background preloader

Marco Polo - Biographie voyage / Biography trip (1254-1324)

Marco Polo - Biographie voyage / Biography trip (1254-1324)
Related:  Marco polo, Devisement du monde et Chinehistoire

LA BATAILLE DE FORMIGNY Le livre des merveilles de Marco Polo - livre premier Présentation Depuis Alexandre le Grand, qui a poussé son incursion jusqu’à l’Inde, les communications avec l’Asie, surtout la Chine, n’ont été ni intenses ni, probablement, très régulières. Les Romains firent du commerce avec la Chine : on sait que la soie, qui transitait par la route des caravanes, était très appréciée des Romaines. Le premier témoignage écrit d’un voyageur occidental en Chine que nous avons date de la moitié du XIIIe siècle : il s’agit de Jean du Plan Carpin, envoyé par le pape pour tenter d’obtenir la conversion du Grand khan et négocier la paix avec lui. Il faut dire que dans les années 1210, Gengis khan avait commencé l’invasion du continent eurasiatique et, de succès en succès, poussé jusqu’aux environs de Vienne en 1241. L’Europe, qui se souviendrait de cette menace d’un nouvel Attila jusqu’au Péril jaune, avait échappé de peu à l’invasion des hordes mongoles en raison de la mort du Grand khan. Comment Nicolas et Matteo Polo s’en allèrent en Orient. Marco Polo

Christophe Colomb (1451 - 1506) - L'Amiral de la mer Océane - Herodote.net On est à la fin du Moyen Âge. La chrétienté occidentale est assiégée par les Turcs mais, forte et confiante en elle-même, elle rêve d'horizons nouveaux. Tandis que les Portugais s'échinent à contourner l'Afrique afin d'atteindre l'océan Indien et l'Asie des épices, un navigateur génois conçoit le projet insensé d'atteindre l'Asie d'une traite, à travers la « mer Océane » (l'océan Atlantique). Ysaline Homant Une jeunesse aventureuse Né en 1451 à Gênes, Christophe Colomb est l'un des six enfants du tisserand Domenico Colombo et de son épouse Suzana di Fontanorosa. Le jeune homme rêve d'aventures et n'a aucun intérêt pour le commerce de lainages paternel. En 1476, son bateau étant attaqué par les corsaires et coulé au large du Portugal, il nage jusqu'à la côte. Il rejoint son frère cadet Bartolomeo, qui tient une boutique de cartographie à Lisbonne, et s'établit dans le pays. Juif ? La jeunesse de Christophe Colomb n'est connue qu'à travers de très minces témoignages. Un projet insensé

Romains 4 : Les Grandes Invasions Citation du romain Amiens MARCELUN : "Les Huns dépassent en férocité et en barbarie tout ce qu'on peut imaginer. lls labourent de cicatrices les joues de leurs enfants pour empêcher la barbe de pousser, lls ont le corps trapu, les membres robustes, la nuque épaisse; leurs carrures les rendent effrayants. On dirait des animaux bipèdes ou de ces figures mal dégrossies en forme de troncs qui bordent les parapets des ponts... Les Huns ne cuisent ni n'assaisonnent ce qu'ils mangent; ils ne se nourrissent que de racines sauvages ou de la chair crue du premier animal venu qu'ils réchauffent quelque temps, sur le dos de leur cheval, entre leurs cuisses. Ils n'ont pas d'abri... On les dirait cloués sur leurs chevaux qui sont laids mais vigoureux.

charlesviiiroi.voila.net Prolongez l'aventure... avec cathares.org, voyage virtuel en Terres cathares Marco Polo Marco Polo, né le 15 septembre 1254 à venise et mort le 8 janvier 1324, est un marchand et explorateur vénitien. Avec son père Nicolo et son oncle Matteo qui étaient de riches marchands, il entreprend son voyage à 17 ans et est l'un des premiers Européens à se rendre en Extrême-Orient et à emprunter la Route de la soie vers la Chine (qu'il nomme Manji). Il y entre au service de Koubilaï Khan et y reste 16 ans. Il visite également l'empire mongol. Ses voyages sont décrits dans le Devisement du monde appelé aussi le Livre des merveilles ou il milione. Rentré à Venise après 24 ans de voyages, il participe ensuite à la guerre avec Gênes, où il est fait prisonnier. Lorsque Marco Polo découvre en Chine les billets de banque, il dit : le Grand Khan fait prendre pour monnaie ecorces d'arbres qui semblent chartres (Le Livre des merveilles, chapitre XCVI). Il est le premier Occidental à mentionner le Japon par écrit.

Découverte et exploration de l'Amérique Très vite après ce premier voyage, les Espagnols commencent à explorer et à coloniser le continent, bientôt imités par d'autres Européens, au détriment de ses habitants autochtones nommés « Indiens » (Indios) par Colomb. Cette colonisation transforme radicalement et durablement, au niveau mondial, les rapports politiques comme les échanges commerciaux. Le terme et concept de « découverte de l'Amérique » (tout comme celui d'« Indiens »), issu de l'état des connaissances et de la pensée politique de l'Europe du XVIe siècle, continue à être largement utilisé, mais il fait l'objet de controverses depuis le XXe siècle, en particulier en Amérique où il est considéré comme biaisé, à la fois pour son eurocentrisme et pour l'occultation oppressive des populations et cultures indigènes auquel il est associé. Origine de l'expression Découverte par les espagnols L’abbé Prévost, Histoire générale des voyages[2] Contacts européens précolombiens Controverses contemporaines Historique Les voyages ultérieurs A.

En route vers la Terre sainte au Moyen Âge - Pèlerin d’Orient Bénédiction du bourdon et de la panetière du pèlerin Dans les premiers siècles des pèlerinages, quand le pèlerin voulait aller en Terre sainte, il devait obtenir le consentement de ses proches et la permission de son évêque ; on s’enquérait de sa vie et de ses mœurs, on examinait si un vain désir de voir les contrées éloignées ne l’entraînait pas vers les lieux saints. Cette enquête était plus rigoureuse lorsqu’il s’agissait d’un religieux ; on voulait éviter que le pèlerinage ne fût un prétexte pour rentrer dans la vie du monde. Quand toutes ces informations avaient été prises, le pèlerin recevait de la main de l’évêque, à la messe paroissiale, le bourdon et la panetière. Au jour indiqué pour le départ, les parents, les amis, les âmes pieuses, accompagnaient le pèlerin à une certaine distance de la ville ; là, il recevait la bénédiction et se mettait en marche. Toutes les classes de la société fournissaient des pèlerins : princes, prélats, chevaliers, prêtres, nobles et vilains. M.

Le Roi Arthur. LES CAPETIENS - LES CROISADES 1- Quand Hugues Capet est élu roi en 987, la France est dominée par de puissants seigneurs qui se partagent le territoire. A partir de son règne, la France ne connait plus de véritables invasions. Mais comme le pays a été souvent divisé, et de vastes territoires avaient été distribués aux grands seigneurs en remerciement de leurs services, les possessions directes du roi se trouvent réduites à un petit domaine dans l'Ile-de-France -- en bleu sur la carte. Le domaine royal forme la base politique et économique de la puissance du roi. 2- Le roi dispose d'un atout majeur qui lui donne de l'autorité sur les autres seigneurs qui, bien qu'ils soient ses vassaux, sont parfois plus puissants que lui. 3- Hugues Capet, que l'on voit assis sur son trône, tient dans sa main gauche la main de justice. 4- Cette main de justice en ivoire richement décorée a pu servir lors du sacre des rois capétiens. 6- Hugues Capet, premier roi capétien, établit sa capitale à Paris, centre de l'Ile-de-France.

Marco Polo - Profil de Marco Polo Vidéo Marco Polo, the boy who disappeared East and returned to tell tales in jail of a world no one knew about, changed the world with his travels.See Transcript Who was Marco Polo? Marco Polo opened the eyes of Europe to the geography and culture of the East, which was largely unknown before his travels. His manuscript "The Travels of Marco Polo" became the foundation of European Eastern exploration and influenced the travels of Christopher Columbus, as well as many other explorers. Towards the East Most likely born in the Venetian Republic around 1254 to a wealthy merchant family, Marco Polo was raised mainly by his aunt and uncle after his mother died. They became close with Kublai Khan returning to Venice in 1269 as Khan's ambassadors, to get a papal notice. Moving Through Asia For the next 24 years, Niccolo, Maffeo, and Marco traveled through Asia, the exploits of which were chronicled later in Marco's manuscript "The travels of Marco Polo”. "The Travels of Marco Polo" Marco Polo's Legacy

Caravelles de Christophe Colomb Présentation des caravelles de Christophe Colomb Christophe Colomb en avait trois: La Pinta La Nina La Santa Maria La Pinta: La Pinta : C'était une caravelle à 2 voiles carrées et une voile latine. La Nina: La Niña (Santa Clara) était la plus petite caravelle à trois mâts et à voiles latines. Elle comprenait 3 ancres. La Santa Maria: La Santa Maria: La Santa Maria est un bateau amiral ; ce n'est pas une caravelle, mais une "Nao", navire plus robuste mais moins rapide. Haut de la Page Webmaster: Sidney Vierge à l'Enfant de Jeanne d'Evreux – Objets d'art | Musée du Louvre Allez au contenu Allez au menu principal Allez à la recherche Change language Accessibilité Soutenez le Louvre Accueil>Œuvres & Palais>Les incontournables Les incontournables Vous venez au musée du Louvre et ne souhaitez pas passer à côté de ses chefs-d'oeuvre ? Rechercher une sélection Réinitialiser la recherche Sélections Louvre 29 sélections trouvées Nb par page : 9 - 15 - 30 Tri : Date de publication - Titre Informations pratiques Visites & Activités Expositions & Actualités Œuvres & Palais Arts & éducation Soutenez le Louvre Missions et fonctionnement Le Louvre dans le monde Les bases de données Presse Editions et Productions audiovisuelles Média en ligne Rubriques transverses Espace personnel S’inscrire Haut de page

Related: