background preloader

Animation : La dette publique [ATTAC]

Animation : La dette publique [ATTAC]

http://www.youtube.com/watch?v=LW0jyxxtu1U

Related:  DetteSystèmeEconomie

dette: compteur Sauvons la chapelle templière de Libdeau Dette publique de la France : euros Dette publique par habitant : « Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. »(article 4 de la loi n° 2010-737 du 1er juillet 2010 portant réforme du crédit à la consommation)

La dette expliquée aux nuls La gestion de la dette conditionnera les débats de la présidentielle, comme l'a montré l'Université d'été du PS. Un sujet complexe, pollué par les idées reçues et les croyances. Pour y voir plus clair, OWNI reprend les bases. Lorsque l’on parle de dette, il est de coutume de dire que « l’État vit au dessus de ses moyens », que le modèle social français n’est plus soutenable, et qu’il faut donc réduire les dépenses. Dette : 5000 ans d’histoire. Entretien avec David Graeber David Graeber (l’un des intellectuels les plus influents selon le New York Times) est anthropologue et initiateur du mouvement Occupy Wall Street Radio Grenouille l’a reçu le temps d’un entretien exceptionnel d’une heure à propos de l’ouvrage déjà culte aux USA (100 000 ex vendus), Dette : 5000 ans d’histoire qui vient tout juste d’être publié en France aux éditions « Les liens qui libèrent ». L’auteur propose une grande fresque, à la fois érudite, radicale et passionnante sur les origines de la monnaie, le mythe du troc, la manière dont le marché se construit avec l’appui de la force militaire, et le rôle de la dette, dans tout cela, comme système de pouvoir, poids moral, etc. ; fresque qui se termine par un plaidoyer pour l’abolition de toutes les dettes, publique comme privée. Entretien avec David Graeber par Emmanuel Moreira

6 idées reçues sur la dette publique Le Collectif pour un audit citoyen de la dette publique cherche à explorer, développer et expliquer les enjeux révélés par la crise actuelle. Avec une certitude : il existe des solutions progressistes à la crise de la dette, il faut lutter contre la résignation, les imposer dans le débat public (disponible en 4 pages A4 PDF). Il nous faut dans un premier temps dénoncer la supercherie du discours dominant sur la dette, qui voudrait nous faire croire qu’il n’y a pas d’alternative à promettre «le sang et les larmes» aux peuples… pour mieux assurer les profits des banques. «La dette est la conséquence d’une explosion des dépenses publiques» «Nous vivons au-dessus de nos moyens» «Il faut rassurer les marchés financiers» «Il faut imposer la règle d’or, il faut imposer l’austérité…» Vraiment ? Ce document a vocation à prendre à contre-pied ces idées reçues, rabachées à longueur de temps dans les radios et télévisions. C’est faux.

59 % de la dette publique française est « illégitime ». Alors, on fait quoi ? Une très belle et selon moi très sérieuse étude vient d’être publiée par le Collectif pour un audit citoyen de la dette publique (CAC), un large collectif d’associations et de syndicats dont j’ai reproduit la liste en annexe 2. L’étude a été réalisée par six spécialistes de la question. Les questions suivantes y sont traitées : d’où vient la dette ? A-t-elle été contractée dans l’intérêt général, ou bien au bénéfice de minorités déjà privilégiées ? Qui détient ses titres ?

Capitalisme – Et si Marx avait raison? Et si Marx avait raison, après tout ? Avec l’effondrement de l’Union soviétique et la chute du Mur, le communisme a été jeté à la poubelle de l’histoire, et lui avec. Mais après la crise de 2008, on peut se demander si nous avons bien compris Marx. Son analyse du capitalisme du XIXe serait-elle plus pertinente aujourd’hui ? Cet épisode décrypte la pensée de l’auteur du Capital, depuis sa jeunesse d’étudiant romantique ami d’Engels jusqu’à son accession au statut de leader théorique de la révolution mondiale. Au-delà de l’idéologie communiste, le film s’attache à sa lecture du capitalisme comme « immense accumulation de marchandises » jusqu’à sa critique des concentrations financières et du capitalisme d’État, démontrant que ses prévisions s’avèrent aujourd’hui très pertinentes.

Gaël Giraud : La monnaie, ce sont les banques privées qui la créent ! 1/2 Les sommes qui circulent dans la sphère financière sont hallucinantes si on les met en regard des sommes qui circulent dans l’économie réelle. Moi, ce que je me demandais, en voyant les chiffres, c’est d’où ils venaient, les sous… L’addition des sommes ponctionnées sur l’économie réelle?? J’ai lu Illusion financière, un livre publié en 2012 par Gaël Giraud… Et là, je suis tombée de haut!

Dette odieuse Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La dette odieuse est une jurisprudence[1] avancée par certains auteurs en matière de droit international relative à une dette contractée par un régime, et qui sert à financer des actions contre l'intérêt des citoyens de l'État et dont les créanciers avaient connaissance. On parle aussi de « dette odieuse » lorsqu'elle a été contractée par une dictature et qu'elle doit être remboursée lors de la transition démocratique. Dans cette optique, ces dettes sont considérées comme des dettes du régime qui les a contractées, et non pas de l'État en entier. Historique[modifier | modifier le code] Le Mexique[modifier | modifier le code]

Dette : les choix de l'Etat sont-ils pertinents ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Mathilde Damgé Mercredi 28 mai, la Cour des comptes a relevé que les impôts ont rapporté 14,6 milliards d'euros de moins que prévu en 2013. Au même moment, le Collectif pour un audit citoyen de la dette publique (CAC), qui rassemble des associations militantes, s'alarmait du manque à gagner de l'Etat à cause de son laxisme fiscal. Un avertissement qui tombe à pic quand le creusement de la dette semble s'aggraver d'année en année et que le gouvernement prépare un plan d'économies de 50 milliards d'euros.

Le plan de relance de Mélenchon tient-il la route ? La relance proposée par Jean-Luc Mélenchon a-t-elle une chance de réussir ? Ou risque-t-elle de conduire à la faillite, comme l’affirment ses concurrents ? Le candidat propose un plan d'investissement de 100 milliards d'euros (pour répondre à "l'urgence écologique" et à "l'urgence sociale" comme le logement) et une augmentation de la dépense publique sur 5 ans de 173 milliards d'euros, soit 34,6 milliards d'euros par an, pour assurer des augmentations de salaires et des emplois pour les chômeurs de longue durée.

Simulation en temps réel des intérêts de la dette Voilà l'estimation de ce que nous, Français, continuons de payer depuis 1973, en euros constants, au titre des seuls intérêts* sur la dette publique, pour avoir abandonné notre pouvoir de création monétaire à des acteurs privés (... oui, les 4 premiers chiffres représentent bien des milliards d'euros...) A l'heure du " pouvoir d'achat chancelant " et des " caisses vides ", ce forfait ne peut rester sans suite ! * la dette proprement dite, c'est-à-dire le capital du, était de 1250 milliards d'euros à fin 2007. Cela revient à dire que, si nous n'avions pas du payer ces intérêts (de quasiment 1306 milliards d'euros au 01/09/2008), notre pays n'aurait pas de dette aujourd'hui!

Que faire de la dette ? Un audit de la dette publique de la France Cette étude a été réalisée par un groupe de travail du Collectif pour un Audit citoyen de la dette publique. Elle se veut une contribution au nécessaire débat public sur des questions cruciales : d’où vient la dette ? A-t-elle été contractée dans l’intérêt général, ou bien au bénéfice de minorités déjà privilégiées ? Qui détient ses titres ? Peut-on alléger son fardeau autrement qu’en appauvrissant les populations ? Les réponses apportées à ces questions détermineront notre avenir.

La semaine de quatre jours, solution à la crise ? - Temps de travail Source Basta ! : Quel bilan tirez-vous des lois Aubry sur les 35 heures ?

Related: