background preloader

Une commune bretonne impose l’agriculture bio et paysanne à 400 propriétaires

Une commune bretonne impose l’agriculture bio et paysanne à 400 propriétaires
Moëlan-sur-Mer (Finistère), reportage Coup de force ou idée de génie ? À Moëlan-sur-Mer (7.000 habitants), dans le Finistère, la municipalité pousse plus de 400 propriétaires à louer d’anciennes terres agricoles inoccupées à des paysans. Objectif : stimuler l’économie locale via l’agriculture biologique, tout en luttant contre la forte spéculation foncière et l’artificialisation des sols. Les élus utilisent une procédure méconnue du Code rural, jamais employée à une telle échelle : la mise en valeur de terres incultes. C’est une initiative publique enclenchée dans l’intérêt général, qui peut aller jusqu’à l’obligation de mise en culture. La perte de terres agricoles est massive en Bretagne « À la clé, une trentaine d’emplois créés d’ici deux ans sur plus de 120 hectares », s’enthousiasme le maire, Marcel Le Pennec. En plus de relocaliser l’économie, l’élu veut « reconstruire la mosaïque paysagère d’autrefois » et favoriser le retour de la biodiversité dans sa commune.

https://reporterre.net/Une-commune-bretonne-impose-l-agriculture-bio-et-paysanne-a-400-proprietaires

Related:  Alimentation durableAlternativesCOLLECTIFAgriculture bio vs agrobusiness et permacultureFoncier - et achats foncier

Des millions d’euros d’aides agricoles détournés, décryptage d’un scandale européen Une enquête au long cours du New York Times, publiée entre novembre et décembre 2019, est à l’origine d’une critique radicale du système européen de soutien et d’aides à l’agriculture – la « politique agricole commune » (PAC). Conduite dans neuf pays par plusieurs journalistes, l’enquête est à l’origine de révélations explosives, démontrant qu’une large partie de ces aides ou subventions destinées aux agriculteurs était détournées au profit d’oligarques des pays de l’Est. L’enquête a également montré qu’une véritable mafia agricole prospérait dans ces pays, grâce à un système de corruption, y compris au plus haut niveau de l’État. sans titre Basta ! : Pourquoi le principe même de la retraite à points, au cœur du nouveau projet de réforme du gouvernement, pose-t-il autant problème à vos yeux ? Bernard Friot [1] : Parce qu’il a été construit par le patronat en réponse au droit au salaire des retraités que les communistes ont commencé à poser en 1946.

Les maisons de demain seront-elles… imprimées ? Qui pourrait imaginer que les imprimantes – qu’on se représente la plupart du temps dans un bureau, grossières, bruyantes et pas toujours très fiables – sont en passe de transformer en profondeur le secteur de la construction ? Car si les imprimantes de bureau s’emparent d’un document digital en 2D pour le rendre physique, une imprimante 3D peut quant à elle analyser un design digital et l’« imprimer » dans un matériau donné sous la forme d’un véritable objet physique. L’impact de l’impression 3D sur le secteur de la fabrication est déjà tangible ; elle sert de pont technologique entre le design digital et les produits physiques. Jouets, chaussures et pièces d’avion sont déjà produits à l’aide de cette technologie qui a le vent en poupe.

La Ferme du Bec-Hellouin : la permaculture, l'avenir de l’agriculture La petite ferme du Bec-Hellouin a vu le jour en 2004. Au départ, une quête de sens et de produits sains, une terre peu fertile dans la vallée normande et peu de connaissances du métier d'agriculteur. Aujourd'hui, pourtant, la ferme de Charles et Perrine est devenue une référence en matière de micro-agriculture naturelle en appliquant les principes de la permaculture au maraîchage. Interdire la chasse chez soi » RAssemblement pour une France sans Chasse (RAC) Selon l’article L.422-1 du Code de l’Environnement, « Nul n’a la faculté de chasser sur la propriété d’autrui sans le consentement du propriétaire ou de ses ayants droit ». Cependant bien souvent la chasse s’y exerce « par défaut » et il est nécessaire d’affirmer son souhait d’interdire la chasse et de l’afficher clairement sur son terrain en disposant des panneaux « chasse interdite ». Pour cela, il vous faut adresser un courrier recommandé AR au Président de la société de chasse en précisant que vous souhaitez interdire la chasse sur votre terrain en vertu de l’article L.422-1 du Code de l’Environnement en n’oubliant pas de préciser la référence des parcelles, avec une copie au Maire de la commune et au service de l’ONCFS.La gestion de la chasse sur la commune peut dépendre d’une ACCA/AICA. Une ACCA (Association Communale de Chasse Agréée) est une association Loi 1901 qui regroupe le droit de chasse sur toute une commune. Une AICA (Association Intercommunale de Chasse Agréée).

Un berger dans la cité... Gilles a construit une bergerie au milieu des HLM avec l'aide des habitants. Jardiner, monter des clôtures pour la pâture des brebis et des chèvres, s'initier aux métiers de l'agriculture. Autant de façons de resserrer les liens inter-générationnels et d’apporter un peu de verdure dans la grisaille. Dans la cité, on est très loin de la campagne. sans titre Série d'été. Projet d’étudiants (1/9) – Avec du mycélium et de la sciure, il est possible de faire croître un matériau biodégradable candidat à remplacer le plastique. Des étudiants en ingénierie de l’environnement et en architecture ont adapté la recette et testé ses propriétés.

5 friches industrielles reconverties en France Le nouveau monde va devoir se construire dans les « ruines du capitalisme », selon le mot de l’anthropologue Anne Tsing. Ce qui semblait être une catastrophe enchante les audacieux, qui investissent avec panache d’immenses friches industrielles et les reconvertissent en lieux d’art et de vie. Darwin à Bordeaux Cette ancienne caserne militaire de 20 000 m2 vaut à elle seule le voyage à Bordeaux. Ses murs recouverts de street art monumental, ses soirées endiablées et son goût pour la nourriture écolo (à travers une épicerie et un restaurant bio, le plus grand de France !) Fer de lance de la recherche en agriculture bio, l’Itab est en péril La liste des organisations signataires de cette tribune se trouve à la fin du texte. Présent depuis 1982, l’Institut technique de l’agriculture biologique (Itab), récemment renommé Institut de l’agriculture et de l’alimentation biologiques, vit depuis plusieurs mois une situation aux conséquences désastreuses pour les salariés et pour le développement de l’agriculture biologique. Celle-ci connaît pourtant sa plus grande dynamique jamais observée à ce jour et a plus que jamais besoin de structures d’appui, d’accompagnement et de recherche. Des difficultés financières, s’expliquant notamment par une moindre contribution de la profession agricole par rapport aux autres instituts techniques agricoles et par un financement sur projets, sans garantie de ressources pérennes, en seraient à l’origine. Au total, l’organisme qui comptait 28 salariés en mai 2019 a perdu environ un tiers de son effectif en moins d’un an.

Guide « Agir sur le foncier agricole, un rôle essentiel pour les collectivités locales » Principalement destiné aux élus et techniciens des collectivités locales, ce document a aussi pour but d’accompagner les citoyens sur le terrain et de les aider à mieux comprendre le rôle des collectivités, leurs moyens d’intervention et ainsi mieux agir avec elles. Les collectivités disposent de compétences pour protéger le foncier agricole. En suscitant leur action, Terre de Liens augmente l’efficacité de la mobilisation citoyenne sur le problème de l’accès à la terre. Mais comment y parvenir ? Depuis 2008, Terre de Liens étudie les rouages de l’action possible des collectivités et intervient auprès de celles qui sont soucieuses de préserver la vocation agricole des terres.

Le projet de loi anti-gaspillage pour une économie circulaire Augmenter les sanctions en cas de manquement à l’interdiction du gaspillage alimentaire La loi de 2016 contre le gaspillage alimentaire a consacré de nombreuses avancées, en rendant répréhensible la destruction volontaire de denrées ou l’absence de conclusion de convention de dons entre grandes et moyennes surfaces et associations habilitées. Elle a également fait évoluer les mentalités et les pratiques. Il convient maintenant d’être plus ferme vis-à-vis des acteurs récalcitrants. L’amende sera plus élevée et modulable en fonction de la taille du commerce, pouvant aller jusqu'à 0,1% du chiffre d’affaires, ce qui est plus dissuasif pour les plus grandes chaînes.

sans titre Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), correspondance Sur le bord des routes, dans les chemins forestiers, au milieu des champs… Ils sont un élément indissociable de nos paysages — visibles comme le nez au milieu de la trogne, on les croise pourtant sans s’y attarder. Masques grimaçants de bois, les arbres trognes, aussi appelés arbres « têtards », ont été la première source d’énergie calorifique durant des siècles.

Related: