background preloader

Fiches de reconnaissance des végétaux

Fiches de reconnaissance des végétaux
Related:  plantesReconnaissance des plantes

Techniques par espèces Aneth Tuteurer de beaux pieds. Septembre/Octobre, cueillir les ombelles brunâtres et sécher à l'ombre. Battre dans un sac en papier. Arroche Laisser quelques tiges monter à graines, couper et sécher tête en bas. Aubergine Auto-féconde. Basilic Allogame. risque d'hybridation. Betterave Pollinisation par le vent. Capucine ramasser les grosses graines après les fleurs fanées, au courant de l'été et surtout en automne, la capucine étant une fleur assez tardive. Carotte Conserver quelques belles carottes en cave, durant l'hiver. Céleri les raves doivent être conservés en cave en hiver, puis replantés au printemps. Cerfeuil Tubéreux Bissanuel. Chou de Bruxelle on peut laisser en place en hiver. Chou fleur difficile à réussir (aléas climatiques). Concombre allogame et autofertile. Coriandre Attendre que les ombelles brunissent. Courge Choisir les pieds correspondant au type. Courgette Choisir les pieds correspondant au type. Cresson Monte facilement à graines. Épinard Fève Haricot Laitue Mâche Melon Navet Oignon Pois

Plantes : 6 applications pour les identifier grâce à votre smartphone Ne vous êtes-vous jamais interrogé au sujet d’une fleur que vous avez rencontré lors d’une balade dominicale ou en pleine randonnée ? Le catalogue (d’une richesse incroyable) que nous propose la nature au quotidien doit être honoré comme il se doit ! C’est pourquoi certains éditeurs et acteurs majeurs de la botanique ont eu la bonne idée de concevoir des applications qui permettent d’identifier bon nombre de plantes sur lesquelles vous pouvez tomber. La plupart d’entre elles fonctionnent selon un principe simple : il vous suffit de prendre en photo la plante en question pour que l’intelligence artificielle puisse vous fournir des informations à son sujet après l’avoir reconnue. La plupart de ces « herbiers de poche » sont gratuits et compatibles pour les smartphones fonctionnant sous iOS et Android. Découvrez les 6 applications à télécharger pour identifier les plantes que vous rencontrez !

Installation de plantes à l'ombre Il n'est pas évident de choisir une plante pour fleurir un coin de jardin ombragé comme un massif devant un mur, une cour, un sous-bois, etc. L'endroit peut-être à la mi-ombre ou dans une ombre totale, il faut donc faire la différence afin de guider votre choix de végétaux au moment de l'achat. Pour un effet longue durée et décoratif, mettez des plantes qui fleurissent plusieurs mois dans l'année ou bien qui ont des feuillages qui changent de couleur en fonction des saisons. Voici quelques idées de vivaces, bulbes, arbustes, grimpantes ou fougères qui se plairont à l'ombre. Vivaces : (massif d'hostas, hortensias, azalées, bruyères, etc) Bulbes : - aconit d'hiver / eranthis hyemalis : floraison de février à avril - bégonia tubéreux : floraison de mai à septembre - chionodoxa : floraison de mars à avril - ornithogale / ornithogalum : floraison d'avril à mai - perce-neige / galanthus nivalis : floraison de janvier à mars Arbustes : Plantes grimpantes : Fougères : Autres : Par Stephanie C Fuchsia

Reconnaitre les plantes. Observer, identifier reconnaître les plantes. Dans le subconscient des anciens, où naquirent tous les mythes, on ne pouvait croire que la plante et les fleurs ne fussent autre chose que l'apparence que les dieux voulaient bien nous en montrer. Jean de la Bosschère. 4900 espèces de plantes en France,1000 plantes communes, 333 plantes médicinales traditionnelles, 145 plantes libres à la vente, 115 toxiques... Les connaître, les cueillir, les utiliser est un bien inestimable. Reconnaître les plantes, pour le plaisir, leurs propriétés médicinales, ou leurs intérêts culinaires, est une nécessité pour qui aime la nature. Animateurs d'associations, accompagnateurs nature, organisateurs d'expositions, de manifestations... page dédiée

Cultiver la sauge La sauge est l’une des plantes aromatiques les plus connues du monde, grâce à ses multiples vertus, qui sont très appréciées depuis l’Antiquité. Le mot « sauge » vient du latin et il est directement issu du mot « santé ». Ce nom lui a été donné grâce aux bienfaits exceptionnels que peut apporter cette plante pour notre bien-être général. La sauge est très utilisée par les femmes, qui trouvent en elle une alliée santé idéale. Son huile essentielle est utilisée depuis des siècles pour soulager les douleurs menstruelles. Elle est également très relaxante. Il ne faut pas oublier que la sauge est également un excellent remède naturel contre tous les symptômes liés à la ménopause (insomnie, sueurs nocturnes, nervosité, etc.). Le fait d’avoir de la sauge à la maison pourra grandement vous aider pour lutter contre tous ces maux. Vous allez adorer l’observer pousser, puis vous préparer d’excellentes infusions ou des bains relaxants, qui vous soulageront durant vos périodes menstruelles.

Plantes aux noms suggestifs Les botanistes ne sont pas nécessairement aussi sérieux qu’on le pense. Source: search.coolclips.com On pense généralement aux botanistes comme à des gens plutôt sérieux, plus portés à passer des heures à compter les poils du revers d’une feuille sous un microscope qu’à faire rire. Donc, il peut être surprenant de découvrir que certains d’entre eux semblent bel et bien avoir un sens de l’humour, et même un humour plutôt grivois. Et ils réussissent même à s’assurer que leur humour passera aux générations futures, cela en nommant des plantes de manière un peu impudique. Des jeux de mots cachés dans les noms botaniques Pour décortiquer l’humour botanique, il est utile de connaître un peu de latin… et de grec aussi. Onopordum acanthium: c’est le fameux chardon écossais. L’inflorescence géante du «pénis du titan» (Amorphophallus titanum). Amorphophallus titanum: il ne faut pas un diplôme universitaire pour comprendre celui-ci! Pinus rigida: c’est le nom botanique du pin rigide. WordPress:

Associations de plantes : fruitiers, petits fruits, fleurs et aromatiques Associer les plantes est une technique avantageuse pour le jardinier et son jardin. Les bénéfices sont multiples, cela permet entre autre : d’attirer les insectes pollinisateurs et les auxiliaires (ils régulent les ravageurs)de repousser les ravageursde fertiliser les plantesde protéger le sol de l’érosionde limiter les plantes adventiceset bien d’autres vertus… En avril dernier j’ai présenté dans cet article 8 nouvelles associations de plantes dans mon potager. Cet article est la suite du bilan des associations, vous allez trouver ci dessous des associations du verger et petits fruits du potager. Pour le bilan des légumes, je vous invite à le retrouver ici : Associations des légumes, fleurs et plantes aromatiques. Pour commencer voici un tableau récapitulatif des associations testées cette année, de l’effet recherché et de mon appréciation pour chacune d’elle. Poirier capucine menthe La mouche tachinaire, attirée par la menthe ou la poire ? Observations : Bilan et perspectives : Vigne Origan

2 nouveaux jeux sur "The Plant Game" pour apprendre à reconnaîtres les Sauvages de nos rues Exercez-vous en vous amusant avec les 2 nouveaux entraînements The Plant Game consacrés à la flore urbaine ! L’un des objectifs du programme de sciences participatives "Sauvages de ma rue" est de permettre aux participants d’apprendre à reconnaître les espèces qui poussent dans nos villes pour pouvoir les recenser. Pour vous permettre de mieux connaître la flore urbaine, nous avons créé deux entraînements The Plant Game pour vous apprendre à identifier les espèces les plus communes : un entraînement sur les espèces d’arbres, fougères et plantes à fleurs vertes, blanches jaune mais aussi les plantes à fleurs minuscules : par ici pour jouer ! un entraînement sur les plantes à fleurs rouges, roses, violettes et bleues : par ici pour jouer ! Au total, ce sont 240 espèces qui sont présentées dans ces 2 jeux, représentant les espèces les plus communes de nos villes. « The Plant Game » c’est quoi ? The Plant Game est un jeu développé par l’Inria dans le cadre du projet Floris’Tic.

Les associations de plantes pour les nuls Les associations de plantes au potager : Je mets quoi avec quoi ? Qui aime qui ?. Dès qu’il cherche à dessiner ses plantations, le jardinier est confronté à cette question : je mets quoi à côté des tomates, est-ce que je peux planter de l’ail dans mes fraisiers? Un petit préambule cependant : les associations de culture, c’est chouette, mais il vaut mieux, pour commencer au potager, semer ou planter au bon moment et au bon endroit, qu’associer des plantes ensemble en février ! Des tableaux d’associations, il y en a plein sur internet, par exemple ici ou ailleurs ! Voilà, on a appelé ça le « kibèzeki » du potager, ou qui aime qui si vous préférez ! Bon, si vous préférez lire une liste, la voici, avant de vous expliquer le pourquoi du comment : Allez, c’est parti pour les explications ! Les mêmes conditions culturales, oui ! Première chose : on met difficilement ensemble des plantes qui n’acceptent pas du tout les mêmes conditions de culture – ou alors on sait à quoi s’attendre !

Related: