background preloader

Powershell pour les nuls

Powershell pour les nuls
Related:  PowerShellPowershell

Accueil J’étais en formation C# ces derniers jours et comme c’est encore frais dans ma tête, j’ai envie de partager avec vous mon ressenti… Voilà donc chose faite à travers ce billet. Bien que le langage C# soit très puissant, je dois avouer que j’ai été effaré de constater toute la difficulté et les efforts qu’il faut déployer pour réaliser des choses qui somme toute, semblent relativement simples. Je pèse mes mots en disant “semblent” car programmer dans un langage de programmation “de haut niveau” n’est pas toujours chose facile. J’ai conscience qu’on ne fait pas les mêmes choses avec C# et PowerShell, je veux dire qu’à chaque usage il existe une technologie adaptée. En effet, bien que possible, il ne serait pas souhaitable d’utiliser PowerShell pour développer une application de gestion connectée a une base de données. Bref, aujourd’hui j'ai passé la majeure partie de l’après-midi à jouer avec les Services Web (création et “consommation”).

PowerShell Introduction PowerShell est un langage de script et un shell interactif offrant une manière de traiter des tâches orientée commande. Les concepteurs ont suivi différentes approches afin que PowerShell soit : aussi interactif et composable que KSH ou BASH, aussi programmable que PERL ou RUBY, aussi orienté-production que VMS DCL ou AS400 CL. PowerShell est compatible avec les précédents langages de scripting. En règle générale, PowerShell exécute toutes les commandes et scripts existants. PowerShell n'interprète pas les fichiers .bat ou .cmd, il les dirige vers cmd.exe pour les exécuter. La modification de variables d'environnements dans un script .cmd afin d'affecter l'exécution d'autres scripts n'est pas supportée dans PowerShell et c'est la seule incompatibilité à ce niveau. PowerShell facilitera les tâches d'administration telles que la gestion du paramétrage des composants système imprimante, réseaux, IE, la création de comptes utilisateurs et les opérations associées... 3-1. 3-1-1. 3-2. 3-2-1.

Powershell pour les débutants (1ère partie) | Powershell I. Présentation du sujet J’écris ce billet en guise d’introduction à ce que l’on pourrait comparer sommairement à une sorte de série « pour les nuls« . En fait, j’imagine volontiers le désarroi d’un technicien ou administrateur sous Windows, qui n’a jamais ou très peu sollicité la ligne de commande, à qui on va exposer des concepts d’objets, de classes, de types, de collections, d’instances (pour le vocabulaire) sans compter des syntaxes condensées et complexes (pour la grammaire) manipulant des concepts obscurs du système. • Du batch (en gros l’héritage du DOS) – Ca ressemble/ait à ça…Non ? FOR /F "tokens=2,3 delims= " %%A IN ('PING -a %1') DO IF "%%B"=="[%1]" SET PC=%%A A cette “époque” on manipulait uniquement des chaines et des fichiers… • Du WMI (via la console depuis XP, Ca ressemble/ait à ça : WMIC useraccount where "name like '%500'" get name Cette fois, on manipule des objets et franchement avec cette console Microsoft vous simplifiait bien la tâche. II. III. A. B. C. dir env:U* D.

Active Directory Bulk User Import with ANUC PowerShell Script Standard data entry, where all of the useful fields are displayed on one screen ready for you to enter. When you configure the app, you can set drop down menu values making the job more consistent and less error prone.CSV import mode, where you can import everything from a spreadsheet. Requirements: Powershell v2 (minimum)Active Directory module (If you have Windows Server 2008 R2 running as a Domain Controller installed, you should be set) How to use ANUC Download the Powershell Script from the TechNet Script Center. You should be done. LDAP Directory Paths Use of the configuration file assumes you have a basic working knowledge of LDAP Directory Paths. Here’s some examples of the containers used within an Active Directory LDAP system, and how you reference their path: You need to use these paths in the XML configuration file for the various locations of paths.

Comment exécuter un script PowerShell Dans l’article comment installer et vérifier le bon fonctionnement de PowerShell, nous avions ouvert l’interpréteur de commande PowerShell et exécuté quelques instructions. Si l’utilisation de l’interpréteur suffit pour lancer quelques commandes occasionnelles, cela devient vite contraignante s’il s’agit de lancer toute une série de commandes. Dans ce cas l’utilisation de scripts, que vous allez pouvoir conserver, modifier selon le besoin et partager avec vos collègues, sera plus appropriée. Nous allons découvrir dans cet article comment exécuter un script Powershell. Consultez la section Powershell Pour les Nuls pour accédez à l’index de tous les tutoriels Powershell proposés sur SysKB Un script Powershell peut être lancé à partir d’un fichier .BAT , d’une invite de commande, depuis l’interpréteur Powershell, d’un service, d’une tâche planifiée ou simplement en double cliquant sur le script. Créer un script Powershell Modifier les paramètres de sécurité de Powershell En ligne de commande .

Windows PowerShell Windows PowerShell™ comprend un interpréteur de commandes et un langage de script basé sur les tâches, conçu spécialement pour l'administration du système. Créé à partir de Microsoft .NET Framework, Windows PowerShell™ aide les professionnels de l’informatique et les utilisateurs chevronnés à contrôler et à automatiser l’administration du système d’exploitation Windows, ainsi que les applications s’exécutant sous Windows. Les commandes Windows PowerShell intégrées, appelées cmdlets (ou applets de commande), vous permettent de gérer les ordinateurs de votre entreprise à partir de la ligne de commande. Les provider Windows PowerShell™ vous permettent d'accéder à des magasins de données, par exemple le Registre et le magasin de certificats, aussi facilement que si vous accédiez au système de fichiers. En outre, Windows PowerShell™ dispose d’un puissant analyseur d’expressions et d’un langage de script très complet. Windows PowerShell™ comprend les fonctionnalités suivantes : Sources connexes

Introduction au développement PowerShell Partie I Auteur : Eric Vernié, responsable technique en charge des relations développeurs Document de référence Révision 1.0 Téléchargement Téléchargez les sources Pré-requis Introduction Introduction au langage de script de Powershell Consommer un composant .NET avec Powershell Développer une extension à powershell (CmdLet) Modification du profile pour installer les cmdlets Utilisation d'une cmdlet pour construire et consommer un service Web à la volée Conclusion Ressources Pré-requis Avant d'aller plus loin, il est important que lecteur ait des notions de développement avec la plate-forme .NET.ait installé Windows PowerShell Visual Studio 2005 sous la main. Introduction Windows Powershell™ est un nouvel environnement de ligne de commande Windows spécialement conçu pour les administrateurs système. Pour bien comprendre la philosophie de Windows Powershell, il est important de connaitre deux principes fondamentaux.

[Microsoft] - PowerShell : chaine de caractères - Le blog de Lucky le Koala 11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 17:33 Et nous revoilà pour une petite aventure PowerShell ! Aujourd'hui, s'est le traitement des chaînes de caractères qui m'inspire. Autant, il est simple d'écrire "Bonjour" à l'écran (Write-Host "Bonjour"), autant les manipuler peut devenir un casse tête si on n'a pas de base. Commençons par quelque chose de simple : Jouer avec le contenu. Mes exemples suivant se baseront sur le mot "Hello". Maintenant, passons à la manipulation de plusieurs chaînes: Bon, comme vous êtes bon élève, quelques petits opérateurs : Comparaison d'égalité : -eq Comparaison de différence : -ne Comparaison de supériorité : -gt Comparaison de supériorité ou égalité : -ge Comparaison d'infériorité : -lt Comparaison d'infériorité ou égalité : -le A noter tout de même que l'on peut préciser si la casse doit être respectée : Le "i" permet de ne pas tenir compte de la casse Le "c" permet de tenir compte de la casse Pour finir, les caractères d'échappement, dit caractères spéciaux :

Ajout d’utilisateur dans l’Active Directory à l’aide d’un fichier csv Dans le cadre de ma formation, j’ai pu être confronté à de nombreux projets néccesitant l’ajout d’utilisateurs au sein du service d'annuaire Active Directory sous Windows Server. L’intérêt de l’insertion des utilisateurs à l’aide d’un script Powershell, c'est qu’il nous permet de gagner du temps plutôt que d'insérer les utilisateurs un à un manuellement. Le script pourrait également être utilisé par un programme de gestion Active directory quelquonque. Cependant, dans cet article je n’expliquerais pas comment installer l’Active Directory ainsi que la creation des OU (Organizational Unit), ainsi, je vous conseil de consulter le lien suivant, qui explique en detail l’installation de l’Active Directory et des services: Le test du script a été testé sous l'environnnement Windows Server 2012. Création du script d'ajout des utilisateurs en Powershell Création du fichier CSVExécution du script « .

Administrer Active Directory 2012 en Powershell Nous allons voir dans ce tutoriel comme administrer Active Directory en Powershell depuis un serveur Windows Server 2012 R2. Le Powershell est un puissant langage de script omniprésent sur les solutions Microsoft depuis Windows Server 2008. Consultez la section Powershell Pour les Nuls pour accédez à l’index de tous les tutoriels Powershell proposés sur SysKB Préparatif Lancez Powershell depuis un serveur Active Directory en cliquant sur l’icône sur la barre inférieure ou en tapant simplement « Powershell » depuis l’écran d’accueil ModernUI.Exécutez la commande Import-Module ActiveDirectory pour activer les commandes spécifiques à Active Directory. Découvrons maintenant quelques exemples de commandes Powershell pour administrer un annuaire Active Directory. Administrer Active Directory en Powershell – Exemples Lister tous les comptes AD Les exemples suivants permettent d’afficher tous les comptes de votre annuaire. Get-ADUser -Filter * | Format-List PS C:\> Disable Login_du_Compte -ADAccount

Tutorial pour débuter avec PowerShell 1 Présentation Cet article vous présente les principales fonctions de PowerShell. Si vous souhaitez approfondir les choses avec un expert, n'hésitez pas à suivre une formation powershell . PowerShell s’apparente fortement aux différents Shell que l’on peut trouver dans le monde UNIX en en reprenant la philosophie de base mais en ajoutant des fonctionnalités supplémentaires. On utilise ainsi de petites commandes simples que l’on va combiner à l’aide de pipe pour créer des fonctions complètes. Les principales caractéristiques de PowerShell sont les suivantes: Langage orienté objet: Ainsi lorsque l'on récupère une liste à la suite d'une commande, il ne sagit pas d'une simple liste mais bien d'objet avec leurs propriétés et leurs méthodes. 2 Installation Pour mettre en place notre envirronement d'execution, les composants suivants sont necessaires: 3 Premiers pas La convention de nom des cmdlets est composée de deux parties: PS > Get-Service PS > Get-Service | Get-Member 4 Recherche d'aide 8 Fonctions

Running Multiple Batch Files Together in Parallel Recently I was preparing a demo for my next technical session, I had to do run a SQL code in parallel. I decided to use Batch File to run the code. I am not the best guy to with command shell so I did it with following setup. Code of tsql.sql SELECT 1 ColumnName Code of command.bat sqlcmd -S . Code of AllBatch.bat start cmd.exe /C “command.bat” start cmd.exe /C “command.bat” start cmd.exe /C “command.bat” Now I ran AllBatch.bat and it run all the three files in parallel and simulated my needed scenario. I believe there should be simpler way using power-shell. Reference: Pinal Dave ( Like this: Like Loading...

Aide mémoire - Write NOM Write-Debug RÉSUMÉ Écrit un message de débogage pour l'affichage hôte. SYNTAXE Write-Debug [-message] <string> [<CommonParameters>] DESCRIPTION DÉTAILLÉE Écrit des messages de débogage pour la console à partir d'un script ou d'une commande. Le message est éventuellement affiché sur la console selon la valeur de la variable $DebugPreference. Tapez $DebugPreference pour consulter sa valeur actuelle. Pour définir la variable pour la session, tapez $DebugPreference = "<value>". Les valeurs valides sont : SilentlyContinue, Stop, Continue et Inquire. PARAMÈTRES -message <string> Spécifie le message de débogage à envoyer à la console. NOM Write-Error RÉSUMÉ Écrit un objet au pipeline d'erreur. PARAMÈTRES -message <string> Spécifie le texte du message de l'erreur. PARAMÈTRES -object <Object> Objets à afficher sur la console. NOM Write-Output RÉSUMÉ Écrit des objets au pipeline de succès. PARAMÈTRES -inputObject <PSObject[]> Spécifie les objets à envoyer le pipeline.

Créer des comptes utilisateurs par lot avec PowerShell v2 et le module Active Directory Server 2008 R2 | Active Directory I. Présentation Le module Active Directory Server 2008 R2 a fait son apparition dans Windows Server 2008 R2. Il est installé en même temps que le rôle Contrôleur de domaine Active Directory. Le module Active Directory apporte deux choses : un fournisseur ainsi qu’un ensemble de commandlets. Prenons l’exemple d’une problématique courante qui consiste à ajouter plusieurs utilisateurs Active Directory : Au moyen de l’interface graphique Windows cette tâche requiert aujourd’hui un ensemble de clics de souris pour chaque utilisateur créé. II. Pour répondre à cette problématique nous pourrions imaginer la création d’un fichier Excel où chaque ligne contiendrait la description d’un utilisateur, et en particulier les champs suivants : listeUtilisateurs Nous pourrions ensuite enregistrer ce fichier au format CSV (Comma Separated Values) pour en obtenir un fichier texte dont les champs seraient séparés par des points-virgules, Excel ne sachant pas utiliser la virgule comme séparateur.

Related: