background preloader

Lyon, vitrine japonaise de l'"énergie intelligente"

Lyon, vitrine japonaise de l'"énergie intelligente"
LE MONDE | • Mis à jour le | Par Jacques Boucaud - Lyon Correspondance Le Japon va-t-il révolutionner les pratiques des Lyonnais en matière de consommation d'énergie ? Le quartier baptisé Confluence, sur la presqu'île lyonnaise, a été choisi par la New Energy and Industrial Technology Development Organization (NEDO), l'agence publique de soutien à l'innovation rattachée au ministère de l'environnement nippon, pour accueillir son premier démonstrateur de "réseau d'énergies intelligent" (smart community) en Europe. Ce projet en gestation depuis près de deux ans a été officialisé, jeudi 15 décembre, par la signature d'une convention avec la communauté urbaine du Grand Lyon. Le NEDO financera les 50 millions d'euros d'investissements jugés nécessaires au cours des quatre prochaines années. L'entreprise Toshiba dirigera le consortium japonais qui équipera 150 hectares de ces nouvelles technologies. Le projet "vendu" par le Japon repose sur quatre piliers.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/12/27/lyon-vitrine-japonaise-de-l-energie-intelligente_1623044_3244.html

Related:  Confluence 1ereConfluence 1ereTransition énergétique / Energies durablesEnvironnement

L'arrivée de GL Events et d'Euronews à la Confluence LES EVENEMENTS A LYON EN 2014 - Depuis une quinzaine de jours, le quai Rambaud compte 300 salariés de plus, qui ont investi le siège de GL Events à la Confluence. Ils proviennent de la Cité Internationale où les bureaux du groupe événementiel ont été fermés (occupés bientôt par la Matmut) et de Brignais où restent les services techniques et les plateformes de logistique. Le bâtiment, "deux parallélépipèdes désaxés mais non totalement perpendiculaires", est signé Odile Decq. La composition en histoire-géographie au baccalauréat Lisez le sujet avec soin et précision. Vérifiez que vous avez une compréhension claire de chaque terme, afin de bien cerner de quel thème (quoi ?) il est question, dans quel espace (où ?) et à quelle époque (quand ?) si il s’agit d’un sujet d’histoire (l’époque est toujours la même en géographie, elle concerne toujours l’état du monde actuel, on y fait bien sûr référence au passé, mais uniquement comme élément explicatif des faits actuels).

Un carburant fait d’eau et de lumière Le défi du 21e siècle serait-il sur le point d’être relevé ? Le professeur Demetri Psaltis, un chercheur scientifique lausannois pense pouvoir produire de l’énergie à grande échelle avec l’addition à l’échelle microscopique d’eau et de lumière du Soleil. Le professeur Demetri Psaltis pense que la lumière du Soleil peut transformer un mélange de dioxyde de carbone et d’eau en méthane. Ce gaz pourrait alors servir de combustible. Cette réaction chimique ne se fait qu’à petite échelle mais Demetri Psaltis propose d’utiliser un dispositif optofluidique afin d’en augmenter le rendement. "En dirigeant la lumière tout en la concentrant à l’endroit où elle sera le mieux utilisée, nous pourrions améliorer de façon significative l’efficacité de systèmes de production d’énergie déjà existants ou à inventer", explique le chercheur lausannois.

Confluence - Site Officiel de la Ville de Lyon C’est en 2009 qu’a débuté le projet de reconversion des prisons Saint-Paul et Saint-Joseph : "La vie grande ouverte". La démarche est née de la convergence de deux réflexions : celle de l’Etat sur l’ancien site des prisons et celle de l’Université Catholique de Lyon (UCLy) pour répondre à ses besoins de redéploiement. "La vie grande ouverte" est porté par un groupement composé de la holding Dentressangle Initiatives, du promoteur aménageur Ogic, de l’Université Catholique de Lyon, de la fédération Habitat et Humanisme, de l’Opac du Rhône et de la société Pôles Développement. L’ancienne prison Saint-Joseph L’îlot de l’ancienne prison Saint-Joseph verra s’implanter 107 logements en accession, 66 logements sociaux locatifs, une résidence intergénérationnelle de 110 appartements, des commerces de proximité, des restaurants et 11 300 m2 de bureaux. L’ancienne prison Saint-Paul

Lyon-Confluence, un exemple de rénovation urbaine Avec 55 communes et 1,5 millions d'habitants, l'agglomération urbaine de Lyon (le Grand Lyon) est à la recherche d'une dimension et d'une organisation territoriales à la mesure des métropoles européennes avec lesquelles elle veut rivaliser. En même temps que la métropole lyonnaise s'étale, elle se restructure à travers de nouveaux lieux de centralité* (les * de ce texte renvoient au glossaire) : après la Presqu'île (l'hypercentre historique), la Part-Dieu (le centre commercial et administratif), Gerland (le technopôle industriel et tertiaire), le projet de Perrache-Confluent constitue désormais la grande opération de rénovation urbaine*, qui permettra un recentrage de la ville sur le site de confluence entre Saône et Rhône. Le secteur de la confluence donne lieu aujourd'hui à de grands projets d'aménagement urbain, qui ne sont pas sans rappeler ceux des ingénieurs Perrache ou Morand au XVIIIe siècle. Un remarquable site de confluence Une trame urbaine discontinue Un jeu d'acteurs complexe

Les règles d’or pour réussir la révolution gazière L’âge d’or du gaz naturel annoncé par l’Agence internationale de l’énergie s’appuiera essentiellement sur l’exploitation à grande échelle des très controversés gaz de schiste, a fait valoir hier l’organisation en dévoilant un nouveau rapport consacré à cette source d’énergie fossile. Ce qui implique d’établir certaines « règles d’or » afin de s’assurer du consentement populaire avant de se lancer dans cette filière énergétique aux impacts environnementaux méconnus. « La technologie et les moyens d’exploiter le gaz naturel non conventionnel de façon responsable d’un point de vue environnemental existent déjà, a souligné hier la directrice exécutive de l’Agence internationale de l’énergie (AIE), Maria van der Hoeven, au cours d’une conférence de presse à Londres. Elle a ainsi rappelé que des citoyens de plusieurs pays ont manifesté des inquiétudes « légitimes » concernant cette industrie naissante.

Un moteur de recherche pour vérifier la date de consommation des aliments avant de les jeter Le site Gaspifinder.com est un moteur de recherche participatif qui a pour but de vérifier les dates de consommations "réelles" des denrées alimentaires distribuées en grande surface afin de réduire le gaspillage de nourriture. Le site dispose d'une base de données de plus d'un million de produits. Plutôt que de jeter un produit dont la date limite de consommation est dépassée, l'internaute "peut consulter les données de consommation du produit visé fournies par les internautes afin de disposer de données utiles pour savoir s'il peut réellement le consommer ou non", explique la start-up française Gaspifinder.

Nous avons à nouveau un futur Par Hubert Guillaud le 27/03/12 | 24 commentaires | 10,635 lectures | Impression Le prospectiviste Jeremy Rifkin (Wikipédia, @jeremyrifkin), directeur de la Fondation des tendances économiques est un penseur important de notre modernité. Nombre de ses livres se sont révélés prophétiques comme La fin du travail (1996) ou L’âge de l’accès (2000). Son dernier livre, la Troisième révolution industrielle (voir également le site dédié), est certainement l’un de ses plus ambitieux, car il nous livre – rien de moins – qu’un futur de rechange par rapport à celui qu’on abandonne.

La pause du réchauffement climatique : décryptage d’une légende tenace [Billet invité de Stéphane Foucart, journaliste au Monde, chargé des sciences de l’environnement] La « pause du réchauffement climatique » est au climato-sceptique ce que le poumon est au Malade imaginaire. Que vous vous intéressiez ou non au climat, vous avez nécessairement entendu parler de cette énigmatique « pause du réchauffement » : depuis quinze ans, la température moyenne mondiale n’augmente plus, en dépit de la quantité toujours plus importante de gaz à effet de serre accumulés dans l’atmosphère.

Débat sur l'énergie : nous ne serons pas à l'intérieur Hier soir, 12 novembre, des représentants de Greenpeace France étaient en rendez-vous avec Delphine Batho. Un rendez-vous que nous avions sollicité, le 10 novembre, suite à l’annonce des noms des “sages” composant le comité de pilotage du débat. La composition du comité de pilotage nous avait alarmés : le secteur de l’entreprise est uniquement représenté sous l’angle des grands producteurs d’énergies sales, alors même que la transition énergétique concerne et bénéficie aux producteurs d’énergies renouvelables, aux PME et aux entreprises spécialisées dans les économies d’énergie. À l’issue du rendez-vous, Greenpeace a décidé de ne pas participer au débat sur l’énergie Le 15 novembre 2011, lors de la signature de l’accord électorale entre le PS et EELV, Greenpeace bloquait la rue de Solférino. Photo : Nicolas Chauveau.

Climat : Novembre 2013 très chaud Températures - écarts à la moyenne - novembre 2013Le mois de novembre 2013 offre une moyenne mondiale des températures record depuis le début des séries thermométriques. Une observation commune à la NOAA et à l'équipe Nasa/Columbia University de New-York. Pour la NOAA, ce mois de novembre dépasse celui de 2004 qui tenait jusqu'à présent le record (mais pas l'année 2004) pour la planète entière et se situe au deuxième rang pour les continents.

Related: