background preloader

Social learning : intérêts et clés de succès des communautés apprenantes

Social learning : intérêts et clés de succès des communautés apprenantes
Le social learning est un apprentissage qui s’effectue grâce aux autres. En effet, l’interaction et l’observation entre des personnes regroupées dans un espace partagé qui peut être en ligne (classe virtuelle, forum, réseau social, webinar…) stimule l’apprentissage. Ces personnes souhaitent sur un intérêt commun apprendre ensemble. Des communautés peuvent aussi exister pour d’autres intentions que celles d’apprendre ensemble (exemple : réseau d’alumni, club voué à une cause…). Le social learning : quels intérêts pour un apprenant ? Le terme « apprentissage social » existait bien avant la révolution numérique actuelle. De tout temps, c’est au contact d’autres personnes que l’homme a pu apprendre. Albert Bandura a apporté des théories structurantes sur l’apprentissage social dans son concept d’apprentissage « vicariant » : c’est en repérant ce qui a de la valeur à mes yeux après observation que je peux être ainsi incité à le répliquer et y apporter ma propre valeur.

https://www.formation-professionnelle.fr/2019/06/18/social-learning-interets-et-cles-de-succes-des-communautes-apprenantes/

Related:  Communauté apprenante VarIntelligence collective/apprendre ensembleFormation Unow

Quand une organisation de travail devient apprenante dans un contexte de réorganisation et de conduite du changement : quelle approche de l’activité ? – Carnets de la démarche ergologique Martine POULIN Ingénieure de recherche – chercheure associée au Centre de recherche sur le travail et le développement (CRTD) Résumé Quand les organisations de travail font l’objet de changements, de transformations, les premières réactions des personnels qui les composent sont le doute, la crainte, la méfiance voire la peur pour certains, car ces situations sont vécues comme des situations non choisies et viennent d’emblée toucher leur registre identitaire au travail. « Qu’allons-nous devenir ? Allons-nous être capable de nous adapter aux évolutions ? » Ils n’ont alors pas conscience que c’est « le terrain qui pilote !

Social learning : les moyens à associer à une communauté apprenante ? Nous indiquions dans notre précédent billet que l’apprentissage dans une communauté apprenante s’effectue dans la durée grâce à des temps synchrones et asynchrones. Ils permettent que les échanges informels et formels façonnant l’apprentissage social (« chacun de nous ne sait ce que nous savons tous ensemble » – Euripide, dramaturge) se réalisent. Ceci implique une dynamique systémique qui se nourrit de facilitations pour dialoguer, pour co-créer, accéder à des livrables communs et se retrouver n’importe où et à n’importe quel moment.

L'organisation apprenante : dix principes et plus encore. - Thot Cursus L'organisation apprenante est un concept relativement ancien, qui se concrétise de plus en plus grâce aux outils numériques de partage et de conception collaborative. Basée sur des principes simples dans leur énonciation, elle bouscule les fonctionnements pyramidaux, les silos et les conceptions très formalisées de la formation. Définition et grands principes Comment devenir une organisation apprenante Chroniques d’experts Organisation Le 08/07/2020 © Getty Images Temps de lecture : 7 minutes C’est bénéfique pour le collaborateur et pour l’entreprise. Social learning et formation professionnelle</ Le secteur de la formation professionnelle a subi de profondes mutations durant cette dernière décennie. La prise en compte des recherches sur les sciences cognitives ainsi que la digitalisation du monde du travail a amené les éditeurs de formation professionnelle à considérer de nouvelles modalités d’apprentissage. L’objectif est multiple : assurer aux entreprises un meilleur retour sur investissements (ROI) de formation mais surtout engager toujours davantage les apprenants dans la formation. Parmi les outils les plus pertinents et en vogue aujourd’hui, le social learning tend à s’imposer comme un élément essentiel dans la mise en pratique et l’approfondissement des notions acquises à l’aide de modalités plus traditionnelles. La mise en application du modèle « 70 – 20 – 10 »

Anticipez l'après formation pour une performance optimale du parcours Quand un MOOC rassemble plus de 10 000 participants passionnés par le même sujet, il y a de grandes chances pour qu'ils aient des choses à s'apprendre ! Parce que leur dimension sociale est essentielle, les MOOC donnent une dimension supplémentaire à la formation digitale : c'est ce que l'on appelle le "social learning" ou apprentissage social, théorisé par le psychologue Albert Bandura dans les années 80. Un phénomène qui a quelques variantes : apprentissage par la foule, apprentissage par les pairs et apprentissage collaboratif, toutes présentes dans les MOOC de Unow.

Learning Community Manager : le nouveau venu de la formation - CTW Tous les ans des nouveaux métiers voient le jour, et si l’on doit croire la statistique de Pôle Emploi qui veut que 85% des métiers de 2030 n’existent pas encore, cela n’est pas prêt de s’arrêter. La filière RH ne fait pas exception avec l’apparition de métiers autour du bien-être ou encore du marketing RH. Aujourd’hui on se concentre sur un nouvel arrivant dans les services de formation : le Learning Community Manager. Avec l’essor technologique et les réformes, le format des formations se modifie de plus en plus.

Quels indicateurs pour évaluer le Digital Learning ? L’évaluation de la formation est un élément clé pour de nombreux départements formation. Le modèle de Kirkpatrick (Réaction ; Apprentissage ; Comportement ; Résultats) créé en 1959 par Donald Kirkpatrick a permis pendant de nombreuses années de jauger la pertinence des formations reçues par les salariés. Depuis quelques années, le Digital Learning bouleverse l’univers de la formation et de nouveaux indicateurs sont à considérer. La mise en place d’indicateurs standards répondant aux besoins d’évaluation des responsables formation est devenue une priorité pour de nombreuses entreprises. En effet, la réforme de la formation professionnelle conduit les entreprises à considérer la formation comme un investissement et non plus comme une dépense réglementaire. Par ailleurs, le Digital Learning offre la possibilité d’instaurer des critères quantitatifs mais aussi qualitatifs.

De l’intérêt général au bien commun En juin et juillet, Usbek & Rica publie quatre articles et deux nouvelles de science-fiction de la revue Visions solidaires pour demain. En vente en librairie depuis avril 2017, cette revue explore et réfléchit au futur de la solidarité sociale. Sa source est solidarum.org, une « base de connaissance pour l’invention sociale et solidaire », enrichie chaque semaine de sujets de réflexion et de reportages vidéo ou photo en France et dans le monde. Le deuxième épisode de cette série est un article consacré aux notions de « commun » et de « bien commun », qui s’imposent aujourd’hui dans le langage courant et médiatique. Une évolution sémantique loin d’être anodine.

Related: