background preloader

Agir contre le racisme et l'antisémitisme - Agir contre le racisme et l'antisémitisme

Agir contre le racisme et l'antisémitisme - Agir contre le racisme et l'antisémitisme
Une politique inscrite dans le cadre du plan national 2018-2020 Le plan national de lutte contre le racisme et l'antisémitisme (2018-2020), piloté par la DILCRAH (Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT), fixe le cadre dans lequel l'École prévient les manifestations du racisme et de l'antisémitisme en milieu scolaire et y répond. Faisant suite au plan 2015-2017, qui accordait déjà une importance particulière à l'éducation et à la formation, le plan 2018-2020 poursuit l'objectif d'améliorer la réponse de l'institution scolaire et l'accompagnement des équipes éducatives confrontées à des difficultés. A cette fin, une "équipe nationale de réaction", pilotée par le ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse et la DILCRAH, apporte un soutien opérationnel aux équipes académiques "Valeurs de la République" placées sous l'autorité du recteur. Un dispositif renforcé aux niveaux national et académique

https://eduscol.education.fr/cid46683/agir-contre-le-racisme-et-l-antisemitisme.html

Related:  Actualité - Samuel PatyCLIMAT SCOLAIRE

Actualités - la liberté d'expression Pourquoi travailler la question de la liberté d'expression en classe ? Parce que la liberté d'expression est une liberté fondamentale, qui doit toujours s'exercer dans notre République.Parce que la liberté d'expression est la base du pluralisme, indispensable à notre fonctionnement démocratique.Parce que la liberté d'expression concerne tout le monde sur notre territoire, qu'on soit citoyen français ou pas, pas seulement les journalistes ou dessinateurs de presse.Parce que la liberté d'expression doit pouvoir s'exercer en toutes circonstances pour ne pas se réduire face à celles et ceux qui la remettent en cause.Parce qu'en France, cette liberté se déploie dans le cadre de la loi, qui la protège et en souligne les limites nécessaires.Parce que l'École forme les futurs citoyens aux droits et aux libertés qu'ils exerceront.Parce que ce texte est lui-même une illustration de la liberté d'expression. Dans quels enseignements disciplinaires ancrer cette réflexion ? En histoire

Éducation à la sexualité - Repères et ressources pour la prévention et le traitement des violences sexuelles Cadre interministériel La prévention des violences sexistes et sexuelles s'élabore dans un cadre politique interministériel auquel le ministère de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports participe : Repères pour la prévention à l'école, au collège et au lycée

Liberté, Inégalités ?, Fraternité Début septembre 2019 a été lancé le webdocumentaire « Liberté, Inégalités ?, Fraternité », réalisé par l’Observatoire des inégalités, avec le soutien du ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, de la DNE dans le cadre du dispositif Edu-up. Ce webdocumentaire est destiné aux enseignants et aux élèves, du primaire au lycée. La laïcité à l'école - La laïcité à l'École Des outils pour la mise en œuvre Le vademecum « La laïcité à l'école » constitue un référentiel de situations pour les équipes académiques, les écoles et les établissements. Elaboré conjointement par les directions du ministère de l'Education nationale, il présente des fiches pratiques qui abordent le respect de la laïcité par les élèves, les personnels, les parents d'élèves et les intervenants extérieurs et proposent une analyse juridique et des conseils éducatifs et pédagogiques. Le cahier des charges des équipes académiques Valeurs de la République définit les principes, les objectifs, les missions et le fonctionnement des équipes, pour gérer les situations urgentes, prévenir les atteintes à la laïcité, recenser et analyser les situations rencontrées.

Ministère de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports - Direction générale de l'enseignement scolaire Violences conjugales : impact sur les enfants Depuis janvier 2013, la mission interministérielle pour la protection des femmes victimes de violences et la lutte contre la traite des êtres humains (MIPROF) assure le recueil, l'analyse et la restitution des données sur ces situations. En partenariat avec l'ensemble des organismes, administrations, collectivités et associations concernées, elle participe au développement des initiatives locales. Les études menées attestent que ces violences auxquelles assiste l'enfant ont des répercussions graves sur son développement social, psychologique, sexuel avec notamment un risque de reproduction de la violence.

Égalité, solidarité et bande dessinée contre le racisme Depuis qu’il a laissé ses crampons aux vestiaires, il y a quelques années maintenant, c’est sur un terrain totalement différent que Lilian Thuram s’est engagé. Depuis 2008, au travers des actions que mène sa fondation, l’ancien footballeur s’investit en faveur de la lutte contre le racisme et l’éducation des enfants. En ce début d’année, c’est vers la bande dessinée jeunesse qu’il se tourne pour s’adresser aux jeunes lecteurs et relayer un message, à la fois ludique et éducatif, mais surtout rempli de valeurs humanistes. Tous Super Héros, est un vrai travail d’équipe : en plus de l’ancien international français qui focalise logiquement l’attention, on retrouve Jean-Christophe Camus, qui coscénarise l’album, accompagné par le trait joyeux de Benjamin Chaud (Pomelo, Poupoupidours), bien connu des amateurs de livres jeunesse et qui fait ici ses premiers pas dans le monde de la bande dessinée. On ne s’attardera pas sur la préface de Lionel Messi, qui n’apporte pas grand-chose.

Enseigner le fait religieux, sensibiliser à la liberté d’expression : les défis de l’école républicaine Dans les années 1910, l’historien Marc Bloch est nommé professeur dans un lycée de Montpellier. Trente ans plus tard, pendant la Seconde Guerre mondiale, il rédige son Apologie pour l'histoire ou Métier d'historien où il se souvient du « brave proviseur » de ce lycée languedocien où il fit ses « premières armes de professeur ». Il se remémore « sa grosse voix de capitaine d’enseignement » qui l’avertissait : « Ici, le dix‑neuvième siècle, ce n’est pas bien dangereux. Mais quand vous toucherez aux guerres de religion, soyez très prudent.» Marc Bloch a-t-il été prudent ? Peu de temps après la séparation des Églises et de l’État, parler de religion à l’école était un défi avec le risque d’avoir sur le dos les parents et les élèves, c’est-à-dire de nouveau les parents.

Les espaces scolaires, des espaces « vie de l'élève » - Archiclasse L’article n° 136 de décembre 2020 de l’Institut français de l’éducation (IFE) propose d’ « écouter les élèves dans les différents espaces scolaires ». Catherine Reverdy, chargée d’étude et de recherche y interroge ce que les espaces scolaires permettent de comprendre des élèves. Au-delà de la salle de classe, cet article offre une focale « vie de l’élève » pour interroger le bâti scolaire, en prenant en compte les couloirs, la cour de récréation, le hall, les extérieurs, etc. Mourir d'enseigner la tolérance Après l’assassinat terroriste de Samuel Paty vendredi 16 octobre, parole aux enseignants dans Etre et savoir. Pour raconter leur travail, évoquer leurs difficultés sans fard pour enseigner l’histoire, la tolérance et la liberté d’expression, et dire ce qu’ils attendent de l’Education nationale et de la société dans son ensemble en terme de soutien. Nous entendrons 7 professeurs, certains enseignent l’histoire géographie et l’éducation morale et civique au collège comme Samuel Paty : l'historien Iannis Roder, qui est également membre du Conseil des sages de la laïcité et responsable des formations au mémorial de la Shoah, Laura Mougel et Kamel Chabane ; ou au lycée pour Christine Guimonnet, qui est aussi secrétaire générale de l’APHG (Association des professeurs d’Histoire géographie). Karen Prévost-Sorbe s’occupe spécifiquement d’éducation aux médias et aux réseaux sociaux, elle est coordinatrice CLEMI de l’académie d’Orleans-Tours. Le rôle essentiel du dialogue

Related: