background preloader

Textes Rares

Textes Rares
Related:  Livres anciensTypographie

Découvrez d’où provient l’odeur si particulière des vieux livres Il suffit de se promener dans une bibliothèque pour sentir l’odeur des vieux ouvrages. Mais d’où vient cette senteur caractéristique des livres anciens ? DGS vous explique tout sur ce parfum si particulier. Matija Strlic de l’University College de Londres a décrit à The Telegraph cette odeur comme « une combinaison de notes herbacées avec une saveur d’acides et un soupçon de vanille sur une moisissure sous-jacente, cette odeur unique provient à la fois de l’ouvrage et de son contenu ». En effet, le secret de l’odeur réside dans la centaine de composés organiques volatils (COV) qui constituent les pages, l’encre et la colle du livre. Les notes d’amande sont dues au benzaldéhyde, tandis que la vanilline, comme son nom l’indique, émet des notes de vanille. Déterminer les origines de l’odeur d’un livre n’est pas seulement amusant, cela pourrait être très utile pour aider les bibliothèques à repérer les ouvrages qui sont en dégradation.

Jan Tschichold On continue notre journée avec un passionnant ouvrage sur Jan Tschichold ! « Les deux personnalités qui ont marqué la typographie du XXe siècle sont Stanley Morison, mort en 1967 et Jan Tschichold (mort en 1974). » C’est ainsi que commençait un article sur le grand graphiste allemand publié dans le numéro 25 de la présente revue. L’apport aux métiers de la chose imprimée de ce créateur est en effet capital. Et justifiait, pour le lecteur français, cette étude que je vous présente aujourd’hui. Vous le savez peut-être, Jan Tschichold est le fils d’un peintre d’enseignes. Jan Tschichold rejetait les polices traditionnelles et la composition symétrique, leur préférant les caractères sans empattement, la construction géométrique et la composition asymétrique. Bonne lecture ! Et pour finir, une petite vidéo typographique sur le travail de Jan Tschichold. merci Léna | source Ces articles peuvent aussi vous intéresser:

ISO 216 Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La norme internationale ISO 216 (ICS no 85.080.10) définit les formats de papier ISO, utilisés dans la plupart des pays aujourd'hui. C'est lui qui définit le format A4. Description des séries[modifier | modifier le code] À l'origine, le standard fut adopté par la DIN en Allemagne en 1922, bien que certains formats fussent adoptés indépendamment en France durant la Révolution française : elle est due à Lazare Carnot. Grand registre : 420 × 594 mmMoyen papier : 297 × 420 mm C’est-à-dire les formats A2 et A3. Afin d'éviter de payer la taxe sur ces formats de papier, les imprimeurs français refusèrent d'utiliser cette norme. L'ISO 216 définit trois séries de format de papier : A, B et C (dimensions ci-contre en mm). Chacune des séries est conçue de façon à ce que la coupe en deux d'un feuillet au format X(n) donne le format X(n+1) c'est pourquoi le rapport largeur:hauteur de ces formats ISO est constant (1:√2) :

BiblioMab : le monde autour des livres anciens et des bibliothèques | Bibliothèques, livres anciens, bibliophilie, mutations Typomanie blog Ressources | Institut de recherche et d'histoire des textes Une documentation très riche, fondamentale pour la recherche et connue des chercheurs du monde entier, est conservée et quotidiennement alimentée par les ingénieurs et chercheurs de l’IRHT. Notices de manuscrits et fichiers thématiques (auteurs, textes, bibliographies…) sont progressivement intégrés dans ses bases de données consultables en ligne. Les compétences des membres du laboratoire relèvent du domaine des sciences de l’érudition :

le bibliomane moderne Werkman et The Next Call - 1882-1945 : itinéraire d’un graphiste libertaire hollandais. Les fanzines, les magazines et les revues indépendantes ont très souvent été un terrain d’expérimentation pour les graphistes. Un support de liberté formelle où tout est permis. Par son contenu, la presse d’avant-garde ou underground, motrice de changements radicaux et de bouleversements culturels, est une sorte de mise en abîme de la révolution libertaire. Ainsi Steven Heller peut noter : De cette masse critique de pensée et d’action radicale, la création graphique fut la cheville ouvrière. Des idées fortes et provocantes pourraient-elles en effet s’exprimer sur une page au graphisme insipide ? De toutes les revues d’avant-garde, l’une d’elles répond particulièrement bien aux critères énoncés ci-dessus. Neuf numéros de The Next Call paraîtront. L’un des objectifs de The Next Call était d’ailleurs d’inciter les membres de De Ploeg à se débarrasser de comportements complaisants en art et à questionner l’apprentissage académique.

Le Festin, revue et éditions d'art en Aquitaine Le Blog du Bibliophile, des Bibliophiles, de la Bibliophilie et des Livres Anciens History - Peter Bilak Design concept Typotheque’s project History has been in development longer than any other project the foundry has ever undertaken. Its beginnings can be traced to the early 1990s when Peter Biľak experimented with decorative layering systems inspired by 19th century Tuscan types. Years later the project took a new twist when Biľak worked on proposals for the Twin Cities typeface. Instead of proposing one new typeface, he presented the idea of a typeface system that could take any form, inspired by the evolution of typography. While the Twin Cities proposal was a conceptual typeface that reused existing typefaces, History goes one step further. Realising that controlling 21 different layers can be a daunting task, Typotheque not only delivers History as a set of OpenType fonts, but also provides an application called History Remixer. Back

Éditions en ligne de l'École des chartes (ELEC) ATELIER RELIURE A MONTREUIL BELLAY lien google maps LIENS TOURISME : www.ot-saumur.fr Et si vous veniez passer "quelques jours à Montreuil Bellay" ? Jean-Baptiste Levée Pony Typographies Caractres-exclusifs Synthese Caractres-commerciaux Gemeli Cogito Panorama Expert Pimkie Progress

Related: