background preloader

Michel Lussault : « Les villes-mondes deviennent des acteurs géopolitiques »

En amont de la conférence « Libertés, égalité, viabilité : la ville-monde face aux défis du siècle », qui se déroule le 28 juin à Paris (entrée libre sur inscription), Le Monde Cities propose une série de cinq articles sur les villes mondes. En 1991, la sociologue et économiste Saskia Sassen popularisait le terme de « global city » (ville-monde), qu’elle décrivait comme le lieu où se concentrent les pouvoirs centraux des entreprises et les services indispensables au fonctionnement de l’économie mondialisée. Définition qui s’appliquait alors, selon elle, à trois villes : New York, Tokyo et Londres. Le géographe Michel Lussault, directeur de l’Ecole urbaine de Lyon, revient sur les apports et les limites de cette définition aujourd’hui. Lire aussi « Libertés, égalité, viabilité : la ville-monde face aux défis du siècle » : une conférence « Le Monde » Cities à Paris La définition que donnait en 1991 Saskia Sassen des villes-mondes vous semble-t-elle toujours pertinente ? Non. Non. 9 heures

https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/06/10/michel-lussault-les-villes-mondes-deviennent-des-acteurs-geopolitiques_5474271_3234.html

Related:  Population et inégalitésGéopolitique du coronavirusT.1. La métropolisation : un processus mondial différencié1 - Territoires inégalement intégrés

sans titre On peut s'interroger sur l'intérêt et les limites de la représentation 3D pour étudier des densités. Outre leur caractère très esthétique, ces vues 3D et à vol d'oiseau permettent cependant de varier les points de vue et de mettre en évidence les forts contrastes de population dans différentes régions du monde. De forts contrastes de densités au Moyen Orient (© Alasdair Rae) « La pandémie souligne la vulnérabilité d’un système fondé sur les villes-mondes » Tribune. L’actuel épisode pandémique nous « rappelle que nous sommes vulnérables, nous l’avions sans doute oublié », a déclaré le président de la République lors de son allocution du 13 avril. Ces propos ne sont pas sans faire écho à la manière dont la vulnérabilité s’est imposée, en moins de quinze ans, comme un concept-clé pour appréhender le système urbain contemporain, mobilisant des travaux de recherche issus de nombreux champs disciplinaires (ingénierie, sciences sociales, philosophie, etc.). Parler de vulnérabilité, c’est admettre le paradoxe de la fragilité intrinsèque d’un système qui, pourtant, accumule, du fait de l’urbanisation continue, une puissance de plus en plus impressionnante. Puissance démographique, économique, financière, technologique, politique et culturelle se conjuguent pour dresser les world cities (« villes-mondes »), telles que New York, Londres, Tokyo ou Paris, en milieu dominant et en référence insurpassable de l’époque contemporaine.

Cartographie numérique: Etudier la métropolisation et les dynamiques urbaines en France avec les données INSEE L'INSEE a livré le 13 juin 2019 deux publications qui permettent d'étudier la métropolisation et les dynamiques urbaines en France :L’influence de l’agglomération parisienne s’étend aux régions voisines, INSEE Première no 1758 Organisation, fonctionnement et dynamiques de l’espace autour de Paris et de l’Île-de-France, INSEE Dossier Île-de-France Forte d’un sixième de la population française, l’agglomération parisienne dépasse très nettement les autres agglomérations françaises en nombre d’habitants. Cette primauté de la capitale dans la hiérarchie urbaine se traduit par une organisation particulière de l’armature urbaine qui l’entoure, laissant peu de place aux grandes villes. La première publication permet de situer Paris et les grandes agglomérations au sein de la hiérarchie urbaine française, notamment en abordant la notion de rang-taille (doc. 1) ainsi que la répartition des emplois selon la distance à Paris (doc. 2) : Notions mobilisées et rappel des définitions (selon l'INSEE) :

Tokyo : mutations urbaines, verticalisation et retour vers la ville-c Légende de l'image satellite Tokyo : la première mégalopole mondiale en mutation.Cette image a été prise par un satellite Pléiades le 20/04/2017. Il s’agit d’une image en couleurs naturelles, de résolution native à 0,70m, ré-échantillonnée à 0,5m. sans titre Depuis 2000, la division de la population de l’ONU soutient, pour les pays développés, la nécessité de « migrations de remplacement ». Ces migrations internationales, selon les experts onusiens, « s’avéreraient nécessaires pour compenser le déclin des populations, la baisse des populations d’âge actif et pour neutraliser le vieillissement de l’ensemble des populations ». Le recul de la natalité Ces analyses, scénarios et préconisations démographiques partent du constat d’une insuffisance de la fécondité mais ne croient pas à la possibilité de la relancer. Celle-ci est susceptible de connaître des remontées mais il est vrai que, à la différence des marchés boursiers qui présentent aussi des fluctuations difficilement prévisibles, la tendance sur plusieurs décennies est tout de même nettement baissière.

Non-lieu (anthropologie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. D'après la définition de Marc Augé, un non-lieu est un espace interchangeable où l'être humain reste anonyme. Il s'agit par exemple des moyens de transport, des grandes chaînes hôtelières, des supermarchés, des aires d'autoroute, mais aussi des camps de réfugiés.

Entrer dans l’agglomération lyonnaise par le train : treize arrêts sur images Bibliographie | citer cet article Le 17 avril 2017, à 17 heures 19, le Train à Grande Vitesse (TGV) en provenance de Valence pénètre par le sud-est dans l’une des principales agglomérations françaises, celle de Lyon. La ligne à grande vitesse fait un large détour qui l’éloigne de la trajectoire la plus directe, le long du Rhône, encore empruntée par les trains régionaux. Un orage se prépare et la lumière est irréelle, éclairant comme un projecteur les bâtiments qui commencent à apparaître le long de la voie de chemin de fer. 51 photos sont alors prises depuis le train, à droite dans le sens de la marche, entre le début de l’urbanisation à Saint-Priest et le centre de Lyon à la gare de la Part-Dieu, destination du train. 13 de ces clichés sont présentés ici, arrêts sur image d’un parcours de 12 km effectué en 10 minutes. Les 13 photographies sur l'image satellite de Lyon et schéma des paysages observables

Visualiser les inégalités socio-spatiales dans les grandes villes mondiales - Histoire-géographie - Éduscol C’est d’ailleurs le thème de ces œuvres regroupées sous la dénomination « visions d’inégalités » car ce photographe tâche de dénoncer les contrastes qu’il observe, par drone le plus souvent, et qui l’ont frappé notamment en Afrique du Sud. Les territoires urbains américains, africains ou asiatiques des plus grandes villes mondiales offrent ainsi des visions de discontinuité des paysages très fortes. On peut donc aisément en classe traiter cette dynamique urbaine de la mondialisation en projetant ces photographies. À Mumbai, Nairobi, Mexico ou dans d’autres cités, les images de Johnny Miller soulignent les inégalités socio-spatiales. Ce travail artistique constitue donc également une ressource pédagogique actualisée et dynamique pour aborder l’étude des paysages urbains de la mondialisation. Scénarios pédagogiques traitant les thèmes de programmes :

sans titre La question des discriminations envers les minorités ethniques a défrayé la chronique au début de l’été 2020 notamment au moment de l’affaire George Floyd aux États-Unis et de ses répercussions qu’elle a pu avoir dans des pays comme la France où l’affaire Traoré a nourri des manifestations et des revendications portées par des organisations antiracistes. On ne peut plus se contenter, en France, de traiter cette question comme un simple épiphénomène ou la réduire à l’expression d’une radicalité d’extrême-gauche cherchant à se renouveler sur le registre de la défense des personnes « racisées » pour se démarquer d’une gauche « gestionnaire » de gouvernement qui aurait trop négligé les questions de société au profit des seules considérations économiques. Elle entre en effet en résonance avec un sujet que la crise du Covid-19 elle-même a pu mettre en évidence, celui de la cohésion du tissu social français et des raisons d’être du vivre ensemble. Un débat de principes

ThucyBlog n° 30 – La globalisation atteinte du coronavirus : Inégalités, égoïsme, ploutocratie, insécurité – Centre Thucydide Partager sur : Par Jacques Fontanel, le 23 avril 2020Professeur émérite d’économie et ancien vice-président chargé des relations internationales de l’Université Pierre Mendès France (Grenoble 2) Lorsqu’une pandémie arrive, l’Etat se trouve comptable d’une avarice liée à son endettement, aux inégalités sociales et à l’absence des ressources perdues par les systèmes d’optimisation et d’évasion fiscaux. La leçon de la pandémie du coronavirus nous le rappelle violemment aujourd’hui ! Les illusions de la mondialisation Après l’effondrement de l’Union soviétique, le processus de globalisation économique semblait inéluctable, encouragé par la plupart des Etats et soutenus par les économistes libéraux lesquels insistaient pour déréglementer, déréguler, décloisonner les économies nationales et la finance internationale.

Une capitale chinoise pour l'Égypte ? Au Caire, le profil de la « nouvelle capitale » - Le Grand Continent Le gouvernement égyptien est en train de construire une nouvelle capitale à 35 kilomètres à l’est du Caire, sur une superficie totale de 170 000 feddan (presque 700 kilomètres carrés). La nouvelle capitale se trouve entre le périphérique régional, la route du Caire-Suez et la route Cairo-El Ain El Sokhna. Pour l’instant elle n’a pas de nom, elle est simplement qualifiée de NAC (New Administrative Capital), mais certains l’appellent déjà Sissi City, du nom du président égyptien Al-Sissi. L’annonce a été faite en mars 2015 par le ministre du Logement, Mostafa Madbouly, à l’ouverture de la conférence économique internationale de trois jours qui s’est tenue à Charm el-Cheikh et à laquelle ont participé des centaines de chefs d’entreprise et de dirigeants mondiaux.

Espaces et paysages de l'urbanisation Le quartier de Pudong à Shanghai Vous pouvez observer ci-dessous, une vue du quartier de Pudong dans la ville de Shanghai. Ce quartier est souvent utilisé pour illustrer le paysage caractéristique et la modernité des métropoles mondiales. Pourtant, il y a près de 30 ans, Pudong offrait un tout autre visage…. comme le montre cet article du HuffPost. Par PierreSelim — Photographie personnelle, CC BY 3.0, Lien Découvrir la leçon sans titre L’humanité a atteint un tel stade de confort que de nombreux biens que nous possédons nous paraissent normaux. En France, la dernière grande famine remonte à l’hiver 1710 qui fut une crise frumentaire majeure. Grâce au progrès technique et à l’accroissement de la productivité, nous sommes passés en trois siècles de la pénurie à l’abondance, d’une société où la mort était la norme à une société où la vie et les loisirs sont devenus monnaie courante. Le monde étant de plus en plus technique et complexe, les liens de cause à effet ne sont pas toujours immédiatement visibles.

COVID-19, une leçon de géopolitique #01 - Les deux Corée face au virus - Le Dessous des cartes La pandémie du coronavirus nous fait prendre conscience, comme jamais, de notre appartenance au « village global » et de nos interdépendances : désormais, Londres regarde Paris, qui regarde Milan, qui regarde Pékin, pour savoir à quoi va ressembler le jour d’après. En parallèle, les pays ne vivent pas tous la pandémie de la même manière, parce que les mesures politiques prises ne sont pas exactement les mêmes d’un État à l’autre, parce que la géographie du pays a des incidences sur les modalités de contamination, ou encore parce que les modes de vie, les pratiques culturelles diffèrent.Profitons-en pour améliorer notre connaissance du monde, réviser aussi nos fondamentaux : et si le COVID-19 nous invitait à changer d’échelle ? COVID-19, une leçon de géopolitique - Episode 01 : Les deux Corée face au virus Pyongyang n’a officiellement annoncé aucun cas de contamination au COVID-19 sur son sol, mais des milliers de personnes ont été placées en quarantaine.

Related: