre d'un ou d'une grande pédagogue (sans prétendre, bien sûr, être exhaustif), on voit travailler des maîtres et des élèves sur des thématiques qui se réfèrent à leurs apports et on s'interroge sur les principaux défis éducatifs... Attention ! Cliquez sur le nom de l'auteur pour visionner le film

Les TraAM en histoire géographie 2019-2020 Rappel de la thématique : Différenciation pédagogique et production orale en histoire et en géographie au collège, au lycée et au lycée Professionnel Que ce soit dans les situations pédagogiques de travail individuel ou collaboratif, de travail autonome, guidé, dans la classe et hors la classe, les TraAM sont l’occasion de tester la pertinence de démarches pédagogiques et de ressources, de services, d’outils associés. ► Accés au bilan académique annuel. Responsabilité pédaogogique : Monsieur Stéphane Henry, IA IPR histoire géographie. Coordination / référent TraAM : Frank Gilson, Collège Paul Duez, Cambrai - frank.gilson@ac-lille.fr Professeurs impliqués : Lucie Boussemart, collège Roger-Salengro, Saint-Martin-Boulogne. Les travaux : Écoute active et pratique de l’oral en classe de seconde. Une proposition de Vanessa Larvent. Une proposition de Philippe Deldalle. Une proposition de Malik Nefnaf. Une proposition de Lucie Boussemart.

Je dis, tu parles, nous écoutons : apprendre avec l’oral | Édupass Gaussel Marie (2017). Je dis, tu parles, nous écoutons : apprendre avec l’oral. Dossier de veille de l’IFÉ, n°117. Lyon : ENS de Lyon. Disponible au format PDF : 117-avril-2017 La maitrise des compétences orales et des habilités de communication est un véritable instrument de pouvoir et d’ascension sociale. Des recherches montrent que la source de l’échec scolaire serait langagière et que la réussite dans les apprentissages serait corrélée à la capacité à « bien parler » le français. Un des rôles de l’école est donc de permettre aux élèves de maitriser des registres de langages adaptés aux situations et contextes auxquels ils sont confrontés. « L’acte de parole est aussi un lieu d’invention du savoir » (Wacquet, 2003) Nous aborderons d’abord dans ce dossier les relations entre le langage et la construction de la pensée, la façon dont l’expression orale conditionne les apprentissages et les enjeux liés à l’oral pour l’adaptabilité sociale et la réussite scolaire. retour au sommaire

Pourquoi l’oral doit-il être enseigné Les programmes scolaires en cours d’élaboration prévoient de donner une réelle place à l’oral et à son apprentissage. Cette décision ne va pas de soi et il s’est élevé des voix pour critiquer cette orientation, avec de plus ou moins bonnes raisons. Je vais donc dans un premier temps tâcher de comprendre les fondements des protestations qui se sont élevées contre la place accordée à l’oral, avant d’exposer les raisons de son apprentissage dans le cadre scolaire, sans en occulter les difficultés. Écrit et oral : rivalité et hiérarchie Considérer l’oral comme un objet d’enseignement peut paraitre incongru dans la mesure où savoir parler procède des acquis spontanés et non des apprentissages organisés. L’école s’est donc donné traditionnellement pour mission principale de faire entrer les enfants dans la culture de l’écrit. Pour cette raison, l’oral joue un rôle non négligeable dans le déterminisme scolaire car c’est un puissant marqueur social dont les effets sont difficiles à masquer.

Le multi-agenda - D Bucheton Dominique Bucheton est professeure à l'université de Montpellier, directrice du LIRDEF (laboratoire interdisciplinaire de recherche en didactique, éducation et formation). Elle a élaboré un modèle théorique dit "multi-agenda". Le multi-agenda est un outil pour appréhender le travail enseignant dans sa complexité. Une modélisation plus fine des gestes d'étayage, au cœur du métier d'enseignant est développée à travers les postures enseignantes et les postures d'élèves. C'est un instrument d'analyse pour : * agir dans la classe * analyser et évaluer les pratiques * explorer, inventer, ajuster * former L’activité de l’enseignant consiste à mettre en travail un ensemble complexe de préoccupations. *Le pilotage des dimensions spatio- temporelles : il s’agit d’une préoccupation vaste et très pragmatique : le contrôle du timing par des regards fréquents ou inexistants à la pendule, les déplacements de l’enseignant, le contrôle de ceux des élèves, l’utilisation des instruments d’enseignement divers.

Related: