background preloader

Biais de normalité : Pourquoi on n’a pas vu venir le Coronavirus

Biais de normalité : Pourquoi on n’a pas vu venir le Coronavirus

http://www.youtube.com/watch?v=hyEKAMDyECo

Related:  Covid-19Ressources pédagogiques profPandémie (Covid19) et complotisme

« Les mesures de surveillance high-tech contre l'épidémie de Covid-19 survivront au virus et pourront devenir permanentes », prévient Snowden à propos de méthodes comme le traçage de smartphones Nombreux sont les gouvernements du monde entier qui utilisent déjà des mesures de surveillance high-tech dans le combat contre la pandémie de Covid-19. À Singapour par exemple, les personnes susceptibles d'avoir fait l’objet d’exposition au nouveau coronavirus (en particulier celles qui revenaient de l'étranger) ont été soumises à des périodes d'isolement à domicile de 14 jours. Les patients confirmés pour leur part ont été hospitalisés. Le contrôle du respect des périodes d’isolement prescrites par les autorités s’est fait en demandant aux citoyens d'activer les services de géolocalisation sur leurs smartphones et de cliquer de façon périodique sur un lien envoyé par SMS. Ce lien signalait leur position, confirmant qu'ils restaient effectivement chez eux. Ces derniers devaient répondre aux messages dans un court laps de temps pour empêcher que des tiers ne trichent en laissant leurs téléphones pendant qu’ils s’aventurent à l’extérieur.

Le dénigrement du masque en Europe suscite la consternation en Asie Le confinement généralisé de la population en France, après l’Italie et l’Espagne, rend perplexes les pays développés d’Asie. Ceux-ci voient tout à coup des sociétés aux économies sophistiquées n’avoir comme seule solution pour contrer l’explosion des contaminations que de recourir à une méthode primitive, au coût économique immense, que seule la Chine autoritaire, la première touchée par l’épidémie, a dû mettre en œuvre. En serions-nous arrivés là si nous n’avions pas regardé de haut les mesures prophylactiques mises en place par les tigres asiatiques ? France 24 - Théories du complot et "fake news" : combattre "l'infodémie" de Covid-19 Internet a été inondé par la désinformation et les théories conspirationnistes à propos de la pandémie de coronavirus, avec l’appui de certains dirigeants et célébrités. Un défi de taille à relever pour les autorités sanitaires, les plateformes de réseaux sociaux, les journalistes et les citoyens. Les autorités sanitaires américaines ont dû intervenir dans l'urgence cette semaine pour éteindre un incendie allumé par le président Donald Trump, qui a suggéré dans son point presse du 23 avril que l'injection de désinfectant pourrait être expérimentée comme traitement contre le Covid-19. Conséquence, de nombreux Américains ont appelé les lignes d'assistance téléphonique pour en savoir plus. Médecins et experts de la santé ont dû réagir avec fermeté, mettant en garde la population contre l'usage dangereux de ces remèdes faits maison.

Apprivoiser les cygnes noirs : enseignements de la crise du coronavirus Dans un célèbre passage du Petit Prince, le renard demande au petit prince : « S’il te plaît… apprivoise-moi ». Pourquoi cela ? Car « on ne connaît que les choses que l’on apprivoise » explique le renard. La pandémie de Covid-19 a changé beaucoup de choses mais singulièrement assez peu nos manières de penser, d’où l’idée d’apprendre à apprivoiser les cygnes noirs. Entendons-nous bien, il ne s’agit pas ici d’approcher des représentants de l’espèce Cygnus atratus mais plutôt de se familiariser avec ce que le cygne noir représente, l’inconnu inconnu. Selon le philosophe Nassim Nicholas Taleb, inventeur du concept, un cygne noir est un évènement qui possède trois caractéristiques : il est rare, il possède un impact dévastateur et il est rétrospectivement prévisible.

La Presse - La COVID-19 alimente les théories du complot (Victoria) La COVID-19 menace la santé des Canadiens, mais pour certaines personnes, la pandémie galvanise leur crainte qu’il s’agit d’une stratégie gouvernementale pour miner la liberté, selon des experts qui étudient les théories du complot. Publié le 28 mars 2020 à 10h44 ✓ Lien copié Pandémie covid-19 : Cygne blanc ou Cygne noir ? Dans un article pour la plateforme de publication Medium, Nicholas Nassim Taleb explique que tous ceux qui ont qualifié le covid-19 de Cygne noir se trompent. Le coronavirus n'est pas un Cygne noir, conformément au titre d'un de ses livres à succès (2012, Les Belles-Lettres), mais un Cygne blanc. Il précise que cette pandémie est « un risque dont on était pratiquement certain qu'il se concrétiserait à un moment donné. Une épidémie intense est inévitable, résultat de la structure du monde moderne ; et ses conséquences économiques seront amplifiées du fait de notre connectivité croissante et de notre tendance à sur-optimiser ». Et pourtant le coronavirus a pris de court un grand nombre d'Etats occidentaux, à commencer par la France, l'Italie, l'Espagne.

France Culture - Comment la pandémie de Covid-19 alimente-t-elle les théories du complot ? Cette désinformation est dénoncée par l’OMS qui la qualifie d'« infodémie ». En France, une étude de la Fondation Jean-Jaurès et Conspiracy Watch réalisée fin mars, montre que 26% des personnes interrogées estiment que le coronavirus a été fabriqué intentionnellement ou accidentellement en laboratoire. Comment la pandémie de Covid-19 alimente les théories du complot ? C'est une question que nous posons aujourd'hui à Alain Cambier, philosophe, chercheur associé au laboratoire « Savoirs, textes, langage » de l’Université de Lille, professeur chargé de cours à Sciences Po Lille et auteur notamment de « Philosophie de la post-vérité » (Hermann, 2019).

UN PROFESSEUR ITALIEN DEVOILE L’IMPOSTURE LIEE AU COVID-19 Par Kamel M. – Le grand professeur italien Stefano Montanari a jeté un pavé dans la mare, en dénonçant un certain nombre de contre-vérités sur le Covid-19. Ce médecin, fort de ses quarante années d’expérience, a révélé que toutes les mesures barrières sont aussi inefficaces qu’un «grillage en bois contre les moustiques». «Non seulement les masques, les gants et le confinement ne servent à rien contre l’épidémie, mais il n’y aura jamais de vaccin», a confié le professeur qui explique l’hécatombe qui a endeuillé son pays par l’état de délabrement général du système de santé en Italie. «A quoi bon porter des gants qui sont un véritable foyer de virus, alors que notre peau est intelligente ? Le professeur Stefano Montanari est, par ailleurs, catégorique : «Le nombre de morts par le coronavirus est bas et tous les autres décès sont dus à d’autres pathologies.»

Coronavirus : dans le monde, la fièvre du stockage et une ruée sur le papier toilette Des rayons désespérément vides. Ces scènes ont été observées dans des supermarchés au Royaume-Uni, aux Etats-Unis, en Allemagne ou en France. La propagation de l’épidémie due au coronavirus et les mesures de confinement pour l’enrayer s’accompagnent, dans de nombreux pays, d’une poussée de fièvre de stockage de produits de première nécessité. Au premier rang desquels les pâtes alimentaires et le papier toilette. Tant et si bien que fleurissent désormais sur les étals des pancartes invitant les consommateurs à rationner leurs achats.

La carte des théories du complot sur le coronavirus Depuis le début de l’année, les théories du complot, les rumeurs et les fake news sur le Covid-19 se sont propagées aussi vite que le virus. « En plus d’une épidémie de maladies, il y a ce que nous appelons une “infodémie” : la circulation de rumeurs et de fausses informations ». C’est ce qu’a déclaré le mois dernier Sylvie Briand, directrice de l’OMS pour la préparation aux risques infectieux mondiaux, à la suite du directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, qui avait évoqué lors de son bulletin quotidien du dimanche 2 février 2020, une « infodémie massive » susceptible d’entraver les efforts mis en oeuvre pour lutter contre le Covid-19. Au moyen d’une Google Map, Conspiracy Watch s’est attaché à cartographier le plus précisément possible les déclarations, commentaires, spéculations diverses à caractère complotiste qui se sont manifestées depuis le début de la pandémie de coronavirus. Légende : Déclarations officielles et semi-officielles

Related: