background preloader

Coronavirus : la crise économique due à l’épidémie est unique, voici pourquoi

Coronavirus : la crise économique due à l’épidémie est unique, voici pourquoi

https://www.lemonde.fr/economie/video/2020/05/10/coronavirus-la-crise-economique-due-a-l-epidemie-est-unique-voici-pourquoi_6039218_3234.html

Related:  Dossier 5 FONCTIONNEMENT D'UN MARCHE CONCURRENTIELLes effets du Covid sur l'économie !ACTU et RévisionsLes sources et les défis de la croissance économique?

Guerre des brevets : Novartis perd sa bataille judiciaire contre l'Inde Publié le : 01/04/2013 - 08:27Modifié le : 01/04/2013 - 15:26 Le géant pharmaceutique suisse Novartis a perdu sa bataille judiciaire visant à faire breveter en Inde un coûteux traitement anticancer, le Glivec. Une décision de justice qui conforte l'utilisation de médicaments génériques bon marché dans le pays.

Naf Naf, La Halle, Camaïeu... Pourquoi le secteur de l'habillement est si durement touché par la crise En France, plusieurs grandes enseignes de prêt-à-porter font face à des difficultés faisant craindre des plans sociaux importants. Pour elles, la crise du Covid-19 apparaît comme la dernière d'une longue série. Des milliers d'emplois ne tiennent plus qu'à un fil. Après deux mois de fermeture en raison de l'épidémie de Covid-19, les magasins de prêt-à-porter ont bien rouvert leurs portes... mais ils pourraient bientôt les refermer pour d'autres raisons. Après Naf Naf, c'est à l'enseigne Camaïeu, qui compte quelque 3 900 salariés en France, d'être placée en redressement judiciaire mardi 26 mai.

La relocalisation n'aura pas lieu (ou très peu !) La thématique des relocalisations revient sur le devant de la scène. Ce n’est pas la première fois qu’un tel tournant est pressenti. Déjà en 2008, certains observateurs avaient pronostiqué le repli de la mondialisation comme prolongement naturel d’une crise majeure qui remettait en cause le primat de la finance sur la gouvernance des entreprises. Le tournant n’est pas venu de là. Mais 2008 marque bien une nette cassure dans la progression ininterrompue du ratio entre commerce mondial et production.

La France pourrait connaître un climat extrême à la fin du siècle Des pics de température frôlant les 50 °C, des vagues de chaleur longues et intenses, des nuits tropicales… C’est la surchauffe que connaîtra la France à la fin du siècle si les émissions de gaz à effet de serre ne sont pas drastiquement réduites. Voilà la partie la plus alarmante des nouvelles projections climatiques pour la métropole au XXIe siècle publiées par Météo France, lundi 1er février, auxquelles Le Monde a eu accès en exclusivité. Pour réaliser ce travail, Météo France a sélectionné et analysé trente simulations du climat futur faites sur l’Europe, en collaboration avec l’Institut Pierre Simon Laplace (IPSL) et le Centre européen de recherche et de formation avancée en calcul scientifique (Cerfacs). Il en résulte un vaste jeu de données, intitulé Drias, brossant les possibles du climat en France métropolitaine pour trois périodes (2021-2050, 2041-2070 et 2071-2100) en fonction de trois scénarios d’émissions de gaz à effet de serre.

Chômage partiel : qui va en bénéficier jusqu'en septembre ? CHOMAGE PARTIEL CORONAVIRUS. Le Premier ministre a fait savoir que certains secteurs vont pouvoir bénéficier du chômage partiel, au-delà du mois de mai, et ce, jusqu'à la rentrée. Pour rappel, 12 millions de salariés sont concernés par le dispositif d'activité partielle. [Mis à jour le 15 mai 2020 à 09h27] Que va devenir le chômage partiel ? Lors de sa présentation du plan de soutien au tourisme, Edouard Philippe a annoncé le maintien du dispositif pour les entreprises du secteur "dans les mêmes conditions qu'aujourd'hui au moins jusqu'à fin septembre 2020". De la mondialisation à la démondialisation : pas si sûr ! La crise du covid-19 ne fait qu’accentuer des tendances déjà en œuvre dans l’économie mondiale. L’évolution du ratio exportations sur PIB mondial sur longue période permet d’en prendre la pleine mesure. Après la récession du début des années 90, le commerce mondial s’est intensifié à partir de 1994. Son envolée durant quatre ans va pousser la part des exports dans le PIB mondial de 18 à 21%. Cette première accélération s’opère dans le sillage de la reprise américaine des années Clinton.

La croissance a un « coût dévastateur pour la nature », selon un rapport britannique En pleine pandémie de Covid-19, la nature vient rappeler régulièrement qu’elle ne saurait être éternelle si les humains n’en prennent pas soin. Un nouvel avertissement est formulé par un rapport de 600 pages, commandé il y a deux ans par le gouvernement britannique. Fruit du travail de spécialistes internationaux, coordonné par le professeur d’économie de l’université de Cambridge Partha Dasgupta, il dresse un bilan inquiétant quant aux aspects économiques, sanitaires et sociaux de la croissance économique. L’effet Veblen Comment appelle-t-on quelqu’un qui veut payer ce qu’il achète le plus cher possible et qui en veut d’autant plus que le prix monte ? Si vous avez répondu « un idiot ou un fou », c’est perdu ! Evidemment, pour n’importe quelle personne ayant des notions de base en économie, ce type de comportement est incompréhensible : la demande d’un bien baisse quand le prix monte et monte quand le prix baisse, et pas l’inverse ! Sauf que ce n’est pas toujours vrai. On doit à l’économiste américain d’origine norvégienne Thorstein Veblen (1857-1929) d’avoir expliqué pourquoi. Dans un livre paru en 1899, Théorie de la classe de loisir, il s’intéresse au comportement de consommation de ce qu’il appelle la « classe pécuniaire » ou « classe oisive », en un mot : les très riches.

Related: