background preloader

67. Écrit, pouvoirs et société en occident XIIe-XIVe s. (question d’agrégation 2020), avec Antoine Destemberg – Paroles d'histoire

67. Écrit, pouvoirs et société en occident XIIe-XIVe s. (question d’agrégation 2020), avec Antoine Destemberg – Paroles d'histoire
Podcast: Play in new window | Download S'abonner : Apple Podcasts | Android | Google Podcasts | Stitcher | | More L’invité : Antoine Destemberg, maître de conférences à l’université d’Artois Charte de Philippe Auguste, 1203, commentée en ligne sur le site THELEME Le thème : nouvelle question au programme de l’agrégation d’histoire et du CAPES d’histoire-géographie pour 2020 : « écrit, pouvoirs et société en occident début XIIe fin XIVe (France, Angleterre, péninsule italienne, péninsule ibérique) » Consulter l’émission portant sur la question d’histoire antique. Avertissement : l’entretien, réalisé à titre individuel, et les conseils donnés, ne reflètent pas une position officielle du jury de l’agrégation externe d’histoire. La discussion : Les références citées et les lectures suggérées : Manuels et synthèses permettant d’aborder la question – Jean-Philippe Genet, La mutation de l’éducation et de la culture médiévales. Sites internet : Related:  La Méditerranée au MAÉcrit, pouvoirs et société en Occident aux XIIe-XIVeCAPES

Citation Fernand Braudel À propos de la révolution de l’écrit (xe-xiiie siècle). Considérations inactuelles 1Cinq mille originaux conservés pour la France d’avant 1121, 2000 chartes et writs anglo-saxons pour l’Angleterre d’avant 10661 ; puis des dizaines et des dizaines de milliers d’originaux à partir du xiiie siècle. En un long siècle, de la fin du xiie à la fin du xiiie siècle, l’Europe médiévale connaît sa première grande révolution de l’écrit. Cette révolution est une découverte récente pour beaucoup d’historiens : les grandes lignes en ont pourtant été tracées par Michael Clanchy dans un livre devenu célèbre : From memory to written record, édité en 1979 et réédité avec de grands remaniements en 1993. Un ouvrage essentiel, largement cité, mais malgré tout peu connu car peu lu dans le monde francophone (il n’y a d’ailleurs pas été traduit) : en conséquence, bien des chercheurs « font et refont du Clanchy » sans le savoir dans leurs publications sur les pratiques de l’écrit. 9Un des axes d’étude les plus retenus, les plus fréquentés, s’articule autour de la fonction de l’écrit.

Le manuel scolaire en histoire-géographie I. Le manuel scolaire, un objet construit Sébastien Cote : En tant que directeur de collection de manuels scolaires (Edition Nathan). - Des attentes très fortes de la société : En effet, il souligne la fréquence des polémiques sur le manuel scolaire, accusé d’être le reflet d’un roman national, d’être axé sur la repentance, et au service de groupes de pression, de lobbies. D’autres polémiques sur l’écriture inclusive, par exemple, ont vu le jour. - Des attentes fortes de l’Education nationale : En effet, notre institution peut avoir un discours hostile envers l’usage des manuels scolaires, non indispensables pour la construction des cours. - Des attentes de la société : Sébastien Cote précise la montée des groupes de pression de mémoire, liés à des Etats, des ambassades, des associations. Une confusion entre le manuel scolaire et le cours de l’enseignant : L’enseignant « picore » dans le manuel scolaire, il exploite certains documents, une problématique proposée. 1. 2. 3. 1. 2. 3. 1.

L’autorité de l’écrit au Moyen Âge (Orient-Occident) - Mise en écriture et production documentaire en Occident p. 13-20 Sur ce texte, cf. M. McCormick, « La lettre diplomatique byzantine du premier millénaire vue de l’Occident et l’énigme du papyrus de Paris », Byzance et le monde extérieur. Contacts, relations, échanges, éd. M. K. Pour reprendre le titre de J. Paul Diacre, Histoire des Lombards, 2, 12 (éd. Toutes références pour le viiie siècle dans Fr. I. Ainsi en est-il de l’inventaire des archives dites d’Alahis, dignitaire toscan proche de la cour royale, dressé dans les années 760 et édité dans Carte dell’Archivio arcivescovile di Pisa. Voir, au sein d’une production nourrie sur cette question, M. Fr. S. Cf. Cf. O. Sur la question du rapport aux institutions écrites dans la Germanie du xe siècle, la « réoralisation » et plus généralement la manière d’aborder la relation entre oral et écrit, voir H. Sur tous ces points, et au prix d’une sélection drastique dans la bibliographie, cf. G. Sur cette question, voir entre autres N. H. R.

L’Invention de la Méditerranée : repères antiques et médiévaux, héritage (...) - UMR 8546 CNRS/PSL - AOrOc - Archéologie & Philologie d'Orient et d'Occident Table de Peutinger La Méditerranée est un thème à la mode. Elle intéresse l’Orient et préoccupe l’Occident. Mais qu’est-ce que la Méditerranée et quand a-t-elle été perçue comme telle pour la première fois, dans son unité et avec les caractéristiques que chacun d’entre nous lui prête ? À en juger d’après les mass-médias actuels, pour la plupart d’entre nous la Méditerranée est la plage où le touriste cultivé rêve de Calypso et où celui qui revendique ses racines méridionales retrouve son Ithaque. De telles images stéréotypées confirment que, dans les termes des sociologues des savoirs, la Méditerranée n’est qu’une réalité culturelle, socialement construite. Peut-on vraiment écrire une histoire cohérente de la Méditerranée, de l’Antiquité jusqu’à nos jours ? Au-delà des débats au sein du grand public, la Méditerranée est un thème scientifique à la mode. Voir le programme et les résumés des interventions, sur le site du LabEx Transfers : transfers.ens.fr

Jack Goody, Pouvoirs et savoirs de l'écrit 1De l'œuvre importante de Jack Goody, ce sont sans doute ses recherches sur les oppositions entre culture orale et culture écrite qui ont ouvert les plus riches perspectives, offrant matière à discussion aussi bien en anthropologie qu'en sciences de l'éducation, en sociologie ou en sciences de l'information et de la communication. Pouvoirs et savoirs de l'écrit, recueil de textes rédigés entre 1986 et 1998, constitue une mise au point des réflexions de l'auteur sur ces questions. Il y répond à des objections, nuance certains jugements, développe des points de sa théorie, offrant avec ce livre l'occasion d'entrer dans une pensée stimulante de la construction des univers socio-cognitifs par les pratiques de communication. 2Le chapitre introductif et le dernier chapitre, entretien réalisé par Jean-Marie Privat, reviennent de manière générale sur les principales hypothèses de recherche de Jack Goody, sur les apports de son approche ainsi que sur les discussions qu'elle a engendrées.

Écrit, pouvoirs et société XIIe-XIVe siècle Si vous n'êtes pas abonnés au site de L'Histoire, vous pouvez acheter le webdossier « Écrit, pouvoirs et société en Occident du début du XIIe siècle à la fin du XIVe siècle ». Introduction "Écrit, pouvoirs et société XIIe-XIVe siècle" par Pierre Chastang Lire et écrire « Du Papyrus au papier : l’invention du livre » Entretien avec Jean Irigoin, Les Collections de L’Histoire n°29, octobre-décembre 2005. « Les artistes de la calligraphie médiévale » Michel Parisse, Les Collection de L’Histoire n°29, octobre-décembre 2005. « Ce que révèlent les encres de Chartres » Nicolas Ruffini-Ronzani, inédit, lhistoire.fr, juillet 2019. « Paléographie : la révolution numérique » Dominique Stutzmann, L’Histoire n°439, septembre 2017. « Comment lire est devenu un jeu d'enfant » Paul Saenger, L’Histoire n°454, décembre 2018. « Qui sait lire au Moyen Age ? Compte-rendu de livreLire le manuscrit médiéval, Paul Géhin, Armand Colin, 2005.L’Histoire n°305, janvier 2006. Pouvoirs de l’écriture

Savoirs ENS Conférence de Christophe Picard sur la représentation de la méditerranée à travers la cartographie, donnée au cours de la journée d’études organisée par Anca-Cristina Dan et Jean Trinquier avec le soutien de l’EA « Rome et ses renaissances », de l’UMR AOROC et du Labex TransferS. La Méditerranée médiévale a presque toujours été étudiée à partir de l’Occident. Cependant, l’ensemble de la « littérature » arabe médiévale a produit un corpus écrit et cartographique, impressionnant au regard de l'ensemble de la littérature médiévale, dans lequel la Méditerranée trouve une place de choix.

Lectures d’un manuscrit de droit canon à la fin du Moyen Âge Cet article, tiré d'un mémoire de maîtrise soutenu à Grenoble II, Université Pierre Mendès France, en juin 1996, sous la direction de P. Paravy, intitulé Le témoignage de la bibliothèque de François Du Puy : la culture en Dauphiné à la fin du Moyen Âge par la connaissance et la pratique du droit canonique, doit aussi beaucoup à l'ouvrage de P. Paravy, De la chrétienté romaine à la réforme en Dauphiné. Évêques, fidèles et déviants (vers 1340 vers 1530), 2 vol., Rome, 1993. Cf. Cf. Bibliothèque municipale de Grenoble [désormais abrégée en BMG] ms. 37, mentionné dans P. Composition des cahiers : 1 (1-12)12 ; 2 (13-24)12 ; 3 (25-36)12 ; 4 (37-48)12 ; 5 (49-60)12 ; 6 (61-69)9 ; 7 (70-81)12 ; 8 (82)1 ; 9 (83)1. Le terme d'apparatus, longtemps confondu avec glosa, désigne un commentaire structuré mis au point lors de la lecture du maître. Pour connaître en détail les diverses constitutions de Jean XXII contenues dans ce ms., cf. Traduction extraite de J. Cf. Cf. BMG ms. 37, fo 68vb. Cf. Cf.

Méthodologie de l'analyse de situation professionnelle. - Geobunnik 1- Ce que disent les textes officiels : Extrait de l'arrêté du 19 avril 2013 « 2° épreuve d’analyse de situation professionnelle. L’épreuve porte sur la partie (histoire ou géographie) n’ayant pas fait l’objet de la première épreuve d’admission. L’épreuve prend appui sur un dossier fourni par le jury. Le candidat en propose une analyse. L’entretien permet aussi d’évaluer la capacité du candidat à prendre en compte les acquis et les besoins des élèves, à se représenter la diversité des conditions d’exercice de son métier futur, à en connaître de façon réfléchie le contexte dans ses différentes dimensions (classe, équipe éducative, établissement, institution scolaire, société), et les valeurs qui le portent dont celles de la République. Durée de la préparation : quatre heures ; durée de l’épreuve : une heure (présentation du dossier : trente minutes ; entretien : trente minutes) ; coefficient 2. Recommandations et commentaires : (lettre d'accompagnement 1 – octobre 2013) I. II. III. Plus loin :

Related: