background preloader

JUAN BRANCO - "Macron a été élu par une mafia !" - (Thinkerview ILLUSTRÉ, 2019)

JUAN BRANCO - "Macron a été élu par une mafia !" - (Thinkerview ILLUSTRÉ, 2019)

http://www.youtube.com/watch?v=xkiZYPcyNnM

Related:  Oligarchie / PloutocratieDémocratieGilets JaunesQuelle représentativité ?

01003-20190111ARTFIG00162-l-europe-de-l-ouest-victime-d-un-malaise-democratique-selon-the-economist Le magazine britannique, qui a dévoilé son nouveau classement annuel du taux de démocratie dans le monde, place toujours la France à la 29e position et la classe dans le groupe des démocraties « imparfaites ». Bonne nouvelle pour le monde: le taux de démocratie se stabilise en 2018, alors qu'il ne faisait que régresser ces dernières années. Toutefois, l'Europe voit son niveau de démocratie reculer peu à peu, malgré le leadership avéré des pays scandinaves. Ce constat est dressé par la 11e édition du classement des démocraties, réalisé annuellement par le magazine britannique The Economist.

Son Compte Twitter Suspendu, Le PDG De Sud Radio Didier Maïsto Dénonce « une Censure » Alors qu’il couvre depuis plusieurs semaines le mouvement des Gilets jaunes, le président de Sud Radio a vu son compte signalé à Twitter et le réseau social a décidé ce mercredi de le suspendre définitivement. Didier Maïsto (Photo : Sud Radio) Tout est allé très vite. Lundi matin, le compte Twitter de Didier Maïsto, pdg de Sud Radio (groupe Fiducial Médias), avait été suspendu provisoirement par le réseau social américain. Dans la foulée, il déposait une réclamation pour contester cette suspension.

Institutions. Défiance à l’égard des élus : les raisons de la colère Le café, niché dans le 11e arrondissement de Paris et réquisitionné pour le « grand débat » par la République en marche (LaREM), est coupé en deux en cette fin janvier. D’une part, les habitants sont invités à débattre de la fiscalité. Mais ils ont du mal à s’entendre car, de l’autre, on se coupe, s’interpelle. Fabrice Gardel : Aron « a des choses à nous dire » Aron et Sartre : « Lui, c'était plutôt le principe de réalité, Sartre plutôt le principe de plaisir » Quand on interroge le réalisateur sur le choix du sujet de ce film, il n’hésite pas à nous répondre : « Je pense que c’était important de parler de Raymond Aron parce que c’était le grand copain de Sartre, et si tout le monde connaît Sartre, Aron était un peu oublié, et je pense qu’à eux deux, ils font la paire. » Force est de constater que l’œuvre de Sartre résonne aujourd’hui beaucoup plus dans les esprits que celle d’Aron (1905-1983) : lui, le libéral, proche des Etats-Unis et contre le stalinisme même si son coeur penchait à gauche. Pour le réalisateur, cela s’explique : « Sartre était plus marrant : il couchait avec des filles, il avait des blousons… Je pense qu’il faut un peu d’imagination sinon la vie est triste. Mais en même temps, (comme Aron) il faut être un peu rationnel aussi, il faut regarder ce qui se passe, et ne pas dire n’importe quoi. ».

"On nous demande de faire de la délation" : des médecins dénoncent le fichage des "gilets jaunes" blessés Des médecins racontent qu'on leur a demandé de consigner le nom des personnes admises après avoir participé à des manifestations ces dernières semaines. Un manifestant "gilet jaune" a porté plainte vendredi 19 avril. Il a eu une main arrachée par une grenade, près de l'Assemblée nationale début février, et vient d'apprendre dans la presse l'existence d'un fichage des manifestants soignés dans les hôpitaux. Leur dossier doit en effet être enregistré dans le logiciel SiVic (Système d’Identification unique des Victimes). Cette pratique, le docteur Gérald Kierzek, urgentiste à l'Hôtel-Dieu, en a été témoin et l'a dénoncée publiquement : "On nous demande d'appeler l'administrateur de garde pour lui signaler les patients issus des manifestations des 'gilets jaunes'," témoigne-t-il.

TRIBUNE. "Pour une démocratie vraiment ascendante" 23h00 , le 24 août 2019 Voici leur tribune : "La coopération citoyenne à l'échelle des communes révèle les projets collectifs les plus ­aboutis et les plus généreux. Nous en avons fait l'expérience : la légitimité des ­représentants ne dépend pas ­seulement de l'élection, mais aussi de la façon dont le pouvoir est exercé, en associant les citoyens aux projets et aux décisions. Mais attention, la démocratie ­participative peut devenir une mode… et un masque permettant à la "vieille politique" de se maintenir à flot. Si les partis politiques ont bien sûr toute leur place dans la vie démocratique, aucun ne devrait piloter une liste participative.

Hervé Kempf : « Il est vital pour l’oligarchie de maintenir la fiction d’une démocratie Les puissances d’argent ont acquis une influence démesurée, les grands médias sont contrôlés par les intérêts capitalistes, les lobbies décident des lois en coulisses, les libertés sont jour après jour entravées. Pour Hervé Kempf, journaliste et essayiste, si nous voulons répondre aux défis du 21e siècle, il est impératif de revenir en démocratie. Et mettre fin à l’oligarchie, régime actuel qui maintient les privilèges des riches au mépris des urgences sociales et écologiques. Dessin : ©DR Basta ! : Pourquoi affirmez-vous que nous ne sommes plus en démocratie, et pas encore en dictature, mais dans une « oligarchie » ?

CRS, gendarmes mobiles, BRAV... quelles sont les sept familles des forces de l’ordre ? Vêtus de noir ou de bleu marine, équipés de casques, de lourds gilets, de coques de protection, à cheval ou à moto… les forces de l’ordre sont nombreuses et bien visibles à chaque manifestation. Il ne s’agit toutefois pas d’un corps homogène mais de plusieurs unités, aux modes de fonctionnement spécifiques, certaines relevant de la police, d’autres de la gendarmerie. Explications : De quelles armes sont équipés policiers et gendarmes pendant une manifestation ? Compagnie républicaines de sécurité (CRS) Les députés, ces professionnels de la politique Le président Macron nous promet pour dimanche un renouvellement du personnel politique grâce aux députés En Marche ! « issus de la société civile ». Davantage de femmes certes, mais l’Assemblée nationale sera-t-elle réellement plus démocratique et représentative ?

Ce qu’il faut faire pour sauver la France Par Claude Reichman Le Radeau de La Méduse, Théodore Géricault, 1819. Pour la première fois de son histoire démocratique, la France se trouve privée de classe politique représentative. Certes les partis politiques actuels ont fait élire un président de la République et des députés, mais les uns et les autres sont sans solution face au désastre économique qui frappe la France. De plus, il n’existe aucun personnage prestigieux « en réserve de la République » et qui proposerait une politique susceptible de sortir le pays de l’ornière.

Related: