background preloader

Bibliothèques - Vision BBF

Bibliothèques - Vision BBF
Ces mystérieux Learning Centers sont-ils pour les bibliothèques publiques et universitaires un nouveau paradigme à l’heure du numérique ou les bibliothèques ont-elles toujours été des « lieux d’apprentissage » et des « boîtes à idées » dont on se plaît désormais à souligner cette dimension par des termes anglo-saxons dans une optique de buzz ? Quels enseignements tirer des exemples étrangers pour construire ou réaménager une bibliothèque et moderniser ses services ? La journée d’étude organisée par Médiaquitaine le 26 mai dernier a constitué une « boîte à idées » stimulante pour des participants venus de la France entière. Un nouveau modèle de bibliothèque ? Le Learning Center n’est pas un modèle universellement déclinable mais plutôt un équipement « personnalisé » que chaque université doit construire à partir d’une analyse de l’existant et de ses objectifs. Aux Pays-Bas En France À l’heure du numérique, les tutelles s’interrogent parfois sur le caractère stratégique des bibliothèques. Related:  Bibliothèques, services et évolutions des modèlesAutres services en bibliothèque

Séminaire ESEN : " Du CDI au Learning center" - Powered by Google Docs Les learning centres : un modèle international... Formation et bibliothèque : une conception renouvelée Le double mérite de l’étude est, d’une part de montrer que ce concept va bien au-delà des frontières anglo-saxonnes auxquelles on a tendance à le contingenter, d’autre part de s’interroger sur la possible adaptation (et non copie ou imitation) des missions de ces centres au contexte français. La synthèse proposée en préambule permet de résumer l’originalité de ces learning centres, qui sont loin d’être un effet de mode, et qui ne se cantonnent pas à l’approche « tout-numérique » qu’on a parfois stigmatisée à leur égard. « L’intégration entre l’enseignement (teaching), l’acquisition de connaissances (learning), la documentation et la formation aux technologies (training) est… au cœur de cette notion qui renouvelle la conception de la relation entre formation et bibliothèques. » Des professionnels qualifiés Sur quoi, au-delà de l’originalité de l’approche, se base le succès, indéniable, de ces learning centres ? La question des publics

FreeBook - Les Bibliothèques de la ville de Châlons-en-Champagne Découvrez FreeBOOK Un livre, une BD, quoi de mieux pour une petite pause dans la journée ? Rendez-vous aux différents points FreeBOOK. Comment ça marche ? Vous pouvez lire sur place, mais aussi emporter ces documents à la maison. D'où viennent ces livres ? Ils ont été "désherbés" : ils faisaient partie des collections des bibliothèques municipales. Aujourd'hui, FreeBOOK vous propose de découvrir les plus appétissants. Où les trouver ? La maison de la Petite enfance : 29 rue Blondel La Comète - Scène nationale : 5 rue des Fripiers Le Comptoir de la Licorne : 10-12 Place Foch ACCP : 2, place Quatre fils AymonLe Foyer Oxygène : 9 rue Lavoisier La piscine Olympique (aux visiteurs) : 45 boulevard Justin GrandthilleL’Espace Part’ Ages, 2 rue Cosme Clause. Comment les reconnaître ? FreeBOOK est reconnaissable à son logo ! Puis-je proposer d'autres lieux ? Oui, envoyez-nous un mail, nous étudierons la possibilité de le faire.

Une très belle collection de photos de Learning Centers Aménageur de bibliothèques, architectes, bibliothécaires, enseignants, étudiants, voici une ressource qui peut s’avérer très très précieuse ! Alors que j’évoquais la semaine dernière mon opinion mitigée sur le concept de Learning center, il est clairement apparu notamment dans les commentaires que l’enjeu est dans le rapprochement des services traditionnels des BU avec les services informatiques, notamment à propos des technologies appliquées à l’enseignement. L’heure est aux décloisonnements et aux espaces de travail répondant aux usages des étudiants ! Tous ceux qui réfléchissent à l’aménagement et qui plus est à la construction de bibliothèques ont un énorme besoin d’exemples de mobiliers et de conception d’espaces innovants, attractifs, bien pensés. Ils ont eu l’excellente idée de proposer tous leurs exemples commentés directement sur Flickr ! Voici le lien vers le diaporama général, bonne visite !

Entretien avec David Aymonin sur le learning center: Le learning center est au centre de nombreuses interrogations. Quoi de mieux dès lors que d’interroger David Aymonin, celui qui dirigea le Rolex center et qui est aujourd’hui en Nouvelle Calédonie au SCD de Nouméa après après avoir été conservateur de bibliothèques en Métropole mais aussi responsable de diverses structures documentaires de par le monde. Vous trouverez ici quelques éléments sur lui, même s’ils sont déjà un peu anciens. Bonne lecture et à vos réactions. En préambule à « l’interviouwe » qui va suivre, je voulais d’abord te remercier Olivier de m’avoir contacté dans ma lointaine contrée, désormais la Nouvelle Calédonie, pour me donner l’occasion de réfléchir et de m’exprimer sur le sujet des learning centers, en l’élargissant à celui des bibliothèques scolaires appelée chez nous CDI, et en me permettant de constater à quel point le monde entier est confronté aux mêmes questions, de l’Australie à la Nouvelle Zélande, en passant par la Finlande ou la Suisse. 1. 2. 3. 4. 6. 7.

Learning centres : vers un modèle à la française Les journées sur les learning centres organisées par Médiat Rhône-Alpes et le SCD de l’université de Lyon 1 ont été introduites par Suzanne Jouguelet, auteur du rapport « Les learning centres : un modèle international de bibliothèque intégrée à l’enseignement et à la recherche 1 ». Elle s’est risquée à proposer une définition, en rappelant que learning signifie apprentissage mais aussi appropriation des savoirs, et que le terme center implique qu’il s’agit d’un lieu central. En effet, un learning centre est un lieu que l’on se préoccupe d’aménager de façon accueillante et d’ouvrir largement, mais aussi un ensemble de services qui visent à faciliter l’acquisition de connaissances. De multiples comptes rendus d’expérience Dominique Wolf, directrice du SCD de Lyon 1, avait tenu à s’interroger sur l’adaptabilité de la notion de learning centre au contexte français. Un concept développé en premier lieu dans les universités scientifiques ? Pédagogie, recherche et documentation

Notes La sidération du troisième lieu Vous n’êtes pas parfois excédés par la référence (révérence ?) réitérée à la bibliothèque comme troisième lieu ? Ce troisième lieu (il ne s’agit pas ici du bar lesbien des nuits parisiennes ) revient en boucle comme une incantation. Ce fameux troisième lieu chante la gloire d’espaces accueillants et ouverts, autorisant de multiples postures, facilitant la diversité des comportements, offrant l’opportunité d’un havre chaleureux entre la maison (ce 1er lieu avec les gosses qui crient et le conjoint qui fait la g…) et le travail (un 2e lieu au rythme stakhanoviste et au patron qui fait la g…). Idea store Londres Le lieu comme espoir de légitimité ? Un vieux ‘adulte expérimenté’ comme moi a l’impression de revivre les sidérations du siècle dernier qui voyaient dans les médiathèques le summum de la modernité : en introduisant hardiment la musique, les films, les manifestations culturelles, chacun pensait conjurer la honte du has-been et mobiliser ainsi les foules… lemmings ). Like this:

« Réinventer les CDI » : analyse d’un slogan. Regard sur la stratégie de communication de l’IGEN EVS pour faire entrer les Learning centres dans le secondaire - Table Ronde - Les Trois Couronnes - Didactique de l'Information Documentation - Pascal Dupless 1- « Repenser les espaces CDI et salles de permanences au niveau des collèges et des lycées » Que vient nous préciser cet entretien publié dans la Lettre aux documentalistes de novembre 2011 ? Que l’IGEN EVS et la DGESCO, co-auteurs du document Pacifi, ont ouvert un nouveau chantier, celui de la fusion programmée des CDI et des salles de permanence. 2- Le plan de communication préparant à la réorganisation des espaces de la Vie scolaire Cette courte publication s’inscrit néanmoins dans une vaste stratégie de communication que nous avions déjà analysée le mois dernier. 2.1- Des ECDI aux learning centres Si 2010 fut l’année de l’ECDI1, 2011 a été sans conteste celle du Learning centre. 2.2- Du séminaire de Versailles (2000) à celui de Poitiers (2011) Le séminaire de Poitiers est tout à fait comparable à celui qui, placé sous l’égide de la DESCO et du CNDP, instaura le concept de politique documentaire dans les établissements scolaires. 2.3- Le CNDP au service 3- Une rhétorique bien connue

Dix idées à voler pour vos bibliothèques Parce que seules les bonnes idées méritent d’être volées, voici une sélection personnelle de 10 initiatives dans les bibliothèques qui me semblent mériter d’être volées, donc copiées, donc adaptées! [<a href="//storify.com/silvae/10-ateliers-originaux-dans-les-bibliotheques" target="_blank">View the story &laquo;&nbsp;10 idées à voler pour vos bibliothèques&nbsp;&raquo; on Storify</a>] Sur le même thème Outiller les travailleurs du savoir : html vers epub J'aime beaucoup cette petite extension pour navigateurs (Firefox en particulier).

Transition vers une gestion intégrée des documents électroniques dans les bibliothèques académiques suisses romandes Communication du 23 novembre 2015Biennale du numérique (Enssib) Introduction En Suisse romande, un changement d’envergure est en marche. En effet, les bibliothèques académiques et scolaires du canton de Vaud ont démarré un processus urgent de mutation. Poussées par une décision politique prise en 2014 qui induit une sortie du réseau romand (RERO), elles se constitueront en réseau cantonal indépendant dès le 1er janvier 2017 [4]. Ce projet, intitulé « RenouVaud » [5], a suscité des réactions diverses de la part des professionnels car il rompt avec le fonctionnement collégial d’un réseau qui est en place depuis trente ans. Cette évolution est l’occasion idéale pour repenser les méthodes et les outils de travail à tous les niveaux, à commencer par un nouveau système de gestion qui devrait intégrer l’immense réservoir des ressources électroniques auquel les bibliothèques donnent accès. Méthodologie Récolte de données qualitatives auprès de professionnels Données quantitatives Bibliographie 1.

- Les Trois Couronnes - Du Learning centre au Centre de Connaissances et de Culture Extrait de la vidéo Eduscol L’origine du 3C Il y a de cela un an, un séminaire sur les learning centres se tenait à l'École supérieure de l'éducation nationale (ESEN), prolongeant une stratégie de communication de l'Inspection Générale de l'Education Nationale (IGEN) sans précédent, avec pour ambition affichée de "réinventer les CDI". Un lien hypertexte associé à "centres de connaissances et de culture" renvoie à une page d'Eduscol qui présente ces centres "innovants", notamment à partir d'une vidéo (4mn 50) proposée par le Scéren. Effet vitrine Le "centre de connaissances et de culture" y est présenté par les instigateurs de cette expérimentation comme un système innovant au service de la réussite des élèves. En visionnant une première fois le document, l'impression se veut positive. Une communication hâtive Mais ne nous y trompons pas, cette vidéo du Scéren, promu "soutien" du professeur documentaliste par la circulaire, n'est qu'un outil de communication. La fusion CDI - Vie scolaire

Les Centres de Documentation et d'Information tardent-ils à entrer dans le monde du Web 2.0 ? Inspecteur général de l’éducation nationale depuis 2002, Jean-Louis DURPAIRE a en charge le secteur de la documentation. Il préside les concours de recrutement des professeurs documentalistes. Il est l’auteur ou le co-auteur de nombreux articles et de plusieurs rapports ( les politiques documentaires des établissements scolaires (2004), l’accès et la formation à la documentation du lycée à l’Université (2009). Jean-Louis Durpaire a dirigé deux CRDP et a été directeur général adjoint du CNDP. Pour Jean Louis DURPAIRE il faut que les Centres de Documentation et d’Information et les documentalistes soient les acteurs majeurs de la transformation en oeuvre vers l’Ecole de demain. Mais il veut distinguer le lieu et le professionnel. « Il faut repenser l’ensemble de tous les espaces de l’établissement scolaire pour adapter l’environnement de travail des élèves et des professeurs » dit-il. La dynamique est donc en marche pour que le CDI sorte de ses murs.

Comment créer un tiers-lieu ou un lieu partagé ? Infographie décisionnelle Comment créer un tiers-lieu ou un lieu partagé ? Maxime Arnaud est l’auteur de cette infographie mode d’emploi – en pdf (voir ci-dessous) organisée autour d’étapes clés et 6 phases essentielles pour se lancer dans un projet de lieu partagé parmi 8 types : colocation de bureaux, centre d’affaires, télécentre, espace de coworking, atelier partagé, hackerspace ou fablab. Panorama des possibles pour un tiers-lieu ou lieu partagé L’infographie Comment créer un tiers-lieu tient compte de retours d’expériences en France réunis par la Coopérative des Tiers-Lieux. Sur cette affiche sous la forme d’un schéma de processus – organigramme (« flowchart »), il est signalé des points à prendre impérativement en compte, des pratiques efficientes, des principes pour un projet collectif de tiers-lieu réussi sans oublier les écueils et dérives. Une vision que l’équipe qui a conçu et pensé cette infographie tiers-lieu appelle un « panorama des possibles ». Créer un tiers-lieu : Bonnes pratiques décisionnelles

Related: