background preloader

[Parcours] Evaluer la fiabilité d'une information ou d'une source d'informations

[Parcours] Evaluer la fiabilité d'une information ou d'une source d'informations
[Mise en situation d'investigation] Evaluons ensemble Cette mise en situation d'investigation permet une introduction à l’évaluation critique de la fiabilité d'une information ou d'une source d'informations à travers une activité d'analyse. [Eclairage scientifique] Evaluer Cet éclairage scientifique met en lumière les différences entre le traitement naturel de l'information, lié entre autres aux émotions que l'on ressent, et l'évaluation scientifique de l’information, méthode permettant d'appréhender avec davantage de fiabilité le monde qui nous entoure. [Interview de scientifique] Evaluer - Coralie Chevallier Une scientifique de l'ENS, Coralie Chevallier, évoque les réflexes naturels d'un être humain exposé à une nouvelle information puis aborde les manières de devenir plus objectif vis-à-vis de cette information. [Atelier d'analyse de scéances en classe] Le Dahu - Evaluer au cycle 3 [Atelier d'analyse de scéances en classe] Opération Lune - Evaluer au cycle 4

https://www.fondation-lamap.org/fr/page/66159/parcours-evaluer-la-fiabilite-dune-information-ou-dune-source-dinformations

Related:  A lire écouter travailler trierDévelopper l'esprit critiqueFake news, Info intox, désinformation, complotisme...Education aux médiasMédias infos

Les Populaires Une étude zoologique par quatre 6ème et un CM2, en 7 épisodes. Voilà ce que Béatrice Leca propose, pour en savoir plus sur cet énigmatique qualificatif octroyé aux uns, refusé aux autres, tantôt convoité, tantôt méprisé : rares sont les collèges où la côte de popularité ne fait pas débat. Être ou ne pas être populaire, telle est la question du moment, quand on s’immisce parmi une faune d'enfants de onze et douze ans. Un podcast original en 7 épisodes, une Expérience signée Béatrice Leca, réalisée par Yaël Mandelbaum.

Six techniques pour vérifier une information sur un réseau social Les réseaux sociaux nous poussent à partager des contenus parce qu’ils nous émeuvent, nous amusent ou nous indignent, même si on n’a pas toujours cherché (ou réussi) à les vérifier. De fait, il est bien souvent difficile de distinguer le vrai du faux, spécialement lorsqu’il s’agit d’une image ou d’une vidéo. Il existe pourtant des techniques simples pour ne plus se faire avoir, croire, ou pire, relayer une intox sans le savoir. L’équipe des Décodeurs en a choisi six qu’elle vous explique.

Vocageek #3 : Deepfake, faut-il en avoir peur ? Voici notre troisième Vocageek avec cette fois un terme qui revient régulièrement dans l’actualité : deepfake. L’application chinoise Zao fait notamment parler en facilitant l’utilisation de cette technologie. Les « deepfakes » sont des vidéos truquées dans lesquelles seuls les visages ont été modifiés, mais en gardant les intentions du visage. Appelé aussi hypertrucage ou permutation intelligente de visages (PIV, cette techniques de superposition d’images s’appuie sur des programmes d’intelligence artificielle. Depuis 2017, les deepfakes sont de plus en plus diffusés, notamment sur les réseaux sociaux. Mais, les grands acteurs du numérique s’intéressent aussi à cette technologie.

Parcours de découverte des médias en 2de GT : s'informer de façon fiable avec les médias du quotidien Cette séquence a été réalisée dans le cadre des Travaux Académiques Mutualisées EMI 2019-2020 dont la thématique est "Recherche d'information, web, réseau social, recherche mobile, recherche visuelle, évaluation de l'information". Les programmes de la classe de seconde générale et technologique entrés en vigueur à la rentrée 2019 introduisent des évolutions notables dans l’enseignement moral et civique (EMC). Le nouveau programme d’EMC s’articule autour d’un thème annuel : en 2de il s’agit de la liberté, les libertés. Le programme de 1ère met quant à lui l’accent sur la société, et celui de Tle s’intéresse à la démocratie.

Webinaires "Parlons pédagogie et numérique" La DANE vous propose une autre manière de se former grâce à des visio-conférences sur le web (ou webinaires).Elles permettent d‘échanger avec un ou plusieurs collègues qui acceptent de présenter leurs activités, leurs projets et de répondre à vos questions. Le webinaire, c’est un format court de 30 à 40 minutes. C’est du « one shot » sans montage avec toutes les imperfections du direct.

Émotions : le cerveau est immature jusqu'à 25 ans - C.P.E et Vie scolaire Découvrez dans une vidéo de l’INSERM l’explication scientifique de l’immaturité du cerveau jusqu’à 25 ans grâce aux dernières recherches en neurosciences. Source : Adozen.fr Près de 15% de la population admet rencontrer des difficultés à verbaliser et comprendre ses émotions. Les technologies d’imageries permettent aujourd’hui d’observer comment notre cerveau s’active pour ressentir. Quatre réflexes simples pour vérifier les images sur les Gilets jaunes Depuis mi-novembre, le mouvement des "Gilets jaunes" fait régulièrement la une de l’actualité en France métropolitaine et d’outre-mer. À l’origine, le mouvement est né en opposition à la hausse des taxes sur le prix du carburant, mais englobe finalement un ras-le-bol général, qui se traduit dans des manifestations disparates. De nombreuses images les illustrent, parmi lesquelles plusieurs intox.

Déjouer les pièges de la désinformation : fake news, pièges à clics, propagande,… En 2018 j’ai participé à la rédaction de cette brochure (16 pages) éditée par le Conseil Supérieur de l’Éducation aux Médias. Elle est enfin en ligne! 🥳 Avec un panorama du phénomène et des conseils pratiques pour les parents et enseignants. Avec une mention au travail de Hoaxbuster.com (et du groupe éponyme qui permet l’enquête collaborative!) 4e - Ecrire une UNE à distance par madame.jomat sur Genially Mai 2020Collège Les Acacias, Le Havre,4e - Ecrire LA Une d'UN journal à distance,Informer, s'informer, déformer ? ,Ophélie Jomat@MadameJomat,Séquence 4 : Informer, s’informer, déformer ?,Séance 2 - La manipulation par l'image,Entrée & Thème : Agir sur le monde. Informer, s’informer, déformer ?

Notions EMI Cet article est un récapitulatif de plusieurs articles publiés ces dernières années sur le site Doc pour Docs. N’hésitez pas à nous signaler en commentaires des oublis ou même à proposer de nouveaux articles pour enrichir et actualiser ces propositions. Ces liens devraient permettre : de concevoir des séances d’éducation aux médias et à l’information et en information-documentation, d’enrichir des progressions en collège et lycée, Les écrans ont-ils un effet causal sur le développement cognitif des enfants? par Ava Guez et Franck Ramus. Extrait d'un article paru dans la Revue suisse de pédagogie spécialisée, vol. 4, pp 14-21. Télévision, ordinateurs, tablettes, smartphones, jeux vidéo : difficile désormais d’échapper aux écrans. En France, ce sont plus de deux tiers des enfants de deux ans qui regardent la télévision au quotidien et 28% qui utilisent un ordinateur au moins une à deux fois par semaine, tandis que plus d’un quart jouent sur un smartphone au moins une fois par mois (Gassama, Bernard, Dargent-Molina, & Charles, 2018).

Les Observateurs - France 24 Avec le compte existant de... {* loginWidget *} Avec un compte habituel Identifier une fausse image en ligne est plus difficile que vous ne le pensez Il peut être difficile de déterminer si une image est réelle. Comme les participants à notre récente recherche l’ont fait, regardez ces deux images et essayez de deviner si l’une ou l’autre – ou les deux – ont été falsifiées. Vous avez peut-être fondé votre évaluation uniquement sur les éléments visuels ou avez peut-être pris en compte la source de diffusion de l’information ou encore du nombre de personnes qui ont aimé et partagé ces images.

Le CNNum livre 35 recommandations sur l'identité numérique Attendue au tournant, l'application gouvernementale StopCovid envoie des données d'identification de tous les contacts croisés par une personne et non seulement celles de malades du Covid-19 cotoyés à moins d'un mètre pendant 15 minutes. Dans le même temps, l'Ordre des Médecins s'inquiète à propos de la conservation des données patients atteints du Covid-19. Lorsque l'application StopCovid avait été annoncée par le gouvernement, seules les données d'identifiants des téléphones en contact pendant quinze minutes à moins d'un mètre d'une personne malade du Covid-19 devaient être remontées. Or, d'après Gaetan Leurent, chercheur en chiffrement à l'INRIA - qui a participé à la conception de StopCovid - il apparait que les données remontées aux serveurs du Gouvernement soient loin de se limiter au fameux historique de proximité promis par le ministère de la Santé et le secrétariat d'Etat au Numérique.

Related: