background preloader

Management bienveillant et RSE : ce que les jeunes générations attendent de l'entreprise

Management bienveillant et RSE : ce que les jeunes générations attendent de l'entreprise
Les jeunes ont une image de l'entreprise globalement positive, c'est ce qui ressort de l'étude « NewGen for good : comment la nouvelle génération va transformer l'entreprise ? » que nous avons menée. Ainsi, les futurs diplômés sont respectivement 69 % et 18 % à déclarer avoir une vision du monde de l'entreprise « positive » et « très positive ». Pour les quelque 2 700 étudiants en fin de deuxième année d'études supérieure que nous avons interrogés, l'entreprise est notamment un « cœur économique », avec « un rôle central dans le dynamisme du monde », car c'est elle qui « crée les emplois », « fait avancer les causes », et c'est donc « par elle que le changement arrive ». Les futurs diplômés estiment que « l'entreprise a le pouvoir de transformer l'humain » en offrant un espace de dépassement. L'entreprise, perçue comme « un lieu de rencontres, de réseaux et de socialisation », est le lieu d'une aventure collective. Pas de naïveté Des valeurs à considérer avec attention

https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/management-bienveillant-et-rse-ce-que-les-jeunes-generations-attendent-de-l-entreprise-822992.html

Related:  Travailler AutrementNeo (business, ruraux etc...)ARTICLES INSIDE

Management bienveillant et RSE : ce que les jeunes générations attendent de l’entreprise Les jeunes ont une image de l’entreprise globalement positive, c’est ce qui ressort de l’étude « NewGen for good : comment la nouvelle génération va transformer l’entreprise ? » que nous avons menée. Ainsi, les futurs diplômés sont respectivement 69 % et 18 % à déclarer avoir une vision du monde de l’entreprise « positive » et « très positive ». Pour les quelque 2 700 étudiants en fin de deuxième année d’études supérieure que nous avons interrogés, l’entreprise est notamment un « cœur économique », avec « un rôle central dans le dynamisme du monde », car c’est elle qui « crée les emplois », « fait avancer les causes », et c’est donc « par elle que le changement arrive ».

La bientraitance, fondement du label Humanitude Le label Humanitude a été créé par l’association Asshumevie. Il s’agit d’un label basé sur des techniques de bientraitance en faveur des seniors et autres personnes fragiles, atteintes de maladies cognitives. A qui ce label est-il destiné ? Peut-on former les managers à ce qui ne peut s'apprendre Chroniques d’experts Leadership Le 08/08/2019 Peu de managers ont les qualités de leadership nécessaires pour faire face aux situations complexes. Bienveillance et management : une combinaison gagnante Il y a les objectifs et la pression du marché, de la concurrence, de l’innovation… Pour les managers, faire attention à ses équipes n’est pas toujours si simple. Surtout si, derrière, la hiérarchie rôde et en demande toujours plus. Pourtant, soyons clair ! Un manager bienveillant est souvent plus en mesure d’embarquer ses collaborateurs et obtenir d’eux un engagement plus élevé. Alors, on tente la bienveillance ? Les apôtres du management bienveillant n’ont pas forcément bonne presse.

Emploi : Moralscore classe les entreprises selon leurs valeurs morales Les systèmes de notation d’entreprises ont le vent en poupe. En général, les employés notent leurs managers, l’ambiance de travail ou les salaires. Moralscore est différent : il catégorise les boîtes selon leurs valeurs éthiques. Vous pensez que l’I.A. est un formidable outil d’innovation ou un horrible moyen de remplacer les humains ? Ÿnsect va construire la plus grande usine d'insectes au monde C'est la petite boîte qui monte. Pas si petite en réalité : Ÿnsect vient de réaliser une levée de fonds record de 110 millions d'euros pour financer la plus grande usine mondiale de production d'insectes à Poulainville, dans les Hauts-de-France. Antoine Hubert, l'un des cofondateurs, nous explique comment il compte imposer ses matières premières (huile et farines) dans l'alimentation animale. Avec l'accroissement de la population mondiale, les besoins nutritionnels de la planète augmentent.

L’empowerment, une évolution de l’engagement L’empowerment, une évolution de l’engagement ? Résultats et interprétation de l’enquête RH info La notion d'engagement est au cœur de nombre d'études. Le management bienveillant : qu'est-ce que c'est ? - Management et Développement Personnel Porté par un contexte favorable, comme le développement de la psychologie positive ou du souci du bien-être au travail, le management bienveillant se retrouve régulièrement cité comme une forme nouvelle de management, particulièrement adaptée à notre époque. Qu’en est-il ? Le terme bienveillance mérite de s’y attarder quelque peu.

Pour une écologie du travail, sortons des injonctions productivistes Tribune. Le monde du travail est confronté à un paradoxe. Alors que les travailleurs, et en particulier les jeunes salariés, aspirent à la fois à donner davantage de sens à leurs productions et à ne pas faire du travail l’axe principal autour duquel graviterait leur vie, les tendances sont à la multiplication des bullshit jobs – ces emplois sans intérêt ni réelle fonction – et à l’allongement du temps de travail. De ce paradoxe découlent plusieurs oppositions qui structurent le monde du travail et la société française. Alors que les individus cherchent à s’émanciper des tâches contraintes, dont le travail en tant qu’activité hétéronome, le temps de travail des ouvriers comme des cadres s’allonge sous l’effet du chantage à la compétitivité et à la délocalisation pour les uns, et de l’injonction à la performance monétisée pour les autres.

Economie de fonctionnalité ou comment vendre par la valeur d'usage L’économie de fonctionnalité, ayant pour objectif de vendre un service plutôt qu’un produit à ses clients, permet de proposer plus de valeur à ces derniers en faisant en sorte que le fournisseur reste le propriétaire de ses produits. Proposez plus de services à vos clients et fidélisez-les grâce à cette démarche : B&L évolution vous accompagne tout le long du processus. Pourquoi mettre en place un modèle d’économie de fonctionnalité dans son entreprise ?

Pourquoi le travail passera, dans le futur, par de nouvelles formes de gouvernance Chroniques d’experts Organisation Le 07/08/2019 © Getty Images Temps de lecture : 10 minutes De la posture à l'imposture, les limites du management bienveillant De la posture à l'imposture : les limites du management bienveillant ? Si je ne suis pas bienveillant que suis-je ? Réponse d’autant plus difficile qu’une des définitions de la bienveillance l’oppose justement à la malveillance. Le monde au XXIème siècle et spécialement celui du travail serait-il devenu aussi simple voire simpliste pour décréter que son management devrait être aussi unilatéralement bienveillant ? Ou au contraire si imprévisible, chaotique même, que seule une transformation radicale permettrait enfin d’apporter une réponse à une problématique que l’on renoncerait définitivement à traiter, si ce n’est catégoriquement? Le travail porte encore en lui pour un temps son tripalium et reste dans ses nuances de gris avec parfois de belles éclaircies, même si on le voudrait arc en ciel.

Related: