background preloader

Esprit quantique

Esprit quantique
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'esprit quantique est une hypothèse qui suggère que des phénomènes quantiques, tels l'intrication et la superposition d'états, sont impliqués dans le fonctionnements du cerveau et en particulier, dans l'émergence de la conscience. Cette hypothèse part du principe, controversé, que la physique classique et son déterminisme ne peut totalement expliquer la conscience. Ses fondements théoriques ont été posés dans les années 1960 en sciences mais depuis ses partisans ne sont pas encore parvenus à la démontrer. Cette théorie n'en est qu'à ses débuts, elle a pourtant le soutien de Roger Penrose et de Stuart Hameroff. Karl H. Motivation[modifier | modifier le code] La conscience décentrée[modifier | modifier le code] Fritjof Capra a écrit : Cette question des qualia, des expériences phénoménales qualitatives, est souvent désignée comme le problème ardu ou difficile (Hard problem), expression du philosophe David Chalmers. 1. 2. 3.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Esprit_quantique

Related:  A classer \ inclassableNew paradigmesConscience ? - Articles

La conscience invisible - intro - Dean Radin " La dépendance du psychisme au cerveau, c’est- à-dire sa limitation spatio-temporelle, n’est plus si évidente et incontestable que nous avons été jusqu’à présent portés à le croire... Il n’est pas seulement acceptable de douter de la validité absolue de la per ception de l’espace-temps ; au regard des faits connus, il est même impératif de le faire." (Carl Gustav Jung) En science, la reconnaissance d’une idée nouvelle s’effectue suivant quatre phases. ESPRIT/ Wikipedia Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Représentation des facultés de l'esprit humain par Robert Fludd (1619). L'esprit est constitué par l'ensemble des facultés intellectuelles. Dans de nombreuses traditions religieuses, il s'agit d'un principe de la vie incorporelle de l'être humain. En philosophie, la notion d'esprit est au cœur des traditions dites spiritualistes. On oppose en ce sens corps et esprit (nommé plus volontiers conscience par la philosophie et âme par certaines religions).

Avancées en biologie quantique Avancées récentes en biologie quantique Jean-Paul Baquiast 01/11/2011 Sources: - Michael Brooks. Quantum Life, the weirdness inside us Nous en avons adapté ici certains passages. - Voir aussi Automates Intelligents. Sentience des animaux : Sensibilité et conscience des animaux sauvages Qu’ils soient grands singes, éléphants ou même oiseaux, les animaux sauvages sont doués d’une intelligence restée longtemps méconnue. Chaque nouvelle découverte scientifique vient brouiller un peu plus la frontière factice que certains ont tenté de tracer entre les humains et le règne animal. Bientôt, il faudra accepter d’y faire face et remettre en question nos pratiques – souvent discutables – qui leurs causent tant de souffrance… Une évasion réfléchie Une anecdote concernant les grands singes suggère cette conclusion : « Si l’on donne un tournevis à un chimpanzé, il le lancera à quelqu’un.

La physique quantique appliquée à la biologie (et bientôt au biomagnétisme ?) - Bernard Dugué Introduction à la biologie quantique Le physicien Paul Davies s’intéresse de près au rôle des lois quantiques dans le vivant. Dans une revue parue en 2009, il confesse que nombre de physiciens considèrent la vie comme une sorte de miracle par lequel des « molécules stupides » parviennent à coordonner leurs réactions pour engendrer ces systèmes extrêmement complexes capables de percevoir, se déplacer et se reproduire (Physics world, juillet 2009, p 24-28). La biologie contemporaine ne peut plus ignorer la physique quantique affirme avec force Davies pour qui l’hypothèse quantique pourrait expliquer par quel mystère le monde prébiotique est parvenu à engendrer la vie au terme d’une histoire de trois milliards d’années. En fait, depuis plus d’un siècle, les sciences du vivant se sont pensées dans le cadre de la chimie. Plus précisément, la biologie contemporaine est une biologie chimique.

L'observatoire du Réel - Bienvenue Diplômé de l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales puis chargé de Cours des Universités de Paris V, Montréal, Edouard Stacke est aujourd'hui consultant-coach international et psycho-sociologue. Innovateur dans le développement du potentiel humain depuis 1986, Edouard Stacke coach des Dirigeants et accompagne des équipes de direction de grandes entreprises dans leurs évolutions managériales et leurs projets de changement. Grâce à sa riche expérience humaine, il a introduit dans les entreprises des méthodes de pédagogie par l’action, en étant l’initiateur en France du coaching d’équipes, du team-building et de l’out-door. Il a entraîné plus de dix mille managers au Leadership et les a aidé à intégrer dans leurs pratiques les méthodes du coaching individuel et d’équipe et ce dans le monde entier, de la Grande-Bretagne à la Pologne, de la Russie aux Emirats Arabes Unis, de l'Inde aux USA, du Mexique à la Chine et à la Côte d’Ivoire....

Les animaux en toute conscience Darwin affirmait, il y a cent cinquante ans, qu’il n’y a pas une différence de nature mais de degré entre l’homme et les autres espèces animales. Pourtant, il y a encore quelques décennies, parler chez l’animal de conscience, c’est-à-dire des états supérieurs de l’activité intellectuelle, eût été inconcevable dans les milieux scientifiques. Il y régnait un climat de «mentaphobie» dénoncé par Donald Griffin, fondateur de l’éthologie cognitive. Ce temps semble définitivement révolu. A l’issue d’un congrès à l’université de Cambridge sur le sujet, des scientifiques internationaux renommés, dont Stephen Hawking, ont signé le 7 juillet une Déclaration de conscience des animaux (3), dont la conclusion est que «les humains ne sont pas les seuls à posséder les substrats neurologiques qui produisent la conscience.

Esprit et matière : Du quantique plein la tête En physique quantique, les équations décrivent un univers de possibilités latentes qui ne se sont pas encore manifestées dans le monde sensible. Selon l’interprétation la plus consensuelle, les caractéristiques de l’objet réel ne « naissent » qu’une fois réalisées les mesures permettant de les mettre en évidence. Autrement dit, l’objet réel reste suspendu dans un flou de potentialités tant que personne n’a décidé de le voir, le toucher, le mesurer. L’expérience sensible – d’un expérimentateur qui regarde un cadran d’appareil dans un laboratoire, ou de quiconque interagit avec son environnement grâce à ses sens – « force » l’univers, par nature riche de potentialités mais hésitant, à se décider. De nombreux objets quantiques, en électronique par exemple, manifestent ces superpositions d’états dans lesquels l’objet reste tant qu’une mesure n’est pas effectuée.

Citta (Sanskrit= conscience) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Citta[1] (en sanskrit IAST ; devanāgarī : चित्त)[2] peut comporter de multiples acceptions, particulièrement dans la philosophie indienne. Ce terme désigne avant tout le réceptacle ou le dépôt des impressions (saṃskāra et vāsanā)[3] qu'il ne faut pas confondre avec le terme sanskrit karmāśaya. Une théorie électromagnétique de la conscience Une théorie électromagnétique de la conscience "Le Je n’est pas un robot" par Johnjoe McFadden, professeur de génétique moléculaire à l’Université du Surrey, auteur de "Quantum Evolution, The new science of life" Traduction de l’anglais et adaptation par Jean-Paul Baquiast Il est facile de constater, dans la vie courante, comment facilement on se comporte de manière automatique.

Rupert Sheldrake – L’âme de la nature – Résumé Rupert Sheldrake, connu pour sa théorie de la résonance morphique, et qui a été au centre d’une controverse récente suite à une conférence de TEDx de janvier 2013, présente dans cet ouvrage une remarquable synthèse sur l’attitude de l’humanité envers la nature au cours des âges. L’ouvrage a été publié en 1991, et traduit en français en 2001 chez Albin Michel, soit dix ans plus tard. A noter qu’en 2008, Rupert Sheldrake a été poignardé lors d’une conférence.

19/03/09 Sciences : Comment fonctionne notre conscience ? Une équipe de chercheurs français a analysé les signaux cérébraux pour tenter de définir les mécanismes donnant lieu à la prise de conscience. Où se trouve la conscience ? C'est la question que se sont posée trois chercheurs de l'Inserm, Lionel Naccache, neurologue et neurophysiologiste, Raphaël Gaillard, psychiatre, et Stanislas Dehaene, titulaire de la chaire de psychologie expérimentale au Collège de France. Selon la définition communément adoptée en neurosciences, la conscience est l'une des facultés du psychisme. Quand l'on est conscient de quelque chose, on peut se le rapporter à soi-même ou aux autres.

Colloque international: Pour une approche quantique de la conscience Qu’est-ce que la conscience? Malgré les énormes progrès scientifiques réalisés au cours des deux dernières décennies, l’affirmation du Prix Nobel de médecine Sir John Eccles, l’un des grands neurologues du XXe siècle selon laquelle la nature de la conscience défie tout type d’explication matérialiste est toujours d’actualité. Il y a aujourd’hui quasiment autant de modèles pour tenter d’expliquer la conscience que de spécialistes dans ce domaine.

Related: