background preloader

La Buvette des Alpages

Related:  R&FdT

Ours brun - DREAL Midi-Pyrénées Avec un effectif estimé de 150 ours au début du XX° siècle, la population a été en baisse constante jusqu’à ne plus représenter qu’un noyau résiduel de 5 individus, localisé en Béarn, en 1995. Une opération de réintroduction de trois individus en Pyrénées Centrales en 1996 et 1997, puis le renforcement de ce nouveau noyau par 5 individus en 2006, ont permis d’établir à ce jour une population d’une vingtaine d’individus (voir Les résultats du suivi), population qui croît lentement mais naturellement depuis 2006. Cette population reste cependant l’une des plus menacées d’Europe du fait de son isolement. Le suivi technique et scientifique de la population a été confié à l’office national de la chasse et de la faune sauvage, qui s’appuie sur des partenaires tels que les fédérations des chasseurs, le parc national des Pyrénées, l’office national des forêts, des éleveurs, des bergers, des associations… Les Pyrénées avec l’ours Télécharger la plaquette Actualités Visionner toutes les vidéos 2015

Développement durable | Toute l'actualité sur l'environnement et le développement durable LeDevDurable - Le blog du développement durable Loup : les agriculteurs ardéchois exigent le plomb 1 874 attaques et 6 102 victimes en 2012. Depuis sa réapparition, en 1992, dans le Mercantour, le loup n’a cessé d’étendre son territoire, et l’on en compterait aujourd’hui 250 (contre 194 en 2009) sur le sol français. En Ardèche, les agriculteurs exigent que soit “stoppée cette prolifération”. Réapparus, en 1992, dans le parc du Mercantour, les loups ont atteint en 1997 la Savoie, puis l’Ain en 2003, les Pyrénées (2006), l’Isère (2009) et la Haute-Savoie, la Drôme, l’Ardèche, la Lozère, les Hautes-Alpes, les Alpes-de-Haute-Provence, les Alpes-Maritimes, le Var, les Vosges et le Doubs en 2011. Aperçus dans près de 500 communes, leur territoire s’agrandirait d’à peu près 25 % par an. “Nous ne nous laisserons pas endormir par de l’argent” La scène se déroule à Privas, en Ardèche, le 25 juin. Ce terrible constat intervient quelques mois après que les représentants de l’État ont tenté de nier la présence du loup en Ardèche, ou de la marginaliser en évoquant “un spécimen égaré”.

Prairies fleuries en danger | Caroline Sonnay's Blog i 1 Vote Si 70 % de la population suisse pensent que la biodiversité de leur pays se porte bien, il en ai autre chose lorsque l’on y regarde de plus près. En effet, depuis le début du 20 e siècle, 36 % des zones alluviales, 82 % des marais et 95 % des prairies et pâturages secs de Suisse ont disparu. Les prairies fleuries illustrent bien quant à elles ce phénomène de disparition de milieux riches et varié au profit de paysages toujours plus uniformes. Dombresson (NE): en 2000, cette prairie montrait une bonne diversité d’espèces et de couleurs. La pression constante exercée sur l’agriculture pour qu’elle produise meilleur marché et les incitations financières (paiements directs) ont poussé à une exploitation intensive des prairies. Pour atteindre de meilleurs rendements, les prairies sont de plus en plus souvent réensemencées avec des mélanges pauvres en espèces. Dans ces conditions, les nombreuses espèces typiques des prairies fleuries ne peuvent faire le poids. WordPress:

Fauves du Monde Scienziati preoccupati : La Terra trema troppo, rischia il collasso! La Terra trema troppo! Gli scienziati non trovano alcuna spiegazione riguardo ai 39 terremoti che hanno sconvolto il pianeta in soli due giorni. “Qualcosa non va! Ci sono terremoti troppi forti “questo è quanto afferma un sismologo romeno molto famoso, Gheorghe Marmureanu, che trova l’ultimo terremoto indonesiano molto insolito. La serie di scosse (8.6 e 8.2 sulla scala Richter) che hanno scosso l’Indonesia in questi giorni e altri tre terremoti Poche ore dopo, nel Messico (7, 6.9 e 6.2 sulla scala Richter). “Un evento straordinario che non può essere spiegato dalla scienza” Secondo Marmureanu, non vi è alcuna relazione tra i terremoti che hanno scosso il pianeta negli ultimi giorni, ma quello che è successo in Indonesia è arrivato in maniera imprevista, non può essere spiegato dalla scienza. Gheorghe Marmureanu che lavora all’Istituto Nazionale di Fisica della Terra in Romania, ritiene che il pianeta potrebbe collassare dopo una serie di terremoti massicci verificatesi in sole 48 ore.

Blog maison écologique : le blog écologie

Related: