background preloader

NeuroEducation

NeuroEducation

https://padlet.com/isafilippi/NeuroEducation

Related:  super padletneurosciencesNeurosciences, sciences cognitivesContinuité pédagogique-Elèves à besoins éducatifs particuliers`test 1012

Eleves à difficultés de comportement : aide pour les équipes "Lorsque le comportement d'un élève perturbe gravement et de façon durable le fonctionnement de la classe malgré la concertation engagée avec les responsables légaux, sa situation doit être soumise à l'examen de l'équipe éducative définie à l'article D. 321-16 du code de l'éducation. Le psychologue scolaire et le médecin de l'éducation nationale doivent être associés à l'évaluation de la situation afin de définir les mesures appropriées : aide, conseils d'orientation vers une structure de soin. Un soutien des parents peut être proposé le cas échéant, en lien avec les différents partenaires de l'école (services sociaux, éducatifs, de santé, communes etc.). Lorsqu'un enfant a un comportement momentanément difficile, des solutions doivent être cherchées en priorité dans la classe, ou exceptionnellement et temporairement dans une ou plusieurs autres classes. En tout état de cause, l'élève ne doit à aucun moment être laissé seul sans surveillance.

10 clés des neurosciences cognitives pour apprendre et mémoriser Pour aller plus loin : Les neurosciences cognitives pour apprendre au collège : Les neurosciences cognitives pour apprendre au lycée : Related Les clés de la mémorisation : 5 conseils pour améliorer la mémoire L'acte d'apprendre – Neuroéducation, pédagogie et numérique Basée sur un article de Sylvain Connac, cette vidéo est réalisée en étroite collaboration avec ce dernier. Elle cherche à présenter une vision mixte de l’acte d’apprendre, entre neurosciences, pédagogie et numérique. Un immense merci à Violaine Burguière, Jean-Luc Albinet et bien sur Sylvain Connac, qui ont co-écrit cette vidéo avec moi. L’acte d’apprendre AC-Lille-Ecole inclusive-Interlangues La question de la scolarité inclusive est un enjeu majeur pour l’Education Nationale. Lors de nos visites dans les établissements scolaires, l’Inspection Pédagogique Régionale constate une forte demande d’outils chez les enseignant(e)s de langues vivantes étrangères afin d’accompagner au mieux tous les élèves dans leur parcours. Afin de répondre à cette demande, nous avons réuni un groupe d’enseignant(e)s (d’allemand, d’anglais, d’espagnol, d’italien, et de néerlandais) pour produire ensemble les cinq fiches thématiques et leurs annexes. Nous les remercions ici sincèrement pour la grande implication dont ils ont fait preuve lors de ces journées, et la qualité de leur travail. Chaque fiche thématique tente de répondre à une question que les enseignant(e)s pourraient se poser lorsqu’ils/elles accueillent des élèves à besoins éducatifs particuliers au sein de leurs classes.

Les 4 piliers de l'apprentissage d'après les neurosciences D’après Stanislas Dehaene, psychologue cognitif, neuroscientifique et professeur au Collège de France, les neurosciences cognitives ont identifié au moins quatre facteurs qui déterminent la vitesse et la facilité d’apprentissage. 1. L’attention L’attention est la capacité que nous avons à nous ouvrir à la réalité : l’attention ouvre notre esprit. Audrey Akoun et Isabelle Pailleau, auteurs de La pédagogie positive, la définissent comme Le mouvement cérébral qui va nous permettre d’orienter notre action en fonction d’un objectif, d’un centre d’intérêt… Grâce à elle, nous captons, par nos cinq sens, les différentes informations en provenance soit de notre environnement, soit de notre ressenti émotionnel ou psychologique.

[INFOGRAPHIE] Neurosciences : apprendre en 4 temps S’il existe plusieurs méthodes d’enseignement valables, les dernières découvertes en neurosciences ont permis d’identifier 4 facteurs nécessaires à un apprentissage réussi. Conciliables avec la liberté et l’expérimentation qui restent importantes en pédagogie, ces principes directeurs peuvent être intégrés à des approches diverses. 1. Mieux connaître mon cerveau by anne.peignelin on Genial.ly -->,Quand tu dis que tu n'es pas matheux ou que tu es nul en anglais comme tes parents, ce n'est pas vrai. En raison de la plasticité cérébrale, tu sais maintenant que rien n'est joué à la naissance. Il n'y a pas de fatalité, tu peux changer les choses. Quand tu dis que tu es multi-tâches et que tu peux donc faire plusieurs choses à la fois --> c'est faux car tu procèdes à un va-et-vient d'une tâche à une autre, ce qui est extrêment fatigant et peu efficace.Quand tu dis que tu sais parce que tu as compris --> attention, comprendre n'est PAS mémoriser.Quand tu dis que tu as une "mémoire visuelle" --> la situation est beaucoup plus complexe et il faut varier les méthodes d'apprentissage.

La mémorisation en classe: un fâcheux oubli La mémorisation est le parent pauvre des activités réalisées en classe. Dommage ! Car la phase de mémorisation initiale massée est déterminante pour toute la suite de la rétention. L’enseignant peut : [Interview] Qu'est-ce que la charge cognitive ? André Tricot est professeur de psychologie à l’Université Paul Valéry Montpellier 3, EPSYLON Lab. Son travail de recherche concerne les apprentissages et la recherche d’information avec des documents numériques, selon une approche cognitive et ergonomique. Il s’intéresse à la théorie de la charge cognitive et à l’ergonomie des interfaces homme-machine. Nous l’avons interrogé pour vous à propos de la théorie de la charge cognitive et de ses conséquences pour l’éducation. Avant de nous donner une définition de la charge cognitive, pourriez-vous nous donner deux exemples concrets tirés de la classe ?

Comment assurer la continuité pédagogique inclusive ? - CanoTech Nous avons répertorié des supports/outils qui pourront vous être utiles dans cette phase de « continuité pédagogique inclusive ». Sur le site Extra Classe, nouvel espace de mise à disposition de contenus audio numériques de Réseau Canopé qui propose des retours d’expériences et des sujets de fond, un podcast est consacré à la continuité pédagogique inclusive. Une inspectrice, une enseignante spécialisée et une conseillère pédagogique dispensent leurs conseils et apportent des éclairages sur la mise en œuvre de cette continuité éducative inclusive, dans le cadre d’une table ronde.L’INSHEA, l’Institut national supérieur de formation et de recherche pour l’éducation des jeunes handicapés et les enseignements adaptés propose des supports spécialement sélectionnés pour cette période de continuité pédagogique : des formations en ligne, des jeux éducatifs et des ressources adaptés aux besoins de la continuité éducative inclusive.

Pourquoi ne parvient-on pas à se débarrasser des neuromythes ? Difficile de rater, dans les rayons des librairies, cette pléthore d’ouvrages qui nous explique avec force détails que nous n’avons pas tous le même cerveau (dont, de toute façon nous n’utilisons qu’une infime partie !) et que les difficultés scolaires de nos enfants viennent très certainement du fait que les façons d’enseigner de l’École de la République n’étaient pas faites pour leur forme d’intelligence. Le développement récent des neurosciences cognitives a, comme toute nouveauté, déclenché des élans passionnels dans le monde éducatif. On attend désormais des neurosciences qu’elles nous expliquent dans le détail l’intégralité des mécanismes d’apprentissages et donc qu’elles nous fournissent des outils « scientifiques » et « clé en main » pour développer une pédagogie efficace.

Related: